05h55

DIRECT : l'armée ukrainienne contrainte de se retirer d'Avdiïvka

L'Ukraine est plus que jamais en difficulté face aux troupes russes. Quelques heures après la signature d'un pacte de sécurité bilatéral entre Paris et Kiev, l'armée ukrainienne a du abandonner samedi 17 la ville d'Avdiïvka, dans l'est du pays, concédant à la Russie sa plus grande victoire symbolique après l'échec de la contre-offensive lancée par les Ukrainiens l'été dernier.

Les horaires sont donnés en temps universel. 

Partager
Image
avdiivka

Les troupes ukrainiennes ont du battre en retraite, abandonnant leur position dans la ville d'Avdiïvka, dans l'est du pays. 

AP Photo/Libkos
8
nouvelle(s) publication(s)
20h23
avancée militaire

La Russie dit avoir pris le "contrôle total" d'Avdiïvka dans l'Est de l'Ukraine

La Russie a affirmé avoir pris le "contrôle total" de la ville d'Avdiïvka dans l'Est de l'Ukraine après le retrait annoncé par Kiev de ses soldats de cette cité industrielle, épicentre des combats depuis des mois.

Selon le ministère russe de la Défense, le ministre Sergueï Choïgou a informé samedi au Kremlin le président Vladimir Poutine de la capture de cette ville qui était "un puissant nœud défensif des forces armées ukrainiennes".

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h50
équipement militaire

Sans armes supplémentaires, Zelensky craint que l'Ukraine cale face à la Russie

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lancé un appel pressant à ses alliés occidentaux pour qu'ils livrent plus d'équipements militaires au pays, en insistant sur les armes de longue portée, après l'une des victoires russes les plus significatives dans l'est de l'Ukraine.

Si le dirigeant a été sonné par le retrait forcé de l'armée de la ville ukrainienne d'Avdiïvka, il n'en a rien laissé paraître lors de son intervention samedi à Conférence de Munich sur la sécurité, en Allemagne.

Mais son message est clair : "nos actions ne sont limitées que par la quantité et la portée de l'éventail de nos forces - ce qui ne dépend pas de nous", a-t-il lancé aux responsables réunis pour cette grand-messe de la diplomatie mondiale, alors que l'Ukraine va entrer dans sa troisième année de guerre.

zelensky discours

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprime lors d'une conférence de presse conjointe avec le président letton Edgars Rinkevics à Riga, en Lettonie, le jeudi 11 janvier 2024.

AP Photo/Roman Koksarov
10h00
ENGAGEMENTS À TENIR

Les Etats-Unis doivent livrer "ce qu'ils ont promis", dit le chef de l'OTAN

Les Etats-Unis doivent livrer "ce qu'ils ont promis" à l'Ukraine, a déclaré samedi le chef de l'Otan Jens Stoltenberg, à un moment où une enveloppe américaine de quelque 60 milliards de dollars est gelée outre-Atlantique.

(Re)lire → L'aide à l'Ukraine avance au Sénat américain, mais des embûches l'attendent

"Il est vital et urgent que les États-Unis se décident sur la série de mesures pour l'Ukraine, parce qu'elle ont besoin de ce soutien", a-t-il insisté au deuxième jour de la Conférence sur la Sécurité qui se tient à Munich, dans le sud de l'Allemagne.

09h30
Marche arrière

Pour Zelensky, le retrait d'Avdiïvka est une décision juste

Le retrait de l'armée ukrainienne de la ville d'Avdiïvka, dans l'est du pays, était une "décision juste" pour "sauver le plus de vies possibles", alors que les soldats ukrainiens peinaient à résister à l'assaut des troupes russes, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelinsky.

"C'était une décision professionnelle pour sauver autant de vies que possible (...) c'était une décision juste", a souligné le président ukrainien à la tribune de la Conférence de Munich sur la sécurité, dans le sud de l'Allemagne.

(Re)voir → Ukraine : Avdiivka sous les bombes

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
09h13
Demande d'aide

À Munich, Volodymyr Zelensky déplore le manque d'armes sur le front ukrainien

Dans un discours devant la Conférence sur la sécurité de Munich, le président ukrainien déplore le manque de munitions et d'armes de longue portée qui, selon lui, "bénéficie aux troupes russes". 

(Re)voir → Ukraine : les munitions se font rares

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"Le fait de maintenir l'Ukraine dans un déficit artificiel d'armes, en particulier d'artilleries et de capacités à longue portée, permet à Poutine de s'adapter à l'intensité actuelle de la guerre", a-t-il affirmé.  

07h48
frappe ukrainienne

Trois morts et quatre blessés dans un bombardement dans l'est de l'Ukraine

Un bombardement ukrainien a fait au moins trois morts, dont une adolescente, et quatre blessés dans le village Panteleïmonivka, dans la région ukrainienne de Donetsk, contrôlée par les forces russes.

Selon Dmitri Chevtchenko, chef du district municipal local, le bilan pourrait s'alourdir, car "nous déblayons les décombres", a-t-il précisé sur Telegram.

08h59
Tournée diplomatique

Zelensky de retour en Allemagne

Après avoir obtenu de Berlin et de Paris des garanties de sécurité pour l'Ukraine, Volodymyr Zelensky doit retourner en Allemagne aujourd'hui pour s'adresser aux dirigeants occidentaux et s'assurer d'une large mobilisation en faveur de son pays, en difficulté face aux troupes russes.

Tweet URL

Le président ukrainien s'exprimera devant le gotha de la géopolitique et de la défense à la Conférence sur la sécurité de Munich. La vice-présidente américaine Kamala Harris ainsi que le chancelier allemand Olaf Scholz seront présents et devraient s'entretenir en tête-à-tête avec Volodymyr Zelensky.

06h57
Retraite

L'armée ukrainienne chassée d'Avdiïvka

"Conformément à l'ordre reçu, nous sommes retirés d'Avdiïvka pour aller sur des positions préparées d'avance", a annoncé le général ukrainien Oleksandre Tarnavsky dans un message publié sur le réseau social Telegram la nuit de vendredi à samedi.

Confrontée à un manque de moyens croissant en raison notamment du blocage de l'aide militaire américaine, l'Ukraine pouvait difficilement éviter ce retrait face à la Russie qui, forte de davantage de soldats et de munitions, poussait ses troupes pour obtenir une conquête à quelques jours du deuxième anniversaire du début de l'invasion, le 24 février.

"Dans la situation où l'ennemi avance en marchant sur les cadavres de ses propres soldats et à dix fois plus d'obus (...) c'est la seule bonne décision", a poursuivi le général Tarnavsky. Les forces ukrainiennes ont ainsi évité l'encerclement, près de cette cité industrielle largement détruite, a-t-il assuré. 

Il s'agit d'une première grande décision du nouveau commandant en chef des armées ukrainiennes Oleksandre Syrsky après sa nomination à ce poste le 8 février. Il l'a justifiée par la volonté de "préserver" la vie de ses soldats. 

Qui anime ce direct ?

Les faits