Culture

Chili: des experts pour affirmer si Pablo Neruda a été assassiné sous Pinochet

Un panel d'experts judiciaires et médicaux ont entamé mardi à Santiago l'analyse finale des preuves scientifiques pour déterminer une bonne fois pour toutes si le poète chilien et prix Nobel de littérature Pablo Neruda a été assassiné pendant la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990).

Des experts locaux et internationaux sont réunis pour au moins neuf jours afin d'analyser les résultats d'une série d'études sur les restes du poète chilien, mort le 23 septembre 1973, douze jours après le putsch du général Pinochet contre le président socialiste Salvador Allende, grand ami du poète.

Selon la version officielle du régime militaire, Pablo Neruda est mort d'une aggravation d'un cancer de la prostate.

Une version qu'a totalement infirmé en octobre 2017 un groupe de 16 experts, qui n'a cependant pas pu déterminer la cause de son décès.

Mais une nouvelle enquête avait ensuite été lancée sur une toxine (Clostridium botulinum) retrouvée dans les restes du poète dont le corps avait été exhumé en 2013.

Le groupe d'experts actuellement réuni devra déterminer s'il existe suffisamment de preuves pour affirmer que cette substance toxique a causé la mort de Neruda, et si elle a pu qui lui être inoculée alors qu'il se trouvait dans une clinique privée de Santiago.

Ils remettront leur conclusions le 7 mars à la juge Paola Plaza qui dirige l'enquête ouverte en 2011.

Pablo Neruda, prix Nobel de Littérature 1971, est mort à l'âge de 69 ans alors qu'il s'apprêtait à quitter le pays pour le Mexique où il devait y jouer un rôle d'opposition au régime Pinochet.

La dictature d'Augusto Pinochet, dont 2023 marque le 50e anniversaire, a fait quelque 3.200 morts et plus de 38.000 personnes ont été torturées, selon des chiffres officiels.