Culture

Vidéo - En Israël, une mâchoire qui réécrit l'histoire de l'humanité

Chargement du lecteur...
Récit : Pascale Veysset, montage : J. Bouilliez
©TV5MONDE

Et s'il était parti plus tôt qu'on ne le pensait ? On estimait jusque là que l'Homo sapiens avait quitté son berceau africain voilà environ 100.000 ans. Ce serait presque 100.000 ans plus tôt ! Et c'est une mâchoire trouvée en Israël qui nous l'apprend.

dans

La communauté scientifique va devoir revoir sa copie : ce  fragment de mâchoire avec encore 7 dents, découvert en Israël, et daté de plus de 200 000 ans,  prouve que notre ancêtre l'Homo sapiens a quitté le continent africain bien plus tôt qu'on ne le pensait.

Ce spécimen révolutionne en quelque sorte la façon dont nous voyons l'évolution humaine moderne. Avant la découverte de cette mâchoire, la notion commune était que l'homme moderne a évolué en Afrique entre 200 000 et 250 000 ans et qu'il a quitté l'Afrique il y a 100 000 ans. Maintenant, nous savons que les hommes modernes avaient déjà quitté l'Afrique il y a environ 200 000 ans.

Professeur Israel HERSHKOVITZ, Anthropologue, Université de Tel Aviv

Autre découverte surprenante : selon des indices laissés ici dans la grotte de Misliya, dans laquelle le fossile a été retrouvé, nos ancêtres étaient des chasseurs capables de tuer du gros gibier. Ils utilisaient aussi des outils en pierre similaires à ceux taillés par les premiers hommes modernes d' Afrique.

Nous avons trouvé tous ces outils en silex, et beaucoup d'ossements d'animaux principalement des gazelles, des cerfs et des aurochs. Les gens chassaient avec des projectiles et des pointes de silex.

Professeure Mina WEINSTEIN-EVRON, Archéologue, Université de Haïfa

Enfin la découverte de cette mâchoire pourrait aussi prouver l'existence de croisements entre Homo sapiens et Néandertaliens bien plus tôt qu'on ne le pensait jusqu'à présent.