Direct terminé à 20h30 TU
Direct démarré à 5h00 (TU)

DIRECT - "Combats acharnés" à Jabalia, trois corps d'otages rapatriés

Un premier chargement d'aide humanitaire destiné à la population gazaouie a commencé à être débarqué vendredi matin par la jetée provisoire que l'armée avait terminé la veille d'arrimer sur la côte de la bande de Gaza, a indiqué l'armée américaine sur X. Les États-Unis avaient annoncé la veille avoir achevé la jetée provisoire.

 

Les horaires sont affichés en temps universel TU.

Partager
Image
L’armée américaine a terminé l’installation de la jetée flottante sur la côte de la bande de Gaza, ce jeudi 16 mai 2024 et les responsables sont prêts à commencer à acheminer l’aide humanitaire indispensable vers l’enclave.

L’armée américaine a terminé l’installation de la jetée flottante sur la côte de la bande de Gaza, ce jeudi 16 mai 2024 et les responsables sont prêts à commencer à acheminer l’aide humanitaire indispensable vers l’enclave.

 

(Commandement central américain via AP)
20
nouvelle(s) publication(s)
19h07
Région de Békaa

Le Hamas annonce la mort d'un de ses commandants au Liban

La branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, a déclaré dans un communiqué que le "commandant" Charhabil Sayed a été tué "après avoir été pris pour cible par l'aviation d'occupation israélienne" dans la région de la Békaa.

La frappe est intervenue alors que les violences se sont intensifiées cette semaine entre le puissant Hezbollah, allié du Hamas, et l'armée israélienne.

Une source proche du mouvement palestinien a indiqué plus tôt que Charhabil Sayed, était le responsable du Hamas pour la région de la Békaa. Il "a été tué dans une frappe israélienne qui a visé sa voiture", a précisé la source qui a requis l'anonymat. 

Tweet URL
19h05
"Efforts pour la paix"

Jake Sullivan en Arabie Saoudite pour discuter d'une normalisation des relations avec Israël

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, se rendra demain en Arabie saoudite et dimanche en Israël, a annoncé John Kirby, un porte-parole de la Maison Blanche.

Alors que le président, Joe Biden, s'efforce d'arriver à une normalisation des relations entre ces deux pays, Jake Sullivan doit rencontrer le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, ainsi que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

La conversation avec le dirigeant du royaume doit porter sur "des sujets bilatéraux et régionaux dont la guerre à Gaza" ainsi que sur "les efforts en cours pour arriver à une paix et une sécurité durables dans la région", selon le porte-parole.

Avec Benjamin Netanyahu et d'autres hauts responsables israéliens, l'émissaire de Joe Biden doit également évoquer le conflit entre Israël et le Hamas, "y compris les négociations  pour obtenir la libération de tous les otages (détenus à Gaza) et pour répondre à la crise humanitaire."

L'échange s'attardera aussi sur la volonté partagée des États-Unis et d'Israël de "vaincre durablement le Hamas à la fois par la pression militaire et par un projet politique."

16h52
Drones

Le Hezbollah affirme recourir à de nouvelles armes contre Israël

Le puissant mouvement libanais Hezbollah a eu recours ces dernières semaines à de nouvelles armes dans son conflit avec Israël. La dernière en date : un drone qui tire des missiles avant d'exploser en attaquant ses cibles.

Hier, le Hezbollah a annoncé avoir mené une attaque avec un drone équipé de deux missiles "S5", généralement tirés depuis des avions, contre un site militaire à Metoulla dans le nord d'Israël. Il a publié une vidéo montrant le drone volant vers un site où se trouvent des chars. Il lance deux missiles puis explose contre sa cible. Selon le Hezbollah, la charge explosive du drone pèse entre 25 et 30 kilos. 

Tweet URL

C'est la première fois que le mouvement annonce l'utilisation d'une telle arme depuis le début des échanges de tirs transfrontaliers. 

Mercredi, le mouvement libanais, un proche allié de l'Iran, a annoncé avoir lancé des "drones d'attaque" contre une base militaire proche de Tibériade dans le nord d'Israël, à environ 30 kilomètres de la frontière avec le Liban. C'est la première fois, selon des experts, qu'il cible un objectif en profondeur du territoire israélien. 

Ces dernières semaines, le Hezbollah a aussi annoncé avoir utilisé, simultanément dans une seule attaque contre des sites ou des convois militaires israéliens, des drones explosifs et des missiles guidés.

Il a aussi eu recours à des "missiles guidés" et à des missiles iraniens de type Burkan, Almas et Jihad Moughniyé, du nom d'un commandant du Hezbollah tué par Israël en 2015 en Syrie.

