Direct refermé à 21h30 TU
Direct démarré le 19 décembre 2023 à 6H50

DIRECT : nouveau report du vote au Conseil de sécurité de l'ONU sur un cessez-le-feu à Gaza

Israël est confronté à de nouvelles pressions de la communauté internationale en faveur d'un cessez-le-feu à Gaza, avec un vote prévu à l'ONU. Ce mardi, l'hôpital al-Ahli Arab a cessé de fonctionner, après avoir été pris d'assaut par l'armée israélienne, selon son directeur. Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
gaza

Des Palestiniens regardent les destructions après le bombardement israélien de la bande de Gaza devant une morgue à Rafah, le mardi 19 décembre 2023. @AP Photo/Hatem Ali.

12
nouvelle(s) publication(s)
21h01
ONU

Ça coince !

Le vote du Conseil de sécurité de l'ONU est à nouveau reporté, à mercredi. C'est ce que rapporte l'AFP citant des sources diplomatiques. Le texte porte sur la possibilité d'un cessez-le-feu à Gaza. Un précédent texte avait été rejeté il y a dix jours en raison d'un véto américain. Le dernier texte sur la table vu par l'AFP, préparé par les Émirats arabes unis, appelle à la "suspension" des hostilités dans le territoire palestinien pour permettre l'acheminement de l'aide humanitaire.

19h37
Dialogue

Discussions pour un cessez-le-feu

Le chef du Hamas sera en Egypte ce mercredi pour discuter d'un cessez-le-feu. Annonce faite ce mardi soir par le mouvement et cité par l'Agence France-Presse.

16h44
Aide aux Palestiniens

Israël épinglé par l'ONU

Les récentes "mesures limitées" prises par Israël pour permettre l'entrée de plus d'aide humanitaire dans la bande de Gaza sont "positives mais loin d'être suffisantes au regard de ce qui est nécessaire", a déclaré mardi l'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland.

12H49
Israël-Russie

Guerre contre le Hamas : les relations entre Israël et la Russie de plus en plus mauvaises

Hamas, Iran, Syrie : les intérêts très divergents d'Israël et de la Russie ont entraîné depuis des années une lente dégradation de leurs relations qui s'est brusquement accélérée après l'attaque sans précédent du Hamas sur le sol israélien, estiment des experts et observateurs.

L'absence de condamnation par Moscou de cette attaque le 7 octobre, malgré la présence de citoyens russes parmi les quelque 1.140 tués, est "une trahison immonde", lâche l'historien israélien Semion Goldin.

La Russie, qui a accueilli à Moscou des dirigeants du Hamas pour des négociations directes sur la libération de personnes enlevées ce jour-là en Israël par le mouvement islamiste palestinien et retenues en otages à Gaza, est "du côté de l'agresseur, pas du tout de notre côté", ajoute le chercheur en études russes à l'université hébraïque de Jérusalem.

Le président russe, Vladimir Poutine, a comparé le siège de Gaza par Israël à celui de Leningrad par les nazis. Et la Russie soutient à l'ONU un cessez-le-feu dans la guerre menée par Israël dans la bande de Gaza en représailles à l'attaque du 7 octobre qui a fait plus de 19.450 morts côté palestinien, selon le gouvernement du Hamas.

 

12H36
19.667 morts

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien a annoncé mardi que les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza avaient fait 19.667 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre.

Le Hamas, qui contrôle depuis 2007 ce petit territoire palestinien de 2,4 millions d'habitants, a également recensé 52.586 blessés, d'après un communiqué du ministère.

gaza

Les Palestiniens pleurent leurs proches tués dans le bombardement israélien de la bande de Gaza, à l'hôpital de Rafah, dans le sud de Gaza, le mardi 19 décembre 2023. @AP Photo/Fatima Shbair.

12H30
"Sanction"

Cisjordanie : Israël démolit la maison de l'auteur d'une attaque meurtrière

L'armée israélienne a démoli dans la nuit de lundi à mardi en Cisjordanie occupée la maison familiale d'un Palestinien accusé d'avoir tué deux Israéliens lors d'une attaque en août, selon des témoins.

Une force israélienne a effectué lundi soir une incursion dans le village d'Aqraba, dans le sud-est de Naplouse (nord) et encerclé la maison de trois étages de la famille de Oussama Bani Fadl avant de dynamiter le deuxième niveau, ont raconté les témoins.

L'explosion a provoqué d'importants dégâts : des trous béants à la place des fenêtres, un amoncellement de gravats, une baignoire au bord du vide, des fils électriques suspendus, d'après des correspondants de l'AFP sur place.

La démolition de la maison par l'armée israélienne est une sanction contre Oussama Bani Fadl qui est accusé d'avoir abattu deux Israéliens, Silas Negrikar, 60 ans, et son fils, Aviad-Nir, 28 ans, dans une station de lavage de voitures à Huwara en Cisjordanie, le 19 août, dans un contexte de violences entre villageois et colons israéliens.

11H57
"Hôpital hors service"

Un nouvel hôpital pris d'assaut par l'armée israélienne (directeur)

L'hôpital al-Ahli Arab, l'un des derniers qui étaient encore en service dans le nord de la bande de Gaza, a cessé de fonctionner mardi après avoir été pris d'assaut par l'armée israélienne, a indiqué son directeur.

L'armée israélienne a assiégé cet hôpital de la ville de Gaza, arrêté plusieurs médecins, infirmiers et blessés, et détruit une partie de l'enceinte, a affirmé à l'AFP le directeur de l'établissement, le médecin Fadel Naïm.

