Direct démarré le 2 juillet 2024 à 5H27

DIRECT - 80% de la population de Gaza désormais déplacée, selon l'ONU

Quelque 80% des habitants de la bande de Gaza sont désormais déplacés, selon la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le territoire, Sigrid Kaag, qui s'est dite mardi "vivement préoccupée" par les nouveaux ordres d'évacuation émis par l'armée israélienne. Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
gaza

Des Palestiniens déplacés par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza fuient certaines parties de Khan Younès suite à un ordre d'évacuation de l'armée israélienne de quitter la partie orientale de la deuxième plus grande ville de la bande de Gaza, le lundi 1er juillet 2024. 

@AP Photo/ Jehad Alshrafi
6
nouvelle(s) publication(s)
20h30
offensive

Macron appelle Netanyahu à ne pas engager de "nouvelle opération" près de Khan Younès et Rafah

Le président français Emmanuel Macron a exhorté le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à ne pas engager de "nouvelle opération" près de Khan Younès et Rafah, dans la bande de Gaza.

"Il a marqué son opposition à toute nouvelle opération israélienne près de Khan Younès et de Rafah, qui ne ferait qu'aggraver un bilan humain et une situation humanitaire déjà catastrophique", a indiqué l'Elysée.

Emmanuel Macron a redit au Premier ministre israélien "l’extrême urgence d'instaurer un cessez-le-feu immédiat et permanent dans la bande de Gaza" et appelé à mettre en œuvre le plan présenté par le président américain Joe Biden "sans plus tarder".

05032024 emmanuel macron france

Le président français Emmanuel Macron à Prague, en République tchèque, le 5 mars 2024.

AP
19h54
conflit régional

Macron appelle à "prévenir un embrasement" entre Israël et le Hezbollah

Le président français Emmanuel Macron a insisté sur "l’absolue nécessité de prévenir un embrasement" entre Israël et le mouvement islamiste Hezebollah au Liban, lors d'un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"Il a redit son extrême préoccupation quant à l’accroissement des tensions entre le Hezbollah et Israël le long de la Ligne bleue et souligné l’absolue nécessité de prévenir un embrasement qui nuirait tant aux intérêts du Liban que d'Israël, et constituerait un développement particulièrement dangereux pour la stabilité régionale", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


 

18h42
offensive

Le Hezbollah lance des roquettes sur le nord d'Israël après la mort d'un civil

Le mouvement islamiste libanais Hezbollah annonce avoir lancé des dizaines de roquettes sur le nord d'Israël "en riposte" à la mort d'un civil dans une frappe aérienne israélienne sur un village frontalier, dans le sud du pays.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, le Hezbollah, qui soutient le mouvement islamiste palestinien, échange régulièrement des tirs transfrontaliers avec l'armée israélienne.

Le Hezbollah a déclaré avoir lancé des dizaines de roquettes de type katyoucha sur la caserne de Kyriat Shmona, "en représailles à la mort d'un civil". L'armée israélienne a indiqué avoir intercepté "dix projectiles" parmi "environ 15 projectiles lancés depuis le Liban", ajoutant que l'attaque n'avait pas fait de blessés.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
18h19
déplacement de population

80% de la population de Gaza désormais déplacée (responsable ONU)

Quelque 80% des habitants de la bande de Gaza sont désormais déplacés, selon la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le territoire, Sigrid Kaag, qui s'est dite mardi "vivement préoccupée" par les nouveaux ordres d'évacuation émis par l'armée israélienne.

"Plus d'un million de personnes sont une fois encore à nouveau déplacées, en quête d'un abri et de sécurité, (ce qui porte) à 1,9 million le nombre de personnes déplacées à travers Gaza", a déclaré Sigrid Kaag au siège de l'ONU.

Environ 2,4 millions d'habitants vivent dans le territoire palestinien assiégé et bombardé par Israël en représailles à l'attaque meurtrière du mouvement islamiste Hamas du 7 octobre.

Les Nations unies estiment que jusqu'à 250.000 personnes sont concernées par l'ordre donné par l'armée israélienne aux civils d'évacuer Al-Qarara, Bani Souhaila et d'autres localités proches de Khan Younès.

Des Palestiniens quittent Khan Younès en raison des attaques au sol de l'armée israélienne le 1er juillet 2024.

Des Palestiniens quittent Khan Younès en raison des attaques au sol de l'armée israélienne le 1er juillet 2024.

AP Photo/Saher Alghorra
11H14
37.925 morts (Hamas)

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan

Le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas, mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza, a annoncé mardi un nouveau bilan de 37.925 morts dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre avec Israël, il y a près de neuf mois.
 

Au moins 25 personnes ont été tuées ces dernières 24 heures, a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que 87.141 personnes avaient été blessées dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.

gaza morts

Des Palestiniens prient à côté des corps des trois membres de la défense civile tués lors du bombardement israélien du camp de réfugiés de Nuseirat, à l'hôpital des martyrs d'al-Aqsa à Deir al Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le vendredi 28 juin 2024. 

@AP Photo/Abdel Kareem Hana


 

5H36
Nouvel exode

Ordre d'évacuation dans le sud de Gaza

Des centaines de Palestiniens sont contraints de fuir à nouveau la ville de Khan Younès dans la bande de Gaza, ciblée mardi matin par plusieurs frappes israéliennes, après l'ordre d'évacuer donné par l'armée d'Israël.
 

Victimes de bombardements israéliens à Khan Younès et Rafah (sud de la bande de Gaza), huit personnes sont mortes et plus d'une trentaine de blessés sont arrivés à l'hôpital Nasser de Khan Younès, ont rapporté des soignants du Croissant-Rouge palestinien ainsi qu'une source médicale au sein de l'établissement de santé.

gaza

Des Palestiniens déplacés par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza fuient certaines parties de Khan Younès suite à un ordre d'évacuation de l'armée israélienne de quitter la partie orientale de la deuxième plus grande ville de la bande de Gaza, le lundi 1er juillet 2024. 

@AP Photo/ Jehad Alshrafi



L'armée israélienne a ordonné lundi une nouvelle évacuation de secteurs des gouvernorats de Khan Younès et de Rafah, où des centaines de milliers de Palestiniens ont déjà dû fuir les combats il y a plusieurs semaines.

Re(voir) aussi : Bande de Gaza : combats acharnés, des destructions encore et toujours


Guerre Israël-Hamas : le sud de la bande de Gaza pilonné
 

Des témoins ont raconté que de nombreux habitants avaient quitté ces secteurs, et que des déplacés de l'est de Khan Younès, parmi lesquels des enfants et des personnes âgées, dormaient dans la rue à même le sol.
 

Des images de l'AFP ont montré des familles de déplacés fuyant une nouvelle fois au milieu des ruines à Khan Younès, à pied ou entassées sur des remorques.

gaza

Des Palestiniens déplacés par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza fuient certaines parties de Khan Younès suite à un ordre d'évacuation de l'armée israélienne de quitter la partie orientale de la deuxième plus grande ville de la bande de Gaza, le lundi 1er juillet 2024. 

@AP Photo/ Jehad Alshrafi

 

Qui anime ce direct ?

AFP