DIRECT TERMINÉ LE 30 DÉCEMBRE À 21H30
DIRECT DÉMARRÉ LE 30 DÉCEMBRE À 06H

DIRECT : Des frappes de l'armée de Kiev ont fait au moins 18 morts, suite aux attaques russes en Ukraine

Plusieurs frappes de l'armée de Kiev ont fait au moins 18 morts et des blessés dans deux régions russes frontalières de l'Ukraine, ce samedi 30 décembre, au lendemain d'une vague d'attaques russes massives sur le territoire ukrainien.

Les horaires sont donnés en temps universel (TU).

Partager
Image
Des sauveteurs et des personnes transportent un blessé après un bombardement ukrainien à Belgorod, en Russie, ce samedi 30 décembre 2023.

Des sauveteurs et des personnes transportent un blessé après un bombardement ukrainien à Belgorod, en Russie, ce samedi 30 décembre 2023.

© Russia Emergency Situations Ministry telegram channel via AP
10
nouvelle(s) publication(s)
20H16

La Russie promet de répliquer après la mort de 18 personnes dans la frappe à Belgorod

Moscou a promis de répliquer à une frappe imputée à l'armée ukrainienne qui a fait 18 morts et 111 blessés à Belgorod, la plus meurtrière pour les civils en Russie depuis le début du conflit en février 2022.

Le ministère russe des Situations d'urgence a indiqué que 18 personnes avaient été tuées à Belgorod, tandis que 111 avaient été blessées.

Des images mises en ligne montraient des voitures en feu, des immeubles aux vitres cassées, ainsi que des colonnes de fumée noire s'élevant à l'horizon.

L'Ukraine mène régulièrement des frappes en Russie, notamment dans les régions les plus proches de son territoire, mais leur bilan est généralement bien moins élevé.

18h04
RÉUNION AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L'ONU

Réunion à 21H00 GMT du Conseil de sécurité de l'ONU sur la frappe à Belgorod (Russie)

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira à 21H00 GMT pour discuter de la frappe à Belgorod, a annoncé la mission russe auprès des Nations unies.

L'information a été confirmée à l'AFP par deux membres du Conseil.

16H17
DEMANDE D'UNE RÉUNION DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L'ONU

La Russie demande une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU après la frappe à Belgorod

La Russie a annoncé avoir demandé une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU après la frappe samedi sur Belgorod, qui a tué au moins 14 personnes et dont elle impute la responsabilité à l'Ukraine.

"Nous avons demandé une réunion du Conseil de sécurité sur Belgorod pour 15H heure de New York", soit 20H00 GMT, a indiqué l'ambassadeur russe adjoint aux Nations unies, Dmitri Polianski, sur Telegram.

14H23
POUTINE INFORMÉ DE L'ATTAQUE

Poutine "informé" de l'attaque sur Belgorod imputée à l'Ukraine (Kremlin)

Le président russe Vladimir Poutine a été "informé" de l'attaque ukrainienne contre la ville de Belgorod, qui a fait au moins dix morts et 45 blessés, a indiqué le porte-parole du Kremlin, au lendemain de frappes massives sur le territoire ukrainien.

"Le président Vladimir Poutine a été informé de l'attaque de l'armée ukrainienne sur des quartiers résidentiels de Belgorod", une ville proche de la frontière, a affirmé Dmitri Peskov selon les agences russes.

Le ministère de la Défense russe prévient que cette frappe ne restera pas "impunie."

 

12H42
NOUVEAU BILAN

Le bilan des frappes russes en Ukraine monte à 39 morts

Les frappes russes de vendredi, parmi les plus violentes depuis le début du conflit en Ukraine, ont fait au moins 39 morts, selon un nouveau bilan annoncé par le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

12H22
BELGOROD

Deux enfants tués lors d'une frappe ukrainienne en Russie selon le gouverneur

Plusieurs frappes de l'armée de Kiev ont fait quatre morts, dont trois enfants, et des blessés dans deux régions russes frontalières de l'Ukraine, ont indiqué les autorités samedi, au lendemain d'une vague d'attaques russes massives sur le territoire ukrainien.

"Deux enfants", dont l'âge n'a pas été précisé, ont été tués dans le centre-ville de Belgorod, a indiqué sur Telegram le gouverneur local, Viatcheslav Gladkov, ajoutant que l'attaque avait également fait des blessés.

Plus tôt, il avait annoncé qu'une frappe nocturne sur un immeuble résidentiel avait causé la mort d'un homme et blessé quatre personnes.

11H57
FRAPPES RUSSES

Les frappes de vendredi ont fait 16 morts à Kiev

Les autorités ukrainiennes ont annoncé un bilan de 30 morts et plus de 160 blessés, mais des corps continuent d'être sortis des décombres à Kiev.

L'administration locale a annoncé dans la matinée qu'au moins 16 personnes avaient été tuées la veille dans la capitale, où les frappes meurtrières étaient devenues plus rares ces derniers mois.

Cette attaque a été "la plus importante en termes de victimes civiles", a affirmé le maire de Kiev, Vitali Klitschko, déclarant un "jour de deuil" pour le 1er janvier.

04H42
DRONES

Une frappe ukrainienne fait un mort, 32 drones interceptés

Un frappe ukrainienne sur un immeuble résidentiel a fait un mort à Belgorod et 32 drones au total ont été interceptés, notamment dans la région de Moscou, selon les autorités russes.

A Belgorod, ville jouxtant la frontière ukrainienne, la frappe a causé la mort d'un homme et blessé quatre autres personnes, selon le gouverneur Vyacheslav Gladkov. Il ajoute que le système d'approvisionnement en eau de la ville a par ailleurs été endommagé.

23H07
FRAPPES RUSSES

Des "attaques effroyables" selon l'ONU

La Russie a mené vendredi 29 décembre une vaste série de frappes sur plusieurs villes d'Ukraine, dont la capitale Kiev, avec "un nombre record de missiles". Elles ont fait, selon les autorités ukrainiennes, au moins 30 morts et plus de 160 blessés.

Le secrétaire général adjoint de l'ONU Mohamed Khiari a déclaré, lors d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité à New York : "malheureusement, les agressions épouvantables d'aujourd'hui ne sont que les dernières d'une série d'attaques de plus en plus fréquentes de la part de la Fédération de Russie".

"Le Secrétaire général condamne sans équivoque, dans les termes les plus forts, ces attaques effroyables perpétrées aujourd'hui contre des villes et des villages en Ukraine", a-t-il ajouté, en rappelant que "les attaques contre les civils et les infrastructures civiles sont des violations du droit humanitaire international".

Tweet URL
20H53
POLOGNE-RUSSIE

La Pologne dénonce une "violation" de son espace aérien par un missile russe

La Pologne, membre de l'Otan, a dénoncé une "violation" de son espace aérien "par un missile de croisière", appelant la Russie à "cesser immédiatement de genre d'opération".

Le ministère des Affaires étrangères a convoqué le chargé d'affaires de la Fédération russe en Pologne. Dans la note qui lui a été remise, Varsovie a exigé "d'expliquer l'incident de violation de l'espace aérien de la République de Pologne par un missile de croisière et de cesser immédiatement ce genre d'opérations", selon un communiqué du ministère.

Le missile russe serait entré au matin dans son espace aérien avant de le quitter en direction de l'Ukraine. Il a survolé l'espace aérien polonais pendant trois minutes, sur une quarantaine de kilomètres, selon Maciej Klisz, commandant opérationnel de l'armée polonaise.

Qui anime ce direct ?

AFP