Direct démarré le 2 décembre à 05H30 TU.

DIRECT : intenses bombardements dans la bande de Gaza après la fin de la trêve

L'armée israélienne bombarde ce samedi 2 décembre, la bande de Gaza pour une deuxième journée consécutive depuis l'expiration d'une trêve avec le Hamas qui avait permis la libération d'otages et l'acheminement d'une aide d'urgence.

Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
DIRECT : intenses bombardements dans la bande de Gaza après la fin de la trêve

Destructions après un bombardement israélien dans le camp de réfugiés de Khan Younès, dans la bande de Gaza, le vendredi 1er décembre 2023.

©AP Photo/Mohammed Dahman
19
nouvelle(s) publication(s)
20h57
guerre urbaine

"Pas de victoire contre le Hamas si Israël ne protège pas les civils" rappelle le Pentagone

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a appelé Israël à protéger les civils palestiniens, condition selon lui d'une victoire sur le terrain contre le Hamas.

L'ancien général de l'armée de terre, qui a notamment combattu en Irak et en Afghanistan et avait dirigé la lutte contre le groupe État islamique (EI), a expliqué qu'il avait retenu "une ou deux choses sur le combat urbain", lors d'un discours au Forum sur la défense nationale de l'Institut Reagan, en Californie.

"La leçon à retenir n'est pas qu'on est assuré de gagner une guerre urbaine si l'on protège les civils. La leçon c'est qu'on ne peut gagner une guerre urbaine que si l'on protège les civils", a-t-il souligné.

(Re)lire → Israël-bande de Gaza : les mots de la guerre

"Dans ce type de combat, le centre de gravité c'est la population civile. Et si vous la poussez dans les bras de l'ennemi, vous remplacez une victoire tactique par une défaite stratégique", a-t-il ajouté, en estimant que "comme le Hamas, l'EI était profondément implanté dans des zones urbaines".

19h41
Pas de cessez-le-feu

La guerre continuera "jusqu'à ce que tous ses objectifs soient atteints" affirme Netanyahu

La guerre que mène Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza se poursuivra jusqu'à ce que "tous ses objectifs soient atteints", notamment la destruction du mouvement islamiste palestinien Hamas, a affirmé samedi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

(Re)voir → Israël-Gaza : nouvelle journée d'affrontements

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"Nous ne pouvons pas atteindre ces objectifs sans poursuivre les opérations au sol" qui "ont été essentielles pour parvenir aux résultats jusqu'ici", a-t-il ajouté, durant sa première conférence de presse depuis la fin, vendredi matin, d'une trêve d'une semaine entre Israël et le Hamas et la reprise des opérations militaires israéliennes, notamment des bombardements, dans la bande de Gaza.

18h00
MANIFESTATION

Des milliers de soutiens aux Palestiniens de nouveau dans la rue à Paris

Une quarantaine de rassemblements étaient organisés en France, au lendemain de la reprise des bombardements de la bande de Gaza par l'armée israélienne et l'expiration d'une trêve avec le Hamas qui a permis la libération d'otages.

(Re)voir → Conflit Israël/Hamas : après sept jours de trêve, les combats ont repris à Gaza

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Dans la capitale, la manifestation a réuni 7 000 personnes selon la préfecture de police. Les organisateurs ont revendiqué 60 000 participants.

"Nous sommes tous des enfants de Gaza", ont scandé des manifestants, qui ont bravé le froid hivernal derrière une banderole appelant à un "cessez le feu permanent" dans le conflit né de l'attaque sanglante du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, qui a entraîné la riposte d'Israël avec pour objectif "d'anéantir" le mouvement islamiste palestinien. 

15h06
Fin de trêve

Les bombardements à Gaza montrent des "indices d'une volonté génocidaire", selon Mélenchon

"Nous sommes extrêmement alarmés du fait que la reprise des bombardements signifie une étape d'aggravation de la guerre et présente tous les indices d'une volonté génocidaire", s'est alarmé Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise, juste avant le début, à Paris, d'une "Marche pour la paix et la justice" en soutien aux Palestiniens.

Benjamin Netanyahou avait "demandé à la population de Gaza de se diriger du nord vers le sud" a rappelé Jean-Luc Mélenchon, avant de poursuivre : " Maintenant que la population se trouve dans le sud, c'est là qu'ont lieu les bombardements".

Selon les chiffres communiqués par le Hamas, plus de 15 000 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza, parmi lesquelles plus de 6 150 mineurs.

