Live démarré le 11 janvier 2024 à 6h00

DIRECT - Israël face à la Cour internationale de justice

Israël fait face devant la Cour internationale de justice à des accusations "d'actes génocidaires" à Gaza. Elles ont été formulées par l'Afrique du Sud et qualifiées par le président israélien d'"atroces" et "absurdes". Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
Soldats

Des soldats israéliens prennent position lors d'une opération terrestre à Khan Younis, dans la bande de Gaza, le 10 janvier 2024.

AP Photo/Ohad Zwigenberg
14
nouvelle(s) publication(s)
21h04
être journaliste à Gaza

Journalistes tués à Gaza : Al Jazeera rejette les accusations israéliennes "fausses et trompeuses"

Al Jazeera a rejeté les accusations de l'armée israélienne décrivant les deux journalistes de la chaîne de télévision tués dimanche dans la bande de Gaza comme "des agents terroristes".

Al Jazeera "condamne fermement et rejette totalement --et exprime même sa très grande surprise-- les tentatives fausses et trompeuses de l'armée israélienne de justifier le meurtre de notre collègue Hamza Wael Al-Dahdouh et d'autres journalistes", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Celui-ci "faisait partie d'un groupe de journalistes de différents médias, incluant aussi Moustafa Thuraya" et il a été "tué simplement pour avoir fait son travail" a ajouté le média basé au Qatar. 

Hamza Dahdouh et Moustafa Thuraya, qui collaborait aussi avec l'AFP et d'autres médias internationaux, ont été tués dimanche dans une frappe sur leur voiture dans le sud du territoire palestinien, alors qu'ils étaient en mission pour la chaîne qatarie.

20h33
aide humanitaire

L'ONU déplore les entraves israéliennes à l'aide humanitaire au nord de Gaza

L'ONU déplore les entraves des autorités israéliennes à l'acheminement de l'aide humanitaire vers le nord de la bande de Gaza, notant que chaque délai coûte des vies.

"Nos collègues humanitaires nous disent qu'entre le 1er et le 10 janvier, seulement trois des 21 livraisons d'aide humanitaire en nourriture, médicaments, eau et autres produits vitaux au nord de Wadi Gaza ont été possibles", a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'ONU.

"Cela inclut plusieurs missions pour apporter du matériel médical vers la ville de Gaza et du carburant à des installations d'eau et d'assainissement de la ville de Gaza et du Nord. Elles ont été refusées par les autorités israéliennes".

"La capacité de l'ONU de répondre aux besoins importants dans la partie Nord de Gaza est entravée par les refus répétés d'accès pour les livraisons d'aide et le manque de coordination pour un accès sécurisé de la part des autorités israéliennes", a-t-il regretté.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
17h23
Cour internationale de justice

Netanyahu répond à l'Afrique du Sud: c'est Israël qui "combat le génocide"

Israël "est accusé de génocide au moment où il combat le génocide", s'est offusqué jeudi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dont le pays est accusé par l'Afrique du Sud de s'en être rendu coupable dans sa guerre contre le Hamas palestinien à Gaza.

"Une organisation terroriste a commis le pire crime contre le peuple juif depuis l'Holocauste et voici que quelqu'un vient la défendre au nom de l'Holocauste. Quel culot!", a réagi dans un communiqué Benjamin Netanyahu.

La Cour internationale de justice (CIJ) a tenu jeudi 11 janvier à La Haye sa première audience, saisie par l'Afrique du Sud qui accuse Israël de violer la Convention des Nations unies sur le génocide.

Israël hamas benjamin netanyahu 10122023

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'un conseil des ministres à Jérusalem, le 10 décembre 2023. 

AP/Ronen Zvulun
17h09
Réaction espagnole

L'aile la plus à gauche du gouvernement espagnol soutient la requête de l'Afrique du Sud

La formation d'extrême-gauche Sumar, membre de la coalition au pouvoir en Espagne, a jugé que la requête de l'Afrique du Sud, qui accuse Israël de génocide devant la plus haute cour de l'ONU, était "nécessaire".

