13H00 TU

Direct : les derniers résultats des élections européennes

Les conservateurs du Parti populaire européen  devraient garder leur première place au Parlement européen, avec une projection de 186 députés. Les partis d'extrême droite progressent dans de nombreux pays du continent. Ils arrivent en tête  en Italie et en Autriche, et en deuxième position en Allemagne. En France le camp présidentiel a été balayé par la percée du Rassemblement national. 

Partager
Image
Projection parlement européen
5
nouvelle(s) publication(s)
15H00

Le chancelier Olaf Scholz exclut l'option d'un scrutin législatif anticipé

Le chancelier Olaf Scholz exclut l'option d'un scrutin législatif anticipé. C'est ce qu'a déclaré son porte-parole ce 10 juin.

L'idée d'élections anticipées, réclamées par l'extrême droite et des ténors conservateurs, n'a été envisagée «à aucun moment, pas une seconde», a précisé Steffen Hebestreit, et ce malgré un résultat «peu satisfaisant» des trois partis de la coalition gouvernementale rassemblant les sociaux-démocrates du chancelier, les Verts et les libéraux.

14H05
Débacle

Scholz et sa "coalition de perdants" fragilisés après la débâcle aux européennes

Les sociaux-démocrates (SPD) ont encaissé une défaite historique qui pourrait sérieusement remettre en cause une nouvelle candidature d'Olaf Scholz lors des législatives prévues à l'automne 2025.

Avec 13,9% des suffrages, selon des résultats provisoires, les sociaux-démocrates ont essuyé leur plus mauvais résultat à un scrutin national depuis 1949, pire que leur score aux européennes de 2019 (15,8%), en chute libre par rapport aux législatives de 2021 (25,7%).

Tweet URL

Ils sont devancés par les conservateurs (30%) et l'extrême droite, l'AfD (15,9%), dont les électeurs n'ont pas été dissuadés par le discours radical du parti et une récente série de scandales.

Pour les partenaires de gouvernement de M. Scholz, les Verts (11,9%) et les libéraux (5,2%), la réveil est tout aussi brutal.

Cette "coalition des perdants", comme la désigne le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung, obtient des résultats encore plus calamiteux dans l'est de l'Allemagne où se tiendront, pour trois Länder, des élections régionales en septembre. L'extrême droite arrive largement en tête du scrutin de dimanche dans ces régions.

14H00

Chypre envoie au Parlement européen un YouTuber de 24 ans

Les électeurs chypriotes ont élu Fidias Panayiotou, un YouTuber de 24 ans connu pour ses vidéos virales, en tant que député indépendant au Parlement européen.

Fort de ses 2,6 millions d'abonnés sur YouTube, il s'est fait connaître grâce à ses vidéos où tantôt il va à la rencontre de célébrités comme le milliardaire américain Elon Musk, tantôt organise des concours culinaires loufoques.

Le YouTuber, qui se décrit comme un "faiseur d'erreurs professionnel" sans expérience ni affiliation politiques, avait lancé une campagne incitant les jeunes à voter lors des élections du weekend. 

Il a recueilli 19,4% des suffrages sur l'île méditerranéenne, et sa victoire inattendue est perçue comme un rejet des partis politiques traditionnels.

"Ce qui s'est passé est un choc, un miracle", a déclaré à la chaîne publique CyBC le jeune élu qui est aussi actif sur Instagram et TikTok.

13H30

Ursula Von der Leyen en pole position pour garder la tête de la Commission

L'Allemande Ursula von der Leyen semble en bonne posture pour un nouveau mandat à la tête de la Commission, mais les jeux sont encore loin d'être faits.

"Nous avons gagné les élections européennes, les amis!", s'est exclamée dimanche soir Mme von der Leyen, qui est aussi vice-présidente du Parti populaire européen (PPE, droite), arrivé en tête du scrutin.

Une nomination en deux étapes

Mais si l'ancienne ministre allemande de la Défense veut rester cinq ans de plus à Bruxelles, elle va devoir convaincre, et faire preuve d'habileté politique.

Première étape, le Conseil européen, qui regroupe les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 et qui tranche sur les "top jobs", les dirigeants des principales institutions de l'UE. Et au sein de ce cénacle, qui va se réunir deux fois avant la fin du mois, l'affaire semble plutôt bien engagée.

Douze des 27 membres du Conseil européen sont membres du PPE, et, selon une règle non écrite, le vainqueur des élections européennes peut revendiquer la présidence de la Commission européenne.

Le feu vert du Conseil en poche, Ursuala von der Leyen devrait ensuite passer l'examen du Parlement européen, étape qui s'annonce plus délicate.

Le vote des 720 eurodéputés devrait avoir lieu lors de la session plénière prévue du 16 au 19 juillet, ou en septembre si le Parlement choisit de reporter sa décision.

Selon des résultats encore provisoires, elle peut en théorie compter sur plus de 400 députés européens, soit largement au-dessus du seuil des 361 voix pour avoir la majorité

 

13h31
Italie

Victoire de Georgia Meloni

Le parti d'extrême droite de la cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni, Fratelli d'Italia, a remporté les européennes dans la péninsule.

"Merci. Fratelli d'Italia confirme sa place de premier parti italien en dépassant le résultat des dernières élections", s'est félicitée sur X celle qui dirige l'Italie depuis octobre 2022.

Tweet URL

Fratelli d'Italia arrive en tête avec 28,8% des voix, selon les résultats quasi définitifs du ministère de l'Intérieur. Le Parti démocrate (PD, centre gauche), principal parti d'opposition, arrive en deuxième position avec 24%, suivi du Mouvement 5 Etoiles (populiste) dirigé par l'ancien Premier ministre Giuseppe Conte avec plus de 9,9%.

Qui anime ce direct ?