Culture

Jean Paul Gaultier assagi et élégant version Haider Ackermann

Défilé haute couture Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
Défilé haute couture Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
afp.com - Anne-Christine POUJOULAT
Défilé Jean Paul Gaultier Par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
Défilé Jean Paul Gaultier Par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
afp.com - Anne-Christine POUJOULAT
Défilé Jean Paul Gautier Par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
Défilé Jean Paul Gautier Par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
afp.com - Anne-Christine POUJOULAT
Défilé Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
Défilé Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann à Paris, le 25 janvier 2023
afp.com - Anne-Christine POUJOULAT
Haider Ackermann et Jean Paul Gaultier au défilé haute couture à Paris, le 25 janvier 2022
Haider Ackermann et Jean Paul Gaultier au défilé haute couture à Paris, le 25 janvier 2022
afp.com - Anne-Christine POUJOULAT

Avec des pièces élégantes parfaitement coupées pour le défilé haute couture Jean Paul Gaultier, le créateur français Haider Ackermann a rappelé que l'"enfant terrible" de la mode est avant tout l'un des meilleurs tailleurs de l'histoire.

Une veste queue-de-pie noire, un pantalon étroit assorti avec des escarpins classiques talon aiguille. C'est le premier look qui résume cette collection faite par Ackermann, quatrième styliste invité depuis que Jean Paul Gaultier a abandonné lui-même le métier en 2020.

Les mannequins à l'allure sensuelle se succèdent lentement, s'arrêtent pour mieux montrer le vêtement sous tous les angles. Dans les rangs des "waouh" s'échappent tandis que le défilé se déroule presque en silence.

"L'aura autour de Gaultier c'est le théâtre et parfois on oublie l'essence de son travail, l'oeuvre qui est si belle. Je voulais retrouver ce qui m'a touché" lors des défilés de Jean Paul Gaultier, a déclaré Haider Ackermann à la presse.

En coulisses se succèdent Catherine Deneuvre, Carla Bruni, Tilda Swinton, Inès de la Fressange ou Rossy de Palma pour le féliciter.

"Quelle beauté!" s'exclame l'actrice espagnole et icône de la mode. "On en avait besoin Rossy", lui répond Lou Doillon qui patiente à côté.

L'attente était énorme pour découvrir ce que donnerait la fusion d'univers aussi différents que celui d'un flamboyant Jean Paul Gaultier à l'imagination débordante et le raffinement sensuel de Haider Ackermann, qui a signé la combinaison rouge à dos nu portée à Venise par son ami, l'acteur Timothée Chalamet.

Avant cette collaboration, "je n'aurais jamais pensé qu'on pourrait mélanger à ce point nos univers. Mais en regardant dans les archives je me suis rendu compte qu'il y avait beaucoup plus de choses en commun que je ne l'avais pensé", a-t-il confié.

Il n'a pas revisité la marinière, pièce iconique de Jean Paul Gaultier parce que son travail "c'est beaucoup plus que ça", a-t-il dit à l'AFP. "Quand on voit tous ces costumes bien coupés dans les archives, c'est ça qui me touche".

Les tailleurs à la ligne pure sont légion, avec des pantalon ou longues jupes fendues. Le bustier à seins coniques immortalisé par Madonna est aplati tout en élégance et porté avec un pantalon kaki.

"J'ai abordé l'héritage de Jean Paul Gaultier avec amour et plaisir", a confié Haider Ackermann. "Mon ambition était de rendre M. Gaultier heureux. S'il est fier et content ce soir, j'ai réussi mon pari."

"J'ai adoré, adoré, adoré", a déclaré Jean Paul Gaultier.