Direct terminé le 25 février à 21h30 (TU)
Direct démarré le 25 février à 05h37 (TU)

DIRECT - Guerre en Ukraine : le Kremlin a volé les plans de la contre-offensive affirme Volodymyr Zelensky

Au lendemain du deuxième anniversaire de la guerre , le président ukrainien Volodymyr Zelensky a révélé, dimanche 25 février, que la Russie avait réussi à mettre la main sur les plans de la contre-offensive ukrainienne de 2023 avant même que celle-ci ne commence. 

Partager
Image
G7 virtuel ukraine 24022024

De droite à gauche, le Premier ministre belge Alexander De Croo, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy, la première ministre italienne Giorgia Meloni et le premier ministre canadien Justin Trudeau. Kiev, Ukraine - samedi 24 février 2024.
 

Service de presse de la présidence ukrainienne
15
nouvelle(s) publication(s)
17h34
Jour de vote

Présidentielle russe: vote anticipé dans les zones occupées d'Ukraine et les régions isolées de Russie

Le vote anticipé pour l'élection présidentielle russe de mars a commencé dimanche dans les zones occupées d'Ukraine ainsi que dans les régions reculées de Russie, le plus vaste pays du monde.

(Re)lire → Russie : Vladimir Poutine candidat à un cinquième mandat au Kremlin

Les élections, qui ont lieu dans le reste de la Russie le 14 mars, se déroulent dans un contexte d'interdiction de critiquer l'offensive de Moscou en Ukraine et après la mort en prison du chef de l'opposition Alexeï Navalny. 

16h40
Espionnage

Moscou avait mis la main sur les plans de la contre-offensive ukrainienne selon Zelensky

Volodymyr Zelensky a révélé dimanche que la Russie avait réussi à mettre la main sur les plans de la contre-offensive ukranienne de 2023 avant même que celle-ci ne commence, et dont l'échec a porté un coup dur à l'Ukraine.

(Re)lire → Armement, contre-offensive, Europe... lexique de deux ans de guerre

"Nos plans de contre-offensive étaient sur la table du Kremlin avant que les actions de la contre-offensive ne commencent", a-t-il affirmé en conférence de presse. Interrogée par l'AFP, la présidence a confirmé que le président ukrainien faisait bien référence à une fuite d'informations.

15h55
Pertes militaires

31 000 militaires ukrainiens ont été tués dans la guerre

Selon Volodymyr Zelensky, 31 000 militaires ukrainiens ont été tués dans la guerre avec la Russie.

Le bilan de la guerre en Ukraine est difficilement vérifiable, les deux camps partageant rarement leurs pertes, qu'elles militaires ou civils et aucun comptage indépendant ne peut avoir lieu sur le terrain. Cette déclaration du président ukrainien constitue le premier bilan officiel depuis le début de la guerre.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h48
Responsabilités

La victoire de l'Ukraine "dépend de vous", dit Zelensky à l'Occident

La victoire de l'Ukraine face à la Russie "dépend de vous", a dit le président ukrainien Volodymyr Zelensky dimanche en s'adressant à ses alliés occidentaux, tout en se disant "sûr" que le Congrès américain finirait par approuver l'enveloppe d'aide tant attendue.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"La question de savoir si l'Ukraine perdra, si la situation sera très difficile et s'il y aura un grand nombre de victimes dépend de vous, de nos partenaires, du monde occidental", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avant d'ajouter qu'il était "sûr que cela (le vote du Congrès américain, ndlr) sera positif".

13h21
Frappes à Kostiantynivka

Une femme blessée et de nombreux dégâts matériels après une frappe russe à Kostiantynivka.

Une attaque russe a eu lieu ce dimanche à Kostiantynivka, une ville située dans la région de Donetsk, en Ukraine. Selon les secours ukrainiens, une femme a été blessée. Un incendie s'est déclaré dans la gare ferroviaire de la ville, des magasins et des maisons d'habitation ont aussi été gravement endommagés lors de ces violents bombardements. 

gare de Kostiantynivka Donbass Ukraine

Gare de Kostiantynivka, sud-ouest de Kramatorsk dans le Donbass. Le site a été ciblé par une frappe aérienne russe le 25 février 2024. 

AP/Alex Babenko
13h04
"cela sauve des vies"

Annalena Baerbock, la ministre allemande des Affaires étrangères, arrive en Ukraine.

La cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock est en visite dans le sud de l'Ukraine. Ce dimanche, elle a estimé qu'il ne fallait pas "minimiser cette aide (des alliés de l'Ukraine) comme étant vaine". "Cela sauve des vies tous les jours", a-t-elle martelé depuis la ville de Mykolaïv, y voyant la preuve qu'il faut "continuer à la fournir".

