Direct terminé à 20h145 (TU.)
Direct débuté à 09h00 TU

DIRECT - Le Hezbollah riposte, opérations israéliennes au nord et au sud de Gaza

L'armée israélienne a indiqué poursuivre des opérations dans les secteurs nord et sud de la bande de Gaza. Le Hezbollah libanais a revendiqué l'envoi de drones et de roquettes sur des positions israéliennes.

 

Les horaires sont affichés en temps universel (TU).

Partager
Image
Des Palestiniens déplacés par l'offensive aérienne et terrestre israélienne sur la bande de Gaza fuient des quartiers de Khan Younis suite à un ordre d'évacuation de la partie orientale de la deuxième ville de la bande de Gaza donné par l'armée israélienne, le lundi 1er juillet 2024.

Des Palestiniens déplacés par l'offensive israélienne sur la bande de Gaza fuient des quartiers de Khan Younès suite à un ordre d'évacuation de la partie orientale de la deuxième ville de la bande de Gaza donné par l'armée israélienne, le 1er juillet 2024.

Jehad Alshrafi (AP)
8
nouvelle(s) publication(s)
19h45

Le chef du Mossad se rend à Doha pour parler de Gaza (source proche des négociations)

Une délégation israélienne dirigée par le chef du Mossad, David Barnea, est en route pour Doha pour des pourparlers sur un accord de trêve à Gaza et la libération des otages, a indiqué jeudi à l'AFP une source proche des négociations. 

Le chef des services de renseignements israéliens "rencontrera le Premier ministre qatari pour des discussions visant à rapprocher les parties d'un accord à Gaza", a déclaré cette source sous couvert d'anonymat en raison du caractère sensible des discussions. 

16h40

Israël transfère à l'Autorité palestinienne une part des recettes douanières retenues

Israël a repris le transfert vers l'Autorité palestinienne d'une partie de l'argent qu'il perçoit pour elle en taxes douanières, partiellement gelé sur fond de guerre dans la bande de Gaza, ont rapporté des sources israéliennes et palestiniennes.

D'après des médias locaux, ce feu vert pour les mois d'avril à juin a été accordé par le ministre israélien des Finances Bezalel Smotrich après la légalisation annoncée la semaine dernière par Israël de cinq avant-postes de colonies en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967.

Jeudi, M. Smotrich a indiqué avoir approuvé le versement de 530 millions de shekels en faveur de l'Autorité palestinienne pour le mois de juin (environ 131 millions d'euros). Un porte-parole a déclaré à l'AFP que cela faisait suite au transfert "il y a six jours" de 435 millions de shekels (107 millions d'euros) versés pour avril et mai.

Le Premier ministre palestinien Mohammed Mustafa avait indiqué mercredi lors d'une réunion ministérielle à Ramallah, en Cisjordanie occupée, qu'Israël avait transféré "435 millions de shekels du fonds des taxes douanières pour les mois d'avril et de mai".

Cette somme représente environ l'équivalent d'un mois de perception de taxes, selon M. Mustafa.

D'après lui, l'Autorité doit encore obtenir six milliards de shekels (1,4 milliard d'euros).

Le Premier ministre palestinien a affirmé que son gouvernement continuait à oeuvrer pour obtenir le reste des fonds retenus, notamment nécessaires pour "les salaires des employés, des fournisseurs et les prestataires de service" du gouvernement.

Selon certains économistes, ces sommes représenteraient près de 60% des revenus de l'Autorité.

Israël perçoit les taxes douanières pour le compte de l'Autorité palestinienne en vertu d'accords lui conférant le contrôle exclusif des frontières palestiniennes et de la collecte des taxes afférentes.

Ces textes, signés dans le cadre des accords d'Oslo, étaient censés s'appliquer cinq ans, jusqu'à la création d'un Etat palestinien mais l'économie palestinienne en est encore tributaire.

Après l'attaque du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, Israël a cessé de reverser l'intégralité de ces recettes douanières, arguant refuser de financer le mouvement islamiste palestinien.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait alors refusé de recevoir l'argent qu'il estime arbitrairement amputé de la part attribuable aux Gazaouis.

Les employés de l'Autorité ne perçoivent plus la totalité de leurs salaires depuis des mois et l'Autorité multiplie les appels à l'aide.

En juin, M. Smotrich avait décidé de transférer quelque 35 millions de dollars (8,5 millions d'euros) des fonds gelés de l'Autorité palestinienne aux victimes israéliennes du "terrorisme", ce que Washington avait qualifié de "décision incroyablement erronée".

16h40

Israël mobilise une équipe pour négocier la libération des otages retenus à Gaza

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a décidé jeudi de mobiliser une délégation pour négocier la libération des otages retenus à Gaza, a rapporté son bureau, au lendemain de l'annonce par le Hamas de nouvelles "idées" pour mettre fin à la guerre.

"Le Premier ministre a fait part au président (américain Joe) Biden de sa décision de dépêcher une délégation pour poursuivre les négociations en vue de la libération des otages", a indiqué son bureau dans un communiqué, sans préciser où doivent avoir lieu ces discussions.

"Il a rappelé qu'Israël était avant toute chose déterminé à mettre un terme à la guerre seulement si tous ses objectifs sont remplis", est-il précisé.

Mercredi, le mouvement islamiste palestinien Hamas a affirmé avoir envoyé aux médiateurs de nouvelles "idées" pour mettre fin à la guerre dans la bande de Gaza, ravagée par près de neuf mois de conflit.

