Live démarré le 28 juin 2023 à 7H00

DIRECT-Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky annonce l'arrestation d'un individu après l'"attaque terroriste" russe à Kramatorsk

Au moins onze personnes ont été tuées et plus de 60 blessées dans une frappe russe contre un restaurant populaire de Kramatorsk, selon les services de secours. La frappe a détruit le restaurant Ria Pizza, un établissement du centre ville fréquenté par des journalistes, travailleurs humanitaires et des soldats. Volodymyr Zelensky a annoncé ce mercredi l'arrestation d'un individu. 

Partager
Image
Kramatorsk

Des personnes nettoient les décombres sur le toit d'un restaurant détruit par une attaque russe à Kramatorsk, en Ukraine, le 27 juin 2023. @Police nationale d'Ukraine via AP

20
nouvelle(s) publication(s)
20H09
Attaque à Kramatorsk

Zelensky annonce l'arrestation d'un individu après l'"attaque terroriste" russe à Kramatorsk

Volodymyr Zelensky a annoncé ce mercredi 28 juin l'arrestation d'un individu après l'"attaque terroriste" russe à Kramatorsk (est), qui a fait au moins 11 morts et "plus de 60 blessés" la veille, selon un dernier bilan communiqué par le président ukrainien.

"Aujourd'hui, les services de sécurité (SBU) et les forces spéciales de la police ont arrêté la personne qui a coordonné cette attaque terroriste", a déclaré Volodymyr Zelensky dans son allocution quotidienne du soir.

19H26
Rébellion avortée de Wagner

Poutine dit "ne pas avoir douté" du soutien des Russes pendant la rébellion de Wagner

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi "ne pas avoir douté" du soutien des Russes pendant la rébellion armée de Wagner la semaine dernière, qui a provoqué la pire crise dans le pays depuis son arrivée au pouvoir il y a plus de 20 ans.

"Je n'ai pas douté de la réaction (des gens) au Daguestan et dans tout le pays", a-t-il affirmé lors d'un entretien avec le chef de cette république du sud de la Russie, selon un extrait diffusé par la télévision d'Etat russe.

18H15

Poutine sort "affaibli" de la rébellion de Wagner, selon Olaf Scholz

Le président russe Vladimir Poutine sort "affaibli" de la rébellion avortée du groupe Wagner, a jugé ce mercredi 28 juin, Olaf Scholz.

La rébellion du groupe de mercenaires "aura des conséquences à long terme pour la Russie", a ajouté sur la chaîne publique ARD le chancelier allemand, se montrant peu enclin à "participer à toute spéculation sur la durée du mandat" de Poutine "qui peut être longue ou courte, nous ne le savons pas".

"Je pense qu'il (Vladimir Poutine) est affaibli car cela montre que les structures autocratiques et les structures de pouvoir sont fissurées et qu'il n'est pas aussi solidement assis qu'il le prétend partout", a ajouté Olaf Scholz.

16H59
Adhésion de la Suède à l'Otan

Otan : Macron appelle la Turquie et la Hongrie à débloquer l'adhésion de la Suède avant le sommet de juillet

Emmanuel Macron a appelé ce mercredi 28 juin, la Turquie et la Hongrie à ratifier l'adhésion de la Suède à l'Otan avant le sommet que l'Alliance atlantique organise les 11 et 12 juillet à Vilnius.

Lors de cette réunion en Lituanie, les Alliés devront "adresser le message d'unité qui s'impose aujourd'hui" face à la Russie et en soutien de l'Ukraine, a dit le président français en recevant à Paris le secrétaire général de l'organisation, Jens Stoltenberg.

"L'adhésion de la Finlande à l'Otan, il y a quelques semaines, a constitué un geste fort. Il faut maintenant aller au bout de cette logique et permettre à la Suède de participer au sommet de Vilnius en tant qu'allié de plein droit", a-t-il plaidé.

