Direct terminé à 20h30 TU
Direct démarré le 12 mai 2024 à 5H50 TU

DIRECT - Le chef de l'ONU réclame un cessez-le-feu immédiat à Gaza

L'armée israélienne a encore bombardé dimanche la bande de Gaza, au moment où le chef de l'ONU a exhorté à un cessez-le-feu "immédiat" dans le territoire palestinien assiégé et menacé de famine. 

 

Les horaires sont affichés en temps universel (TU).

Partager
Image
gaza

De la fumée s'élève à la suite d'une frappe aérienne israélienne sur des bâtiments proches du mur de séparation entre l'Égypte et Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le mardi 7 mai 2024. 

@AP Photo/Ramez Habboub
10
nouvelle(s) publication(s)
19h37
Aide humanitaire

Israël annonce l'ouverture d'un nouvel accès au nord de Gaza

L'armée israélienne a annoncé l'ouverture d'un nouvel accès dans le nord de la bande de Gaza, pour permettre l'entrée de l'aide humanitaire.

Un correspondant de l'AFP a constaté l'entrée d'une trentaine de camions chargés d'aide humanitaire et venant du nord du territoire entrer dans Gaza-ville, pour la première fois depuis le début de l'opération de l'armée israélienne dans le sud.

Dimanche, "le passage d'Erez-Ouest a été ouvert dans le nord de la bande de Gaza pour l'acheminement de l'aide humanitaire", dans le cadre des "mesures visant à accroître les itinéraires de l'aide vers la bande de Gaza, en particulier le nord" du territoire palestinien, a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

Elle ajoute avoir coordonné l'acheminement de "dizaines de camions de farine depuis le port (israélien) d'Ashdod, pour le compte du PAM", le Programme alimentaire mondial des Nations unies (ONU).

Tweet URL
16h15
Cour internationale de justice

L'Égypte va saisir la CIJ contre Israël, aux côtés de l'Afrique du Sud

L'Égypte a annoncé son intention de s'associer à l'Afrique du Sud dans sa récente demande à la Cour internationale du justice (CIJ) d'imposer de nouvelles mesures d'urgence à Israël, d'après un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

(Re)lire Israël - Afrique du Sud : quelles réactions à la décision historique de la CIJ ?

Une décision qui intervient "à la lumière de l'augmentation de la gravité et de l'étendue des attaques israéliennes contre les civils palestiniens dans la bande de Gaza", le ciblage systématique par Israël "des civils et la destruction des infrastructures" et son incitation "au déplacement des Palestiniens", d'après la même source.   

L'Égypte a été le premier pays arabe à conclure un accord de paix avec Israël en 1979. Elle joue souvent un rôle de médiateur dans le conflit israélo-palestinien, y compris dans la guerre actuelle. Elle partage également avec Gaza la seule frontière du petit territoire assiégé qui ne soit pas sous contrôle direct d'Israël.

(Re)voir La cause palestinienne en Afrique du Sud

15h57
"Chaos"

Une offensive majeure d'Israël à Rafah provoquerait "le chaos", selon Antony Blinken

Le plan actuellement envisagé par Israël à Rafah "risque de provoquer d'énormes dégâts auprès de la population civile sans pour autant résoudre le problème", a estimé le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, sur NBC. "Il restera toujours des milliers de membres armés du Hamas", même avec une intervention à Rafah, a-t-il déclaré.

Une intervention israélienne à Rafah risquerait de créer "le chaos", "l'anarchie", et à terme, un retour du Hamas, a-t-il renchéri. "Nous avons vu le Hamas revenir dans les zones qu'Israël a libérées dans le nord, même à Khan Younès", ville en ruines proche de Rafah, a assuré le responsable américain.

(Re)voir États-Unis - Israël : ligne rouge ?

Les États-Unis ont publiquement menacé de suspendre la livraison de certaines catégories d'armes à Israël, notamment des obus d'artillerie, si Israël lançait une offensive majeure dans la ville surpeuplée de Rafah. "Nous leur avons parlé d'une bien meilleure façon d'obtenir un résultat durable", a ajouté Antony Blinken.

À la question de savoir si Washington considérait que davantage de civils ont été tués à Gaza que de membres du Hamas, le secrétaire d'Etat a répondu: "Oui", à la chaîne CBS.

15h52
Aide humanitaire

Des donateurs internationaux s'engagent à verser deux milliards de dollars pour Gaza

La conférence de donateurs internationaux, qui s'est tenue au Koweït, a promis plus de deux milliards de dollars pour venir en aide à la bande de Gaza.

