Culture

"Le monde vu d'Asie" : quand l'exotisme change de camp

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Comment voyons-nous le monde ? Jusqu'à quel point notre vision dépend-elle de l'endroit d'où nous l'observons ? Quelle représentation les premiers cartographes orientaux se faisaient-ils de l'Europe, des Amériques ? Autant de questions suscitées par Le monde vu d'Asie, une exposition à voir au musée Guimet, à Paris. Reportage et décryptage avec nos invités, commissaires de l'exposition.

dans

Entrer dans l'imaginaire de l'autre. Se voir coller les mêmes stéréotypes que nous appliquons à l'Asie. Regarder le monde représenté par les cartographes boudhistes, avec l'"Hymalahyah" au centre de l'univers - là où les Européens auraient placé Jérusalem. "Le monde vu d'Asie" propose une plongée dans un univers où nous, Occidentaux, nous nous sentons soudain tout petits et insignifiants. Un fascinant voyage cartographique et iconographique à travers le regard des premiers explorateurs asiatiques.
 

Certaines cartes présentées dans cette exposition ne sont pas orientées vers le Nord. Elles nous invitent à une autre représentation du monde.
Introduction à l'exposition "Le monde vu d'Asie"

C'est donc à une découverte aux accents philosophie qu'invitent Pierre Singaravelou et Fabrice Argounès, commissaires de l’exposition “Le monde vu d’Asie” au musée Guimet, jusqu'en septembre. L'un est historien, l'autre géographe. Ils jouent ici une partition à quatre mains qui, de cartes en illustrations, nous livrent une vision de l'Europe déformée par rapport à nos critères et décalée par rapport à ce que nous restituent nos livres d'histoire. "Décentrer le regard, inverser les perspectives- tel est l'objectif des historiens qui s'intéressent à l'histoire globale," explique l'historien Pierre Singaravelou.

Dans cette perspective, les dizaines de peintures, gravures, manuscrits et autres objets présentés par "Le monde vu d'Asie" - à commencer par le trésor de l'exposition : une carte ancienne montrée au public pour la première fois - éclairent sur le rôle décisif de l’Asie dans le processus de mondialisation du XVe au XXe siècle, et sur le regard de l’Asie "au centre du monde".