15H29
Rébellion avortée de Wagner

Evguéni Prigojine voulait capturer le leadership militaire russe

Le chef du groupe paramilitaire Wagner, Evguéni Prigojine, ambitionnait de détenir des hauts responsables russes de la Défense mais ses plans ont été déjoués expliquant sa mutinerie la semaine dernière, assure le Wall Street Journal ce mercredi 28 juin.

Tweet URL

 

Selon le journal, qui cite des responsables occidentaux anonymes, il souhaitait capturer le ministre de la Défense Sergueï Choïgou et le chef d'état-major Valeri Guérasimov lors d'un déplacement de ces derniers dans le sud du pays.

Mais les services de sécurité russes FSB ont eu connaissance de ce plan et les deux responsables ont modifié leur déplacement, ajoute le journal.

Cela a contraint Evguéni Prigojine à avancer ses plans et vendredi ses forces se sont emparées sans grande résistance du QG de l'armée russe à Rostov-sur-le-Don, crucial dans le commandement de la guerre en Ukraine, avant d'entamer une "marche" sur Moscou.

Samedi 24 juin, il a opéré une spectaculaire volte-face expliquant, dans un message audio lundi, qu'il voulait sauver son organisation, non s'emparer du pouvoir.

Le patron de Wagner, qui se trouve depuis mardi au Bélarus, accuse depuis des mois le ministre de la Défense et le chef d'état-major d'être incompétents et d'avoir envoyé au sacrifice des dizaines de milliers de soldats en Ukraine.

De son côté, le New York Times, qui cite des responsables non identifiés, assure également ce mercredi que le général russe Sergueï Sourovikine avait eu connaissance au préalable des projets de mutinerie de Evguéni Prigojine. 

Le chef de la Garde nationale russe Viktor Zolotov, un proche lieutenant du président russe Vladimir Poutine, cité par l'agence de presse russe Interfax, a lui estimé mardi que la rébellion avait été "préparée et inspirée par les services de renseignement occidentaux", qui "étaient au courant des semaines avant qu'elle ne commence".

15H04

La Norvège donne son feu vert à des projets pétro-gaziers

Le gouvernement norvégien a donné son feu vert ce mercredi 28 juin, à 19 projets pétroliers et gaziers d'une valeur totale supérieure à 200 milliards de couronnes (17 milliards d'euros), une décision qui a hérissé les défenseurs de l'environnement.

"La réalisation de ces projets garantit les emplois, façonne les compétences et assure les bases de la poursuite d'un développement technologique qui sera décisif pour le développement d'autres activités telles que le captage et stockage du CO2, l'hydrogène, l'éolien en mer, l'exploitation marine et minérale", a indiqué le ministre du Pétrole et de l'Energie, Terje Aasland.

14H40

La présence du groupe Wagner au Bélarus : "menace potentielle" pour la région

La présence du groupe Wagner au Bélarus est "une menace potentielle" pour les pays voisins, membres du flanc oriental de l'Otan voisins, a estimé mercredi le président polonais Andrzej Duda.

"Difficile pour nous d'exclure que la présence du groupe Wagner au Bélarus puisse constituer une menace potentielle pour la Pologne qui partage une frontière avec le Bélarus, une menace pour la Lituanie, qui a aussi la frontière la plus longue avec le Bélarus parmi nos pays, ainsi que, potentiellement, pour la Lettonie, elle aussi voisine du Bélarus", a déclaré Andrzej Duda aux journalistes à Kiev.

PHOTO UKRAINE PRES POLOGNE

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (au centre), le président polonais Andrzej Duda (à gauche), et le président lituanien Gitanas Nauseda (à droite), après leur conférence de presse conjointe à la suite de discussions au palais Mariinsky à Kiev, en Ukraine, le mercredi 28 juin 2023.