(Re)lire Que pèse militairement le Hezbollah ?

15h58
7 octobre

Israël annonce le rapatriement des corps de trois otages

L'armée israélienne a récupéré "les corps de nos otages Shani Louk, Amit Buskila et Itzhak Gelerenter, pris en otage durant le massacre commis par le Hamas le 7 octobre", a déclaré le contre-amiral, Daniel Hagari, porte-parole de l'armée.

 Il a précisé qu'ils avaient été "brutalement assassinés" par le Hamas en tentant de fuir le festival de musique Nova et "leurs corps emmenés" à Gaza.

Tweet URL
15h19
Tirs transfrontaliers

Deux enfants et un combattant du Hezbollah tués après une frappe israélienne, selon la presse libanaise et la formation

"Des frappes israéliennes ont visé Najjariyé et Addousiyé", deux localités à une trentaine de kilomètres de la frontière, a indiqué l'agence nationale d'information libanaise (ANI, officielle). L'ANI a précisé que deux enfants syriens ont péri dans la frappe à Najjariyé. Le Hezbollah a lui fait état de la mort d'un de ses combattants.

Ces frappes interviennent dans un contexte d'intensification des attaques du Hezbollah contre Israël ces derniers jours et de l'utilisation, par la puissante formation islamiste, de nouvelles armes pour la première fois. En riposte à la mort de civils, le Hezbollah a indiqué avoir lancé "50 roquettes Katioucha" sur une base du Golan occupé par Israël. 

De son côté, l'armée israélienne a annoncé avoir visé "des infrastructures terroristes" au Liban dans le secteur de Najjariyé "utilisées", selon elle, "par le réseau de défense aérienne du Hezbollah". 

Elle assure par ailleurs avoir "identifié un lanceur du Hezbollah dans la région de Yaroun qui était prêt à effectuer des tirs en direction du territoire israélien", et l'avoir détruit. Signe de l'accès de fièvre, l'armée israélienne indique, en outre, avoir identifié 75 tirs en provenance du Liban vers le territoire israélien et en avoir intercepté "des dizaines."

Tweet URL

 

15h21
Reconnaissance commune

Madrid annoncera la date de reconnaissance de l'État palestinien mercredi

Le Premier ministre socialiste espagnol, Pedro Sánchez, a indiqué qu'il annoncerait mercredi prochain la date de la reconnaissance par l'Espagne d'un État palestinien.

"Nous sommes en train de nous coordonner avec d'autres pays pour pouvoir faire une déclaration et une reconnaissance communes", a-t-il déclaré, lors d'une interview à la chaîne de télévision La Sexta, pour expliquer pourquoi l'Espagne ne procèderait pas à cette reconnaissance dès mardi, date évoquée notamment par Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne.

Tweet URL

Il n'a pas précisé les pays avec lesquels son gouvernement était en discussions à ce sujet. Il avait toutefois publié, en mars, à Bruxelles, un communiqué commun avec ses homologues irlandais, slovène et maltais dans lequel ils faisaient part de la volonté de leur quatre pays de reconnaître un État palestinien.

Le chef de la diplomatie irlandaise, Micheal Martin, a confirmé, mardi, que Dublin "(reconnaîtrait) l'État de Palestine avant la fin du mois."

Le schéma envisagé jusqu'à maintenant à Madrid était celui d'un décret adopté mardi en conseil des ministres par le gouvernement de gauche. Pedro Sánchez doit comparaître le lendemain devant le Congrès des députés pour faire le point sur divers sujets d'actualité, dont la politique de Madrid au Proche-Orient et la reconnaissance d'un État palestinien, sujet sur lequel l'Espagne est en pointe. "Je pense que je serai en mesure le 22 [...] de clarifier devant le Parlement la date à laquelle l'Espagne reconnaîtra l'État palestinien."

(Re)lire Proche-Orient : qui reconnaît un État palestinien ?

13h46
Nord de Gaza

À Jabalia, les combats "peut-être les plus acharnés" depuis le 7 octobre

L'armée israélienne a pourtant annoncé, début janvier, avoir "achevé le démantèlement de la structure militaire du mouvement islamiste palestinien Hamas dans le nord de la bande de Gaza" et se concentrer désormais sur "le centre et le sud" du territoire. Mais d'intenses combats ont repris il y a un peu moins d'une semaine à Jabalia, ville la plus peuplée du nord de la bande de Gaza, après Gaza-Ville.

