DIRECT DÉMARRÉ LE 10 MARS 2024 À 8H00 TU.

DIRECT - L'armée ukrainienne affirme avoir abattu 35 nouveaux drones russes

L'armée de l'air ukrainienne a affirmé qu'elle avait abattu 35 drones Shahed de fabrication iranienne, sur un total de 39 lancés par la Russie dans la nuit. Une femme a été tuée dans un bombardement ukrainien visant un village frontalier russe, selon un gouverneur russe.
Les horaires sont affichés en temps universel (TU).

Partager
Image
De la fumée s'élève derrière un immeuble d'habitation endommagé par un drone russe de type Shahed à Dnipro, en Ukraine

De la fumée s'élève derrière un immeuble d'habitation endommagé par un drone russe de type Shahed à Dnipro, en Ukraine, vendredi 23 février. Service d'urgence ukrainien via AP.

8
nouvelle(s) publication(s)
16h24
encore des drones

Trois drones ukrainiens abattus dans le nord-ouest du pays, loin de l'Ukraine

L'armée russe a affirmé avoir abattu trois drones ukrainiens dans le nord-ouest de la Russie ce 10 mars. Ils ont été localisés à plusieurs centaines de kilomètres de l'Ukraine. L'un d'eux était près de la grande ville de Saint-Pétersbourg.

Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense a affirmé avoir détruit vers 18H00 (15H00 GMT) un drone au-dessus de la région de Leningrad, où se trouve Saint-Pétersbourg, à plus de 800 km de l'Ukraine. Le gouverneur régional, Alexandre Drozdenko, a précisé sur Telegram que le drone avait été détruit près du village de Fornossovo, au sud de l'ex-capitale impériale. Aucun dégât ni  victime ne sont à déplorer.

Sur Telegram, un porte-parole de l'agence russe de l'aviation civile a indiqué que des restrictions à la circulation aérienne avaient été instaurées pendant environ 1h30 à l'aéroport Poulkovo de Saint-Pétersbourg, par mesure de sécurité. Parallèlement, le ministère russe des Situations d'urgence a indiqué que 75 pompiers luttaient dans l'après-midi contre l'incendie d'un hangar près de Saint-Pétersbourg, un sinistre qui a fait deux blessés, d'après cette source.

Selon les médias russes, l'incendie a lieu tout près de l'aéroport Poulkovo. Les autorités n'ont pour l'instant pas fait de lien entre le drone abattu et cet incident.
Par ailleurs, l'armée russe a affirmé avoir abattu deux autres drones ukrainiens, dimanche après-midi, dans la région de Novogorod, située au sud de celle de Léningrad et se trouvant également à plusieurs centaines de kilomètres de l'Ukraine. Selon le gouverneur local, Andreï Nikitine, "ces deux drones n'ont pas fait de dégâts, ni de blessés".

15h00
drapeaux

Des drapeaux ukrainiens brandit place Saint-Pierre au Vatican.

Plusieurs personnes se sont rassemblées dimanche 10 mars, place Saint-Pierre au Vatican, pour brandir des drapeaux de l'Ukraine. 

Le pape François a lancé un appel aux belligérants et leur demande de mettre fin au conflit en Ukraine. Le souverain pontife leur a dit d'avoir "le courage de hisser le drapeau blanc et de négocier".

"Notre drapeau est jaune et bleu. C'est le drapeau pour lequel nous vivons(...) Nous ne hisserons jamais d'autres drapeaux",
 lui a répondu le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kuleba.

10032024 place saint-pierre vatican ukraine

Plusieurs personnes brandissent des drapeaux ukrainiens avant l'Angélus, la prière du dimanche célébrée par le pape François. Place Saint-Pierre, Vatican -  dimanche 10 mars 2024.

AP/Alessandra Tarantino
13h57
"jaune et bleu"

L'Ukraine ne hissera "jamais" le drapeau blanc, réagit Kiev après un appel du pape à négocier.

Kiev a juré de ne jamais se rendre face à la Russie ce dimanche 10 mars. Cette déclaration intervient en réaction à l'appel lancé par le pape François aux belligérants du conflit en Ukraine. Le souverain pontife leur a demandé d'avoir "le courage de hisser le drapeau blanc et de négocier".