Le Hamas, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007, a précisé avoir évoqué ce sujet avec des responsables du Qatar et d'Egypte et eu des contacts avec la Turquie.

Israël a confirmé qu'il "évaluait" des "commentaires" du Hamas sur un accord visant à une libération des otages retenus à Gaza, et qu'il répondrait aux médiateurs.

La guerre dans la bande de Gaza a été déclenchée par l'attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre en Israël, qui a entraîné la mort de 1.195 personnes, majoritairement des civils, selon un décompte de l'AFP d'après des données officielles israéliennes. 

Durant l'attaque, 251 personnes ont été enlevées, dont 116 sont toujours retenues à Gaza, parmi lesquelles 42 sont mortes, selon l'armée.

En réponse, Israël a lancé une offensive sur Gaza ayant fait jusqu'à présent 38.011 morts, essentiellement des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza dirigé par le Hamas.

Le 31 mai, le président américain Joe Biden avait évoqué une proposition d'accord, qu'il a présentée comme étant israélienne, impliquant un cessez-le-feu et la libération de tous les otages.

15h00

Israël légalise trois avant-postes de colonies en Cisjordanie occupée (ONG israélienne)

Israël a approuvé la légalisation de trois avant-postes de colonies et l'expansion d'autres implantations israéliennes en Cisjordanie occupée, a rapporté jeudi l'organisation israélienne anti-occupation "La paix maintenant".

Le Conseil de planification supérieur, responsable de la construction israélienne en Cisjordanie, a approuvé "hier et aujourd'hui l'expansion de colonies au coeur de la Cisjordanie et la légalisation de trois avant-postes: Mahane Gadi, Givat Hanan (Susya East) et Kedem Arava, considérés comme des 'quartiers' de colonies existantes", a indiqué "La paix maintenant" dans un communiqué.

11h18
Bilan humain

Plus de 38.000 morts à Gaza depuis le 7 octobre, selon le Hamas

Le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas a annoncé un nouveau bilan de 38.011 morts dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre avec Israël, il y a près de neuf mois.

Au moins 58 personnes ont été tuées ces dernières 24 heures, a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que 87.445 personnes ont été blessées dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.

09h35
Sud du Liban

Israël frappe des sites de lancement au Liban

L'armée israélienne indique frapper des sites de lancement de projectiles dans le sud du Liban. Quelques instants plus tôt, le Hezbollah a revendiqué l'envoi de roquettes et de drones explosifs sur des positions israéliennes.

"À la suite des sirènes déclenchées dans le nord d'Israël, de nombreux projectiles et appareils aériens suspects ont traversé la frontière entre le Liban et le territoire israélien", a indiqué l'armée dans un court communiqué. "L'armée est en train de frapper des sites de lancement dans le sud du Liban."

Tweet URL
09h15
Nord d'Israël et Golan

Le Hezbollah revendique l'envoi de drones et de roquettes sur des positions israéliennes

L'armée israélienne a fait état d'alertes aux roquettes et aux incursions aériennes partout dans le nord d'Israël jusqu'au plateau du Golan occupé, au lendemain de l'élimination d'un commandant du Hezbollah libanais par Israël. Les sirènes ont retenti à partir de 10H00 (07H00 GMT) le long de la frontière avec le Liban, d'après l'armée israélienne.

Tweet URL

De son côté, le puissant mouvement chiite libanais a déclaré avoir tiré drones et roquettes sur des positions israéliennes en représailles à la mort d'un de son commandant.

"Dans le cadre de la riposte à l'attaque et à l'assassinat perpétrés par l'ennemi" à Tyr, dans le sud du Liban, des combattants ont attaqué cinq positions sur le plateau syrien du Golan annexé par Israël et dans le nord d'Israël avec "plus de 200 roquettes de différentes sortes", selon un communiqué du groupe. Il affirme aussi avoir "mené une attaque aérienne avec un escadron de drones explosifs" contre huit positions dans le nord d'Israël et sur le plateau syrien du Golan annexé par Israël.

Tweet URL
09h00
Choujaïya

Israël bombarde le nord et le sud de Gaza

Après un nouvel ordre d'évacuation émis lundi par l'armée israélienne, des dizaines de milliers de Palestiniens ont quitté des secteurs de l'est de Rafah et de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, jetés sur les routes en quête d'eau, de nourriture et d'abris. La plus grande ville du sud de la bande de Gaza, d'où l'armée s'était retirée début avril après une bataille de plusieurs mois, est à présent transformée en champ de ruines.

L'appel à évacuer, qui concerne 250.000 personnes sur un territoire de 117 kilomètres carrés, soit un tiers de la bande de Gaza, est "le plus important" depuis celui adressé aux habitants du nord de Gaza aux premiers jours de la guerre, ont souligné les Nations unies.

Aujourd'hui, des combats accompagnés d'explosions font rage dans le camp de Chaboura, à Rafah, selon des sources palestiniennes, tandis que des tirs d'artillerie ont été signalés à Yabna, un autre camp palestinien de la ville, et dans l'est de Khan Younès. Israël n'a pas indiqué s'il y aurait une nouvelle opération d'envergure dans le sud, mais ses ordres d'évacuation sont généralement un préambule à d'intenses combats.

L'armée a annoncé avoir "éliminé des dizaines de terroristes et détruit plus de 50 cibles terroristes" depuis la veille. Elle a ajouté poursuivre ses opérations, notamment souterraines, à Choujaïya, dans le nord, et mener des "opérations ciblées" à Rafah.

(Re)voir Bande de Gaza : Israël intensifie ses bombardements

Qui anime ce direct ?

Avec AFP