Direct démarré à 5H00 (TU.)

DIRECT - Au moins dix morts dans la région de Kharkiv en Ukraine en pleine offensive russe

Des bombardements ont fait au moins dix morts ce dimanche 19 mai dans la région du nord-est de l'Ukraine de Kharkiv, visée depuis le 10 mai par une nouvelle offensive russe, ont annoncé les autorités locales. La progression russe a été stoppée, affirme Kiev, ce que Moscou réfute.

Les horaires sont affichés en temps universel TU.

Partager
Image
Ukriane Kharkiv

Un sapeur inspecte les fragments de missiles russes qui ont frappé une zone de loisirs, tuant cinq personnes et en blessant 16 autres, dans la banlieue de Kharkiv, en Ukraine, le dimanche 19 mai 2024.

Andrii Marienko/AP
8
nouvelle(s) publication(s)
14H42

Au moins dix morts dans la région de Kharkiv en pleine offensive russe

Des bombardements ont fait au moins dix morts dans la région du nord-est de l'Ukraine de Kharkiv, visée depuis le 10 mai par une nouvelle offensive russe, ont annoncé les autorités locales.

Cinq civils ont été tués dans la périphérie de Kharkiv, la deuxième plus importante cité ukrainienne, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Igor Klimenko ce dimanche 19 mai.

Parmi eux, une femme enceinte de sept mois, a précisé la police régionale.

Seize autres personnes ont été blessées "dont un enfant âgé de huit ans" et "un policier et un secouriste venus à l'aide et touchés dans une deuxième frappe".

Les Russes ont en effet pris pour cible le même endroit 20 minutes après l'arrivée de policiers et de secouristes, a expliqué la police.

14H25

Pour Kiev, son boxeur Oleksandr Usyk a démontré que l'Ukraine pouvait gagner

"Une victoire très importante" pour l'Ukraine en guerre: du président Zelensky aux soldats sur le front en passant par les artistes, l'Ukraine a salué avec enthousiasme son boxeur Oleksandr Usyk, devenu dimanche champion incontesté des lourds.

Le boxeur de 37 ans, qui a brièvement servi comme soldat dans l'armée ukrainienne après l'invasion russe de février 2022, a évoqué un "grand moment" à la fois "pour moi, pour ma famille, pour mon pays" après sa victoire aux points face au Britannique Tyson Fury, dimanche à Ryad.

"Les Ukrainiens frappent fort ! Et à la fin, tous nos adversaires seront vaincus", a rapidement réagi le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur Telegram. Le succès du champion unifié des quatre ceintures des poids lourds montre que "l'endurance et la force ukrainiennes donnent naissance à la victoire ukrainienne", a ajouté le chef d'Etat du pays en guerre.

Le maire de Kiev Vitali Klitschko, ancien boxeur champion du monde des poids lourds, a aussi estimé qu'Usyk avait "montré au monde que les Ukrainiens sont capables de vaincre un adversaire de taille", une "victoire très importante pour l'Ukraine aujourd'hui".

12H5

Une raffinerie de pétrole en Russie est à l'arrêt après une attaque de drones

Une raffinerie de pétrole située dans la région russe de Krasnodar (sud) a dû suspendre ses activités dimanche après une attaque de six drones, ont indiqué la direction et les autorités locales.

Pendant la nuit, "six drones sont tombés sur le territoire de la raffinerie à Slaviansk-sur-Kouban", a écrit sur Telegram Roman Siniagovski, un responsable régional.

Il s'agit de l'une des plus grandes raffineries du sud de la Russie, qui fait partie du groupe "Slaviansk EKO".

"Il y a eu des frappes. L'usine est actuellement à l'arrêt. Nous sommes en train d'évaluer le préjudice" porté par l'attaque, a précisé à l'agence Interfax Edouard Troutnev, chargé de la sécurité à la raffinerie "Slaviansk EKO".

Pour sa part, une source militaire ukrainienne a affirmé à l'AFP que les drones avaient visé les infrastructures de distillation de la raffinerie et provoqué un incendie.

10H40

Ukraine: un mort dans une attaque de drone contre un minibus (autorités prorusses)

Une personne a été tuée et plusieurs autres ont été blessées dimanche dans une attaque de drone ukrainien contre un minibus dans la région ukrainienne de Kherson (sud), partiellement contrôlée par la Russie, ont affirmé les autorités russes d'occupation.

Dans la matinée, "un drone a frappé un minibus avec des civils qui sont venus pour les travaux de récolte des fraises" dans le village de Radensk, a écrit sur Telegram Vladimir Saldo, le responsable local d'occupation russe dans la région de Kherson.

L'attaque, qui a provoqué une explosion, "a fait un mort. Beaucoup de personnes ont été blessées", a-t-il précisé, en rejetant la responsabilité sur les forces armées ukrainiennes.

Dans la région ukrainienne de Donetsk (est), également contrôlée partiellement par la Russie, une femme a été blessée dimanche dans une frappe ukrainienne, selon le maire prorusse de Donetsk, Alexeï Koulemzine.

Les régions de Kherson et de Donetsk font partie, avec Lougansk et Zaporijjia, des quatre provinces ukrainiennes dont Moscou a revendiqué l'annexion en 2022, même si son armée ne les contrôle que partiellement.

10H05

Une attaque aérienne russe sur Kharkiv tue au moins quatre personnes, selon un responsable local

Des frappes aériennes russes ont tué au moins quatre personnes et en ont blessé huit autres dans la ville de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, ont déclaré des responsables locaux. 

Des correspondants de Reuters sur les lieux de la frappe ont vu une aire de loisirs détruite après ce que les secouristes sur place ont décrit comme une puissante explosion, suivie d'une seconde frappe environ quinze minutes plus tard. 

