Live terminé le 4 décembre 2023 à 21h30 (TU)
Direct démarré le 4 décembre 2023 à 5h50 (TU)

DIRECT - Guerre à Gaza : le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 15 899 morts

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien annonce ce lundi que les bombardements israéliens dans la bande de Gaza ont fait 15 899 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre. Parmi toutes ces victimes, 70% sont des femmes et des Palestiniens de moins de 18 ans.

Partager
Image
palestiniens fuite nord gaza

Des Palestiniens fuient le nord de Gaza alors que des tanks israéliens bloquent la route de Salah al-Din dans le centre de la bande de Gaza, le 24 novembre 2023.

AP Photo/Mohammed Dahman
17
nouvelle(s) publication(s)
21h35
Santé

L'OMS conteste un ordre de l'armée israélienne de vider un entrepôt d'aide médicale du sud de Gaza dans les 24h00

Le chef de l'OMS assure ce lundi que l'armée israélienne l'avait appelé à vider, dans les 24 heures, un entrepôt d'aide médicale dans le sud de la bande de Gaza "car les opérations au sol le rendront inutilisable".

Nous demandons à #Israël de retirer cet ordre et de prendre toutes les mesures possibles pour protéger les civils et les infrastructures civiles, y compris les hôpitaux et les installations humanitaires.
Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, sur le réseau social X (ex-Twitter).
20h57
Etats-Unis

Selon Washington, le Hamas ne voulait pas que des femmes otages parlent

Les efforts pour prolonger la "pause" dans les combats entre Israël et le Hamas à Gaza ont échoué en partie parce que le mouvement islamiste palestinien ne voulait pas que des femmes otages révèlent ce qu'elles avaient subi. C'est ce qu'a déclaré ce lundi un responsable américain.

Il semble que l'une des raisons pour lesquelles ils ne veulent pas libérer des femmes qu'ils retiennent en otage et que cette pause a volé en éclats, c'est qu'ils ne veulent pas que ces femmes racontent ce qui leur est arrivé pendant leur détention.
Matthew Miller, porte-parole du département d'Etat

Israël avait arrêté son offensive à Gaza dans le cadre d'un accord négocié sous l'égide du Qatar et des Etats-Unis prévoyant de libérer des otages enlevés par le Hamas lors de sa sanglante attaque sur le sol israélien le 7 octobre.

Les autorités israéliennes ont déclaré vendredi 1er décembre qu'elles reprenaient leur offensive militaire car le Hamas n'avait pas libéré toutes les femmes otages.

20h30
Crimes de guerre

"Metoo à moins que vous ne soyez juive" : des femmes dénoncent devant l'ONU les crimes du Hamas

Sous le slogan "Metoo à moins que vous ne soyez juive", quelque 150 femmes ont manifesté ce lundi devant le siège de l'ONU à New York pour dénoncer le silence d'organisations féministes internationales face aux crimes du Hamas contre des Israéliennes le 7 octobre.

En chantant "honte aux Nations unies" et en brandissant des banderoles "un viol est un viol", des New-Yorkaises ont fustigé l'organisation internationale pour son inaction supposée contre les meurtres, viols et enlèvements d'Israéliennes par des hommes du mouvement islamiste palestinien.

Nous soutenons les femmes israéliennes qui ont été violées, cela doit être considéré comme un crime. Elles méritent notre solidarité.
Carolyn Maloney, ex-parlementaire démocrate à la Chambre des représentants du Congrès de Washington pour une circonscription new-yorkaise, à l'AFP
En Israël, des juristes et des militantes dénoncent le silence d'organisations internationales de défense des droits des femmes sur les accusations de viols par des combattants du Hamas. En plus du meurtre de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, commis selon Israël lors de cette attaque, la police enquête sur des violences sexuelles, dont des viols en réunion ou des mutilations de cadavres.
20h22
ONG

Les "Sages" appellent les gouvernements à réviser leur aide militaire à Israël

Le groupe des ex-personnalités formant les "Sages" ("The Elders") a appelé les gouvernements qui apportent une aide militaire à Israël à réviser leur approche et poser des conditions à tout approvisionnement futur.

Tweet URL

Le groupe fondé par Nelson Mandela et qui compte parmi ses membres l'ancien Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a mis en cause "la réponse disproportionnée d'Israël aux effroyables attaques terroristes du Hamas le 7 octobre - que les Sages ont condamnées sans équivoque".

19h30
Energie

L'ensemble des télécommunications à l'arrêt dans la bande de Gaza

La compagnie palestinienne des télécommunications, Paltel, a annoncé ce lundi soir que "tous les services de télécommunications de la bande de Gaza" étaient à l'arrêt. "Une coupure des principaux réseaux de fibre du côté israélien" serait en cause.