L'événement, organisé par l'Organisation internationale caritative islamique (IICO) et le bureau des Affaires humanitaires des Nations unies (Ocha), a précisé que les fonds seraient répartis sur deux ans, avec la possibilité d'extension, dans le but de soutenir les opérations humanitaires vitales dans le territoire palestinien.

15h01
Perspective de trêve

Les propos de Joe Biden sont un "revers" pour les négociations, selon le Hamas

Le Hamas estime que les déclarations, la veille, du président américain, Joe Biden, sur les otages constituaient "un revers" pour les négociations en vue d'une trêve dans la bande de Gaza.

Ce dernier a affirmé qu'un cessez-le-feu était possible "demain" si le mouvement islamiste palestinien relâchait les otages retenus à Gaza. "Nous condamnons cette position du président américain, nous la considérons comme un revers par rapport aux résultats du dernier cycle de négociations", durant lequel le Hamas a accepté une proposition des médiateurs, a déclaré le mouvement dans un communiqué. 

Il a ajouté que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'était "empressé de faire capoter" les pourparlers en attaquant Rafah.

(Re)voir Gaza : l'espoir d'une trêve s'éloigne à nouveau

12H28
Communiqué de l'ONU

Une grande offensive à Rafah "ne peut pas avoir lieu"

Une offensive israélienne d'ampleur contre la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, "ne peut avoir lieu", a mis en garde dimanche le chef des droits de l'homme de l'ONU, car elle contreviendrait au "droit international humanitaire".

Je ne vois pas comment les derniers ordres d'évacuation, et encore moins un assaut total, dans une zone où la présence de civils est extrêmement dense, peuvent se conformer aux exigences contraignantes du droit international humanitaire et avec les deux séries de mesures provisoires contraignantes ordonnées par la Cour internationale de justice.

Volker Türk, Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme

12H07
78.755 blessés

Le ministère de la Santé du Hamas annonce que le bilan de la guerre a dépassé les 35.000 morts

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé dimanche un nouveau bilan de 35.034 morts dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien le 7 octobre.

En 24 heures, au moins 63 morts supplémentaires ont été recensés, selon un communiqué du ministère qui fait état de 78.755 blessés en plus de sept mois de guerre.

9H51
Déclaration de David Cameron

Londres opposé à une offensive à Rafah sans "plan clair" pour protéger la population

Israël ne devrait pas mener une offensive à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, sans "un plan absolument clair" pour protéger la population, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie britannique David Cameron.

Re(voir) aussi : Guerre à Gaza : la colère des Israéliens

"Pour qu'il y ait une offensive majeure à Rafah, il faudrait qu'il y ait un plan absolument clair sur la façon de sauver des vies, de déplacer les gens", a dit le ministre des Affaires étrangères sur la télévision Sky News. 

"Nous n'avons pas vu de tel plan, c'est pourquoi nous ne soutenons pas" une offensive à Rafah, a-t-il poursuivi. 

rafah

Des Palestiniens déplacés par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza traversent un camp de tentes de fortune à Rafah, à la frontière avec l'Égypte, à Gaza, le vendredi 10 mai 2024. 

@AP Photo/Abdel Kareem Hana
8H03
Appel de l'ONU

"Le chemin sera long pour se remettre du traumatisme de cette guerre"

Antonio Guterres, a appelé dimanche à un cessez-le-feu "immédiat" dans la bande de Gaza, au retour des otages et à une augmentation de l'aide au territoire palestinien assiégé. 

"Je réitère mon appel, l'appel du monde entier à un cessez-le-feu humanitaire immédiat, à la libération inconditionnelle de tous les otages et à une augmentation immédiate de l'aide humanitaire. Mais un cessez-le-feu ne sera qu'un début. Le chemin sera long pour se remettre de la dévastation et du traumatisme de cette guerre", a-t-il déclaré dans une allocution vidéo lors d'une conférence internationale de donateurs au Koweït.

guterres

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s'exprime lors d'une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations Unies, le 18 avril 2024. 

Photo AP/Yuki Iwamura
5H35
Sécurité civile du Hamas

Deux médecins tués dans des frappes israéliennes dans la bande de Gaza

Les services de sécurité civile du Hamas ont annoncé dimanche que deux médecins avaient été tués dans des frappes israéliennes sur la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza.

"Les corps du docteur Mohammed Nimr Qazat et de son fils, le docteur Youssef, ont été découverts en raison d'une frappe sur la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, et ils ont été transférés à l'hôpital des martyrs d'al-Aqsa" de la ville, a indiqué cette source.

Qui anime ce direct ?

AFP