Culture

Prix des 5 continents de la Francophonie : Jean-Marc Turine rend hommage aux tziganes

Chargement du lecteur...
©Sophie Roussi, Gérald Breistoff et Benoît Tricot / TV5MONDE

En marge du Sommet de la Francophonie qui se déroule en Arménie, Jean-Marc Turine a reçu le prix des Cinq Continents à Erevan pour son roman La Théo des Fleuves. Un hommage au peuple et à l'âme tziganes. 

Jean-Marc Turine est belge, écrivain et documentariste. Il se penche depuis toujours sur la souffrance des peuples. Dans son ouvrage La Théo des Fleuves, il rappelle à tous ceux qui l'ignorent la réalité du génocide des tziganes.

Une question obsède Jean-Marc Turine, une question qui revient au fil de ses rencontres et dans ses romans : pourquoi ? Pourquoi la haine, pourquoi le racisme. Pourquoi la guerre ?

Dans La Théo des Fleuves, Jean-Marc Turine se penche sur les confidences et les errances d’une femme tzigane Theodora, incarnation de la souffrance de tout un peuple.

Cette colère jaillit sous la plume de Jean-Marc Turine. Esclave déportation stérilisation forcée... par ses mots durs, l’auteur ne tait rien, n’épargne pas. Mais quand il suit Theodora, sa colère se mue en poésie, en tendresse pour cette femme libre.
 

Je lui fais dire à Théodora qu’elle connaît les traditions qu‘il faut sortir (...) s’ouvrir, voir le monde et l’ouverture au monde cela passe par l’écriture par la lecture.

 Jean-Marc Turine, écrivain

En écrivant ce roman, Jean Marc Turine explique avoir entendu une petite musique dans sa tête. Un violon et un accordéon surgissent au gré des pages comme un rappel de l’âme tzigane. Après les Juifs, les Roms, Jean-Marc Turine se penche maintenant sur destin des Comoriens. Il ne peut rester insensible à la douleur des hommes.