"Le Hamas avait le contrôle total de Jabalia jusqu'à notre arrivée il y a quelques jours", a déclaré l'armée israélienne, quatre mois après que son porte-parole, le contre-amiral Daniel Hagari, eut affirmé que, dans le nord de Gaza, ne subsistaient que "des terroristes agissant de façon sporadique et sans commandement."

Les combats en cours à Jabalia depuis le 12 mai sont "peut-être les plus acharnés que nous avons rencontrés" dans cette zone depuis le début de l'offensive au sol dans la bande de Gaza, a ajouté l'armée. Elle a précisé opérer désormais dans le camp de réfugiés qu'abrite la ville. "Jusqu'ici nous estimons avoir tué environ 200 terroristes", depuis la reprise des intenses combats à Jabaliya, a précisé l'armée.

Le camp de Jabalia était avant la guerre le plus grand camp de déplacés de la bande de Gaza, surpeuplé, avec plus de 110.000 personnes entassées sur 1,4 km2, selon les Nations unies (ONU).

Des Palestiniens marchent au milieu des destructions causées par l'offensive israélienne dans le camp de réfugiés de Jabaliya, dans la bande de Gaza, le jeudi 29 février 2024.

Des Palestiniens marchent au milieu des destructions causées par l'offensive israélienne dans le camp de réfugiés de Jabalia, dans la bande de Gaza, le 29 février 2024.

Mahmoud Essa (AP)
12h38
Besoins médicaux

L'OMS affirme n'avoir reçu aucune fourniture depuis dix jours

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a reçu aucune fourniture médicale dans la bande de Gaza depuis le 6 mai, lorsque l'armée israélienne à ordonné aux civils de quitter l'Est de Rafah.

"La fermeture de ce point de passage nous met dans une situation difficile concernant les déplacements des travailleurs médicaux, ainsi que pour la rotation du personnel de l'ONU et des équipes médicales, a souligné un porte-parole de l'OMS à Genève, Tarik Jasarevic. Mais plus important encore, les dernières fournitures médicales que nous avons reçues à Gaza datent d'avant le 6 mai [...] Nous avons réussi à distribuer quelques fournitures mais il en manque encore beaucoup, notamment le carburant nécessaire au fonctionnement des hôpitaux." "Le problème le plus important actuellement est celui du carburant", a-t-il insisté.

Le porte-parole de l'OMS a expliqué qu'il faut entre 1,4 et 1,8 million de litres de carburant par mois pour mener à bien les activités des établissements de santé et d'autres partenaires de ce secteur.

"Jusqu'à hier (jeudi) et depuis la fermeture du point de passage, seuls 159.000 litres sont entrés à Rafah pour l'ensemble des partenaires humanitaires. C'est nettement insuffisant", a-t-il déploré.

Seuls 13 des 36 hôpitaux de Gaza fonctionnent partiellement actuellement, selon l'OMS.

Les Palestiniens marchent à travers les destructions laissées par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza près de l'hôpital Shifa dans la ville de Gaza, lundi 1er avril 2024.

Les Palestiniens marchent à travers les destructions laissées par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza, près de l'hôpital Al-Shifa dans la ville de Gaza, le 1er avril 2024.

Mohammed Hajjar (AP)
11H15

Gaza: une audience de la CIJ brièvement interrompue par des protestations

Une audience de vendredi devant la Cour internationale de justice a été brièvement interrompue alors que les juges entendaient les arguments finaux d'Israël contre des accusations de "génocide" à Gaza portées par l'Afrique du Sud.

Une femme criant "menteurs" a pu être entendue sur la retransmission vidéo de la cour, interrompue pendant moins d'une minute avant de redémarrer, la représentante d'Israël concluant ses propos.

08H45

Gaza: violents combats dans le nord, vers une bataille "décisive" à Rafah

De violents combats opposent vendredi l'armée israélienne au Hamas dans le nord de la bande de Gaza, au lendemain de l'annonce par Israël d'une "intensification" de ses opérations à Rafah, dans le sud, en dépit des craintes internationales pour la population civile.

Après des jours de blocage des arrivées d'aide humanitaire dans le territoire palestinien menacé de famine, l'armée américaine a annoncé qu'un premier chargement avait commencé à être débarqué vendredi par la jetée provisoire américaine arrimée sur la côte de la bande de Gaza.

Au huitième mois de la guerre opposant Israël au mouvement islamiste palestinien Hamas, l'armée israélienne a livré combat contre des forces palestiniennes dans le camp de réfugiés de Jabalia (nord), également visé par des bombardements aériens et tirs d'artillerie israéliens, selon des témoins.

Six personnes ont été tuées dans leur habitation bombardée, selon la Défense civile palestinienne, dont des équipes tentent de secourir d'autres habitants piégées dans les décombres. 