"La requête de l'Afrique du Sud contre Israël est un pas nécessaire pour empêcher le génocide. Il est urgent et nécessaire que la Cour internationale de Justice décrète des mesures conservatoires pour obtenir un cessez-le-feu permanent", a écrit cette formation sur le réseau social X (ex-Twitter).

Tweet URL

L'un des représentants de ce parti au sein de l'exécutif, le ministre des Droits sociaux Pablo Bustinduy, a salué, sur le même réseau social, un "geste historique, courageux et nécessaire" de la part de Pretoria.

13h19
Conflit armé

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 23 469 morts

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un bilan de 23 469 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien, le 7 octobre. Le Hamas fait également état de 59 604 blessés. Les personnes tuées sont en majorité des femmes, des adolescents et des enfants. 

13h13
Justice

L'Afrique du Sud accusée d'être "le bras juridique" du Hamas

L'Afrique du Sud se comporte comme "le bras juridique de l'organisation terroriste Hamas" en accusant Israël de génocide devant la plus haute cour de l'ONU, fustige le ministère israélien des Affaires étrangères. "L'Afrique du Sud cherche à permettre au Hamas de commettre de nouveau les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité, les crimes sexuels qu'ils ont perpétrés de façon répétée le 7 octobre", selon le communiqué du ministère. 

12h36
Diplomatie

Pour Blinken, un rapprochement entre Israël et les pays arabes est "le meilleur moyen d'isoler l'Iran"

Un rapprochement entre Israël et les pays arabes qui dans leur majorité ne le reconnaissent pas, serait "le meilleur moyen d'isoler l'Iran et ses supplétifs", a estimé jeudi au Caire le secrétaire d'État américain Antony Blinken. "La sécurité et l'intégration (régionale) d'Israël sont liées au fait d'ouvrir une voie vers un Etat palestinien", ajoute-t-il lors de l'ultime étape de son marathon diplomatique au Moyen-Orient consacré au conflit à Gaza.

11h46
Justice

Manifestation en Afrique du Sud en soutien au recours de Pretoria contre Israël

Des dizaines de manifestants se sont retrouvés au Cap et d'autres rassemblements sont prévus en Afrique du Sud pour soutenir la plainte de Pretoria pour "génocide" contre Israël, au premier jour de l'audience à La Haye devant la Cour internationale de justice.

Les avocats de Pretoria présentent leur dossier devant la plus haute juridiction de l'ONU, pour exhorter ses juges à ordonner d'urgence à Israël de "suspendre immédiatement ses opérations militaires" dans la bande de Gaza. Sur les marches de la Haute Cour du Cap, des manifestants pro-palestiniens brandissaient des pancartes sur lesquelles on peut lire "Arrêtez le génocide" et "Boycottez l'apartheid israélien". Certains ont scandé "Palestine libre".

10h00
Justice

L'Afrique du Sud accuse Israël d'avoir "poussé les Gazaouis au bord de la famine"

Les opérations militaires israéliennes à Gaza ont poussé la population au "bord de la famine", déclare une avocate de l'Afrique du Sud devant la plus haute juridiction de l'ONU. "La situation est telle que les experts prédisent désormais que plus de personnes à Gaza pourraient mourir de faim et de maladie" que par une action militaire directe, affirme Adila Hassim devant la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye.

9h39
Justice

Pour Pretoria, l'attaque du Hamas du 7 octobre ne peut justifier la "violation" par Israël de la Convention sur le génocide

L'attaque du Hamas du 7 octobre ne peut justifier la "violation" par Israël de la Convention sur le génocide, déclare l'Afrique du Sud devant la plus haute juridiction de l'ONU. "Aucune attaque armée sur le territoire d'un Etat, aussi grave soit-elle (...) ne peut justifier une violation de la convention", affirme le ministre sud-africain de la Justice, Ronald Lamola, devant la Cour internationale de Justice.

