DIRECT TERMINÉ LE 2 MARIS 2024 À 21H30
DIRECT DÉBUTÉ LE 2 MARS 2024 À 6H00

DIRECT : Israël accepte "plus ou moins" une trêve à Gaza

Un haut responsable américain assure qu'Israël a "plus ou moins" donné son accord pour une trêve dans la guerre à Gaza et que désormais "la balle est dans le camp du Hamas" pour qu'elle entre en vigueur. Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
Gaza

Des Palestiniens marchent au milieu des destructions causées par l'offensive israélienne dans le camp de réfugiés de Jabaliya, dans la bande de Gaza, le 29 février 2024.

AP Photo/Mahmoud Essa
16
nouvelle(s) publication(s)
17h59
Mobilisation

Une longue marche pour réclamer la libération des otages arrive à Jérusalem

Des milliers de manifestants sont arrivés à Jérusalem à l'issue d'une marche de quatre jours destinée à mettre la pression sur le gouvernement israélien pour qu'il parvienne à un accord avec le Hamas sur la libération des otages retenus à Gaza. Cette marche a commencé près de la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Selon les médias israéliens, environ 15.000 personnes y participaient à son arrivée à Jérusalem.

"Ensemble, nous allons ramener (...) les personnes kidnappées à la maison", déclare Gabriela Leimberg, une ancienne otage du Hamas libérée lors d'une trêve entre Israël et le mouvement islamiste palestinien en novembre. Les otages "sont la priorité numéro un", insiste pour sa part Nadav Rudaeff, le fils de Lior Rudaeff, un otage âgé de 61 ans, auprès des manifestants, selon une vidéo diffusée par les organisateurs de la marche. 

17h59
Diplomatie

Vers une trêve à Gaza ?

Un haut responsable américain assure qu'Israël avait "plus ou moins" donné son accord pour une trêve dans la guerre à Gaza et que désormais "la balle est dans le camp du Hamas" pour qu'elle entre en vigueur. "Il y a un accord sur la table. Les Israéliens l'ont plus ou moins accepté. Et un cessez-le-feu de six semaines pourrait commencer aujourd'hui à Gaza si le Hamas acceptait de libérer une catégorie bien définie d'otages vulnérables", dit le responsable américain.

Il précise que, pour l'heure, "les discussions continuent" pour sceller un accord avant le début du ramadan, le mois saint de jeûne musulman, dans une semaine.

17h31
Humanitaire

Les largages d'aide humanitaire sur Gaza peuvent-ils se substituer à l'entrée d'aide par la route ?

Les largages d'aide humanitaire sur Gaza ou d'éventuelles livraisons par voie maritime "ne peuvent pas se substituer à la nécessaire entrée d'assistance par le plus de routes terrestres possible", dit un haut responsable américain.

Un autre haut responsable américain, lors du même entretien avec la presse, a indiqué que les États-Unis réfléchissaient aussi à des livraisons d'aide par voie maritime, après avoir commencé samedi à larguer des colis sur le territoire menacé de famine.

17h24
Diplomatie

"La balle est dans le camp du Hamas" pour une trêve à Gaza, assure un haut responsable américain

Un haut responsable américain assure qu'un accord sur une trêve dans la guerre à Gaza était "sur la table" et que désormais "la balle était dans le camp du Hamas" pour qu'il entre en vigueur.

"Les Israéliens l'ont plus ou moins accepté. Et un cessez-le-feu de six semaines pourrait commencer aujourd'hui à Gaza si le Hamas acceptait de libérer une catégorie bien définie d'otages vulnérables", dit le responsable américain lors d'un entretien avec la presse, en précisant que, pour l'heure, "les discussions continuaient" pour sceller un accord avant le début du ramadan, dans une semaine.

14h59
Humanitaire

Les États-Unis ont commencé les largages aériens d'aide sur Gaza

Les États-Unis ont commencé les largages aériens d'aide sur Gaza, qui fait face à une grave crise humanitaire après des mois de guerre, a déclaré samedi un responsable militaire américain. Trois avions militaires américains ont largué de la nourriture sur la bande de Gaza, bombardée et assiégée par l'armée israélienne, afin d'"aider les civils affectés par le conflit actuel", déclare un responsable du Pentagone. 