AP Photo/Efrem Lukatsky
14H36

Paris en faveur de "sanctions rigoureuses" contre Wagner

La France a appelé ce mercredi 28 juin les pays associés au groupe paramilitaire russe Wagner de s'en dissocier et s'est dit prête à imposer des sanctions supplémentaires pour les crimes que ce groupe est accusé de commettre en Ukraine comme en Afrique.

"Nous continuerons à imposer des sanctions européennes rigoureuses pour ses actions en Ukraine comme en Afrique", a assuré Olivier Becht, ministre délégué au ministère des affaires étrangères, interrogé au Sénat.

Tweet URL
14H30

Biden qualifie Poutine de "paria" qui "perd clairement" la guerre en Ukraine

Joe Biden a estimé ce mercredi 28 juin que le président russe Vladimir Poutine était un "paria" qui "perd(ait) clairement" la guerre en Ukraine, même s'il est, selon le président américain, trop tôt pour dire si son homologue russe a été affaibli par la rébellion avortée de Wagner.

"Il perd clairement la guerre", a déclaré Joe Biden à la presse depuis la Maison Blanche.

14H20

Réunion début juillet à l'Otan avec la Turquie sur l'adhésion de la Suède

Des pourparlers sur l'adhésion de la Suède à l'Otan, bloquée par la Turquie, réuniront le 6 juillet à Bruxelles des représentants des deux pays, a annoncé ce mercredi 28 juin le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg.

"Nous travaillons pour finaliser l'adhésion de la Suède et une nouvelle réunion sera organisée jeudi prochain", a-t-il précisé au cours d'un point de presse après une réunion avec la Premier ministre estonienne Kaja Kallas.

14H15

Frappe en Ukraine : l'écrivain Hector Abad et deux autres personnalités colombiennes légèrement blessées

Trois personnalités colombiennes, dont l'écrivain célèbre Hector Abad, ont été légèrement blessées dans le bombardement qui a visé mardi soir un restaurant bondé de Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les intéressés.

"Alors que nous dînions dans le restaurant Rai Pizzeria avec Victoria Amelima, une extraordinaire écrivaine ukrainienne, et la grande journaliste (colombienne) Catalina Gomez, le restaurant a été la cible d'une frappe de missile russe", indique un communiqué signé d'Hector Abad et Sergio Jaramillo.

13H59

La Pologne reçoit ses premier chars de combat américains Abrams

La Pologne a reçu mercredi une première livraison de chars de combat américains Abrams, a annoncé le ministre de la Défense, dont le pays accroît ses capacités militaires en raison de la guerre en Ukraine.

"Les premiers chars sont déjà sur le sol polonais, c'est un jour important pour l'armée polonaise", a déclaré à la presse le ministre, Mariusz Blaszczak, soulignant que les chars Abrams étaient "les meilleurs du monde".

Le gouvernement polonais a commandé un total de 366 chars Abrams aux Etats-Unis, dont la première livraison de quatorze chars arrivée au port de Szczecin.

D'autres chars arriveront en Pologne en 2023 et "formeront un bataillon de chars Abrams", a ajouté Mariusz Blaszczak.

11H26
RÉACTION KREMLIN

Le Kremlin salue les "efforts" du Vatican en recevant un émissaire du pape

Le Kremlin a salué les "efforts" du Vatican pour trouver une solution au conflit en Ukraine, en pleine visite d'un émissaire du pape François qui doit être reçu par un conseiller du président russe Vladimir Poutine.

Cardinal Matteo Zuppi

Le cardinal Matteo Zuppi, chef de la CEI (Conférence des évêques d'Italie) s'exprime lors d'une conférence de presse au Vatican, le 25 mai 2023, à l'issue de la 77e assemblée générale de la CEI. @AP Photo/Domenico Stinellis

Arrivé mardi soir à Moscou, le cardinal italien Matteo Zuppi, envoyé du pape pour la paix en Ukraine, s'entretiendra avec le conseiller diplomatique du Kremlin Iouri Ouchakov, a indiqué le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

"Ils parleront du conflit en Ukraine et des possibilités d'un règlement pacifique", a déclaré Dmitri Peskov, ajoutant que le Kremlin "apprécie grandement les efforts et les initiatives du Vatican pour trouver une solution pacifique à la crise ukrainienne".

