Direct démarré le 1er novembre 2023 à 6H00

DIRECT : Israël bombarde pour le deuxième jour de suite le camp de réfugiés de Jabaliya

Un nouveau bombardement israélien a frappé le camp de Jabaliya, où vivent 116 000 réfugiés. Selon le ministère de la Santé de Gaza, la frappe a fait "plusieurs dizaines" de morts. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres s'est dit "atterré".

Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
Débris de bâtiments ciblées par les frappes aériennes israéliennes dans le camp de réfugiés de Jabaliya

Débris de bâtiments ciblées par les frappes aériennes israéliennes dans le camp de réfugiés de Jabaliya, au nord de la bande de Gaza. AP/Abed Khaled.

35
nouvelle(s) publication(s)
21H01

La France "profondément inquiète" après les frappes israéliennes

La France s'est dite "profondément inquiète du très lourd bilan" des frappes israéliennes sur le camp de réfugiés de Jabaliya, rappelant que "la protection des populations civiles est une obligation du droit international qui s'impose à tous".

19H02

L'ONU estime que les bombardements de Jabaliya "pourraient être des crimes de guerre"

Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU estime que les bombardements par Israël du camp de réfugiés palestiniens de Jabaliya dans la bande de Gaza "pourraient être des crimes de guerre". 

Tweet URL
18H30

Washington juge "incroyablement déstabilisatrices" les violences des colons israéliens en Cisjordanie occupée

Les attaques de colons en Cisjordanie sont "incroyablement déstabilisatrices et contre-productives pour la sécurité à long terme d'Israël, en plus d'être, bien sûr, extrêmement préjudiciables aux Palestiniens vivant en Cisjordanie", a déclaré à la presse le porte-parole du département d'Etat américainMatthew Miller.

"Nous leur avons envoyé un message très clair: c'est inacceptable, cela doit cesser et les responsables doivent rendre des comptes", a-t-il ajouté, faisant référence aux discussions entre les États-Unis et le gouvernement israélien.

17H39

Le Hamas a le choix "entre mourir ou se rendre sans condition", selon le ministre israélien de la Défense

L'ennemi n'a que deux options, mourir ou se rendre sans condition, il n'y a pas de troisième option.
Yoav Gallant, ministre de la Défense israélien.
16H26

Le chef de l'ONU "atterré" par les bombardements du camp de réfugiés à Gaza

Le secrétaire général est atterré par l'escalade de la violence à Gaza, y compris la mort de Palestiniens, notamment des femmes et des enfants, dans des frappes aériennes israéliennes dans des zones résidentielles du camp de réfugiés de Jabaliya densément peuplé.
Stéphane Dujarric, porte-parole d'Antonio Guterres.
16H18
ONU

"Une guerre qui tue des milliers d'enfants n'a pas de vainqueur"

Le Comité des droits de l'enfant de l'ONU a dénoncé "les graves violations des droits des enfants" dans la bande de Gaza et a ajouté : "une guerre qui tue des milliers d'enfants n'a pas de vainqueur".
16H10

76 blessés, 335 étrangers et binationaux évacués de Gaza vers l'Égypte

Un responsable égyptien a indiqué qu'à 16h30 (14h30 GMT), "76 blessés palestiniens à bord d'ambulances et 335 personnes détentrices de passeports étrangers à bord de six bus avaient traversé" le poste-frontière de Rafah.

Parmi ces personnes figuraient cinq Français. 

Joe Biden a aussi annoncé que des citoyens américains faisaient partie des personnes évacuées, et a dit "prévoir d'autres départs ces prochains jours".

16H07

Le Hamas déclare que l'attaque du 7 octobre était une réaction à la politique du gouvernement Netanyahu

Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas, a affirmé que l'offensive du mouvement palestinien le 7 octobre sur le sol israélien était une réaction à "la politique raciste" du gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu à l'égard des Palestiniens.

Nous avons averti toutes les parties avec lesquelles nous nous sommes entretenus avant cette guerre que la poursuite des politiques d'oppression et de violence de Netanyahu et de son gouvernement fasciste, l'agression contre la mosquée Al-Aqsa (à Jérusalem, NDLR) et les sanctuaires islamiques et chrétiens, la construction de colonies et le déchaînement des colons extrémistes pour semer la destruction, le chaos et la mort ne restera pas impunie.
Ismaïl Haniyeh.

