04h47

DIRECT - L'offensive sur Rafah ne serait pas "imminente" selon Washington, le Hamas étudie un projet d'accord de trêve

Le Hamas a étudié ce mardi 09 avril une proposition de trêve à Gaza accompagnée d'une libération d'otages retenus dans le territoire palestinien. De son côté, l'armée israélienne se prépare pour le lancement d'une nouvelle offensive sur la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza. Le secrétaire d'État des États-Unis, Antony Blinken, ne pense pas que l'offensive sera "imminente". Les horaires sont donnés en temps universel.


 

Partager
13
nouvelle(s) publication(s)
18H30
DÉCOMBRES DE L'HÔPITAL AL-CHIFA

Les Gazaouis recensent les victimes dans les ruines de l'hôpital Al-Chifa de Gaza

Dans l'hôpital Al-Chifa de Gaza, transformé en champ de ruines par les combats entre Israël et le Hamas palestinien, l'identification des cadavres est une nouvelle épreuve pour les secours et les familles sur un site qui "n'évoque plus que la mort".

"Nous manquons de l'équipement nécessaire et le temps ne joue pas en notre faveur, nous devons terminer avant que les corps ne se décomposent", dit à un correspondant de l'AFP sur place Amjad Aliwa, directeur du service des urgences de l'établissement.

L'armée israélienne s'est retirée le 1er avril d'al-Chifa, le plus grand complexe hospitalier de Gaza, après deux semaines d'opérations, accusant le mouvement islamiste de l'avoir utilisé comme centre de commandement.

L'hôpital, d'une capacité de 700 lits au coeur de la ville de Gaza, dans le nord du territoire palestinien, "n'est plus qu'une coquille vide avec des tombes", avait dit l'Organisation mondiale de la santé (OMS) après le retrait de l'armée israélienne.

18H23
Déclarations des États-Unis

Anthony Blinken juge qu'une offensive israélienne n'est pas "imminente"

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a assuré ce mardi 09 avril qu'Israël n'avait pas fourni aux États-Unis de date pour une éventuelle opération militaire à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tout en jugeant qu'elle n'était pas "imminente".

"Non, nous n'avons pas de date pour une opération, du moins une qui nous a été communiquée par les Israéliens", a déclaré Antony Blinken lors d'une conférence de presse à Washington, aux côtés de son homologue britannique David Cameron.

16H00
ENTRAVE À L'AIDE HUMANITAIRE

L'ONU accuse Israël d'entraver davantage la distribution de nourriture que d'autre forme d'aide

L'ONU affirme qu'Israël entravait davantage les distributions alimentaires dans la bande de Gaza que toute autre forme d'aide humanitaire.

"Les livraisons de nourriture coordonnées par l'ONU sont bien plus susceptibles d'être entravées ou de se voir refuser l'accès (...) que toute autre mission humanitaire", a déclaré un porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires (Ocha), Jens Laerke, à Genève.

Cela veut dire, a-t-il ajouté, citant des statistiques de mars, que "les convois alimentaires qui devraient se rendre en particulier dans le nord, où 70% de la population est confrontée à des conditions similaires à la famine, sont trois fois plus susceptibles d'être refusés que les autres convois humanitaires".

Israël est soumis à des pressions internationales croissantes pour laisser entrer davantage d'aide dans la bande de Gaza ravagée par les destructions et menacée de famine, six mois après le début de la guerre déclenchée le 7 octobre par une attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien Hamas sur le sol israélien.

13H44
PRÉPARATION DE L'OFFENSIVE À RAFAH

Israël achète des tentes pour abriter près de 500 000 personnes avant son offensive sur Rafah (source gouvernementale)

Israël veut acquérir un stock de tentes d'une capacité suffisante pour abriter près d'un demi-million de personnes en prévision de son offensive sur Rafah, qu'elle considère comme le dernier bastion du Hamas dans la bande de Gaza, a indiqué mardi à l'AFP une source gouvernementale.

L'appel d'offre publié sur le site internet du ministère de la Défense porte sur l'achat de 40.000 tentes de 12 places chacune, soit 480.000 places."Je confirme qu'un appel d'offres a été ouvert, destiné à la bande de Gaza", a indiqué la source ayant requis l'anonymat, sans préciser où les tentes seront installées.

