Direct terminé le 6 mai à 20h30
Direct démarré le 6 mai 2024 à 5H40

DIRECT - Le Hamas dit avoir accepté une offre de trêve, la réponse d'Israël en suspens

Le Hamas a accepté l'offre de trêve présentée ce week-end par les médiateurs égyptien et qatari. La réponse d'Israël, qui prépare une offensive d'ampleur sur la ville de Rafah, n'est pas encore connue même si le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait savoir que "les propositions du Hamas sont loin des exigences essentielles" israéliennes.

Israël a lancé lundi une opération visant à évacuer des dizaines de milliers de familles palestiniennes de l'est de la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

 Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
rafah

Les Palestiniens fuient la partie orientale de la ville de Rafah, dans le sud de Gaza, après que l'armée israélienne leur a ordonné d'évacuer avant une opération militaire, à Rafah, dans la bande de Gaza, le lundi 6 mai 2024.

@Photo AP/Ismaël Abou Dayyah
36
nouvelle(s) publication(s)
20h06
Hausse de l'antisémitisme

Gabriel Attal annonce "366 faits antisémites" au premier trimestre 2024

Le Premier ministre français Gabriel Attal a annoncé lundi que "366 faits antisémites" avaient été enregistrés en France au premier trimestre 2024, soit "une hausse de 300% rapport aux trois premiers mois de l'année 2023".

(Re)lire → Des "assises de lutte contre l'antisémitisme" pour provoquer un "sursaut collectif"

"Personne ne peut nier cette déferlante antisémite. Personne ne peut nier le fait qu'on estime que les Français juifs représentent 1% de la population française, mais que plus de 60 % des actes antireligieux sont des actes antisémites", a déclaré le chef du gouvernement dans un discours lors du 38e dîner du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) à Paris.

19h49
Compromis

Le chef de l'ONU appelle Israël et le Hamas à faire un "effort supplémentaire" pour une trêve

Le secrétaire général de l'ONU a appelé lundi Israël et le Hamas "à faire l'effort supplémentaire nécessaire" pour parvenir à une trêve, a indiqué son porte-parole, alors que le Hamas a dit avoir accepté une proposition en ce sens.

"Le secrétaire général répète son appel pressant à la fois au gouvernement israélien et aux dirigeants du Hamas à faire l'effort supplémentaire pour qu'un accord devienne réalité et que la souffrance cesse", a déclaré dans un communiqué Stéphane Dujarric, ajoutant qu'Antonio Guterres "est profondément inquiet" face à la possibilité d'une opération militaire israélienne à large échelle "imminente" à Rafah.

19h47
Espoirs déçus ?

La proposition de trêve acceptée par le Hamas est "est loin des exigences israéliennes"

Israël affirme que la proposition de trêve acceptée par le Hamas "est loin des exigences israéliennes" sur un cessez-le-feu. 

"Israël va envoyer une délégation (...) auprès de la médiation pour épuiser les possibilités de parvenir à un accord" de trêve, "même si les propositions du Hamas sont loin des exigences essentielles" israéliennes, a indiqué le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué. Il ajoute que "le cabinet de guerre a décidé la poursuite de l'opération à Rafah pour exercer une pression militaire sur le Hamas".

19h41
Pression du public

Des familles d'otages réclament un accord après l'acceptation de la trêve par le Hamas

Des familles d'otages retenus dans la bande de Gaza réclament qu'un accord soit trouvé après l'annonce par le Hamas qu'il avait accepté une proposition soumise par l'Egypte et le Qatar pour un cessez-le-feu avec Israël.

"L'annonce du Hamas doit ouvrir la voie au retour des 132 otages retenus en captivité par le Hamas depuis plus de sept mois", a déclaré dans un communiqué le Forum des familles, une association israélienne de proches d'otages fondée au lendemain du 7 octobre. "Le moment est venu pour toutes les parties concernées de tenir leur engagement et de transformer cette opportunité en un accord pour le retour de tous les otages".