14h46
Diplomatie

Une délégation du Hamas au Caire pour poursuivre les négociations sur une trêve à Gaza

Une délégation du Hamas doit se rendre au Caire pour poursuivre les négociations autour d'une trêve dans la bande de Gaza, indique une source proche du mouvement islamiste palestinien, en guerre avec Israël depuis près de cinq mois. Le Qatar, les États-Unis et l'Égypte tentent d'arracher un accord entre le Hamas et Israël, prévoyant une trêve de six semaines associée à une libération d'otages en échange de prisonniers palestiniens détenus par Israël.

Le président américain, Joe Biden, avait initialement affiché son "espoir" quant à la signature d'un accord d'ici lundi avant de revenir sur cette affirmation. Vendredi, il a déclaré "espérer" qu'un cessez-le-feu à Gaza puisse intervenir d'ici au ramadan, le mois saint musulman qui doit débuter le 10 ou 11 mars. "On pourrait ne pas y parvenir", a-t-il toutefois mis en garde.

14h32
Humanitaire

Gaza : les Américains vont participer aux largages d'aide humanitaire

Après 5 mois de guerre entre le Hamas et Israël, plus de 2 millions de Palestiniens sont menacés de famine. Les Américains ont décidé de rejoindre les opérations de parachutages d'aide.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
14h05
Conflit armé

L'ONU fait état d'un "grand nombre" de blessés par balles à Gaza

Une équipe de l'ONU a dit avoir constaté "un grand nombre" de blessures par balles dans un hôpital de Gaza après que des soldats israéliens ont tiré sur la foule près d'un convoi d'aide humanitaire, un drame qui met en évidence une situation désespérée dans le territoire palestinien.

L'armée israélienne poursuit ses frappes meurtrières contre la bande de Gaza qui ont fait au moins 92 morts ces dernières 24 heures, d'après le ministère de la Santé du mouvement islamiste palestinien Hamas. Et les États-Unis annoncent leur intention de se joindre aux largages d'aide sur le territoire palestinien assiégé, menacé de famine et bombardé sans répit par Israël depuis le début de la guerre il y a près de cinq mois contre le Hamas, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007.

13h05
France

Guerre à Gaza : Darmanin demande aux préfets de renforcer la protection de la communauté juive

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets de renforcer les mesures de protection de la communauté juive, notamment autour des écoles et lieux de cultes. Cela intervient après les événements des derniers jours à Gaza, selon une note consultée par l'AFP samedi.

"Compte tenu du niveau élevé de la menace terroriste qui continue de peser sur notre pays et des tensions au Proche-Orient qui ont connu une brutale augmentation ces derniers jours (...) je vous demande de bien vouloir procéder à un renforcement immédiat des mesures de sécurité concernant les sites de la communauté juive", "en particulier en ce qui concerne les écoles" est-il écrit dans ce télégramme, daté de vendredi.

Le ministre demande aux préfets qu'une "vigilance renforcée" soit assurée par les forces de l'ordre, "en coordination avec les miliaires de l'opération Sentinelle, par une présence statique, visible et systématique aux heures d'arrivée et de départ des fidèles, lors des rassemblements et offices".

Il réclame aussi une "présence systématique des forces de sécurité intérieure aux abords des écoles lors des entrées et sorties des élèves"

Gérald Darmanin appelle enfin les préfets à mobiliser "les services de renseignement sur l'évaluation des menaces pour l'ordre public" et de porter une "attention particulière aux éventuelles manifestations à venir".

11h20
Bombardement

Liban: trois combattants du Hezbollah tués dans une frappe israélienne

Le Hezbollah libanais a annoncé la mort de trois de ses membres tués samedi dans une frappe israélienne qui a visé selon une agence libanaise leur voiture dans le sud du Liban, sur fond d'escalade à la frontière depuis près de cinq mois.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre à Gaza entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, le Hezbollah cible quasi quotidiennement des positions militaires israéliennes à la frontière israélo-libanaise, en soutien à son allié palestinien. Israël riposte en menant des raids parfois ciblés contre le mouvement islamiste armé libanais.

D'après l'Agence nationale d'information (ANI), "un drone ennemi a visé une voiture ce matin sur la route menant à la ville côtière de Naqoura".

L’armée israélienne a confirmé dans un communiqué avoir pris pour cible une voiture qui, selon elle, transportait "des terroristes qui ont tiré des roquettes vers le territoire israélien".

Avant cette frappe, le Hezbollah avait indiqué avoir lancé une attaque de drone tôt le matin contre un poste militaire dans le nord d'Israël, frontalier du sud du Liban. 

