DIRECT DÉMARRÉ LE 29 DÉCEMBRE À 06H

DIRECT : plusieurs villes ukrainiennes, dont Kiev, ciblées par des frappes russes

La Russie a lancé vendredi 29 décembre au matin une vaste série de frappes sur plusieurs villes à travers l'ensemble de l'Ukraine, ciblant notamment la capitale Kiev ainsi que les agglomérations de Kharkiv (nord-est), de Lviv (ouest) et d'Odessa (sud).
Les horaires sont donnés en temps universel (TU).

 

Partager
Image
Un officier de police ukrainien recherche des débris de drone près du site d'une explosion à la suite d'une attaque de drone russe à Kiev, le 25 novembre

Photo d’illustration. Un officier de police ukrainien recherche des débris de drone près du site d'une explosion à la suite d'une attaque de drone russe à Kiev, le 25 novembre. AP/ Felipe Dana. 

14
nouvelle(s) publication(s)
17:46
BILAN DE L'ATTAQUE RUSSE

Le bilan des attaques russes monte à 30 morts et 160 blessés.

Au moins 30 personnes ont été tuées et plus de 160 ont été blessées lors de frappes russes sur l'Ukraine ce vendredi 29 décembre, selon un nouveau bilan des autorités de ces attaques particulièrement meurtrières. C'est ce qu'a indiqué le ministère de l'Intérieur Igor Klymenko sur son compte Telegram.

16:20
VISITE DE ZELENSKY

Zelensky dit s'être rendu à Avdiïvka, ville de l'Est sous les assauts des forces russes

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky affirme s'être rendu à Avdiïvka, ville sur le front de l'Est qui subit depuis des mois les assauts répétés des forces russes qui tentent de l'encercler.

"A Avdiïvka, j'ai visité les positions de la 110e brigade mécanisée", s'est-il exprimé sur Telegram. Il accompagne son message d'une vidéo le montrant devant un panneau avec le nom de la ville et en train de remettre des décorations à des soldats.

Soulignant qu'il s'agit "de l'une des zones les plus difficiles de la ligne de front", Volodymyr Zelensky dit avoir "remercié personnellement les soldats" et "discuté de la situation de défense et des besoins essentiels avec le commandant" de l'unité.

14:03
MISE EN GARDE DE L'ONU

Un haut-responsable de l'ONU somme la Russie de "mettre immédiatement fin à ses attaques en Ukraine"

Le Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Volker Türk, se dit "choqué" par la nouvelle vague meurtrière de frappes russes en Ukraine, sommant Moscou de mettre fin "immédiatement" à ces attaques.

Il appelle la Russie à "mettre fin immédiatement à ces attaques en Ukraine et à respecter les lois internationales régissant les conflits". Selon lui, "le droit international humanitaire interdit explicitement les attaques visant délibérément des biens civils, ainsi que les attaques aveugles, quelles que soient les circonstances".

Ces frappes ont touché un large éventail d'infrastructures civiles, notamment des immeubles résidentiels, une maternité, des écoles, des jardins d'enfants, des parcs, une station de métro et un centre commercial, ainsi que des infrastructures énergétiques. Des équipes de secours sont toujours à la recherche de personnes piégées sous les décombres d'immeubles résidentiels.

12H02
FRAPPES RUSSES

La France et l'UE condamnent les frappes sur l'Ukraine

La France a condamné "avec la plus grande fermeté" la "stratégie de terreur visant à détruire les infrastructures civiles ukrainiennes" après la dernière vague massive de frappes russes sur l'Ukraine.

Paris "continuera à soutenir l'Ukraine et à lui fournir l'aide nécessaire pour lui permettre d'exercer sa légitime défense, en étroite coordination avec ses partenaires", a ajouté le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

De son côté, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a condamné l'une des "plus importantes attaques" russes, "frappant des villes et la population" en Ukraine, accusant Moscou de cibler des civils.

