LIVE DÉMARRÉ LE 7 FÉVRIER 2024 A 7H50

DIRECT : l'Ukraine vote en première lecture pour un projet de loi controversé sur la mobilisation militaire

Le Parlement ukrainien a voté mercredi, en première lecture, pour un projet de loi controversé sur la mobilisation militaire. Il doit permettre à l'armée de regarnir ses rangs après deux ans de guerre avec la Russie. C'est ce qu'ont annoncé des députés. 

Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
Un soldat de la 1re brigade de la Garde nationale ukrainienne Bureviy (Hurricane) monte un APC lors d'un entraînement au combat sur un terrain d'entraînement militaire dans le nord de l'Ukraine, le vendredi 3 novembre 2023.

Un soldat de la 1re brigade de la Garde nationale ukrainienne Bureviy (Hurricane) monte un APC lors d'un entraînement au combat sur un terrain d'entraînement militaire dans le nord de l'Ukraine, le vendredi 3 novembre 2023.

(AP Photo/Efrem Lukatsky)
6
nouvelle(s) publication(s)
21h30
attaque aérienne "massive

L'Ukraine demande plus d'aide aux Occidentaux après une nouvelle attaque russe "massive"

L'Ukraine a appelé les Occidentaux à lui envoyer les armes et munitions dont elle a cruellement besoin après une nouvelle attaque aérienne "massive" de la Russie, qui a fait au moins cinq morts et une quarantaine de blessés.

Ces frappes russes ont notamment visé Kiev, la capitale ukrainienne, où les débris d'un missile abattu sont tombés sur un immeuble résidentiel, tuant quatre personnes et en blessant quarante. Une attaque à Mykolaïv (sud) a fait un mort et détruit les toits d'une vingtaine de maisons. 

"Nous répondrons à chaque missile, chaque (drone explosif de fabrication iranienne) Shahed", a déclaré le président Volodymyr Zelensky dans son message vidéo quotidien, adressant ses condoléances aux familles des victimes.

"Notre objectif cette année est non seulement d'augmenter notre protection aérienne (...) mais aussi d'infliger à la Russie le maximum de pertes", a-t-il aussi dit, après avoir reçu à Kiev le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
16h39
condamnation pour "trahison"

Deux Russes condamnés pour avoir tenté de rejoindre ou recruter pour l'armée ukrainienne

Deux citoyens russes ont été condamnés à plusieurs années de prison pour "trahison", accusés d'avoir cherché à intégrer ou recruter pour l'armée ukrainienne, les affaires de ce type genre se multipliant dans le pays.

Andreï Vassiourenko, étudiant d'une université maritime de Carélie, dans le nord-ouest de la Russie, a été condamné à 9 ans de prison pour diverses accusations dont "activités terroristes" et "incitation à la trahison", a rapporté l'agence de presse d'Etat Ria Novosti.

Selon l'agence, il avait été placé en détention en mars 2023 après avoir lancé des "appels à rejoindre les rangs de l'armée ukrainienne pour participer aux hostilités".

Beslan Tsetchoïev a lui été condamné à cinq ans de prison par un tribunal d'Ingouchie, république russe du Caucase, pour "avoir tenté de rejoindre les forces armées ukrainiennes" et pour "trafic d'armes", a indiqué Ria Novosti.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h27
bioéthique

L'Ukraine autorise l'utilisation post-mortem du sperme et des ovocytes congelés de militaires tués

Les élus ukrainiens ont adopté des amendements autorisant l'utilisation du sperme ou des ovocytes congelés de militaires même après leur décès, question au centre d'un débat de société.

En fin d'année dernière, l'Ukraine avait voté une loi autorisant les militaires hommes et femmes à congeler gratuitement leurs cellules reproductrices avant de partir au front.

Une de ses dispositions, devant entrer en vigueur fin mars, imposait toutefois la destruction du sperme et des ovocytes congelés des militaires en cas de décès.