10h41
Aide militaire

Zelensky presse l'Occident de fournir des systèmes de défense aérienne

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réitéré samedi un appel à ses alliés occidentaux, pour qu'ils fournissent à Kiev davantage de systèmes de défense aérienne, après des attaques russes qui ont fait cinq morts, selon l'Ukraine.

La Russie continue de frapper des civils
Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

"Nous avons besoin de davantage de défense aérienne de la part de nos partenaires. Nous devons renforcer le bouclier aérien ukrainien pour mieux protéger notre peuple du terrorisme russe. Davantage de systèmes de défense aérienne et davantage de missiles pour les systèmes de défense aérienne sauvent des vies", a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux.

Tweet URL

Après deux ans de guerre, ces derniers jours, le dirigeant ukrainien a, à plusieurs reprises, enjoint ses alliés occidentaux de livrer l'assistance militaire plus rapidement, réclamant notamment des munitions, davantage de systèmes de défense aérienne et des avions de combat.

9h40
Gaza : le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 30 320 morts

Gaza : le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 30 320 morts

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé samedi un nouveau bilan de 30 320 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre Israël et le mouvement islamiste palestinien.

Il a également fait état, dans un communiqué, de 92 morts au cours des dernières 24 heures et d'un total de 71 533 blessés dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre le 7 octobre.

8h30
Tragédie de la distribution d'aide alimentaire à Gaza

Le chef de l'Union africaine "condamne fermement le massacre des Palestiniens" en quête d'aide

Le chef de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a accusé Israël d'un "massacre massif de Palestiniens" et a appelé à une enquête internationale après une tragique distribution d'aide humanitaire lors de laquelle des tirs israéliens et une bousculade ont fait plus d'une centaine de morts.

"Le président de la Commission de l'Union africaine, S.E. Moussa Faki Mahamat, condamne fermement l'attaque des forces israéliennes, qui a tué et blessé plus de 100 Palestiniens en quête d'une aide humanitaire vitale", a déclaré l'UA dans un communiqué publié samedi sur X.

Tweet URL
7h30
Stéphane Séjourné

Paris juge les autorités israéliennes "comptables" de la situation à Gaza

Le ministre français des Affaires étrangères fustige les autorités israéliennes qu'il juge responsables du blocage de l'aide humanitaire à Gaza et "comptables" des situations "injustifiables", dans un entretien accordé au quotidien français Le Monde publié samedi.

"Les responsabilités sur le blocage de l'aide sont clairement israéliennes", souligne Stéphane Séjourné notant que la situation humanitaire catastrophique "crée des situations indéfendables et injustifiables dont les Israéliens sont comptables".

La France a redoublé d'efforts auprès des autorités israéliennes pour augmenter le nombre de points de passage et de camions humanitaires. 

Mais ceux-ci "n'ont pas été satisfaits" et "la famine ajoute à l'horreur", déplore le chef de la diplomatie française qui s'était rendu dans la région il y a un mois.

Ces propos interviennent après une distribution d'aide humanitaire qui a tourné à la tragédie jeudi lors de laquelle des tirs israéliens et d'une bousculade ont fait 115 morts, selon le groupe islamiste palestinien Hamas.

6h15
Yémen

Les Etats-Unis détruisent un missile sol-air houthi

Les États-Unis ont détruit un missile sol-air des rebelles houthis au Yémen qui représentait une "menace imminente" pour les aéronefs américains dans la région, a annoncé samedi le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom).

Vendredi, les forces américaines ont "mené une frappe d'autodéfense contre un missile sol-air (...) qui était prêt à être lancé depuis des zones sous contrôle houthi au Yémen", selon un message publié par le Centcom sur le réseau social X.

Tweet URL

 

Le missile représentait "une menace imminente pour les aéronefs américains dans la région", a précisé le commandement, sans plus de détails.

Les Houthis ont lancé le même jour un missile antinavire qui est tombé dans la mer Rouge sans endommager de navires, a-t-on indiqué de même source.

Soutenus par l'Iran, les Houthis mènent depuis novembre des attaques de navires qu'ils estiment liés à Israël, affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens dans la bande de Gaza.

Face aux attaques houthies, les Etats-Unis, soutien d'Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale de protection maritime en mer Rouge et lancé, avec l'aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis. 

Ces derniers ont depuis élargi leurs attaques à des navires liés aux États-Unis ou au Royaume-Uni.

En réponse à ces attaques, les forces américaines et britanniques ont mené des frappes contre 18 cibles houthies dans huit sites distincts au Yémen le 24 février.

Une personne a été tuée et huit autres blessées, avait annoncé l'agence de presse officielle des Houthis.