Culture

Nuit de la lecture : la littérature en fête jusqu'au bout de la nuit

Chargement du lecteur...
Entretien avec Audrey Neveu, qui inaugure avec Clara Da Silva "Les 2 Georges", une librairie indépendante à Bondy, en Seine-Saint-Denis, où il n'y avait plus de librairie depuis cinq ans.
Interview de Sophie Normand-Couturier

Animations, dégustations, jeux d'écriture, rencontres littéraires, lectures à voix haute, à la lampe de poche ou sous la couette - pour quelques minutes ou jusqu'au bout de la nuit, la 2ème édition de la nuit de la lecture propose à tous les francophones de s'amuser autour du livre.

dans

Plus de 4000 rencontres - soit 4 fois plus que la 1ère édition - un peu partout dans l’Hexagone et les pays francophones. Bibliothèques, librairies, mais aussi hôpitaux, prisons ou maisons de retraite resteront ouverts à la nuit tombée ce samedi 20 janvier jusqu'au petit matin pour la 2eme édition de la "Nuit de la lecture".

Objectif : créer des moments espiègles et conviviaux pour remettre la lecture au goût du jour : "Lire à voix à haute dans les bars en buvant de l'alcool, c'est déjà ce que faisait Baudelaire avec ses amis !" souligne Audrey Neveu, cogérante de la librairie indépendante Les 2 Georges, à Bondy, en région parisienne, car "le livre, ce n'est pas que sérieux, c'est aussi drôle, poétique, salé..." Pour la jeune libraire, il est important de rester proche de soi-même et d'assumer ses préférences : "On a le droit de ne pas aimer des grands auteurs et d'en aimer d'autres, moins connus."

 

Lire pour désacraliser les auteurs, les mots, les émotions qu'ils provoquent.
Audrey Neveu

Parrainée par l'écrivain français Daniel Pennac, la Nuit de la lecture a été lancée en 2017 à l’initiative d’Audrey Azoulay, ancienne ministre de la Culture. Cette manifestation populaire mobilise des auteurs francophones reconnus, comme l'académicien Danny Laferrière ou le lauréat du prix Goncourt Pierre Lemaître.