Le Centre de la francophonie des Amériques fête ses 15 ans

C’est un organisme, créé par le gouvernement du Québec en 2008, qui joue un rôle important dans la promotion de la francophonie et de la langue française sur le continent américain, du nord au sud. Le Centre de la francophonie des Amériques vient de fêter ses 15 ans d’existence, l’occasion de faire le bilan de ses activités et de définir les prochains défis à relever. Entretien avec Sylvain Lavoie, le président-directeur-général du Centre.

Image
Centre de la Francophonie des Amériques
Centre de la Francophonie des Amériques
Partager4 minutes de lecture

TV5MONDE : Pouvez-vous tout d’abord nous faire un petit historique du Centre de la francophonie des Amériques, depuis sa création par le gouvernement du Québec en 2008 ?

Sylvain Lavoie

Sylvain Lavoie dirige le Centre de la Francophonie des Amériques.

Centre francophone des Amériques.

Sylvain Lavoie : Le Centre de la francophonie des Amériques a été créé par le gouvernement du Québec, dans cette volonté d'exprimer l’engagement du Québec envers la francophonie et la langue française partout en Amérique. C’est Mr Benoit Pelletier, qui était alors ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes pour le gouvernement du Québec, qui a eu cette idée.

Solidifier les liens des trente-trois millions de francophones et francophiles du continent !

Sylvain Lavoie.

Et le gouvernement de l'époque a fondé le Centre de la francophonie des Amériques qui vise à créer, solidifier les liens des trente-trois millions de francophones et francophiles du continent et faire en sorte que la langue française rayonne et que l'espace francophone s’élargisse à son plein potentiel dans l’ensemble des Amériques.

TV5MONDE : Quand on parle des Amériques, on parle autant de celle du Nord que de celle du Sud ?

Sylvain Lavoie : Effectivement, on est présent dans une centaine de territoires des Amériques, que ce soit au Québec, au Canada, aux États-Unis, mais également au Mexique, en Haïti, au Brésil, en Argentine. On travaille beaucoup avec différents partenaires et les acteurs terrain, que ce soit dans l'éducation, le domaine culturel, la recherche, les communications et les affaires, mais aussi dans l’apprentissage du français, le rayonnement et le développement de l’espace francophone partout, du nord au sud, d'est en ouest.

Avoir accès à un livre en français partout sur le continent, ce n'est pas toujours évident ni facile.

Sylvain Lavoie.

Nous avons plus de 650 partenaires dans notre réseau partout en Amérique, c’est bien de pouvoir compter sur eux et de travailler avec eux depuis 15 ans et ça va se poursuivre.

Donc si je comprends bien, il y a plusieurs volets dans vos activités, le volet éducation, le volet culturel. Pouvez-vous me détailler les programmes que vous avez mis en place ?

Sylvain Lavoie : On peut tout d’abord parler de la Bibliothèque des Amériques, c'est un service de prêts de livres numériques, plus de 18 000 titres disponibles gratuitement sur notre plateforme. L’objectif, c'est vraiment de faire découvrir les auteurs, les artistes, les écrivains, les écrivaines de la francophonie des Amériques, offrir un espace de découverte et de lecture.

On le sait, avoir accès à un livre en français partout sur le continent, ce n'est pas toujours évident ni facile. Donc nous, on offre cette découverte en permettant aux gens d'avoir accès à un livre gratuitement de façon numérique.

Et ça donne un grand coup de main aussi aux auteurs, il y a des rendez-vous littéraires qu’on organise pour permettre justement à ces auteurs de se présenter et d'avoir une discussion avec des classes de cours de français partout dans les Amériques. En même temps, ça permet aussi au domaine de l'éducation de profiter de cet espace culturel et de ces échanges pour favoriser l’apprentissage du français. Ce qui m’amène à vous parler de notre engagement au niveau de l'éducation, nous aidons à outiller le personnel enseignant, les professeurs de français, notamment avec des guides pédagogiques, en lien avec la littérature ou l'apprentissage du français, les appuyer pour qu'ils puissent contribuer au rayonnement de la langue française partout sur le continent.

TV5MONDE : Ça, c’est pour le volet éducation, qu’en est-il du volet culturel ?

Sylvain Lavoie : au-delà de la Bibliothèque des Amérique, on a des programmes et des concours, on vient juste de terminer le concours « Slam tes accents ». Il y a également toutes les activités en lien avec le mois de la francophonie qu'on organise au mois de mars, donc beaucoup de tournées littéraires, et via la Bibliothèques, des rendez-vous littéraires, qui sont une belle occasion pour nos auteurs de se faire connaître.

