Culture

Prix Turner: les quatre vainqueurs dénoncent les conservateurs au pouvoir et le fascisme

L'oeuvre "DC: Semiramis, 2019" de l'artiste britannique Tai Shani, récompensée par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
L'oeuvre "DC: Semiramis, 2019" de l'artiste britannique Tai Shani, récompensée par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
afp.com - DANIEL LEAL-OLIVAS
Un partie de l'oeuvre "DC: Semiramis, 2019" de l'artiste britannique Tai Shani, récompensée par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
Un partie de l'oeuvre "DC: Semiramis, 2019" de l'artiste britannique Tai Shani, récompensée par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
afp.com - DANIEL LEAL-OLIVAS
L'oeuvre baptisée "Collective Conscience" de l'artiste colombien Oscar Murillo, récompensé par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
L'oeuvre baptisée "Collective Conscience" de l'artiste colombien Oscar Murillo, récompensé par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
afp.com - DANIEL LEAL-OLIVAS
L'oeuvre baptisée "Collective Conscience" de l'artiste colombien Oscar Murillo, récompensé par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
L'oeuvre baptisée "Collective Conscience" de l'artiste colombien Oscar Murillo, récompensé par le Prix Turner, avec trois autres artistes, et exposée à la galerie Turner à Margate dans le sud-est de l'Angleterre, le 26 septembre 2019
afp.com - DANIEL LEAL-OLIVAS

Les quatre vainqueurs du prix Turner, prestigieuse récompense britannique d'art contemporain, ont dénoncé le gouvernement conservateur au pouvoir et le "renouveau du fascisme" lors de la remise du prix, pour la première fois décerné conjointement aux nominés.

Les artistes Lawrence Abu Hamdan, Helen Cammock, Oscar Murillo, et Tai Shani avaient demandé de recevoir collectivement le prix invoquant la "solidarité" dans une période de "crise politique". Cela leur a été accordé par le jury, une décision sans précédent et fidèle à la réputation anticonformiste du prix Turner.

Expliquant que le prix explorait l'identité britannique, les artistes ont jugé cela "significatif à une époque marquée par la montée de la droite, et le renouveau du fascisme dans l'environnement conservateur hostile", dans une déclaration lue par Helen Cammock lors de la remise du prix mardi soir au musée Turner à Margate (sud-est de l'Angleterre), où leurs oeuvres sont exposées jusqu'au 12 janvier.

Les artistes, dont Oscar Murillo, d'origine colombienne et arrivé à Londres à l'âge de 11 ans, ont raconté se sentir, comme de nombreux membres de leurs familles et amis, de "moins en moins bienvenus au Royaume-Uni".

Lors de la cérémonie, en pleine campagne des législatives du 12 décembre, Tai Shani arborait une inscription "les Tories dehors" hostile au Parti conservateur du Premier ministre Boris Johnson, tandis qu'Oscar Murillo portait un autocollant appelant à voter pour le Parti travailliste.

"Après des discussions entre nous, nous sommes parvenus à la conclusion collective que nous, les quatre artistes nominés, sommes tous gagnants du Turner Prize 2019", a déclaré Helen Cammock.

Elle a expliqué que les artistes mettaient tous en oeuvre des "pratiques sociales ou collaboratives" qu'ils jugent "incompatibles avec le format de la compétition, qui tend à diviser et individualiser".

L'annonce surprise de cette victoire collective était saluée par un commentateur du quotidien de gauche The Guardian comme un "acte subversif", du genre de choses que "les artistes sont supposés faire".

"Peut être que des récompenses annuelles comme le Turner Prize et le Booker prize, qui n'a pas désigné de vainqueur unique cette année, atteignent leur date de péremption: un anachronisme tiré d'une époque révolue et binaire opposant gagnants et perdants", a commenté le correspondant arts de la BBC.

Le Booker Prize, prestigieux prix littéraire britannique, a été attribué en octobre aux écrivaines canadienne Margaret Atwood et anglo-nigériane Bernardine Evaristo.