"Nous les avons prévenus que cela ne passerait pas impunément et que l'explosion était imminente et qu'il était impératif de freiner les agissements de ce criminel et de sa bande. Malheureusement, personne n'a écouté nos appels, au contraire", a-t-il ajouté.

15H05

L'armée israélienne annonce que 15 soldats ont été tués depuis mardi

L'armée israélienne a annoncé que 15 de ses soldats avaient été tués depuis la veille dans la bande de Gaza, où elle multiplie les opérations militaires terrestres.

15H00

Le ministère de la Santé de Gaza annonce des dizaines de morts dans la nouvelle frappe à Jabaliya

Selon le ministère, il y a eu "des dizaines de martyrs et de blessés dans un bombardement" par l'armée israélienne sur le camp de réfugiés de Jabaliya.

14H50

L'ONU dénonce une nouvelle "atrocité" à Gaza

Le chef des opérations humanitaires de l'ONU Martin Griffiths a dénoncé le bombardement du camp de réfugiés de Jabaliya, décrivant "la dernière atrocité en date frappant les habitants de Gaza".

"À Gaza, des femmes, des enfants et des hommes meurent de faim, sont traumatisés et tués dans des bombardements. Ils ont perdu toute foi en l'humanité et tout espoir dans l'avenir", a insisté Martin Griffiths, de retour d'un déplacement en Israël et en Cisjordanie.

Tweet URL

"Pendant ce temps, le monde semble incapable, voire réticent à agir. Cela ne peut pas continuer", a-t-il ajouté, réclamant des "pauses humanitaires répétées" des combats pour permettre l'entrée de plus d'aide humanitaire et la libération des otages par le Hamas.

Il a aussi répété sa condamnation des attaques "brutales" du Hamas du 7 octobre.

14H11

La Jordanie décide de rappeler son ambassadeur en Israël

La Jordanie a décidé de rappeler "immédiatement" son ambassadeur en Israël, en disant "condamner la guerre israélienne qui tue des innocents à Gaza".

13H52

Nouvelle frappe israélienne contre le camp de réfugiés bombardé mardi

La défense civile à Gaza a annoncé que l'armée israélienne avait de nouveau frappé le camp de réfugiés de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, où plusieurs dizaines de personnes ont été tuées dans un bombardement mardi 31.

Elle a affirmé que ce nouveau bombardement avait "tué des familles entières". La frappe a provoqué d'énormes destructions dans le camp où plusieurs bâtiments ont été détruits.

13H38

Le chef du Hamas accuse Israël de commettre des massacres pour couvrir ses échecs

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a déclaré depuis le Qatar :

Nous disons à l'ennemi (...) que vos efforts pour couvrir vos échecs ne vous sauveront pas d'une retentissante défaite(...). Il n'y aura ni sécurité ni stabilité dans la région et à l'extérieur de la région si les droits de notre peuple à la liberté, l'indépendance et le retour ne se réalisent pas.
13H22
Message de l'OMS

Des milliers de patients ont besoin de soins urgents ou réguliers

Des milliers de Gazaouis ont besoin de soins médicaux, qu'ils soient blessés ou souffrant de maladie chronique, a rappelé mercredi l'agence régionale de l'Organisation mondiale de la santé, saluant les premières évacuations sanitaires vers l'Egypte à partir de Gaza.

L'OMS "salue la décision de l'Egypte d'accepter pour traitement 81 personnes blessées et malades de la bande de Gaza", indique dans un communiqué l'OMS Méditerranée orientale, la branche régionale de l'organisation en charge. Un responsable palestinien évoquait 88 blessés, auprès de l'AFP sur place.

Mais l'organisation note surtout que ce n'est qu'une toute petite portion des gens qui ont un besoin urgent d'aide dans le territoire palestinien qui est bombardé sans relâche par Israël et fait l'objet d'un siège quasi total.

gaza

Des ambulances transportant des Palestiniens blessés lors du bombardement israélien de la bande de Gaza arrivent au poste frontière de Rafah avec l'Égypte, le mercredi 1er novembre 2023. @AP Photo/Fatima Shbair.


 

Qui anime ce direct ?

AFP