Je pourrais vous parler aussi de Noires Amériques, qui est une série web qu'on a créée il y a quelques années, qui permet effectivement des échanges sur des enjeux de société via la littérature, c’est une série qui a été très suivie et qui est toujours disponible sur différentes plateformes numériques. On se renouvelle d'année après année pour pouvoir répondre aux besoins, outiller le personnel enseignant, mais aussi offrir une vitrine pour les artistes et les auteurs sur tout le continent.

TV5MONDE : Quel bilan tracez-vous après 15 ans d’existence ?

Sylvain Lavoie : Le Centre, c'est un carrefour, on souhaite, depuis le début, être un allié de la francophonie partout sur le continent. Nous avons maintenant plus de 85 000 membres et près de 55 000 abonnés à nos réseaux sociaux. L’un de nos programmes phare, c’est celui du forum des jeunes ambassadeurs, une formation sur le leadership, qui réunit plus de 300 ambassadrices et ambassadeurs sur le continent.

Ça nous permet vraiment de tisser des liens, de créer des collaborations et surtout de briser l'isolement sur le continent. Il y a plein de gens qui sont francophones ou francophiles, qui s'intéressent à la langue française, qui souhaitent faire partie de cet espace francophone et nous, on contribue depuis quinze ans à les rassembler, à les réunir et développer des collaborations, tisser des liens.

Et on voit le sentiment d’appartenance que ces gens-là ont développé pour le Centre, ce qui contribue à créer des conditions favorables pour améliorer l'épanouissement de la langue française et la francophonie des Amériques. On est vraiment très fier et très heureux de cette contribution-là.

Vous savez, annuellement, on organise près d'une centaine d'activités, des initiatives, que ce soit en ligne, ce soit en présentiel, donc je pense que le Centre contribue vraiment à favoriser cette découverte de la francophonie, d'étendre le réseau francophone sur tout le continent et de mettre de l'avant l’ensemble des communautés francophones. On sait qu'on va aller plus loin, ça nous lance pour les prochaines quinze années et on est vraiment plein d'enthousiasme pour la suite, on a bien hâte de poursuivre notre travail partout avec nos partenaires.

TV5MONDE : Justement, quels seront vos prochains défis ?

Sylvain Lavoie : Je vous dirais que le Centre a besoin de se faire connaître d'avantages comme organisation, les gens connaissent beaucoup nos initiatives, ce que l’on fait, mais moins le Centre, donc on veut vraiment, dans les prochaines années, faire connaître le Centre et consolider toutes nos initiatives, comme le prochain forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques qui va se tenir en août 2024 en Nouvelle-Écosse, dans le cadre du congrès mondial acadien. On veut poursuivre notre travail dans cette dynamique, on est sur une belle lancée. La bibliothèque des Amériques, on veut la faire connaître davantage et augmenter le nombre d’adhérents, on sait qu’on a du travail à faire à ce niveau-là.

Et toujours être à l'écoute de nos partenaires, des différents intervenants, de leurs besoins et des belles idées qu’ils ont pour qu'on puisse outiller, développer, créer des liens et faire rayonner la francophonie, la langue française d’un bout à l’autre du continent.

TV5MONDE : Finalement, est-ce que Centre permet au Québec d’être un vaisseau amiral, la tête de pont de la francophonie en Amérique ?

Sylvain Lavoie : Vous reprenez les expressions de Mme Biron, la ministre québécoise de la Francophonie. Effectivement, je pense que le Québec avait cette idée, a toujours eu cette idée, cette volonté de jouer un rôle, sur le continent, de valorisation de la langue française et de développement de l'espace francophone.

Le Québec a donc mis sur pied une organisation qui travaille avec l’ensemble des intervenants sur le terrain et qui permet des échanges extraordinaires et des belles collaborations. Je pense que le Québec peut être fier de cette contribution et de cet outil qu’est le Centre de la francophonie des Amériques pour développer et valoriser la langue française et cet espace francophone. Donc oui, le Québec joue un rôle très important dans la valorisation de la francophonie sur le continent. On veut développer une francophonie qui soit dynamique, épanouie, réseautée et inclusive.

Le Centre de la francophonie des Amériques compte maintenant 17 employés (il y en avait 7 en 2008) et dispose d’un budget annuel de 2,3 millions de dollars. Le directeur Sylvain Lavoie tient à souligner le travail réalisé par les équipes précédentes qui ont amené le Centre là où il est aujourd’hui. On évalue qu’il y a 33 millions de francophones et de francophiles qui vivent sur le continent américain.

Plus d’informations ici https://francophoniedesameriques.com/?mtm_campaign=francophonie-ameriques&mtm_medium=cpc&gclid=Cj0KCQiA7O