L'armée israélienne estime que le Hamas conserve quatre bataillons à Rafah, ville de l'extrême sud de la bande de Gaza près de la frontière fermée avec l'Egypte, où se sont réfugiés environ 1,5 million de Gazaouis ayant fui les bombardements et les combats qui font rage depuis l'attaque du 7 octobre. Malgré l'opposition des Etats-Unis qui craignent un grand nombre de pertes civiles, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, se dit déterminé à lancer l'assaut sur Rafah. Il a même fait savoir lundi qu'une date avait été fixée, sans révéler laquelle.

12h10
Blocage

L'ONU accuse Israël d'entraver ses distributions d'aide alimentaire

L'ONU affirme qu'Israël entrave davantage les distributions alimentaires dans la bande de Gaza que toute autre forme d'aide humanitaire.

"Les livraisons de nourriture coordonnées par l'ONU sont beaucoup plus susceptibles d'être entravées ou de se voir refuser l'accès (...) que toute autre mission humanitaire", a dénoncé Jens Laerke un porte-parole du Bureau de coordination des Affaires humanitaires (Ocha).

Citant des statistiques de mars, il a ajouté que "les convois alimentaires qui devraient se rendre en particulier dans le nord, où 70% de la population est confrontée à des conditions similaires à la famine, sont trois fois plus susceptibles d'être refusés que les autres convois humanitaires".

(Re)lire → "La famine comme arme de guerre" : l'agonie des Gazaouis en attente d'un cessez-le-feu

Le Cogat, organisme du ministère israélien de la Défense chargé des affaires civiles palestiniennes, fait de son côté état de l'inspection et de l'entrée de 741 camions d'aides dans la bande de Gaza "au cours des deux derniers jours. Seuls 267 camions d'aide ont été distribués par les agences d'aide des Nations unies à l'intérieur de Gaza (dont 146 transportaient de la nourriture)", a-t-il ajouté.

Pour Jens Laerke, ces comparaisons sont "vides de sens". 

11h02
La violence continue

Le Hamas annonce un nouveau bilan

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan, portant le nombre de personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre à 33 360 morts. 

08h54
Ankara sur la sellette

Israël promet de répondre à la "violation" de la Turquie

Israël promet de répondre à la "violation unilatérale" des accords commerciaux par la Turquie après qu'Ankara a restreint ses exportations vers Israël, suite au blocage d'une demande turque de largage d'aide humanitaire sur Gaza. 

(Re)voir → Proche-Orient : Israël promet d'augmenter l'aide humanitaire à Gaza

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
08h42
La défense en question

La politique étrangère allemande en question devant la devant la CIJ

L'Allemagne a déclaré devant la plus haute juridiction de l'ONU que la sécurité d'Israël est "au cœur" de sa politique étrangère et rejeté fermement les accusations portées par le Nicaragua selon lesquelles Berlin facilite un "génocide" à Gaza. 

"La sécurité d'Israël est au cœur de la politique étrangère allemande" et l'Allemagne "rejette fermement" les accusations portées par le Nicaragua, a déclaré l'avocate Tania von Uslar-Gleichen, parlant au nom de l'Allemagne devant la Cour internationale de justice (CIJ), qui siège à La Haye. 

Tweet URL

L'Allemagne est devant la CIJ suite à l'action en justice intentée contre elle par le Nicaragua, qui demande aux juges d'imposer des mesures d'urgence pour empêcher Berlin de fournir des armes et d'autres aides à Israël.

Les avocats du Nicaragua ont soutenu que l’Allemagne viole la Convention des Nations Unies sur le génocide de 1948, établie à la suite de l’Holocauste, en fournissant des armes à Israël. Les audiences sont retransmises sur le site de la CIJ et accessibles par le tweet ci-dessus :

08h36
Tel-Aviv contre Damas

Frappe israélienne en Syrie après un tir de roquette

L'armée israélienne a frappé une position militaire syrienne en réponse à un tir de roquette depuis le sud de la Syrie sur le plateau du Golan annexé par Israël.

Cet échange transfrontalier survient après qu'une frappe aérienne attribuée à Israël a détruit, le 1er avril dernier, un bâtiment consulaire iranien à Damas, tuant de hauts responsables militaires iraniens et attisant les tensions régionales. 

(Re)voir → Syrie : frappe contre le consulat d'Iran à Damas, le bilan s'alourdi à 13 morts

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

L'armée a indiqué que "des avions de combat ont attaqué des infrastructures militaires de l'armée syrienne pendant la nuit dans la région de Mahajja", à une trentaine de kilomètres de la zone démilitarisée qui sépare le plateau du Golan syrien occupé par Israël, et la Syrie. 