Les télécommunications ont déjà été coupées deux fois dans la bande de Gaza.  La première fois était le 27 octobre lorsque l'armée israélienne avait lancé ses opérations au sol dans le nord du territoire palestinien. La seconde était le 16 novembre par manque de carburant pour alimenter les générateurs de la compagnie.

18h29
Energie

Les Etats-Unis demandent à Israël de laisser plus de carburant entrer dans Gaza

Les Etats-Unis ont appelé ce lundi leur allié israélien à laisser davantage de carburant entrer dans la bande de Gaza. Le territoire palestinien fait actuellement face à une grave pénurie.

Nous avons signifié de manière claire que nous voulons voir (les niveaux de livraisons de carburant) remonter, pas seulement jusqu'aux niveaux de carburant entrés (à Gaza) durant la pause, mais plus haut encore.
Matthew Miller, porte-parole du département d'Etat américain
13h37
Bilan de victimes

Guerre à Gaza : le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 15 899 morts

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien annonce ce lundi que les bombardements israéliens dans la bande de Gaza ont fait 15 899 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre. Parmi toutes ces victimes, 70% sont des femmes et des Palestiniens de moins de 18 ans.

Les opérations militaires israéliennes lancées à Gaza après l'attaque sanglante menée par des commandos du Hamas sur le sol israélien ont également fait 42 000 blessés, a précisé son porte-parole, Ashraf al-Qidreh.

13h30
Armée israélienne

L'armée israélienne dit agir "avec force" à Khan Younès, dans le sud de Gaza

L'armée israélienne affirme ce lundi agir "avec force" autour de la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. La zone est soumise à d'intenses bombardements et les chars israéliens ont commencé à y entrer.

Engagée depuis le 27 octobre dans une offensive terrestre dans le nord du petit territoire, l'armée israélienne a affirmé étendre désormais ses opérations au sol contre le Hamas "dans l'ensemble de la bande de Gaza". Ce lundi, des témoins ont indiqué à l'AFP que des dizaines de chars, de transports de troupes et de bulldozers israéliens étaient entrés dans Gaza, au niveau de Khan Younès, proche de la frontière avec l'Egypte.

12H10
Visite du CICR

La cheffe du CICR dénonce les souffrances "intolérables" de la population

La présidente du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Mirjana Spoljaric, a annoncé lundi sur le réseau social X (ex-Twitter) être arrivée dans la bande de Gaza, y dénonçant les souffrances "intolérables" de la population.

"Je suis arrivée à Gaza, où les souffrances de la population sont intolérables. Je réitère notre appel urgent pour que les civils soient protégés conformément aux lois de la guerre et que l'aide puisse entrer sans entrave. Les otages doivent être libérés et le CICR autorisé à leur rendre visite en toute sécurité", a-t-elle écrit.

Tweet URL
11H34
Message de Berlin

Berlin demande à Israël de garantir une protection "réelle" aux civils

Le gouvernement allemand a exhorté lundi l'armée israélienne à garantir aux centaines de milliers de civils de la bande de Gaza une protection réelle et effective contre les combats qui s'intensifient dans tout le territoire.

Nous attendons d'Israël de ne pas seulement demander aux civils de quitter la zone de danger, mais qu'ils soient aussi réellement et effectivement en mesure de trouver un abri sûr ailleurs.

Sebastian Fischer, porte-parole du ministère des Affaires étrangères 

11H28
Annonce d'Israël

Les corps de 15 Israéliens se trouvent dans la bande de Gaza, selon Israël

Le bureau du Premier ministre israélien a annoncé lundi que les corps de quinze Israéliens, 11 civils et quatre soldats, se trouvent dans la bande de Gaza assiégée et bombardée depuis l'attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien Hamas le 7 octobre sur le sol israélien.

Les quatre militaires, dont un officier supérieur, ont été tués lors de cette attaque sans précédent qui a fait 1.200 morts, en majorité des civils, dans la région frontalière d'Israël avec le nord de la bande de Gaza.

Parmi les 11 civils figurant sur la liste diffusée lundi, certains avaient déjà été annoncés morts, en Israël ou à Gaza.

Les autorités israéliennes ne précisent pas les éléments sur lesquels elles se basent pour déterminer la mort de ces personnes.
 

9H51
Première en Israël

Reprise du procès de Netanyahu pour corruption

En pleine guerre contre le Hamas palestinien, le procès pour corruption du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a repris lundi à Jérusalem, environ deux mois après sa suspension due à l'attaque sanglante du mouvement palestinien le 7 octobre.