8h57
Conflit armé

Des attentats inspirés du groupe Etat islamique déjoués en Israël

La police israélienne annonce avoir déjoué des projets d'attentats contre les forces de l'ordre, fomentés par deux Palestiniens sympathisants du groupe Etat islamique (EI), qui ont été arrêtés en décembre.  Âgés de 21 et 23 ans et vivant à Jérusalem-Est, secteur occupé et annexé par Israël, "les terroristes prévoyaient de préparer des engins explosifs et de cibler les forces de sécurité", selon un communiqué conjoint de la police et du Shin Beth, le service de sécurité intérieure. 

Les deux hommes ont été arrêtés "il y a environ un mois" pour l'un et le 25 décembre pour l'autre, selon la police et le Shin Beth. "Les deux terroristes soutenaient l'idéologie de l'Etat islamique et consommaient sur internet et via Telegram, beaucoup de contenus produits par le groupe à l'étranger", selon la police et le Shin Beth. Ils consultaient aussi des sites donnant des indications sur la fabrication de bombes.

Peu de Palestiniens ont rejoint l'EI, qui avait établi en 2014 un califat autoproclamé à cheval sur la Syrie et l'Irak, avant de perdre en 2019 les vastes territoires qu'ils contrôlaient.  

5h02
Conflit armé

62 morts dans la nuit à travers Gaza

Tôt ce matin, l'aviation israélienne a multiplié les frappes dans le secteur de Khan Younès, principale ville du sud de Gaza et épicentre des combats ces dernières semaines, selon des témoins. Le Hamas a lui a fait état de 62 morts dans la nuit à travers Gaza. En début de soirée hier, le Croissant-Rouge palestinien avait annoncé la mort de six personnes, dont quatre de ses secouristes, dans une frappe sur une ambulance dans le centre de la bande de Gaza, qu'il a attribuée à l'armée israélienne.

4h51
Conflit armé

Israël affirme que deux journalistes d'Al Jazeera éliminés étaient des "agents terroristes"

L'armée israélienne a affirmé mercredi que deux journalistes d'Al Jazeera tués dans une de ses frappes dans la bande de Gaza dimanche, sont "des agents terroristes" affiliés au mouvement islamiste palestinien du Hamas et à son allié du Jihad islamique. Hamza Dahdouh et Moustafa Thuraya, qui avait collaboré comme vidéojournaliste avec plusieurs médias internationaux, ont été tués dimanche dans une frappe sur leur voiture dans le sud du territoire palestinien, alors qu'ils étaient en mission pour la chaîne qatarie.

"Avant la frappe, les deux pilotaient des drones qui présentaient une menace imminente pour les troupes israéliennes", affirme l'armée dans un communiqué. Sollicitée sur le type de drones utilisés et sur la nature de cette menace, l'armée israélienne a répondu en fin de soirée qu'elle allait examiner ce point. "Hamza Dahdouh et Moustafa Thuraya (ont été) identifiés comme des agents terroristes de Gaza", accuse l'armée.

2h50
Justice

Accusé de "génocide", Israël fait face à la CIJ

Pretoria a saisi en urgence la plus haute juridiction des Nations unies, qui siège à La Haye, pour qu'elle enjoigne à Israël de "suspendre immédiatement ses opérations militaires" dans la bande de Gaza. Selon l'Afrique du Sud, Israël rompt ses engagements pris en vertu de la Convention des Nations unies sur le génocide, signée en 1948 à la suite de l'Holocauste.

En tant que cosignataire du traité, Pretoria peut poursuivre Israël devant la CIJ, qui statue sur les différends entre États. Dans sa requête de 84 pages, l'Afrique du Sud reconnaît le "poids particulier de la responsabilité" de l'accusation de génocide contre Israël et condamne "sans équivoque" l'attaque du Hamas du 7 octobre.

Qui anime ce direct ?