Direct débuté à 04h30 TU.

DIRECT - Des combats au sol à Gaza après une nuit de bombardements sans précédent

Internet et les communications sont coupées dans la bande de Gaza, intensément bombardée durant la nuit. Les combats au sol se poursuivent ce matin alors que l'armée israélienne a annoncé, hier soir, "étendre" ses opérations terrestres dans l'enclave.

 

Les horaires sont affichés en temps universel (TU).

Partager
Image
Le système de défense aérienne israélien Iron Dome tire pour intercepter une roquette tirée depuis la bande de Gaza, dans le centre d'Israël, vendredi 27 octobre 2023.

Le système de défense israélien Dôme de fer tire pour intercepter une roquette tirée depuis la bande de Gaza, dans le centre d'Israël, le 27 octobre 2023.

Oded Balilty (AP)
22
nouvelle(s) publication(s)
20h50
otages

Le chef du Hamas à Gaza se dit prêt à un échange de prisonniers avec Israël "immédiatement"

Le chef du Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinouar, s'est dit prêt à conclure "immédiatement" un échange des otages que son mouvement détient contre "tous les prisonniers" palestiniens incarcérés par Israël.

"Nous sommes prêts à immédiatement conclure un échange pour faire libérer tous les prisonniers dans les prisons de l'ennemi sioniste contre tous les otages aux mains de la résistance", a déclaré dans un communiqué diffusé par le mouvement palestinien Yahya Sinouar, dont il s'agit de la première prise de position depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Yahya Sinouar

Yahya Sinouar, chef du Hamas à Gaza, lors de la Journée mondiale d’Al-Quds, à Gaza le 14 avril 2023.

AP Photo/Fatima Shbair

 

20h03
déclaration

Vaincre le Hamas est un "défi existentiel" pour Israël, affirme Benjamin Netanyahu

Vaincre le mouvement islamiste palestinien du Hamas dans la guerre de Gaza est un "défi existentiel" pour Israël, mais "cela concerne toute la civilisation occidentale", a déclaré cesoir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. 

"Je pense que 90% du budget militaire du Hamas vient d'Iran. Il (ce pays, ndlr) le finance, il l'organise, il le guide", a par ailleurs accusé le dirigeant israélien. Il a toutefois reconnu "ne pas pouvoir dire" que Téhéran "avait participé au 'micro-planning' de cette action spécifique à ce moment spécifique" s'agissant de l'attaque sanglante d'une ampleur sans précédent menée par le mouvement islamiste en Israël le 7 octobre.

Benjamin netanyahu

Images de Benjamin Netanyahu lors d'une réunion du gouvernement le 27 septembre 2023.

Abir Sultan/Pool Photo via AP
19h41
Communication

Elon Musk garantit la connexion Starlink des organisations "reconnues"

Le milliardaire américain Elon Musk a assuré que son service d'accès à internet par satellite Starlink soutiendrait la connectivité des "organisations d'aide internationalement reconnues" à Gaza, coupé du monde depuis vendredi en raison de l'arrêt des télécommunications et d'internet.

"Starlink soutiendra la connectivité des organisations d'aide internationalement reconnues à Gaza", a écrit Elon Musk sur le réseau social X (ex-Twitter), dont il est également le propriétaire, sans donner plus de détails.

Musk twitter
En octobre 2022, le milliardaire Elon Musk a racheté Twitter. Depuis, les règles sur la plateforme sont mouvantes. AP/ Patrick Pleul.
18h23
Après les bombardements

À Gaza, des opérations réalisées sans endormir les blessés, selon Médecins sans frontières

Certaines opérations chirurgicales sont effectuées sans endormir complètement les patients dans la bande de Gaza en raison de la pénurie de produits anesthésiques, a alerté samedi Médecins Sans Frontières (MSF).  

"On manque de narcotiques, on manque de sédatifs, on manque de morphiniques. On fait beaucoup d'opérations avec des demi-doses de sédatifs, ce qui est terrible", a raconté Léo Cans, chef de mission de MSF à Jérusalem en charge des territoires palestiniens. "La personne n'est pas complètement endormie alors qu'elle devrait l'être. Parfois pour certaines opérations, c'est sans anesthésie", a-t-il dit.

Blessé palestinien

Un enfant palestinien blessé après un bombardement israélien à l'hôpital de Deir al Balah, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 octobre 2023.

AP Photo/Hatem Moussa

Léo Cans a raconté l'opération cette semaine d'"un enfant de 10 ans, qu'on a dû amputer de la moitié de son pied gauche sous demi-sédation, sur le sol de l'hôpital dans le couloir parce que tous les blocs opératoires étaient pleins.

"Sa mère était là, sa soeur était là. Elles regardaient l'opération (...) sur le sol", a-t-il dit, évoquant des "photos et vidéos de patients qui sont insoutenables" envoyées par les équipes de MSF. 