A l'extrême sud du territoire palestinien, à Rafah, la branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, a affirmé avoir ciblé avec des tirs d'obus des troupes israéliennes "stationnées au poste frontière" avec l'Egypte.

La côte de cette ville où s'entassent des centaines de milliers de déplacés du conflit est sous le feu de la marine israélienne, selon des témoins, après des frappes nocturnes qui ont fait des blessés, selon l'hôpital koweïtien de la ville.

08H25

Les accusations de "génocide" à Gaza portées par Pretoria sont "totalement déconnectées" de la réalité, affirme Israël

L'affaire de "génocide" portée contre Israël, dans laquelle l'Afrique du Sud demande à la plus haute juridiction de l'ONU d'ordonner un cessez-le-feu à Gaza, est "totalement déconnectée" de la réalité, a déclaré Israël vendredi devant les juges.

"L'Afrique du Sud présente à la Cour pour la quatrième fois un tableau complètement déconnecté des faits et des circonstances", a déclaré un représentant d'Israël, Gilad Noam, devant la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye.

"Une guerre tragique est en cours mais il n'y a pas de génocide", a-t-il continué.

8H00

Gaza: le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 35.303 morts

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé vendredi un nouveau bilan de 35.303 morts dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien le 7 octobre.

En 24 heures, au moins 31 morts supplémentaires ont été recensés, selon un communiqué du ministère qui fait état de 79.261 blessés en plus de sept mois de guerre.

07H05

Gaza: un premier chargement d'aide débarqué par la jetée provisoire (armée américaine)

Un premier chargement d'aide humanitaire destiné à la population gazaouie a commencé à être débarqué vendredi matin par la jetée provisoire que l'armée avait terminé la veille d'arrimer sur la côte de la bande de Gaza, a indiqué l'armée américaine sur X.

Vendredi "vers 09H00 (06H00 GMT), des camions transportant de l'aide humanitaire ont commencé à débarquer (un premier chargement) par une jetée temporaire" sur la côte de Gaza, dans le cadre "d'un effort multinational pour livrer de l'aide supplémentaire aux civils palestiniens de Gaza via un couloir maritime de nature exclusivement humanitaire", indique le Commandement militaire central américain (Centcom), couvrant notamment le Moyen-Orient.

05H00

Gaza/Foot: pas de vote au Congrès mais la Fifa se prononcera d'ici le 20 juillet (Infantino)

La Fifa, réunie en Congrès à Bangkok, a repoussé la proposition palestinienne de tenir dès vendredi un vote sur une éventuelle suspension de la Fédération israélienne de football, mais son président Gianni Infantino a promis une décision d'ici le 20 juillet prochain.

Le dirigeant de l'instance mondiale du football a dit avoir mandaté "une expertise légale indépendante", dont les conclusions seront lues au Conseil de la Fifa, qui se réunira de manière extraordinaire d'ici le 20 juillet "pour prendre les décisions qui sont appropriées".

01H50

Israël devant la CIJ pour se défendre d'accusations de "génocide"

Israël va répondre vendredi devant la plus haute juridiction de l'ONU aux allégations de l'Afrique du Sud selon lesquelles il aurait intensifié une campagne "génocidaire" avec son opération militaire à Rafah.

Pretoria a demandé à la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye, d'enjoindre à Israël de cesser son incursion à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, essentielle selon Israël pour éliminer les militants du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Israël a précédemment souligné son engagement "inébranlable" envers le droit international et qualifié l'affaire de l'Afrique du Sud de "totalement infondée" et "moralement répugnante".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a juré d'anéantir le Hamas, est déterminé à lancer une offensive terrestre d'envergure à Rafah, où sont retranchés selon lui les derniers bataillons du mouvement islamiste palestinien.

Israël a annoncé jeudi que son armée allait "intensifier" ses opérations au sol à Rafah, malgré les mises en garde internationales contre une offensive d'envergure dans cette ville surpeuplée du territoire palestinien.

Les avocats de Pretoria ont déclaré jeudi devant la CIJ que "le génocide" commis par Israël "a atteint un niveau horrible", évoquant notamment des fosses communes, des actes de torture et un blocage de l'aide humanitaire.

"L’Afrique du Sud avait espéré, lors de notre dernière comparution devant cette cour, mettre un terme à ce processus génocidaire afin de préserver la Palestine et son peuple", a déclaré Vusimuzi Madonsela, le représentant de Pretoria.

"Au lieu de cela, le génocide d'Israël s’est poursuivi à un rythme soutenu et vient d’atteindre un nouveau et horrible niveau", a-t-il ajouté.

Qui anime ce direct ?