Direct refermé le 22 janvier à 21h30
Direct démarré le 22 janvier 2023 à 5H55

DIRECT : combats autour de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza

Des combats acharnés ont lieu lundi dans le secteur de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza où l'armée israélienne concentre ses opérations contre le Hamas palestinien, en dépit des appels à une pause dans les affrontements. Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
gaza

Des soldats israéliens se déplacent à bord de véhicules blindés près de la frontière entre Israël et Gaza, alors que de la fumée s'élève dans le ciel de la bande de Gaza, le 21 janvier 2024. @AP Photo/Leo Correa.

8
nouvelle(s) publication(s)
21h00
Bilan

Armée israélienne

Selon Israël, 200 soldats israéliens ont été tués depuis le début de l'opération terrestre à Gaza. L'opération a été lancée après l'attaque menée par le Hamas en Israël.

Depuis le 7 octobre, côté palestinien, ce sont 25295 personnes qui ont été tuées selon un nouveau bilan livré ce lundi par le ministère de la Santé du Hamas qui fait aussi état de 63000 blessés.

18h12
"Enquête urgente"

Après la mort d'un Américano-Palestinien

Les Etats-Unis ont appelé lundi Israël à mener une "enquête urgente" sur les circonstances de la mort d'un Américano-Palestinien de 17 ans, tué vendredi 19 janvier par des tirs israéliens en Cisjordanie occupée.

"Nous continuons à collaborer étroitement avec le gouvernement israélien afin d'obtenir autant d'informations que possible et nous avons demandé l'ouverture d'une enquête urgente afin de déterminer les circonstances de sa mort et d'établir les responsabilités", a déclaré à la presse un porte-parole du département d'Etat américain, Vedant Patel.

16h15
Front libanais

200 tués au Liban depuis le 7 octobre

Le nombre de personnes tuées par Israël dans le sud du Liban est passé à 200 lundi, dont 146 combattants du Hezbollah, plus de trois mois après le début de l'escalade à la frontière entre les deux pays, selon un décompte de l'AFP. Depuis l'attaque du Hamas palestinien sur le sol israélien le 7 octobre, les échanges de tirs sont quotidiens à la frontière israélo-libanaise entre l'armée israélienne et le Hezbollah libanais, allié du Hamas.

Le mouvement pro-iranien a annoncé la mort de deux combattants "sur la route de Jérusalem" lundi, expression désignant ses combattants tués par des tirs israéliens, portant à 200 le nombre de morts, selon un décompte de l'AFP.

Ce décompte est réalisé à partir des communiqués du Hezbollah et d'autres groupes alliés, dont des factions palestiniennes, ainsi que des sources officielles et civiles.

11H08
UE

La solution à deux Etats est la seule possible, insistent les Européens

Israël doit accepter une solution à deux États pour mettre fin à la guerre et garantir sa sécurité, ont souligné des ministres des Affaires étrangères de l'UE avant une réunion où ils doivent rencontrer séparément leurs homologues israélien et palestinien.
"Ce que nous voulons est bâtir une solution à deux États. Parlons-en", a lancé le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell devant les journalistes à Bruxelles, alors que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réaffirmé son opposition à une "souveraineté palestinienne".

10H56
Aide aux blessés

En Égypte, des blessés de Gaza soignés sur un navire-hôpital français

A bord du porte-hélicoptères français Dixmude amarré à Al-Arish en Egypte, Abdelrahmane Iyad fait partie des blessés de Gaza qui reçoivent les soins dont des dizaines de milliers de personnes sont privées dans le petit territoire palestinien assiégé et bombardé par Israël depuis l'attaque sanglante du Hamas le 7 octobre.
Le jeune homme, blessé à une jambe et à la tête lors du bombardement de sa maison, s'est fait poser des broches sur sa jambe droite fracturée et se déplace en chaise roulante.

Le navire est ancré depuis fin novembre à une cinquantaine de kilomètres du point de passage de Rafah, entre l'Egypte et Gaza où la majorité des hôpitaux ne fonctionnent plus et où l'aide humanitaire passe au compte-gouttes.

7H28
Déclaration de Josep Borrell

Israël ne peut construire la paix "seulement par des moyens militaires"

Israël ne peut construire la paix "seulement par des moyens militaires", a martelé lundi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, insistant sur "une solution à deux Etats" avant de rencontrer les chefs des diplomaties israélienne et palestinienne.
"Quelles sont les autres solutions auxquelles ils pensent ?", a lancé M. Borrell devant les journalistes à Bruxelles. "Faire partir tous les Palestiniens? Les tuer?", a-t-il ajouté.

Josep Borrell

le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, s'entretient avec les médias alors qu'il arrive à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles, le lundi 22 janvier 2024. @Photo AP/Virginie Mayo.

4H04
"Un symbole fort"

Les chefs des diplomaties israélienne et palestinienne reçus à Bruxelles

Les ministres européens des Affaires étrangères reçoivent lundi à Bruxelles, séparément, leurs homologues israélien et palestinien, pour les écouter et tenter de les convaincre de la nécessité d'une solution politique à Gaza et en Cisjordanie.

Le chef de la diplomatie israélienne Israël Katz rencontrera les ministres de l'UE dans la matinée, puis ce sera le tour de celui de l'Autorité palestinienne Riyad al-Maliki dans l'après-midi. Aucune rencontre entre les deux hommes n'est prévue.

Pas de décision attendue, mais pour les Européens, la simple présence des deux hommes le même jour à Bruxelles est déjà un "symbole fort", selon les termes d'un diplomate.

Josep Borrell

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, s'entretient avec les journalistes à Bruxelles, le 13 décembre 2023. @Photo AP/Virginie Mayo.

Les déclarations du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, qui a accusé vendredi Israël d'avoir "financé" le Hamas pour tenter d'affaiblir l'Autorité palestinienne du Fatah, pourraient cependant être source de crispations.
"Nous pensons qu'une solution à deux Etats doit être imposée de l'extérieur pour ramener la paix", a-t-il martelé depuis Valladolid en Espagne.
 

1H52
Combats acharnés

Frappes israéliennes sur Khan Younès

Au cours de la nuit de dimanche à lundi, des témoins ont fait état de frappes israéliennes mortelles vers Khan Younès, voire aussi de combats acharnés entre les soldats et des combattants du Hamas.

Hors de Gaza, dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban, les sirènes anti-roquettes ont retenti dans la nuit, selon l'armée israélienne.

Plusieurs localités du sud du Liban avaient été la cible dimanche de frappes israéliennes ayant tué un combattant du Hezbollah libanais, a indiqué à l'AFP une source proche de ce mouvement qui soutient le Hamas dans sa guerre contre Israël.
 

Qui anime ce direct ?

AFP