"L'intrusion de l'armée de l'occupation a mis l'hôpital hors service. Nous ne pouvons pas accueillir de patients, ni des blessés", a-t-il dit à l'AFP.

Quatre personnes blessées lundi par des tirs israéliens alors qu'elles se trouvaient dans l'hôpital ont succombé mardi , a-t-il ajouté.

11H02
"Cauchemar humanitaire"

Gaza est le lieu "le plus dangereux au monde" pour un enfant

Gaza est le lieu "le plus dangereux au monde" pour un enfant, a dénoncé mardi un porte-parole de l'Unicef, exprimant sa rage après son retour du territoire palestinien.

Lors d'un point de presse régulier à l'ONU à Genève, le porte-parole, James Elder, qui a passé près de deux semaines à Gaza, s'est dit "furieux que ceux qui détiennent le pouvoir haussent les épaules face aux cauchemars humanitaires infligés à un million d'enfants".

gaza enfants

Des enfants palestiniens marchent au milieu des gravats après une frappe israélienne contre des immeubles à Rafah, dans la bande de Gaza, le jeudi 14 décembre 2023. @AP Photo/Hatem Ali.

Très ému, il a évoqué le sort des enfants hospitalisés après avoir été amputés et qui ont ensuite "été tués dans ces hôpitaux" dans la bande de Gaza, où l'armée israélienne poursuit ses frappes meurtrières en représailles à l'attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre.

Je suis furieux que d'autres enfants se cachent en ce moment même quelque part et seront sans aucun doute touchés et amputés dans les jours à venir.

James Elder, porte-parole de l'Unicef

9H53
Suite de l'offensive

Nouvelles frappes israéliennes sur Gaza

De nouvelles frappes israéliennes ont visé mardi la bande de Gaza, malgré la pression internationale pour un arrêt de l'offensive menée par Israël contre le Hamas et l'indignation provoquée par les lourdes pertes civiles dans le territoire palestinien assiégé.

Le Conseil de sécurité des Nations unies devrait se prononcer sur un nouveau texte appelant à une "cessation urgente et durable des hostilités" à Gaza, déclenchées par l'attaque sanglante menée le 7 octobre par le Hamas sur le sol israélien.

gaza

Des Palestiniens regardent les destructions après le bombardement israélien de la bande de Gaza devant une morgue à Rafah, le mardi 19 décembre 2023. @AP Photo/Hatem Ali.

9H16
Mesures françaises

La France va prendre des sanctions contre certains colons israéliens extrémistes

La France "a décidé de prendre des mesures à titre national contre certains colons israéliens extrémistes", a déclaré mardi la cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna devant la presse.

"J'ai pu constater de mes yeux les violences commises par certains des colons extrémistes. C'est inadmissible", a déclaré Mme Colonna, de retour d'une tournée en Israël, dans les territoires palestiniens et au Liban.

"La France a décidé de prendre des mesures à titre national contre certains de ces colons extrémistes identifiés comme tels sur la base d'informations documentées", a-t-elle ajouté.

colonna

La ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna, s'exprime lors d'une conférence de presse à Beyrouth, au Liban, le lundi 18 décembre 2023. @AP Photo/Hussein Malla.

5H32
Soutien militaire américain

Les États-Unis vont continuer de fournir des armes à Israël

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron doit rencontrer mardi ses homologues français et italiens, pour appeler de nouveau à "un cessez-le-feu durable", ont annoncé ses services.

En visite lundi à Tel-Aviv, le chef du Pentagone Lloyd Austin a lui indiqué que les États-Unis allaient continuer à fournir "l'équipement" militaire nécessaire à l'armée israélienne et que Washington ne souhaite pas "imposer un calendrier" à son allié historique.

austin US

Le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant écoute son homologue américain, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin, faire une déclaration commune après leur réunion sur l'opération militaire israélienne à Gaza, à Tel Aviv, Israël, le lundi 18 décembre 2023. @Photo AP/Maya Alleruzzo.

En parallèle, le ministre américain a insisté sur la nécessité de "réduire les dommages causés aux civils" et de "fournir une aide humanitaire accrue aux près de deux millions de personnes déplacées à Gaza".

5H00
Poursuite des négociations

Le vote prévu lundi a été reporté officiellement à mardi

Le vote prévu lundi a été reporté officiellement à mardi matin pour permettre de poursuivre les négociations et éviter une nouvelle impasse, dix jours après un véto américain.

Le 8 décembre, malgré la pression inédite du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, les États-Unis avaient bloqué l'adoption d'une résolution appelant à un "cessez-le-feu humanitaire immédiat" dans la bande de Gaza où l'armée israélienne poursuit ses frappes meurtrières en représailles à l'attaque sanglante sans précédent du Hamas le 7 octobre.

gaza

Des Palestiniens devant un bâtiment détruit après une frappe israélienne au centre de la bande de Gaza, le lundi 18 décembre 2023. @AP Photo/Adel Hana.

La semaine dernière, l'Assemblée générale a elle adopté cette même résolution, mais de manière non contraignante, par 153 voix pour, 10 contre et 23 abstentions, sur 193 Etats membres.

Fort de ce soutien écrasant, les pays arabes ont annoncé une nouvelle tentative au Conseil de sécurité, à l'issue incertaine.

Un projet de texte préparé par les  Émirats arabes unis, obtenu dimanche par l'AFP, appelait "à une cessation urgente et durable des hostilités pour permettre un accès sans entrave de l'aide humanitaire dans la bande de Gaza".

Mais selon des sources diplomatiques, un nouveau texte modifié est désormais sur la table, pour tenter de s'approcher d'un compromis.

 

 

Qui anime ce direct ?

AFP