Le corps d'un homme gisait sous les décombres de ce qui, un peu plus d'une heure auparavant, était une zone de restaurant au bord d'un lac très fréquentée par une journée ensoleillée. Une femme errait sous le choc, cherchant son sac à main dans les débris.

"Les occupants ont attaqué la zone où les habitants se détendaient", a déclaré le gouverneur de Kharkiv, Oleh Syniehubov, sur l'application de messagerie Telegram. Ces dernières semaines, la ville de Kharkiv et la région du même nom ont été constamment attaquées par des missiles russes et des bombes guidées alors que les troupes russes ont lancé une offensive dans le nord-est de la région.

08H20

L'Ukraine prévoit un approvisionnement en électricité sans restriction dimanche mais les importations restent élevées

L'Ukraine n'a pas l'intention de limiter l'approvisionnement en énergie des consommateurs ce dimanche 19 mai, mais maintiendra d'importantes importations d'électricité, a déclaré le ministère ukrainien de l'Energie.

"Aucune restriction n'est prévue pour aujourd'hui, mais le ministère demande aux consommateurs de consommer de l'électricité de manière économique et responsable. Ceci est important pour équilibrer le système électrique et stabiliser l'approvisionnement en énergie", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les importations devraient diminuer à 13 159 mégawattheures (MWh) dimanche, contre 20 411 MWh samedi et 22 489 MWh vendredi.

Les attaques de missiles et de drones russes contre le secteur énergétique ukrainien se sont intensifiées depuis mars, entraînant d'importants dégâts et des pannes de courant dans de nombreuses régions.

Les attaques ont causé plus d'un milliard de dollars de dégâts au secteur, a déclaré le ministre de l'Energie German Galushchenko, entraînant la perte de 8 000 MWh de capacité de production du système énergétique.

07H35

L'Ukraine détruit dans la nuit les 37 drones lancés par la Russie, selon l'armée de l'air

Les forces ukrainiennes ont détruit dans la nuit de samedi 18 à dimanche 19 mai la totalité des 37 drones d'attaque lancés par la Russie, a déclaré le chef de l'armée de l'air ukrainienne.

"À la suite de la bataille aérienne, les 37 Shahed ont été abattus dans les régions de Kiev, Odessa, Mykolaïv, Soumy, Vinnytsia, Jytomyr, Tcherkassy et Kherson", a déclaré le commandant.

Le gouverneur d'Odessa, Oleh Kiper, a déclaré sur l'application de messagerie Telegram que 20 drones avaient été détruits dans la région d'Odessa.

"Un bâtiment administratif du district d'Odessa a été endommagé par des chutes de débris. À Odessa, les débris sont tombés dans la cour d'un quartier résidentiel. Heureusement, il n'y a pas eu de blessés", a déclaré Kiper.

Aucune destruction ni victime n'a été signalée par les autorités militaires et civiles des autres régions. Ces informations n'ont pas pu être vérifiées de manière indépendante.

22H00

L'Ukraine affirme que les bombardements russes visent des civils dans la région de Kharkiv

L'Ukraine a déclaré que les bombardements russes avaient ciblé des civils dans deux villes de la région nord-est de Kharkiv, tandis que le président Volodymyr Zelenskiy a fait état des succès des troupes combattant une nouvelle attaque russe.

Les procureurs ukrainiens ont déclaré qu'ils enquêtaient sur un crime de guerre potentiel après une frappe aérienne russe sur un quartier résidentiel de Kharkiv, au cours de laquelle six civils ont été blessés, dont une fille de 13 ans, un homme de 16 ans et un homme de huit ans.

Moscou nie avoir délibérément ciblé des civils, mais des milliers de personnes ont été tuées et blessées depuis son invasion de l'Ukraine en février 2022.

À environ 70 km au nord-est, à Vovchansk, une ville située à seulement 5 km de la frontière russe, les procureurs ont déclaré que des bombardements russes avaient tué une femme de 60 ans et blessé trois autres civils. Un homme de 59 ans a également été blessé dans le village d'Ukrainske, ont-ils indiqué.

De l'autre côté de la frontière, dans la région russe de Belgorod, le ministère russe de la Défense a déclaré que ses forces avaient abattu un missile Tochka-U tiré par l'Ukraine. Un missile similaire a provoqué l'effondrement d'un immeuble à Belgorod la semaine dernière, tuant au moins 15 personnes, a indiqué la Russie.

Samedi soir, le gouverneur régional de Belgorod, Viatcheslav Gladkov, a déclaré qu'une attaque de drone ukrainien avait blessé une femme et un homme dans le village de Petrovka. Ils ont été soignés pour des blessures causées par des éclats d'obus à Belgorod, a-t-il écrit sur l'application de messagerie Telegram.

Zelensky a déclaré dans son discours vidéo nocturne que les forces ukrainiennes étaient sur des bases plus sûres, en particulier dans la région de Kharkiv.

"L'occupant perd son infanterie et son équipement, une perte tangible, même si, comme en 2022, il comptait sur une avancée rapide sur notre territoire", a déclaré Zelenskiy, faisant référence à la première invasion de l'Ukraine par la Russie en février de la même année.

Cependant, le ministère russe de la Défense a déclaré que ses forces avaient capturé samedi le village de Starytsia, dans la région de Kharkiv, huit jours après le début d'une nouvelle offensive russe dans la région.

Zelensky a déclaré que ses forces avaient repoussé une attaque plus au sud, dans la région orientale de Donetsk, autour de Chasiv Yar, une ville considérée comme une cible clé de la campagne russe. "Nos soldats ont détruit plus de 20 unités de véhicules blindés de l'occupant", a-t-il déclaré.

Qui anime ce direct ?