12H44
Réactions à l'international

Macron prévient Israël que "la destruction totale du Hamas" entraînerait "dix ans" de guerre

Le président français, Emmanuel Macron, a prévenu ce samedi 2 décembre Israël que l'objectif d'une "destruction totale du Hamas", mouvement islamiste palestinien à Gaza, devait être "précisé", car il risquait d'engendrer "dix ans" de guerre.

"La destruction totale du Hamas, qu'est ce que c'est? Est-ce que quelqu'un pense que c'est possible? Si c'est ça, la guerre durera dix ans et je crois que personne ne sait définir sérieusement cet objectif. Donc il faut que cet objectif soit précisé", a exhorté Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse en marge de la COP28 à Dubaï. Alors qu'Israël pilonne la bande de Gaza en représailles à l'attaque sanglante du Hamas le 7 octobre, "la bonne lutte contre le terrorisme n'est pas le bombardement systématique et permanent", a encore estimé Emmanuel Macron.

13H13
Bilan

Quatre combattants pro-iraniens tués dans des frappes israéliennes en Syrie, selon une ONG

Quatre combattants pro-iraniens ont été tués samedi dans des frappes israéliennes contre des sites appartenant au Hezbollah libanais, près de Damas, la capitale syrienne, a indiqué à l'AFP l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les frappes ont eu lieu moins de 24 heures après la fin de la trêve dans la bande de Gaza entre le mouvement islamiste palestinien Hamas, allié du Hezbollah, et Israël.

12H53
Réactions à l'international

Macron appelle à "redoubler d'efforts pour parvenir à un cessez-le feu durable"

Le président français, Emmanuel Macron, a appelé ce samedi 2 décembre, à "redoubler d'efforts pour parvenir à un cessez-le-feu durable" dans la bande de Gaza, pilonnée de nouveau par l'armée israélienne après l'expiration vendredi 1er décembre d'une trêve avec le mouvement islamiste palestinien Hamas.

"La reprise des combats dans la bande de Gaza (...) est un sujet d'inquiétude qui a été dans beaucoup de discussions" lors de la COP28 à laquelle participe Emmanuel Macron à Dubaï. "Cette situation exige de redoubler d'efforts pour parvenir à un cessez-le feu-durable, pour obtenir la libération de tous les otages encore détenus par le Hamas et apporter à la population de Gaza l'aide dont elle a urgemment besoin, et de donner à Israël la certitude que sa sécurité est rétablie", a souligné le chef d'État lors d'une conférence de presse.

12H37

Israël fait rentrer ses émissaires au Qatar, dénonce "l'impasse des négociations" sur une nouvelle trêve

Les négociateurs israéliens, qui poursuivaient au Qatar les discussions sur une nouvelle trêve avec le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, sont rentrés en Israël car le dialogue était "dans l'impasse", indique ce samedi 2 décembre, le bureau du Premier ministre israélien.

Vendredi matin, les bombardements israéliens et les tirs de roquettes palestiniens ont repris après une semaine de trêve et d'échanges d'otages et de prisonniers.

12H17

Les Gardiens de la Révolution affirment qu'une attaque israélienne a tué deux de leurs membres en Syrie

Le Corps des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de l'Iran, a déclaré ce samedi qu'Israël avait tué deux de ses membres qui menaient une "mission de conseil" en Syrie. 

"Mohammed Ali Ataei Shoorcheh et Panah Taghizadeh, fiers gardiens de l'islam, ont été martyrisés par l'ennemi usurpateur sioniste (Israël) alors qu'ils menaient une mission de conseil sur le front de la résistance islamique syrienne", a indiqué l'agence officielle des Gardiens, Sepah News.

 

08H32

Macron cherche sa voie pour peser sur la crise et le "jour d'après"

Emmanuel Macron espérait s'appuyer sur la "dynamique" de la trêve entre Israël et le Hamas pour promouvoir les positions françaises et commencer à esquisser le "jour d'après" la guerre, mais son arrivée à la COP28 à Dubaï a coïncidé avec la reprise des hostilités.

Synonyme de coup d'arrêt aux libérations d'otages par le mouvement islamiste palestinien, la fin de cette pause négociée est venue entraver ses efforts lors d'un déplacement qui illustre la complexité, pour le président français, à trouver comment peser dans cette crise internationale majeure.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Le chef de l'État a eu vendredi 1er décembre, des entretiens en marge du sommet de l'ONU sur le climat avec plusieurs dirigeants concernés par le conflit, déclenché par les attaques sanglantes d'une violence inédite menées le 7 octobre par le Hamas en Israël suivies de bombardements israéliens contre Gaza jusqu'à la trêve du 24 novembre.