Benjamin Netanyahu, 74 ans, est soupçonné d'avoir reçu de la part de richissimes personnalités de grandes quantités de cadeaux pour environ 700.000 shekels (environ 176.000 euros). Ces pots-de-vin ont pris la forme de cigares, de bouteilles de champagne et de bijoux distribués entre 2007 et 2016.
Il répond de corruption, fraude et abus de confiance.

procès

Illustration. Le procès pour corruption du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a repris lundi 4 décembre 2023 à Jérusalem. @AP Photo/Ohad Zwigenberg.

Parmi ses bienfaiteurs présumés, le nabab israélien de Hollywood, Arnon Milchan, producteur de "Brazil", "JFK", "Pretty woman" et "Tueurs nés" notamment.

Il est soupçonné d'avoir en retour promu une disposition fiscale qui aurait pu rapporter des millions de dollars à Arnon Milchan. Le ministère des Finances y avait toutefois mis son veto.
Benjamin Netanyahu affirme n'avoir fait qu'accepter des cadeaux d'amis, sans les avoir sollicités, et s'estime victime d'une chasse aux sorcières. Il ne sera pas appelé à la barre dans l'immédiat mais pourrait comparaître pour déposer dans quelques mois, selon la presse israélienne.

Son procès, qui s'est ouvert en 2020, est une première en Israël pour un Premier ministre en exercice.

netanyahu

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu arrive au tribunal de district de Jérusalem, Israël, le dimanche 25 juin 2023. @Atef Safadi via AP.

9H05
Nouveau bilan

L'armée israélienne annonce la mort de trois nouveaux soldats dans Gaza

L'armée israélienne a annoncé lundi que trois de ses soldats étaient morts dans les combats à Gaza, portant à 75 le nombre de militaires tués depuis le début de l'offensive terrestre dans le territoire palestinien le 27 octobre.

Les trois soldats ont été tués dimanche. Le bilan total des membres des forces de la défense israélienne tués depuis l'attaque du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre s'élève à 401, selon l'armée, dont la grande majorité a péri le jour de l'attaque.

funérailles soldat israélien

Des soldats israéliens portent le cercueil du sergent d'état-major Aschalwu Sama lors de ses funérailles à Petah Tikva, en Israël, le dimanche 3 décembre 2023. @Photo AP/Ariel Schalit.

8H54
Arrivée en Thaïlande de 6 otages

Thaïlande : six otages de retour au pays

Six otages thaïlandais détenus depuis plusieurs semaines dans la bande de Gaza par le Hamas sont rentrés lundi au royaume, a indiqué le ministère des Affaires étrangères thaïlandais.
Après quelques jours de convalescence dans un hôpital israélien, ils sont arrivés aux alentours de 14h00 locales (07h00 GMT) à l'aéroport international Suvarnabhumi, qui dessert la capitale.

otage thaïlandais

​Owat Suriyasri, un otage thaïlandais libéré par le Hamas, au centre, quitte l'aéroport international de Suvarnabhumi, en Thaïlande, le lundi 4 décembre 2023. @Photo AP/Sakchai Lalit.

 

Selon le ministère des Affaires étrangères thaïlandais, neuf autres ressortissants restent toujours aux mains du Hamas.

4H11
Otages thaïlandais

Le retour de six otages de Gaza attendu lundi en Thaïlande

Six otages thaïlandais détenus depuis plusieurs semaines dans la bande de Gaza par le Hamas doivent arriver lundi dans le royaume, ont indiqué les autorités thaïlandaises.

Les Thaïlandais travaillaient principalement dans le secteur agricole en Israël lorsque des militants palestiniens ont passé la frontière le 7 octobre dans une offensive sans précédent depuis la création d'Israël, tuant 1.200 personnes, pour la plupart des civils, et en kidnappant environ 240, selon les autorités israéliennes.

otages thaïlandais

Des ressortissants thaïlandais quittent l'hôpital Shamir à Ramle, en Israël, le mercredi 29 novembre 2023, en route vers la Thaïlande, après avoir été libérés par le Hamas. @AP Photo/Maya Levin.

Parmi les otages du Hamas, se trouvaient 32 Thaïlandais, dont le ministère des Affaires étrangères et des groupes musulmans thaïlandais ont négocié la libération.

Six d'entre eux devraient atterrir à l'aéroport de Suvarnabhumi à Bangkok, lundi, vers 14h00 locales (07h00 GMT), après des semaines de captivité.

Depuis leur libération, le groupe était en convalescence dans un hôpital en Israël.
Ce vol fait suite au retour de 17 citoyens thaïlandais fin novembre, lors d'une trêve temporaire qui a expiré le 1er décembre.
 

Qui anime ce direct ?

AFP