(Re)voir → Guerre à Gaza : l'interminable attente pour les familles des otages

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
19h11
Pas de répit

Intenses bombardements israéliens sur l'est de la ville de Rafah

L'armée israélienne mène ce soir d'intenses bombardements sur l'est de la ville de Rafah, après l'annonce par le Hamas qu'il avait accepté une proposition soumise par l'Egypte et le Qatar pour un cessez-le-feu avec Israël dans la bande de Gaza, rapporte une correspondante de l'AFP.

(Re)voir → Bande de Gaza : Rafah sous les bombes

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Les frappes sont incessantes depuis une trentaine de minutes, a précisé cette correspondante peu avant 19H00 GMT (21H00 heure de Paris). L'armée israélienne a réitéré  dans la soirée l'injonction faite aux habitants des quartiers est de Rafah d'évacuer, précisant que cette évacuation était un prélude à une opération "terrestre" dans cette ville devenue un refuge pour plus d'un million de Palestiniens à la lisière sud de la bande de Gaza assiégée.

18H31
Vers une approbation ?

Israël "examine" la proposition de cessez-le-feu acceptée par le Hamas

Un responsable israélien affirme qu'Israël "examine" la proposition de cessez-le-feu acceptée par le Hamas. 

"Nous avons reçu la proposition et nous la passons en revue. Ce n'est pas le cadre dont nous avions convenu. Nous l'examinons", a déclaré ce haut responsable ayant requis l'anonymat.

Selon le Hamas, la proposition de trêve comprend trois phases, chacune d'une durée de 42 jours, et inclut un retrait israélien complet de la bande de Gaza, le retour des déplacés et un échange d'otages toujours retenus à Gaza et de prisonniers palestiniens détenus par Israël, dans le but d'un "cessez-le-feu permanent", a déclaré Khalil al-Hayya à la chaîne qatarie.

La décision d'Israël quant à cette trêve reste pour l'heure inconnue, mais l'armée israélienne a annoncé maintenir son ordre d'évacuation à Rafah dans le cadre des préparatifs à une offensive terrestre dans la ville. Sur la seule journée de lundi, l'armée affirme avoir bombardé plus de 50 cibles terroristes à Rafah. 

18h12
Liberté de la presse

Les Etats-Unis se disent "opposés" à la fermeture d'Al-Jazeera en Israël           

Les Etats-Unis se sont dits "opposés" lundi à la fermeture par Israël du bureau local de la chaîne qatarie Al-Jazeera.

(Re)lire → Reporters sans frontières dénonce des pressions politiques accrues sur les médias

"Nous pensons qu'Al-Jazeera devrait pouvoir opérer en Israël et dans d'autres pays de la région", a déclaré le porte-parole du département d'Etat, Matthew Miller, ajoutant que les Etats-Unis étaient "très préoccupés" par la décision israélienne de fermer le bureau de la chaîne qatarie Al-Jazeera en Israël, conduisant rapidement à la coupure de son signal télévisé et la saisie d'une partie de son matériel.

17h55
Une trêve en suspens

Les États-Unis "examinent" la réponse du Hamas à la proposition de trêve

Les Etats-Unis ont indiqué lundi qu'ils "examinaient" la réponse du Hamas qui a dit avoir accepté une proposition de cessez-le-feu à Gaza, et de nouveau ont enjoint à Israël de ne pas attaquer Rafah.

"Je peux confirmer que Hamas a émis une réponse. Nous sommes en train d'examiner cette réponse et d'en discuter avec nos partenaires dans la région", a déclaré à la presse Matthew Miller, porte-parole du département d'Etat.

17h21
Soulagement

Scènes de joie et tirs en l'air à Rafah après l'approbation du cessez-le-feu par le Hamas

Des scènes de joie et des tirs en l'air ont accueilli l'annonce par le Hamas qu'il avait accepté une proposition de cessez-le-feu.

Les gens se réjouissent et rendent gloire à Dieu, a rapporté un correspondant de l'AFP sur place, "des gens pleurent de joie et il y a des tirs en l'air de célébration".

