Culture

Sortie de "La vérité", premier titre du dernier album posthume d'Arno

Capture d'écran TV5MONDE du clip de "Santeboutique" sorti en 2019.
Capture d'écran TV5MONDE du clip de "Santeboutique" sorti en 2019.

Une chanson du dernier disque enregistré par le chanteur belge Arno sort ce 8 juin sur les plateformes ."La vérité" avait été enregistrée et bouclée juste avant sa mort le 23 avril dernier.

"Je veux me marier avec le vent", entend-t-on chanter Arno dès les premières mesures de "La vérité". La chanson de presque 3 minutes, a été publiée en avant-première de son dernier album, qui devrait sortir à la rentrée.

"Hier c'était le passé, aujourd'hui la vérité" entonne-t-il en refrain, de sa voix rocailleuse, dans ce titre mélancolique à la trame électro-rock.

Le décès à 72 ans de celui qu'on appelait le Tom Waits belge avait été annoncé le 23 avril. En février 2020, le chanteur avait confié souffrir d'un cancer du pancréas. 

(RE)voir : Le chanteur belge Arno est décédé

Chargement du lecteur...
La chronique Culture de 64Minutes du 23 avril 2022 est consacrée au décès de l'icône rock belge Arno à l'âge de 72 ans. Réaction de Thierry Coljon, chroniqueur musical et spécialiste de Arno

Avant sa disparition, il avait tenu à entrer en studio pour enregistrer un dernier album, entre l'automne 2021 et le printemps 2022, à Bruxelles. À l'image d'un David Bowie, qui se savait condamné et avait laissé l'album "Blackstar" juste avant son décès.

Peu de choses ont filtré de ce dernier album d'Arno.  À l'exception d'un titre avec la chanteuse française Mireille Mathieu, qui a confirmé à l'AFP avoir enregistré sa partie vocale. "Son désir presque testamentaire était d'enregistrer un duo avec moi. Il a enregistré sa voix avec beaucoup de courage. Arno était un véritable poète, avec une façon bien particulière de se raconter à travers ses chansons", avait-elle dit à l'AFP le jour du décès du musicien.

(RE)voir : Musique : Arno, l'éternel retour

Chargement du lecteur...

Le chanteur avait débuté sa carrière au sein du groupe rock TC Matic dans les années 80. Cette formation s'était faite connaître avec son hymne à l'Europe "Putain, putain" ("Putain, putain, c'est vachement bien, nous sommes quand même tous des Européens"). 

C'est en solo qu'il s'était ensuite révélé à un plus large public, grâce à des chansons comme "Les yeux de ma mère" ou sa reprise des "Filles du bord de mer" d'un autre Belge, Adamo.