DIRECT DÉMARRÉ LE 31 DÉCEMBRE À 9H50

DIRECT : Guerre Israël-Hamas: fin d'année noire sans issue en vue

Israël a poursuivi ce dimanche 31 décembre ses bombardements sur la bande de Gaza assiégée et dans une situation humanitaire désespérée pour les Palestiniens, bientôt trois mois après les attaques du 07 octobre. Une fin d'année noire et sans issue dans le conflit. 

Les horaires sont donnés en temps universel (TU).

Partager
Image
Des Palestiniens blessés lors du bombardement israélien de la bande de Gaza reçoivent des soins à l'hôpital Nasser de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le dimanche 31 décembre 2023.

Des Palestiniens blessés lors du bombardement israélien de la bande de Gaza reçoivent des soins à l'hôpital Nasser de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le dimanche 31 décembre 2023.

© Mohammed Dahman/ AP
7
nouvelle(s) publication(s)
19H24
PENSEES DU PRESIDENT FRANCAIS MACRON AUX OTAGES DU HAMAS

Otages du Hamas : "nous ne les oublions pas", assure Macron lors de ses vœux

Le président français, Emmanuel Macron, a adressé  lors de seS vœux aux Français ses pensées aux familles des otages toujours retenus par le Hamas, assurant ne pas les oublier.

Tweet URL

"Nous ne les oublions pas", a déclaré le chef de l’État. "41 Français ont été assassinés, et je pense ce soir à leurs familles comme je pense aux familles de nos compatriotes encore retenus en otage", a ajouté le président. Trois Français sont "retenus, disparus ou otages dans la bande de Gaza", avait indiqué mi-décembre la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna.

14H30
LE HEZBOLLAH MET EN GARDE ISRAEL

Le Hezbollah affirme qu'Israël "n'est pas en mesure" d'imposer au Liban ses conditions

Le numéro deux du mouvement islamiste libanais Hezbollah, cheikh Naïm Qassem, a déclaré qu'Israël n'était "pas en mesure" d'imposer ses conditions sur la présence de la formation pro-Iran à la frontière libano-israélienne.

La frontière israélo-libanaise est le théâtre d'échanges de tirs, principalement entre l'armée israélienne et le Hezbollah, depuis le déclenchement le 7 octobre de la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, faisant craindre une extension du conflit.

"Israël fait des propositions (...) et essaie de faire croire qu'il a des options" pour aider au retour des Israéliens déplacés et éloigner de la frontière les combattants du Hezbollah, a déclaré cheikh Naïm Qassem.

Mais "Israël n'est pas en mesure d'imposer ses options", a-t-il souligné. "Les bombardements persistants de civils au Liban signifient que la réponse sera plus forte et proportionnelle à l'agression israélienne", a mis en garde le numéro deux du mouvement chiite proche de l'Iran.

L'armée israélienne a évacué des milliers de civils vivant le long de sa frontière nord avec le Liban, et Israël tente d'éloigner le Hezbollah en le repoussant au nord du fleuve Litani, à au moins 30 kilomètres au nord de la frontière.

13H18
APPEL AU RETOUR DE COLONS A GAZA

Un ministre israélien préconise un retour de colons à Gaza

Le ministre israélien des Finances Bezalel Smotrich a préconisé un retour de colons juifs dans la bande de Gaza, après la guerre, estimant que sa population palestinienne devrait être "encouragée" à émigrer vers d'autres pays.

"Pour avoir la sécurité, nous devons contrôler le territoire et pour contrôler militairement le territoire sur le long terme, nous avons besoin d'une présence civile", a déclaré Bezalel Smotrich dans une interview à la radio militaire en réponse à une question sur l'opportunité de rétablir des colonies dans la bande de Gaza.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

 

Israël a évacué en 2005 son armée et ses quelque 8 000 colons de ce territoire palestinien occupé depuis 1967, dans le cadre du plan de retrait unilatéral du Premier ministre d'alors Ariel Sharon.

10H54
NETANYAHU DEFEND LES METHODES DE SON ARMEE

Netanyahu défend son armée qui agit, selon lui, de "la manière la plus morale possible"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé que la guerre menée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza était "d'une moralité sans équivalent", en réagissant publiquement aux accusations d'"actes de génocide" portées par l'Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ) lord d'une réunion de son gouvernement ce dimanche 31 décembre.

"Nous continuerons notre guerre défensive, dont la justice et la moralité sont sans équivalent", a affirmé Netanyahu. Avant d'ajouter : l'armée "fait tout pour éviter de blesser des civils, alors que le Hamas fait tout pour leur nuire et les utilise comme boucliers humains."

10h30
Rebelles Houthis

Mer Rouge : Maersk suspend le transit de ses navires pour 48 heures

Le géant danois du transport maritime Maersk annonce ce dimanche suspendre pendant 48 heures le transit de sa flotte par un détroit stratégique en mer Rouge. Cela intervient après l'attaque des rebelles Houthis du Yémen contre l'un de ses navires. 

Le porte-conteneurs Maersk Hangzhou rapporte avoir été touché par un missile lors de son passage par le détroit de Bab al-Mandeb puis avoir été attaqué par quatre navires des rebelles Houthis qui tentaient de monter à bord.

10h10
Mer rouge

L'armée américaine dit avoir coulé trois navires Houthis après l'attaque d'un cargo

Des hélicoptères de la marine américaine ont coulé trois bateaux des rebelles Houthis du Yémen. Ces derniers avaient attaqué un porte-conteneurs en mer Rouge, a annoncé dimanche l'armée.

Après des tirs houthis visant des hélicoptères américains, ces derniers "ont riposté en état de légitime défense, coulant trois des quatre petits navires, et tuant les équipages", a indiqué le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) dans un communiqué. Il précise que le quatrième bateau a "fui la zone"

Depuis le début de la guerre le 7 octobre, les Houthis ont multiplié les attaques en mer Rouge contre des bateaux naviguant au large des côtes du Yémen, ayant des liens présumés avec Israël. Les rebelles se disent solidaires du Hamas palestinien et cherchent à perturber les flux du commerce maritime mondial cette une voie stratégique.

Plusieurs missiles et drones ont été abattus ces dernières semaines par des navires de guerre américains, français et britanniques patrouillant dans la zone.

9h50
Bilan humain

Le Hamas annonce un nouveau bilan de 21 822 morts à Gaza depuis le 7 octobre

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien annonce ce dimanche 31 décembre que les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza ont fait 21 822 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Cent cinquante personnes ont été tuées et 286 autres blessées au cours des dernières 24 heures, a précisé cette source, qui fait état de 56 451 personnes blessées depuis le 7 octobre.