Il a aussi évoqué "un enfant de 12 ans brûlé sur 60% de son corps (...) auquel on doit changer les pansements". "Les médecins font ça sous paracétamol", a-t-il détaillé, ajoutant que c'était "très dur à supporter" pour les personnels soignants contraints d'établir des priorités en fonction de la gravité des blessures. 

17h13
OTAGES

Le Hamas exige la libération de tous les prisonniers palestiniens pour relâcher les otages

La branche militaire du Hamas a affirmé qu'elle était prête à relâcher les otages qu'elle avait enlevés lors de son attaque sur le sol israélien en échange de la libération de tous les Palestiniens incarcérés en Israël.

"Le prix à payer pour le grand nombre d'otages de l'ennemi qui sont entre nos mains est de vider les prisons de tous les détenus" palestiniens, a déclaré le porte-parole militaire du Hamas, Abou Obeida, dans un enregistrement vidéo diffusé par la chaîne de télévision du Hamas, Al-Aqsa.

  • Voir aussi : Israël/Hamas : l'inquiétude des familles des otages
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
16h20
"Champ de bataille"

L'armée israélienne prévient que la région de Gaza-ville est désormais "un champ de bataille"

L'armée israélienne a prévenu qu'elle considérait désormais Gaza-ville et sa région comme un "champ de bataille" et a ordonné aux habitants de "partir immédiatement" vers le sud.

"Le gouvernorat de Gaza est devenu un champ de bataille. Les lieux d'abris et l’ensemble du gouvernorat ne sont pas sûr", peut-on lire sur des tracts que l'armée israélienne affirme avoir largués dans le territoire palestinien. "Vous devez partir immédiatement vers les zones au sud de Wadi Gaza", la rivière qui traverse le territoire d'est en ouest.

Gaza Rafah

Des Palestiniens passent à côté de débris dûs aux bombardements israéliens, à Rafah, dans la bande de Gaza, le 28 octobre 2023.

AP Photo/Hatem Ali
15h34
Réaction Turquie

Pour Recep Tayyip Erdogan, l'Occident est le "principal coupable" des massacres à Gaza

Le président turc Recep Tayyip Erdogan accuse l'Occident d'être "le principal coupable des massacres à Gaza".

"Les principaux coupables des massacres à Gaza sont les Occidentaux. A l'exception de quelques consciences qui ont élevé la voix, (ces) massacres sont totalement l'oeuvre de l'Occident", a lancé le chef de l’État, lors d'un "meeting de soutien à la Palestine" qui a rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes sur l'ancien aéroport Atatürk d'Istanbul.

Recep Erdogan le 12 juillet à Vilnius

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une réunion au sommet de l'OTAN à Vilnius le 12 juillet 2023.

© AP Photo/Pavel Golovkin

 

15h11
déclaration

La guerre avec le Hamas "est entrée dans une nouvelle phase", affirme le ministre de Défense d'Israël

Le ministre de la Défense israélien Yoav Gallant a affirmé que la guerre contre le mouvement palestinien Hamas était "entrée dans une nouvelle phase" après une nuit d'intenses bombardements et d'incursion de l'armée israélienne dans la bande de Gaza.

"Nous sommes entrés dans une nouvelle phase dans la guerre. Hier, la terre à Gaza a tremblé", a déclaré Yoav Gallant dans une vidéo publiée par ses services.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
14h41
témoignages

Une dévastation rappelant "un tremblement de terre" après les raids israéliens, selon les habitants

Des centaines de bâtiments ont été détruits selon les secours dans les bombardements israéliens de la nuit dans la bande de Gaza où des témoins ont évoqué des scènes rappelant un tremblement de terre.

"Des centaines d'immeubles et de maisons ont été entièrement détruits et des milliers d’autres logements ont été endommagés", a affirmé Mahmoud Bassal, le porte-parole de la Défense civile à Gaza, territoire palestinien sous contrôle du mouvement islamiste Hamas.

Les intenses bombardements de la nuit "ont changé le paysage de Gaza et des gouvernorats du nord", a-t-il ajouté.

Gaza Rafah

Des Palestiniens passent à côté de débris dûs aux bombardements israéliens à Rafah, dans la bande de Gaza, le 28 octobre 2023.

AP Photo/Hatem Ali

Selon plusieurs témoignages, les bombardements israéliens les plus violents de la nuit se sont concentrés sur des zones aux alentours de deux hôpitaux, al-Shifa à Gaza-ville et l'hôpital dit "indonésien" car construit grâce à des dons provenant d'Indonésie, dans le secteur de Jabaliya plus au nord. 

Les raids ont détruit de nombreux bâtiments et laissé d'énormes cratères dans des rues entièrement défoncées. Dans le camp de réfugiés de Chati, dans les limites de Gaza-ville, les bombardements israéliens ont provoqué d'importants dégâts, selon plusieurs témoins.

"Ce qui s'est passé à Chati est pire qu'un tremblement de terre", a déclaré l'un de ses habitants, Alaa Mahdi, 54 ans. "Ca bombardait de partout, la marine, l'artillerie et les avions. Qui frappent-ils, la résistance? Non, les pauvres gens", ajoute-il.