08h24
Démarche historique

L'adhésion de la Palestine examinée par le Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé lundi qu'il répondrait d'ici fin avril à la demande d'adhésion pleine et entière des Palestiniens aux Nations unies, une démarche qualifiée "d'historique" par les Palestiniens et dénoncée avec virulence par Israël.

"Le Conseil a décidé que cette délibération devrait avoir lieu lors du mois d'avril", a déclaré l'ambassadrice maltaise Vanessa Frazier, qui assure la présidence tournante du Conseil.

En septembre 2011, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait lancé la procédure demandant "l'adhésion de l'Etat de Palestine à l'ONU", qui n'était jamais allée à son terme. Les Palestiniens avaient obtenu finalement en novembre 2012 le statut "d'État non membre observateur". Mettant en avant l'offensive israélienne à Gaza, ils ont la semaine dernière relancé leur demande d'adhésion dans un courrier adressé au Conseil de sécurité, qui a lui enclenché lundi le processus d'examen.

(Re)voir → Les Palestiniens relancent la procédure pour devenir État membre de l'ONU

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"C'est un moment historique", a commenté l'ambassadeur palestinien à l'ONU Riyad Mansour. Même si un succès est plus qu'improbable.

L'ambassadeur israélien à l'ONU Gilad Erdan a lui dénoncé avec virulence la requête palestinienne. "Le Conseil de sécurité discute en ce moment de la reconnaissance d'un Etat 'palestinazi'", a-t-il lancé à la tribune de l'Assemblée générale.

06h41
Blocage et boycott

La Turquie restreint ses exportations vers Israël

La Turquie a restreint les exportations vers Israël de nombreuses marchandises, dont des produits faits d'acier, de fer et d’aluminium, a annoncé le ministère turc du Commerce.

"Cette décision restera en vigueur jusqu'à ce qu'Israël déclare un cessez-le-feu immédiat et autorise l'accès continu de l'aide humanitaire à Gaza", a affirmé le ministère dans un communiqué.

Ankara avait annoncé lundi qu'Israël avait bloqué une demande turque de largage d'aide humanitaire sur Gaza. "Il n'y a aucune excuse pour qu'Israël bloque notre tentative de parachuter de l'aide aux Gazaouis affamés", avait alors déclaré le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan. 

"Nous avons décidé de prendre une série de nouvelles mesures contre Israël", avait-il ajouté.

05h51
Les nouveaux diplomates

La Russie et la Chine se penchent sur la situation dans la bande de Gaza

"Le ministre des Affaires étrangères M. Lavrov et moi-même avons eu un échange approfondi sur plusieurs dossiers importants internationaux et régionaux, notamment sur l'Ukraine et le conflit israélo-palestinien", a déclaré M. Wang lors d'une conférence de presse à l'occasion de la visite de Sergueï Lavrov à Pékin. 

Ces dernières années, la Russie et la Chine ont intensifié leur coopération économique et leurs contacts diplomatiques. Leur partenariat stratégique s'est par ailleurs renforcé depuis l'invasion de l'Ukraine.

Depuis le début du conflit entre Israël et la Palestine, suite aux attaques du Hamas le 7 octobre dernier, la Chine exhorte régulièrement à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza afin de garantir la sécurité des civils.

(Re)voir → Chine : Pékin veut mettre fin à la guerre au Proche-Orient

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
04h56
Une trêve avant Rafah ?

Le Hamas "étudie" un projet d'accord de trêve à Gaza

Six mois après le début de la guerre, les pays médiateurs que sont le Qatar, l'Egypte et les Etats-Unis ont mis sur la table une proposition en trois étapes dont la première prévoit une trêve de six semaines, selon une source au sein du Hamas.

"La direction du mouvement étudie la proposition (...) et informera les médiateurs de sa réponse" a fait savoir le mouvement, tout en soulignant que de son côté, Israël "n'avaient répondu à aucune" de leur demande. 

Outre un cessez-le-feu de six semaines, la proposition prévoit aussi dans un premier temps la libération de 42 otages israéliennes en échange de 800 à 900 Palestiniens détenus en Israël, l'entrée de 400 à 500 camions d'aide alimentaire par jour et le retour chez eux des habitants du nord de la bande de Gaza déplacés par la guerre, selon la source au sein du Hamas.

Le Hamas exige un cessez-le-feu définitif, le retrait israélien de l'ensemble de Gaza et l'acheminement de davantage d'aide pour la population locale menacée de famine selon l'ONU. 

Qui anime ce direct ?

Benjamin Beraud