DIRECT - L'armée israélienne reconnaît une "grave erreur" après la mort de 7 humanitaires

L'armée israélienne a reconnu mercredi une "grave erreur" après la frappe qui a tué sept collaborateurs de l'ONG humanitaire World Central Kitchen dans la bande de Gaza. Un drame qui suscite une vague de critiques internationales. Les horaires sont affichés en temps universel.
 

Partager
Image
gaza

Site où des travailleurs de l'ONG humanitaire World Central Kitchen ont été tués à Deir al-Balah, dans la bande de Gaza, le mardi 2 avril 2024. 

@Photo AP/Abdel Kareem Hana
10
nouvelle(s) publication(s)
20h34
vente d'armes

Le Conseil des droits de l'homme va examiner un appel à stopper les ventes d'armes à Israël

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU va examiner un projet de résolution appelant à stopper les ventes d'armes à Israël, qui est engagé dans une guerre sans merci contre le mouvement islamique Hamas et qui a déjà fait près de 33 000 morts à Gaza.

Si le texte était adopté, il s'agirait de la première prise de position du Conseil des droits de l'homme sur le conflit qui fait rage depuis le 7 octobre et l'attaque sans précédent du Hamas en Israël, qui a fait 1160 morts, pour l'essentiel des civils.

Le projet de résolution distribué condamne "l'utilisation de la famine comme méthode de guerre à Gaza" et demande à Israël "de respecter sa responsabilité légale de prévenir un génocide". 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Il a été soumis par le Pakistan au nom de 55 des 56 Etats membres de l'ONU au sein de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), à l'exception de l'Albanie. Et il est co-parrainé par la Bolivie, Cuba et l'Autorité palestinienne.

19h05
travailleurs humanitaires

Les corps des humanitaires de WCK remis aux représentants de leurs pays en Egypte

Les dépouilles des six travailleurs humanitaires étrangers de l'ONG américaine World Central Kitchen, tués à Gaza dans une frappe israélienne, ont été remis aux représentants de leurs pays en Egypte, a appris l'AFP de sources sécuritaires égyptiennes.

Selon cette même source, des ambulances ont évacué les victimes depuis le poste-frontière de Rafah en direction du Caire où elles doivent être rapatriées dans leurs pays respectifs. Une 7e victime, palestinienne, le chauffeur et interprète de l'équipe, a été inhumée à Rafah.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
17h41
négociations

Pourparlers pour une trêve à Gaza: le chef du Hamas accuse Israël de tergiverser

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, accuse Israël de tergiverser dans le cadre des négociations en vue d'une trêve à Gaza et de la libération d'otages qui y sont retenus.

Dimanche 31 mars, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a reproché au mouvement islamiste palestinien d'avoir durci sa position dans les récents pourparlers qui n'ont guère progressé.

"L'occupation sioniste (Israël, ndlr) continue de tergiverser obstinément et ne répond pas à nos demandes légitimes de mettre fin à la guerre et à l'agression", a déclaré Ismaïl  Haniyeh dans un discours diffusé lors d'une réunion du mouvement islamiste libanais Hezbollah, allié du Hamas.

Ismail Haniyeh, chef du mouvement palestinien Hamas, lors d'une conférence de presse à Beyrouth, après avoir rencontré le président libanais Aoun dans le palais présidentiel de Baabda (28 juin 2021).

Ismail Haniyeh, chef du mouvement palestinien Hamas, lors d'une conférence de presse à Beyrouth, après avoir rencontré le président libanais Aoun dans le palais présidentiel de Baabda (28 juin 2021).

© Dalati Nohra/Lebanese Official Government via AP, File
11H55
Humanitaires tués à Gaza

Arrivée des ambulances transportant les dépouilles des humanitaires au poste-frontière avec l'Égypte

Les ambulances transportant les dépouilles des travailleurs humanitaires de l'ONG américaine World Central Kitchen, tués lundi à Gaza dans des frappes israéliennes, sont arrivées mercredi au poste-frontière avec l'Égypte, a constaté un journaliste de l'AFP.
 

Six ambulances ont évacué les victimes en direction de l'Égypte, où devaient les attendre des représentants officiels de leur pays, selon Marwan Al-Hams, directeur de l'hôpital Abou Youssef Al-Najjar de Rafah. Une 7e victime, palestinienne, le chauffeur et interprète de l'équipe, a été inhumée à Rafah.
 

11H22
32.975 morts, selon le Hamas

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé mercredi un nouveau bilan de 32.975 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien le 7 octobre.
 

En 24 heures, 59 morts supplémentaires ont été recensés, selon un communiqué du ministère, qui fait état de 75.577 blessés en près de six mois de guerre.
 

gaza

Les Palestiniens pleurent leurs proches tués lors du bombardement israélien de la bande de Gaza dans la morgue d’un hôpital de Rafah, le mardi 26 mars 2024. 

@AP Photo/Fatima Shbair
11h17
Projet de résolution

Le Conseil des droits de l'homme va examiner un appel à un embargo sur les armes pour Israël

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU va examiner vendredi un projet de résolution appelant à un embargo sur les armes pour Israël, évoquant "le risque plausible d'un génocide à Gaza".
Le texte condamne "le recours par Israël à des armes explosives à large rayon d'action" dans des zones peuplées de la bande de Gaza, et demande à Israël de "respecter sa responsabilité légale de prévenir un génocide".
 

gaza

Des Palestiniens transportent le corps d'une personne suite à une frappe aérienne israélienne à l'hôpital Al Aqsa de Deir al Balah, dans la bande de Gaza, le lundi 1er avril 2024. 