17h13
Suspens

"La balle est désormais dans le camp" d'Israël pour le Hamas

"La balle est désormais dans le camp" d'Israël a estimé un responsable du Hamas auprès de l'AFP après l'annonce par le mouvement palestinien qu'il avait accepté une offre de cessez-le-feu dans la bande de Gaza présentée par l'Egypte et le Qatar.

Selon ce responsable, Israël a le choix "entre accepter l'accord de cessez-le-feu, soit y faire obstacle". 

16h49
Espoir

Le Hamas approuve la proposition de trêve

Le Hamas a indiqué avoir informé l'Égypte et le Qatar qu'il acceptait leur proposition pour un cessez-le-feu avec Israël dans la bande de Gaza dévastée par sept mois de guerre.

"Ismaïl Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, s'est entretenu par téléphone avec le Premier ministre qatari Cheikh Mohammed bin Abdelrahmane Al Thani et le ministre égyptien des Renseignements, Abbas Kamel, et les a informés que le Hamas avait approuvé leur proposition d'accord de cessez-le-feu", selon un communiqué publié sur le site du mouvement palestinien.

(Re)voir → Proche-Orient : 100 000 personnes évacuées à Rafah

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
16h08
Washington vs Tel-Aviv

Biden redit à Netanyahu son opposition à une offensive terrestre à Rafah

Le président Joe Biden a réitéré lundi sa "position claire" au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu contre toute offensive terrestre à Rafah, a indiqué la Maison Blanche.

Dans cet appel téléphonique, M. Netanyahu a, par ailleurs, promis au président américain de maintenir ouvert Kerem Shalom, principal point de passage depuis Israël de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza, visé dimanché par des roquettes tirées par le Hamas.       

16h00
Condamnation

L'ordre d'évacuation de Rafah est "inhumain", selon l'ONU

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a jugé "inhumain" l'ordre d'évacuation donné par Israël aux habitants de l'est de la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

"Les habitants de Gaza continuent d'être frappés par les bombes, les maladies et même la famine. Et aujourd'hui, on leur a dit qu'ils devaient à nouveau se déplacer" quand "les opérations militaires israéliennes à Rafah s'intensifient", a déclaré Volker Türk dans un communiqué.

(Re)voir → La crainte d'un désastre humanitaire à Rafah

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"C'est inhumain. C'est contraire aux principes fondamentaux du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme", a déclaré Volker Türk dans un communiqué.

15h58
Médiation

L'Égypte met en garde contre "les dangers" d'une offensive à Rafah

L'Egypte a mis en garde Israël contre "les dangers d'une opération militaire israélienne à Rafah", ville de la lisière de la bande de Gaza assiégée devenue un refuge pour plus d'un million de Palestiniens.

L'Égypte appelle Israël à "faire preuve d'une retenue maximale et éviter davantage d'escalade, à un moment très critique" pour les discussions sur une trêve dans la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, dans lesquelles Le Caire est l'un des trois médiateurs, avec le Qatar et les Etats-Unis.

(Re)voir → Gaza : l'espoir d'une trêve s'éloigne à nouveau

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h11
Mobilisation étudiante

La police évacue un rassemblement devant Sciences Po Paris

La police est une nouvelle fois intervenue cette après-midi devant Sciences Po Paris pour déloger des militants mobilisés pour Gaza qui avaient installé des tentes, au moment où les étudiants de cette école passaient leurs examens.

Selon la préfecture de police, "80 personnes s'étant installées sur la voie publique devant Sciences Po Paris, une intervention de police sur demande du préfet a eu lieu", et "l'ensemble des personnes ont été évincées dans le calme".

Une étudiante à Sciences Po, membre du Comité Palestine, qui n'a pas souhaité donner son nom, a évoqué auprès de l'AFP un "rassemblement pacifique qui a duré deux heures", avant que "la police intervienne" pour évacuer les manifestants et trois tentes.

Qui anime ce direct ?

AFP