Il s'agit de la première visite à Moscou d'un haut responsable du Vatican depuis le début de l'offensive de Moscou contre l'Ukraine en février 2022.
 

11H53
10 MORTS

Le bilan du bombardement contre un restaurant grimpe à 10 morts

Au moins dix personnes sont mortes et 61 ont été blessées dans une frappe russe contre un restaurant populaire de Kramatorsk, grande ville de l'Est de l'Ukraine encore contrôlée par Kiev, selon les autorités.

Trois mineurs figurent parmi les morts et un enfant né en 2022 parmi les blessés, selon le Service des situations d'urgence, qui a précisé que les opérations de sauvetage se poursuivent et que sept personnes ont été sorties des décombres en vie.

Selon la police, la Russie a tiré deux missiles sol-air S-300 sur Kramatorsk, qui comptait 150.000 habitants avant la guerre, entrée dans son seizième mois.
 

10H37
DÉCLARATION KREMLIN

Destruction d'un restaurant en Ukraine : le Kremlin affirme ne frapper que des cibles militaires

Le Kremlin affirme ne frapper que des cibles militaires en Ukraine après la destruction d'un restaurant à Kramatorsk dans l'est de l'Ukraine.

Kramatorsk restaurant

Les secours déplacent un homme blessé dans une ambulance près du restaurant RIA Pizza détruit par une attaque russe à Kramatorsk, en Ukraine, le 27 juin 2023. @Police nationale d'Ukraine via AP


La Russie ne frappe pas des infrastructures civiles, elle frappe des installations qui sont liées d'une manière ou d'une autre à des infrastructures militaires.

Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe

Qui anime ce direct ?

AFP
Les faits
  • La présence du groupe Wagner au Bélarus : "menace potentielle" pour la région 

La présence du groupe Wagner au Bélarus est "une menace potentielle" pour les pays voisins, membres du flanc oriental de l'Otan voisins, a estimé mercredi le président polonais Andrzej Duda.

  • Poutine dit "ne pas avoir douté" du soutien des Russes pendant la rébellion de Wagner 

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi "ne pas avoir douté" du soutien des Russes pendant la rébellion armée de Wagner la semaine dernière, qui a provoqué la pire crise dans le pays depuis son arrivée au pouvoir il y a plus de 20 ans.

  • Evguéni Prigojine voulait capturer le leadership militaire russe 

Le chef du groupe paramilitaire Wagner, Evguéni Prigojine, ambitionnait de détenir des hauts responsables russes de la Défense mais ses plans ont été déjoués expliquant sa mutinerie la semaine dernière, assure le Wall Street Journal ce mercredi 28 juin.

  • Le bilan du bombardement d'un restaurant grimpe à dix morts. 

Au moins dix personnes sont mortes et 61 ont été blessées dans une frappe russe mardi contre un restaurant populaire de Kramatorsk, grande ville de l'Est de l'Ukraine encore contrôlée par Kiev, ont annoncé ce mercredi 28 juin les autorités.

  • Le Kremlin affirme ne frapper que des cibles militaires après la destruction d'un restaurant en Ukraine

Le Kremlin a affirmé ce mercredi 28 juin,  ne frapper que des cibles militaires en Ukraine après la destruction d'un restaurant la veille au soir à Kramatorsk dans l'est, une frappe qui a fait au moins 10 morts et 61 blessés.

  • Le Kremlin salue les "efforts" du Vatican en recevant un émissaire du pape

Le Kremlin a salué mercredi les "efforts" du Vatican pour trouver une solution au conflit en Ukraine, en pleine visite d'un émissaire du pape François qui doit être reçu par un conseiller du président russe Vladimir Poutine.