Direct débuté à 04h30 TU.

DIRECT - Les Russes tentent de percer à Avdiivka, au prix de "lourdes pertes" en hommes et en équipements

Alors que les différents fronts ne bougent presque plus, la Russie poursuit son assaut sanglant sur la ville d'Avdiivka, dans l'oblast de Donestk, au prix d'énormes pertes. Moscou accuse, en outre, Kiev d'avoir attaqué une centrale nucléaire russe via des drones. 

 

Les horaires sont affichés en temps universel (TU).

Partager
Image
Un soldat ukrainien dans sa position à Avdiivka, région de Donetsk, Ukraine, vendredi 18 août 2023.

Un soldat ukrainien sur sa position à Avdiivka, région de Donetsk, le 18 août 2023.

Libkos (AP)
5
nouvelle(s) publication(s)
19h52
inflation

Inflation et rouble faible : la Banque centrale russe relève encore son taux directeur

La Banque centrale russe (BCR) a annoncé relever son taux directeur de 13% à 15%, sa quatrième hausse consécutive en un peu plus de trois mois pour contrer l'inflation et l'affaiblissement du rouble, qui reste en difficulté malgré ses efforts.

"Les pressions inflationnistes actuelles ont augmenté de manière significative pour atteindre un niveau supérieur aux attentes de la Banque de Russie", a indiqué la BCR dans un communiqué.

"Par conséquent, il est nécessaire de resserrer davantage la politique monétaire", a-t-elle justifié, dans le but de "ramener" l'inflation, actuellement à +6%, vers "l'objectif (...) de +4% en 2024".

Cette hausse est plus importante qu'anticipé par les observateurs qui tablaient sur une augmentation à 14% du taux directeur.

Chute du rouble
Un bureau de change à St. Pétersbourg affichant le taux du rouble en dégringolade ce 7 avril 2023. 
© AP Photo/Dmitri Lovetsky
15h41
Désinformation

Fausses pubs, faux graffitis : une désinformation massive pour décrédibiliser le soutien occidental à l'Ukraine

Fausses publicités, faux graffitis anti-Zelensky : de nombreuses publications sur internet tentent ces dernières semaines d'accréditer l'idée d'une lassitude croissante des opinions publiques en Europe et aux États-Unis à l'égard de Kiev, un narratif pro-russe désormais bien rodé.

Parmi les nombreuses allégations démystifiées, des artistes de rue auraient peint à Montreuil, près de Paris, ou à Berlin des fresques murales représentant le président ukrainien Volodymyr Zelensky en cannibale. Sous-entendu : les manifestations spontanées hostiles au président ukrainien se multiplieraient dans les pays occidentaux, dont les dirigeants soutiennent pourtant en grande majorité Kiev.

Reposant sur un procédé classique de la désinformation à visée politique, ces narratifs cherchent non seulement à miner ce soutien mais plus largement, à attiser les dissensions au sein des sociétés occidentales.

Video Url Dailymotion
09h57
Partisans

Le FSB affirme avoir démantelé un réseau d'agents en territoire occupé.

Les services de sécurité russes (FSB) affirment avoir démantelé un réseau d'"agents" ukrainiens qui opéraient dans la région occupée de Zaporijjia (sud).

Le FSB a revendiqué dans un communiqué avoir "mis fin aux activités de trois grands groupes d'agents" qui étaient "coordonnés" par le renseignement militaire ukrainien afin de "recueillir des informations et exercer une influence psychologique sur les habitants de la région".

Ils sont accusé d'avoir incité, via un média et une chaîne sur Telegram, les résidents locaux à "collecter et à leur transmettre des informations sur les emplacements et les mouvements du personnel militaire russe, du matériel militaire et d'autres informations".

"Des citoyens ukrainiens et russes impliqués dans ces activités illégales ont été arrêtés par des agents de sécurité", a poursuivi le FSB. Il a précisé que l'un des suspects a "résisté par les armes et a été tué par des tirs de riposte".

Des réseaux d'informateurs, d'agents et de résistants ont été mis en place dans le sud de l'Ukraine, pour affaiblir l'occupation russe.

07h23
Région frontalière

Moscou accuse l'Ukraine d'avoir ciblé une centrale nucléaire russe.

La Russie accuse Kiev d'avoir visé, la veille, à l'aide de drones, une centrale nucléaire dans la région russe frontalière de Koursk. L'assaut n'aurait pas causé de dégâts ni provoqué de hausse de la radioactivité.

"Dans la soirée du 26/10/2023, une attaque de trois drones ennemis sur la centrale nucléaire de Koursk a été stoppée. Cet événement n'a pas affecté le fonctionnement de la centrale", a indiqué l'opérateur du site sur Telegram.

Le ministère russe de la Défense a également rapporté cette attaque sans préciser qu'elle visait la centrale nucléaire.

Un pilote de drone ukrainien s'approche d'un drone de reconnaissance dans la région de Luhansk, en Ukraine, le samedi 19 août 2023.

Un droniste ukrainien avec un drone de reconnaissance dans la région de Louhansk, en Ukraine, le 19 août 2023.

Bram Janssen (AP)
04h30
Secteur d'Avdiivka

Les capacités offensives russes amputées à long terme ?

Courant octobre, les forces russes ont lancé un assaut massif sur la ville d'Avdiivka, dans l'oblast de Donestk. Elles se heurtent pour l'instant à la défense ukrainienne, bien implantée dans ce secteur disputé depuis 2014.

D'après les experts, cette offensive russe se fait au prix de lourdes pertes. L'Institut pour l'étude de la guerre (ISW), qui suit la situation au jour le jour, estime, dans son dernier bilan, que "les lourdes pertes d'équipements russes autour d'Avdiivka risquent d'affaiblir les capacités offensives de la Russie à long terme."

Tweet URL

Le think thank américain rapporte les propos d'un porte-parole de l'armée ukrainienne. Selon ce dernier, les forces russes ont perdu 5.000 personnes tuées et blessées et 400 véhicules blindés près d'Avdiivka et de Marinka (au sud-ouest de la ville de Donetsk) depuis le 10 octobre. "L'imagerie satellite a confirmé que l'armée russe avait perdu au moins 109 véhicules militaires, principalement des véhicules de combat blindés et des chars, près d'Avdiivika entre le 10 et le 20 octobre", commente l'ISW.

Tweet URL

Qui anime ce direct ?