264 députés ont validé un amendement prévoyant la conservation gratuite de ces prélèvements pendant trois ans après le décès, après quoi le partenaire du soldat pourra payer pour prolonger ce stockage.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
13h10
Armée ukrainienne

L'Ukraine vote en première lecture pour un projet de loi controversé sur la mobilisation militaire

Le Parlement ukrainien a voté mercredi, en première lecture, pour un projet de loi controversé sur la mobilisation militaire destiné à permettre à l'armée de regarnir ses rangs après deux ans de guerre avec la Russie. C'est ce qu'ont annoncé des députés. 

Un total de 243 élus ont voté en faveur de ce document contre un minimum requis de 226, selon plusieurs parlementaires sur les réseaux sociaux.

Pour être adopté, le texte doit cependant encore faire l'objet de débats parlementaires, de propositions d'amendements et d'un vote en deuxième lecture. Cette procédure peut s'étaler sur plusieurs semaines. Le président Volodymyr Zelensky devra ensuite le promulguer.

Un débat sur la mobilisation fait rage depuis des semaines en Ukraine. L'armée ukrainienne a subi des pertes dont l'ampleur est gardée secrète et peine aujourd'hui, contrairement au début du conflit, à trouver des volontaires pour le front.

Ce projet de loi préparé par le gouvernement devait être examiné au Parlement en janvier mais les députés avaient fini par renvoyer le texte pour réécriture.

Le document voté mercredi prévoit de simplifier les procédures d'enrôlement et d'introduire des sanctions pour les réfractaires. A la différence du projet précédent, il prévoit cependant que ces sanctions doivent être approuvées par un tribunal.

Selon des critiques, il ne règle en revanche pas le problème de la démobilisation de ceux qui sont au front depuis longtemps. 

Volodymyr Zelensky avait affirmé en décembre que l'armée lui avait proposé de mobiliser jusqu'à 500 000 personnes supplémentaires. 

8h50
Bombardements russes

Attaque russe "massive" en Ukraine, au moins 3 morts

Au moins cinq personnes ont été tuées mercredi en Ukraine, dont quatre dans un immeuble résidentiel de la capitale après une nouvelle attaque aérienne "massive" de la Russie, en pleine visite du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Présent à Kiev depuis la veille, Josep Borrell a dû se réfugier dans un abri antiaérien, a constaté un journaliste de l'AFP. 

Énième attaque massive contre notre Etat. Six régions ont été visées par l'ennemi.
Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine, sur Telegram. 

Plusieurs vagues de missiles et de drones se sont abattus sur le pays, faisant au moins trois morts à Kiev et un autre à Mykolaïv (sud), selon les autorités respectives, et infligeant des dommages à des sites résidentiels.

7h50
Bombardements russes

Bombardements en Ukraine : un mort à Mykolaïv et Kiev partiellement sans électricité

La Russie a lancé une attaque de missiles de croisière sur l'Ukraine vers 04h00 TU, visant Kiev et d'autres régions, a indiqué l'armée de l'air. La fin de l'attaque a été signalée juste avant 07H00 TU. 

De fortes explosions ont été entendues à Kiev par des journalistes de l'AFP. 

Selon le maire de Mykolaïv, Oleksandre Sienkevitch, un homme est mort des suites de blessures graves après l'attaque qui a arraché les toits de 20 maisons et endommagé les conduites de gaz et d'eau dans la ville portuaire. 

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a annoncé que six personnes avaient été blessées dans la capitale.

Des incendies faisaient rage dans un immeuble résidentiel de 18 étages dans le Sud de la ville où trois personnes ont été hospitalisées, selon lui.

Trois autres personnes ont été blessées dans le quartier situé sur la rive orientale du fleuve Dniepr où deux lignes à haute tension ont été endommagées, a-t-il ajouté.

Ce quartier était partiellement privé d'électricité et des travaux devaient débuter une fois l'alerte passée, a précisé l'opérateur.

Qui anime ce direct ?