Terriennes

Tous les articles de Terriennes

Elena Grigorieva
Elle avait reçu des menaces, été agressée et avait déposé plainte à plusieurs reprises, en vain... Elena Grigorieva a été...
<em>On nous appelait Beurettes</em>, un documentaire de Bouchera Azzouz.
Depuis quelques semaines, un déferlement de témoignages sur Twitter dénonce l'emploi du terme "beurette" par les sites...
Le projet de loi sur la bioéthique et son épineuse mesure phare sur l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à...
Sur le continent africain, les formes généreuses traditionnellement valorisées n'ont plus la côte qu'elles avaient autrefois....
Eh bien dansez maintenant !
2018 avait déjà vu fleurir les pièces féministes dans ce grand théâtre international qu’est le Festival d’Avignon, dans le sud de...
Mary Surrat et la photo de son exécution le 7 juillet 1865.  Elle est à gauche de l'image.
Jugée, condamnée et pendue pour sa participation au complot d'assassinat contre le président Abraham Lincoln, Mary Surratt a été...
Carola Rackete (à gauche) et Pia Klemp (à droite), deux femmes, humanistes, engagées pour sauver les migrants en Méditerranée, et rares femmes à être aux commandes de bateaux dans le monde (une femme capitaine sur cent). Une pétition de soutien vient d'être lancée pour interpeller l'Union européenne.
<p> </p>
Carola Rackete et Pia Klemp, rares femmes capitaines de bateaux dans le monde, se retrouvent dans la ligne de mire de la justice...
A gauche, Margaret Hamilton, jeune mathématicienne, à côté du code du logiciel de navigation du programme Apollo. A droite, en novembre 2016 à Washington, elle pose devant l'acteur Tom Hanks, après avoir reçu la médaille de la Liberté, remise par le président Obama.
Il y a 50 ans, sans Margaret Hamilton, le module lunaire Eagle se serait probablement écrasé sur le sol lunaire. Cette...
Femme, Iranienne, mais avant tout chercheuse. Fariba Adelkhah est retenue en prison en Iran depuis juin. Cette anthropologue...
Sur sa page Facebook, <em>Féminicides par compagnons et ex</em> dénonce le langage utilisé dans la presse pour rapporter les meurtres de femmes. <em>"Non ce n'est pas un fait divers, non, ce n'est pas juste un coup de folie, mais de la violence ordinaire, liée à une idéologie machiste", </em>s'insurge l'administratrice de la page.
Voici trois ans qu'inlassablement, la page Facebook Féminicides par compagnons et ex s'attèle à un bien morbide comptage...

Pages