 

07H33
Bilan

Deux combattants pro-Hezbollah tués dans des frappes israéliennes en Syrie (ONG)

Deux combattants syriens pro-Hezbollah ont été tués ce samedi 2 décembre dans des frappes israéliennes contre des sites appartenant au mouvement armé libanais soutenu par l'Iran près de Damas, la capitale syrienne, a indiqué à l'AFP l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Deux combattants syriens oeuvrant pour le Hezbollah ont été tués et sept autres (...) blessés dans des frappes aériennes israéliennes sur des sites du Hezbollah près de Sayyida Zeinab", a déclaré Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie.

07H28

Israël dit avoir frappé des centaines de cibles

L'armée israélienne a affirmé ce samedi 2 décembre, avoir attaqué plus de quatre cents objectifs dans la bande de Gaza depuis l'expiration de la trêve la veille, frappes qui ont fait 240 morts selon le gouvernement dirigé par le Hamas.

Tweet URL

Les forces israéliennes ont "particulièrement ciblé Khan Younès, où des dizaines de maisons ont été détruites avec leurs habitants à l'intérieur", a-t-il ajouté. 

Dans un communiqué, l'armée israélienne a écrit de son côté samedi avoir "frappé" avec ses "avions de combat plus de 50 cibles dans la région de Khan Younès. 

"Les troupes de Tsahal ont frappé les terroristes et les infrastructures du Hamas dans la région de Beit Lahia, en utilisant des tirs de chars et en lançant des frappes aériennes", a-t-elle ajouté. 

Des tirs d'artillerie et des frappes aériennes ont également été dirigés vers le "nord de la bande de Gaza", selon le communiqué. 

06H43
Nouveau bilan

Le gouvernement du Hamas annonce un nouveau bilan

Le gouvernement dirigé par le Hamas dans la bande de Gaza a annoncé ce samedi 2 décembre, que 240 personnes avaient été tuées dans le territoire palestinien depuis l'expiration de la trêve des combats vendredi entre le mouvement islamiste palestinien et Israël.

650 autres personnes ont été blessées lors de "centaines de frappes aériennes, d'artillerie et de bombardements navals, partout dans la bande de Gaza", a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que les forces israéliennes avaient "particulièrement ciblé Khan Younès, où des dizaines de maisons ont été détruites avec les habitants à l'intérieur".

 

06H07

Liban : trois morts dont deux membres du Hezbollah dans des frappes israéliennes

Trois personnes dont deux membres du Hezbollah ont été tuées vendredi 1er décembre, dans des bombardements israéliens au Liban, où le mouvement armé libanais a revendiqué des attaques contre Israël.

Le Hezbollah a annoncé dans deux communiqués la mort de deux de ses membres, Mohammed Mazraani et Wajih Mshek.

Les échanges de tirs entre le Hezbollah et l'armée israélienne à la frontière israélo-libanaise ont repris après une pause liée à la trêve dans la guerre entre Israël et le Hamas palestinien, qui a volé en éclats vendredi.

 

04H38
Fin de la trêve

Intenses bombardements dans la bande de Gaza

Le ministère de la Santé du Hamas, mouvement au pouvoir dans ce territoire palestinien assiégé, a fait état de près de 200 morts dans ces frappes israéliennes vendredi 1er décembre.

"Nous frappons actuellement des cibles militaires du Hamas à travers l'ensemble de la bande de Gaza", a déclaré tôt ce samedi 2 décembre, Jonathan Conricus, un porte-parole de l'armée israélienne.

Israël et le Hamas se renvoient la responsabilité de la fin de la trêve, qui a permis la libération d'une centaine d'otages en échange de celle de 240 prisonniers palestiniens ainsi que l'accélération de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Qui anime ce direct ?

Les faits

Ce qu'il faut retenir ce samedi 2 décembre à 09H30 TU. 

  • La guerre entre Israël et le Hamas, entrée ce samedi 2 décembre dans son 57e jour, a été déclenchée par l'attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien depuis la bande de Gaza, où il a pris le pouvoir en 2007.

  • Selon Israël, 1.200 personnes, en majorité des civils, ont été tuées lors de cette attaque au cours de laquelle environ 240 personnes ont été enlevées et emmenées dans la bande de Gaza.

  • En représailles, Israël, qui a juré d'"anéantir" le Hamas, a bombardé sans relâche la bande de Gaza, où son armée est entrée, avant le début d'une trêve le 24 novembre. L'armée israélienne a repris les bombardements à l'expiration de cette pause vendredi matin.

  • Plus de 15 000 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza, parmi lesquelles plus de 6 150 enfants , selon le gouvernement du Hamas.