La veille, elle avait cependant reconnu que l'Ukraine manquait d'armes pour se défendre, notamment celles de longue portée. Kiev réclame de longue date à Berlin de l'équiper avec des Taurus, l'un des missiles les plus modernes et les plus efficaces de l'armée de l'air allemande.

13h00
"solution diplomatique"

Le pape François évoque le "peuple ukrainien martyrisé".

Le pape François a évoqué dimanche, lors de la messe, "le peuple ukrainien martyrisé", appelant à trouver une "solution diplomatique à la recherche d'une paix juste et durable".

12h48
AU QUOTIDIEN

Frappes russes nocturnes à l'est et au sud de l'Ukraine.

Les frappes se poursuivent sur le territoire ukrainien, quotidiennement visé par des missiles et drones russes.

Dans la nuit de samedi à dimanche, une attaque russe sur Kostiantynivka (est) a fait un blessé et endommagé de nombreux bâtiments civils, dont une gare, des commerces et des immeubles résidentiels, selon la police nationale.

À Nikopol, dans le sud du pays, un drone russe a lâché des explosifs sur une voiture, tuant un homme de 57 ans qui s'y trouvait, a indiqué le gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, Serguiï Lyssak.

11h54
intime conviction

L'Ukraine persuadée que les Etats-Unis ne l'"abandonneront pas" face à la Russie.

L'Ukraine est persuadée que les États-Unis ne l'"abandonneront pas" face à la Russie et finiront par voter l'aide de 60 milliards de dollars, bloquée au Congrès depuis des mois, a déclaré dimanche le Premier ministre ukrainien Denys Chmygal.

"Nous sommes profondément convaincus que les États-Unis n'abandonneront pas l'Ukraine en termes de soutien financier et militaire", a déclaré M. Chmygal lors d'un forum à Kiev consacré au deuxième anniversaire de l'invasion russe de ce pays.

11h16
RETARD

La moitié des armes occidentales promises sont livrées en retard, selon l'Ukraine.

La moitié des armes occidentales promises à l'Ukraine sont livrées avec du retard, a déclaré dimanche le ministre ukrainien de la Défense Roustem Oumerov. "À l'heure actuelle, un engagement n'est pas synonyme de livraison, 50% de (ces) engagements ne sont pas livrés dans les temps", a déclaré le ministre lors d'un forum consacré au deuxième anniversaire de l'invasion russe de l'Ukraine. À cause de ces retards, "nous perdons des gens, nous perdrions des territoires", a-t-il ajouté.

Rostem Oumerov, ministre ukrainien de la Défense

Le ministre ukrainien de la Défense, Rustem Umerov, lors du forum « Ukraine 2024 ». Kiev, Ukraine - 25 février 2024.
 

AP/Evgeniy Maloletka

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a pressé à plusieurs reprises ces derniers jours ses alliés occidentaux de livrer l'aide militaire "à temps", réclamant notamment des munitions, davantage de systèmes de défense aérienne et des avions de combat.

Vous savez très bien ce dont nous avons besoin pour protéger notre ciel, pour renforcer notre armée terrestre (...) nous comptons sur vous. 

Volodymyr Zelensky, samedi lors d'une réunion virtuelle du G7

Le président ukrainien a également estimé que les retards de livraisons d'armes avaient contribué à l'échec de la contre-offensive de Kiev de l'été 2023. "L'année dernière, lors de la contre-offensive, nous avons eu beaucoup de choses très utiles, beaucoup de choses très importantes, mais toutes ne sont arrivées à temps", avait-il expliqué vendredi.

10h16
sanctions

Rishi Sunak plaide pour la saisie des avoirs russe gelés.

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a appelé dimanche les Occidentaux à être "plus audacieux" en saisissant les avoirs russes gelés pour les redistribuer à l'Ukraine, et plaidé pour l'envoi dans un premier temps à Kiev des intérêts issus de ces actifs. "Nous devons être plus audacieux en saisissant les centaines de milliards d'actifs russes russes gelés", a écrit le chef du gouvernement britannique dans une tribune publiée par le Sunday Times à l'occasion du deuxième anniversaire de l'invasion russe.

"Cela commence par prendre les milliards d'intérêts que génèrent ces actifs et les envoyer en Ukraine", fait valoir Rishi Sunak. "Et ensuite, avec le G7, nous devons trouver des moyens légaux de saisir les actifs eux-mêmes et envoyer également ces fonds à l'Ukraine", a-t-il ajouté.

