Culture

Coronavirus : vive la culture confinée ! 1

Jeune femme heureuse sortant d'une boîte (image d'illustration).
Jeune femme heureuse sortant d'une boîte (image d'illustration).
© iStock / SIphotography

Le moment redouté est arrivé. Après quelques jours de confinement, dans un soupir, vous constatez que vous avez fait le tour de votre playlist et du disque dur de votre ordinateur. Votre box n’affiche que des choses vues et revues (en dehors de TV5MONDE), et les programmes télé sont aussi déprimants qu’une journée de… confinement. Avec la sélection qui suit, vous en viendrez à regretter la fin de cette période enfermée. Attention les yeux !

Grands classiques du cinéma en accès libres, opéras et ballets en direct, concerts rock en streaming, visites « numériques » de musées, la culture s’installe à la maison.
 

Cinéma confiné ? Rendez-vous sur la Cinetek

(Capture d'écran)
Ce site propose 1300 films « décisifs » de l’histoire du cinéma dont 400 films inédits en vidéo à la demande (autour de 3 euros à la location).

Les films proposés sont choisis et commentés par des réalisateurs du monde entier. Chacun d'entre eux a composé une liste de 50 oeuvres, sa cinémathèque idéale et, parfois, une « lettre » expliquant ses choix.

Prix du jury pour la liste de Martin Scorsese : sa liste vous permettra, a elle seule, de passer la période virale : « La Dame de Shanghaï », « Journal d’un curé de campagne », « Jules et Jim »...

Prix spécial pour Bertrand Blier et sa sélection franco-italienne : « La règle du jeu », « L’Atalante, « Huit et demi », « Le pigeon »… et Prix de la découverte pour les choix singuliers de Leos Carax comme les épisodes de « France/tour/détour/deux enfants » de Godard.
 

Un rendez-vous acoustique avec Chris


Chris - ex Christine and the Queens - faisant fi de tout geste barrière sonne à votre porte tous les jours à 18 heures avec une session live sur Instagram.

Qui, par les temps qui courent, est en mesure de résister à cette promesse : « Concepts douteux et invités mystère sont à prévoir dans les jours qui viennent » ?
 
(Capture d'écran)

La techno berlinoise à domicile

Vos voisins vont devenir vos amis… ou pas. Berlin est la capitale mondiale de la techno, des milliers de DJ y débarquent toutes les semaines, allument les platines le vendredi soir et débranchent le lundi matin. 9000 personnes, dans la capitale allemande, vivent de ces soirées. Depuis quelques jours : calme plat !

Le Berghain (ancienne centrale électrique « Kolossale »), le Golden Gate ou encore le Tresor (ancienne centrale électrique « Kolossale » aussi) ont fermé leur portes. « Nous sommes tous au chômage », déplore Luz Leichsenring, le porte-parole de la commission des clubs berlinois.

Quelques heures après l’ordre de fermeture, l’idée a germé : retransmettre en direct, tous les soirs, les sets de DJ en direct de clubs différents. La participation est libre, pas la peine de faire la queue. La soirée débute à 19H00 (heure locale) et prend fin à minuit. Il faut juste se connecter sur le site UnitedWeStream.berlin.
(Capture d'écran)

Une exposition dans son salon

Rien ne remplacera l’excitation d’entrer dans le Saint des saints. Être face aux « Demoiselles d’Avignon » au Museum of Modern Art (Moma) ou aux  « Tournesols » au Musée Van Gogh d’Amsterdam.

Les musées n’échappant pas à la période de confinement, il faudra encore patienter pour observer le relief des couches de peintures ou d’un trait.

En attendant ce rendez-vous, vous pouvez profiter de la proposition numérique des plus grands musées du monde.

 
  • Mention spéciale au « Met » !
Le site du Metropolitan Museum de New York  est, sans aucun doute, le plus beau, le plus enthousiasmant de tous.
Le site Internet propose photos (406 000 !), notices écrites, rubriques pour les enfants.
(Capture d'écran)
  • Le Centre Pompidou
Le Centre Pompidou, en plein coeur de Paris débarque en plein coeur de votre salon. Un podcast permet de faire le tour des pièces maîtresses de la collection. Un rêve de Chagall, les symboliques bleutées de Miro ou les rondeurs de Brancusi sont exposés sous forme de conversations entre une journaliste et un conférencier. Le podcast raconte l’oeuvre et son auteur. Passionnant.
 
Capture d'écran du site Internet du Centre Pompidou à Paris, avec une série de podcasts proposée en cette période de confinement.
Capture d'écran du site Internet du Centre Pompidou à Paris, avec une série de podcasts proposée en cette période de confinement.
© Capture d'écran