Culture

Maryse Condé, lauréate du "Nobel alternatif" de littérature

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

L'écrivaine française Maryse Condé, dont l'oeuvre est largement inspirée par l'histoire de l'esclavage, a reçu ce 9 décembre, le prix littéraire de la "Nouvelle Académie". La "Nouvelle Académie" est un groupe de 109 intellectuels suédois qui s'est créé après la vague #MeToo qui a plongé l'Académie Suédoise dans un scandale d'agressions sexuelles. Le 12 octobre dernier, Maryze Condé réagissait pour TV5MONDE après avoir obtenu ce prix.

dans
Maryze Condé a donc reçu son prix littéraire d'un montant d'un million de couronnes (97 000 euros) ce 9 décembre à Stockholm, en Suède.

Née en février 1937 à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), la romancière a publié une trentaine de romans portant notamment sur l'esclavage et l'Afrique, ainsi que des pièces de théâtre et des essais. L'auteure de Segou a puisé l'inspiration de ses romans dans l'histoire de la traite négrière.
 

Dans ses oeuvres, avec un langage précis, Maryse Condé décrit les ravages du colonialisme et le chaos du post-colonialisme

Déclaration du jury lors de l'annonce des résultats, à la Bibliothèque publique de Stockholm

Maryse Condé a déjà été lauréate, entre autres, du prix de l'Académie française pour La Vie scélérate en 1988, du prix Marguerite-Yourcenar pour Le Cœur à rire et à pleurer en 1999, et du prix Tropiques de l'Agence française de développement (AFD) en 2007. Souvent pressentie pour le prix Nobel de littérature, elle ne l'a encore jamais reçu.
 
© Wikicommons

Une sélection et un vote plus démocratiques

Le processus de vote se veut davantage ouvert que celui restreint aux dix-huit membres de l'Académie suédoise qui décerne le Nobel. D'abord, la "Nouvelle Académie" a demandé à quelque 200 bibliothécaires suédois de choisir leur auteur favori. De cette première sélection a émané une liste de 47 auteurs, pour lesquels les internautes ont pu voter en août dernier.

L'Académie suédoise s'est retrouvée prise dans la déferlante #MeToo à l'automne 2017 lorsque 18 femmes ont publiquement accusé l'époux français d'une académicienne, récipiendaire de subsides de l'académie, de les avoir harcelées, agressées ou violées.

Ce dernier, Jean-Claude Arnault, a été condamné à deux ans de prison ferme début octobre. Contrairement au lauréat du Nobel, choisi par les 18 membres de l'académie, le "Nouveau prix" se veut le fruit d'un long processus populaire.
 

Engagée pour la mémoire de l'esclavage


Le 10 mai est devenu journée nationale de commémoration de l’esclavage en 2006, sous l'impulsion du Comité pour la mémoire de l'esclavage, organisme présidé par Maryse Condé pendant quatre ans, entre 2004 et 2008.

Reçue le 3 février 2006 dans L'Invité sur TV5MONDE, Maryse Condé explique son combat pour l'instauration d'une date nationale reconnaissant les mémoires de la traite, de l’esclavage et leur abolition :
 
Chargement du lecteur...
© TV5MONDE