"Notre drapeau est jaune et bleu. C'est le drapeau pour lequel nous vivons, nous mourrons et triomphons. Nous ne hisserons jamais d'autres drapeaux", a déclaré le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kuleba, dans un message sur X (ex-Twitter).

Tweet URL
15h14
tensions diplomatiques

Mise au point du Vatican.

Dès samedi soir, le Vatican a cherché à corriger le tir, après les propos tenus par le pape François à des médias suisses au sujet d’une paix entre Kiev et Moscou. Des propos condamnés par Kiev. L'ambassadeur de Kiev au Vatican, Andriï Iourach, a comparé cette suggestion à des négociations avec Hitler pendant la Seconde guerre mondiale.

L’Église catholique, dans un communiqué, insiste sur le fait que la formule "drapeau blanc" signifiait ici "une cessation des hostilités, une trêve obtenue avec le courage de négocier" plutôt qu'une reddition.

Après la prière de l'Angélus, dimanche 10 mars, le pape François a de nouveau appelé à la paix "dans l'Ukraine martyrisée".

13H09
bombardement

Trois civils ukrainiens tués, 12 blessés dans des frappes dans l'Est

Des frappes russes ont fait au moins 3 morts et 12 blessés dans l'est de l'Ukraine, selon un responsable local.

"Pendant la nuit, les Russes ont attaqué Dobropillia (ville à environ 45km du front, NDLR) avec des (drones) Shahed ; dans la matinée, les secouristes ont retrouvé les corps de deux personnes sous les décombres d'une maison", a indiqué le responsable ukrainien de la région de Donetsk, Vadym Filachkine.

Selon cette source, l'armée russe a aussi bombardé à l'artillerie dans la matinée la localité de Tchassiv Iar, située près du front dans la région de Donetsk, tuant un homme de 66 ans.

Trois missiles S-300 russes ont aussi frappé la ville de Myrnograd, toujours dans la région de Donetsk, faisant 12 blessés selon un bilan actualisé, dont un adolescent, a affirmé Vadym Filachkine.

09H13
BOMBARDEMENT

Un mort dans un village frontalier russe

Une femme a été tuée dans un bombardement ukrainien visant Kulbaki, un village frontalier russe, a annoncé un gouverneur russe. Les autorités ukrainiennes ont fait état de neuf blessés dans des tirs de missiles russes sur la ville de Myrnograd dans l'est.

08H57
DRONES

L'armée ukrainienne affirme avoir abattu 35 drones russes dans la nuit

L'armée de l'air ukrainienne a affirmé qu'elle avait abattu 35 drones Shahed de fabrication iranienne, sur un total de 39 lancés par la Russie dans la nuit, au-dessus de 10 régions du centre et du sud du pays.

04H07
élections

La désinformation anti-Ukraine parasite l'UE à quelques mois des élections

Les spécialistes de la désinformation mettent en garde contre le flot de fausses nouvelles sur la guerre en Ukraine déversé par des acteurs pro-russes pour favoriser les partis d'extrême-droite et nationalistes, notamment lors des élections européennes de juin.

On ne compte plus les posts diffusés par des comptes pro-russes sur Facebook, X ou TikTok qui décrivent les réfugiés ukrainiens comme des criminels ou qui prétendent que des responsables de Kiev détournent l'aide occidentale pour s'offrir yachts et villas.

Dans les pays les plus proches du conflit, ces comptes accusent aussi les réfugiés, à tort, de siphonner les aides sociales au détriment de la population.

L'objectif : affaiblir la détermination de l'Union européenne à soutenir l'Ukraine et renforcer des partis anti-immigration et plus tolérants envers Moscou comme l'AfD en Allemagne, le Rassemblement national en France ou le Parti pour la liberté aux Pays-Bas, explique Jakub Kalensky, analyste au Centre d'excellence européen pour la lutte contre les menaces hybrides d'Helsinki.

Selon lui, la désinformation anti-Ukraine "jouera certainement un rôle" lors des élections européennes du 6 au 9 juin. Il ajoute : sans "la propagande russe", les partis dirigés par Marine Le Pen (en France), Geert Wilders (aux Pays-Bas) ou Robert Fico (en Slovaquie) auraient des résultats électoraux inférieurs.

Qui anime ce direct ?

AFP