@Photo AP/Abdel Kareem Hana

Si le projet de résolution est adopté, il s'agira de la première prise de position de l'organe des Nations unies pour les droits de l'homme dans le conflit qui fait rage à Gaza.
Le texte a été présenté par le Pakistan, au nom de 55 des 56 pays membres de l'ONU faisant partie de l'Organisation de coopération islamique (OCI), l'exception étant l'Albanie.
 

8H05
Déclaration du pape François

Le pape exprime sa "profonde tristesse"

Le pape François a exprimé mercredi sa "profonde tristesse" après la mort de sept travailleurs humanitaires dans une frappe israélienne à Gaza, renouvelant son appel à un cessez-le-feu et à la libération des otages enlevés par le groupe palestinien Hamas.
"Je prie pour eux et leurs familles", a déclaré le pape à la fin de son audience générale hebdomadaire au Vatican.

pape

Le pape François salue ses fidèles à la fin de son audience générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le mercredi 3 avril 2024. 

@AP Photo/Alessandra Tarantino


"Je renouvelle mon appel pour que la population civile épuisée et souffrante puisse accéder à l'aide humanitaire et que les otages soient libérés immédiatement", a-t-il ajouté, réitérant également sa demande d'un "cessez-le-feu immédiat".
 

7H33
Message de Donald Tusk

L'attaque et la réaction d'Israël mettent la solidarité avec ce pays "à rude épreuve"

Le Premier ministre polonais a estimé mercredi que l'attaque qui a tué sept travailleurs humanitaires à Gaza, dont un Polonais, ainsi que les réaction d'Israël à cette frappe, mettaient la solidarité avec ce pays "à rude epreuve".

"Aujourd'hui, vous mettez cette solidarité à rude épreuve. L'attaque tragique contre les bénévoles et votre réaction suscitent une colère compréhensible", a déclaré Donald Tusk sur le service X, s'adressant directement au Premier ministre Benjamin Netanyahu et à l'ambassadeur d'Israël à Varsovie.

Tweet URL


 

7H07
Alerte de l'ONU

A Gaza, une situation "pire que catastrophique", des gens "décharnés"

De retour d'une mission d'une semaine dans la bande de Gaza fin mars, Dominic Allen, représentant du Fond des Nations unies pour la population (UNFPA), alerte sur le manque cruel de médicaments, les difficultés d'accès et de distribution d'aide.

Je pense que la situation est pire que catastrophique. Ce que j'ai vu m'a vraiment brisé le coeur. Gaza est devenu un amas de poussière. Les gens que nous avons croisés étaient décharnés, ils nous indiquaient qu'ils cherchaient de quoi manger. Nous sommes très inquiets pour les femmes enceintes et allaitantes. Les médecins et les sages-femmes nous ont dit que leurs patientes accouchaient d'enfants plus petits, et que la malnutrition, la déshydratation et la peur entraînaient des complications.

Dominic Allen, représentant du Fond des Nations unies pour la population
 

2H01
Déclaration du chef de l'état-major israélien

C'est "une grave erreur qui n'aurait pas dû se produire"

C'est "une grave erreur" qui "n'aurait pas dû se produire", a déclaré le chef de l'état-major israélien Herzi Halevi dans un message vidéo, évoquant "une mauvaise identification" dans des "conditions très complexes" .
Mardi, le président d'Israël Isaac Herzog avait présenté ses "excuses sincères" et fait part de sa "profonde tristesse" pour cette frappe, que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a qualifiée de "non intentionnelle" et de "tragique".
 

gaza

Des Palestiniens inspectent un véhicule de l'ONG World Central Kitchen détruit par une frappe aérienne israélienne à Deir al Balah, dans la bande de Gaza, le mardi 2 avril 2024. 

@Photo AP/Ismaël Abou Dayyah

Basée aux Etats-Unis, l'ONG World Central Kitchen, l'une des rares qui opérait encore dans le territoire palestinien dévasté par près de six mois de guerre entre Israël et le Hamas palestinien, a annoncé "suspendre ses opérations dans la région" après la frappe survenue lundi à Deir al-Balah (centre).

Plusieurs pays et organisations, dont l'ONU qui a dénoncé un "mépris du droit humanitaire international", ont condamné cette frappe, la plus mortelle à avoir touché du personnel humanitaire international depuis le début de la guerre.
Le président américain Joe Biden s'est dit mardi "indigné" et "le coeur brisé", estimant qu'Israël ne protège "pas assez" les volontaires venant en aide à la population palestinienne "affamée".

(Re) voir aussi Gaza : l'ONG World Central Kitchen suspend ses activités après la mort de 7 employés


"C'est inadmissible. Mais c'est le résultat inévitable de la façon dont la guerre est menée", a relevé le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, répétant son appel à un cessez-le-feu immédiat, à la libération des otages et à l'entrée de l'aide humanitaire à Gaza.

 

Qui anime ce direct ?

AFP