Quel hommage ce serait au combat d'Alexeï Navalny de demander des comptes à l’État russe pour ses actes.

Rushi Sunak, Premier ministre britannique

Dans leur communiqué samedi à l'issue d'un sommet virtuel sous présidence italienne, les dirigeants du G7 demandent à leurs gouvernements de continuer à travailler "sur toutes les voies possibles par lesquelles les actifs souverains russes pourraient être utilisés pour soutenir l'Ukraine, en conformité avec nos systèmes juridiques respectifs et le droit international". Ils réaffirment que "les actifs souverains russes dans (leurs) juridictions resteront immobilisés jusqu'à ce que la Russie paie pour les dégâts causés à l'Ukraine".

08h00
initiative de macron

Réunion internationale de soutien à l'Ukraine demain, à Paris.

Demain, lundi 26 février, Emmanuel Macron organisera une réunion de soutien à l'Ukraine à Paris. C'est ce qu'a annoncé l’Élysée en milieu de semaine. Selon la présidence française, le dirigeant français réunira "plusieurs chefs d’État et de gouvernement ou leurs représentants ministériels". "Cette réunion de travail permettra d'étudier les moyens disponibles pour renforcer la coopération des partenaires en soutien à l'Ukraine", a ajouté l’Élysée. 

07h00
diplomatie

Russes et Ukrainiens privés de visas longue durée pour le Sri Lanka

Le Sri Lanka a annoncé dimanche mettre fin aux extensions de visas touristiques de longue durée pour des milliers de Russes et d'Ukrainiens. Ils les utilisaient pour vivre sur l'île depuis l'invasion de l'Ukraine par Moscou.

"Le gouvernement n'accorde pas de nouvelles prolongations de visa", a déclaré à l'AFP le commissaire général à l'immigration Harsha Ilukpitiya, fixant la date limite pour les départs au 7 mars. "La situation des vols est désormais normalisée et ils n'ont aucune difficulté à rentrer chez eux".

La décision du gouvernement intervient après une tempête de protestations sur les réseaux sociaux sri-lankais contre une discothèque gérée par des Russes qui avait organisé une fête "réservée aux Blancs" dans la station balnéaire d'Unawatuna, dans le sud du pays.

Plus de 288.000 Russes et près de 20.000 Ukrainiens ont visité le Sri Lanka ces deux dernières années, selon les chiffres officiels. Il n'y a pas de statistiques qui dénombrent ceux qui sont restés plus longtemps que le visa touristique habituel de 30 jours.

Mais des milliers de Russes et un plus petit nombre d'Ukrainiens se seraient installés au Sri Lanka, certains pour éviter un potentiel recrutement par l'armée.
Certains ont ouvert des restaurants ou des boîtes de nuit.

La guerre, une manne touristique ?
Le Sri Lanka a cherché à stimuler le tourisme en accordant des visas de 30 jours à l'arrivée.

Une décision stratégique, prise à un moment où le pays avait désespérément besoin de devises après une grave crise économique.

Le pays a fait défaut sur sa dette extérieure de 46 milliards de dollars en avril 2022. Des manifestations pendant des mois ont peu après conduit à la démission du président de l'époque, Gotabaya Rajapaksa.

Un plan de sauvetage du Fonds monétaire international de 2,9 milliards de dollars a contribué à stabiliser l'économie et à mettre fin aux pénuries de produits essentiels tels que la nourriture, le carburant et les médicaments.
05h40
communiqué

Les sanctions contre Moscou jugées efficaces.

"Nous continuerons à faire monter le coût de la guerre russe, à baisser ses sources de revenus et empêcher ses efforts pour construire sa machine de guerre, comme le montrent les paquets de sanctions que nous avons récemment adoptés", ont affirmé les dirigeants du G7 dans un communiqué.

Les alliés de Kiev ont aussi dénoncé l'aide apportée par Téhéran, Pékin et Pyongyang à Moscou, et promis d'"agir contre les acteurs tiers qui soutiennent matériellement la guerre de la Russie".

05h00
aide

L'ONU a accompagné 6.5 millions de personnes depuis le début de la guerre en Ukraine, selon l'ONU.

En deux ans de guerre, l'agence onusienne pour les migrations a accompagné 6,5 millions de personnes avec une aide humanitaire essentielle. D'après l'ONU, dans un bilan publié au lendemain du début de la troisième année de guerre, l'OIM "a soutenu les efforts de redressement et de reconstruction" en Ukraine.

Tweet URL

Qui anime ce direct ?

avec agences