14h26
opération terrestre

L'ONU craint "des milliers de morts civils en plus" en cas d'opération terrestre d'envergure

Le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme dit craindre qu'une opération militaire israélienne terrestre d'envergure à Gaza ne "fasse des milliers de morts civils en plus".

"Compte tenu de la manière dont les opérations militaires ont été menées jusqu'à présent, dans le contexte d'une occupation vieille de 56 ans, je tire la sonnette d'alarme quant aux conséquences potentiellement catastrophiques des opérations terrestres à grande échelle à Gaza et à la possibilité qu'elles fassent des milliers de morts civils en plus", a écrit Volker Türk dans un communiqué diffusé à Genève.

Volker Turk

Le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Volker Turk, à Bagdad, Irak, le 9 août 2023.

AP Photo/Hadi Mizban
12h00
Cisjordanie occupée

Un Palestinien tué par un colon israélien près de Naplouse.

Bilal Abou Salah, 40 ans, a été "tué d'une balle dans la poitrine tirée par un colon" dans le village de Zawiya près de Naplouse (Cisjordanie occupée), a indiqué le ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne dans un communiqué.

Le maire de Sawiya, Mahmoud Hassan, a affirmé que l'homme a été tué alors qu'il cueillait des olives avec d'autres membres de sa famille dans leur terre située non loin de la clôture de sécurité de la colonie israélienne de Rechelim.

"Ils ont été attaqués par quatre colons et l'un d'eux, armé d'un fusil M16, a ouvert le feu sur eux sans sommation. Abou Salah a été touché à la poitrine et il est tombé en martyr devant sa famille et ses enfants", a-t-il indiqué. Questionnée, l'armée israélienne n'a pas réagi dans l'immédiat.

Plus de 100 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie lors d'opérations de l'armée israélienne depuis le 7 octobre.

11h13

Le nombre de victimes dépassent les 7.700 à Gaza, selon le Hamas.

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé que 7.703 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.

Selon le ministère, plus de 3.500 enfants figurent parmi les morts recensées. Le dernier bilan communiqué la veille faisait état de 7.326 morts.  

  • (Re)voir : Israël-Hamas : les enfants, premières victimes de la guerre 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
10h42
"Amie très proche"

Le Hamas cherche à libérer huit otages russo-israéliens.

"Nous recherchons maintenant les personnes qui ont été signalées par la partie russe. C'est difficile, mais nous cherchons. Et dès que nous les aurons trouvées, nous les libérerons", a déclaré Moussa Abou Marzouk, un haut responsable du Hamas en visite à Moscou, cité par l'agence de presse d’État russe Ria Novosti.

Il a expliqué avoir reçu de la part du ministère russe des Affaires étrangères une liste de huit noms de binationaux russo-israéliens qui seraient détenus dans la bande de Gaza. "Nous sommes très attentifs à cette liste et nous la traiterons avec soin car nous considérons la Russie comme notre amie très proche", a-t-il ajouté. 

Moussa Abou Marzouk est arrivé jeudi à Moscou pour des discussions portant notamment sur la libération des otages et l'évacuation des citoyens russes. Des centaines de ressortissants russes vivent en outre dans la bande de Gaza.

  • (Re)voir : Israël : l'inquiétude des familles des otages retenus par le Hamas
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
08h57
Bombardements massifs

Des centaines de bâtiments "entièrement détruits" dans la nuit à Gaza.

"Des centaines d'immeubles et de maisons ont été entièrement détruits et des milliers d’autres logements ont été endommagés", a affirmé le porte-parole de la Défense civile à Gaza, Mahmoud Bassal.

Il a ajouté que les intenses bombardements de la nuit avaient "changé le paysage" du nord de la bande de Gaza.

La fumée et les explosions causées par les bombardements israéliens sont visibles à l'horizon dans le nord de la bande de Gaza, samedi 28 octobre 2023.

La fumée et les explosions causées par les bombardements israéliens sont visibles à l'horizon dans le nord de la bande de Gaza, le 28 octobre 2023.

Abed Khaled (AP)
08h05
Soutien à la Palestine

Erdogan appelle Israël à arrêter "cette folie".

"Les bombardements israéliens qui se sont intensifiés hier soir sur Gaza ont encore une fois visé les femmes, les enfants et les civils innocents et a approfondi la crise humanitaire en cours. Israël doit immédiatement arrêter cette folie et mettre fin à ses attaques", a écrit le dirigeant turc, Recep Tayyip Erdogan, sur X (anciennement Twitter).

Il a aussi invité à un rassemblement organisé aujourd'hui par son parti à Istanbul "où nous affirmerons haut et fort que nous sommes aux côtés du peuple palestinien contre la persécution d'Israël". Le chef de l’État turc a annoncé sa participation à ce meeting intitulé "Grand rassemblement pour la Palestine" et qui se tiendra sur le terrain de l'ancien aéroport Atatürk d'Istanbul.

Tweet URL

Qui anime ce direct ?

Avec AFP