"Il s'agit d'une nouvelle série de frappes lâches et aveugles frappant des écoles, une station de métro et un hôpital, qui ont fait au moins seize morts", a déclaré Josep Borrell sur les réseaux sociaux.

11H03
MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

"Toutes les cibles atteintes" dans les frappes russes en Ukraine, selon Moscou

"Toutes les cibles ont été atteintes" dans les frappes russes ayant visé l'Ukraine cette semaine, selon un communiqué du ministère russe de la Défense.

Il a précisé que la Russie a effectué plus de 50 frappes, dont une "frappe d'envergure" en Ukraine entre le 23 et 29 décembre contre des sites d'infrastructures militaires, des dépôts de munition et des lieux de déploiement des soldats ukrainiens et des mercenaires étrangers.

10H46
FRAPPES

L'Ukraine affirme que la Russie a tiré "un nombre record de missiles"

Le porte-parole de l'armée de l'air ukrainienne a déclaré à l'AFP : "il s'agit de l'attaque de missiles la plus massive d'une manière générale". Il a ajouté que ce décompte excluait les premiers jours de la guerre qui ont vu des frappes "constantes et ininterrompues".

Le bilan est passé à au moins 16 morts et 97 blessés, selon Kiev.

09H11
NATIONS UNIES

Les frappes russes montrent "l'horrible réalité" que vit l'Ukraine, selon l'ONU

Les frappes russes vendredi en Ukraine illustrent "l'horrible réalité" que vit ce pays, a réagi la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour l'Ukraine, Denise Brown.

Tweet URL
08H59
FRAPPES RUSSES

La Russie a tiré 110 missiles contre l'Ukraine, selon Zelensky

La Russie a lancé environ 110 missiles contre plusieurs villes d'Ukraine, selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

L'armée de l'air a par ailleurs affirmé avoir détruit 114 des 158 missiles et drones lancés par la Russie lors de cette vague d'attaques.

Tweet URL
08H06
NOUVEAU BILAN

Le bilan passe à dix morts et des dizaines de blessés

Les frappes russes ont fait au moins dix morts et des dizaines de blessés, selon les autorités ukrainiennes.

"Près de 15 personnes ont été touchées. Quatre d'entre elles sont mortes" dans la région de Dnipropetrovsk (centre-Est), a déclaré son gouverneur Serguiï Lyssak. Des responsables locaux ont fait état de deux morts à Kiev, deux morts à Odessa (Sud), un mort à Kharkiv (Nord-Est) et un autre à Lviv (Ouest).

07H00
ALLEMAGNE

Pertes russes "énormes" en Ukraine, selon l'armée allemande

La Russie subit des pertes "énormes" en hommes et en matériel dans sa guerre en Ukraine et son armée sortira "affaiblie" du conflit, a estimé un haut responsable de l'armée allemande dans une interview publiée vendredi.

"Vous savez que, selon les chiffres des services de renseignements occidentaux, 300 000 soldats russes ont été tués ou si grièvement blessés qu'ils ne pourront plus être mobilisés dans le cadre de la guerre", a déclaré au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung le général Christian Freuding, qui supervise le soutien à Kiev au sein de la Bundeswehr.

Concernant les équipements, "nous pensons qu'ils (les Russes, ndlr) ont perdu un nombre de chars et de blindés se comptant en milliers et se situant dans le haut de la fourchette", a-t-il ajouté.

Dans le même temps, "les Russes parviennent toujours à recruter du personnel, entre autres en faisant venir des détenus" sur le front, a estimé le général Freunding, "et nous observons bien sûr des investissements massifs dans l'industrie de l'armement".

Le général allemand a reconnu que la Russie faisait preuve d'une "capacité de résistance" supérieure à ce que les pays occidentaux évaluaient au début de la guerre. 

"Nous n'avons peut-être pas vu, ou nous ne voulions pas voir, qu'ils sont en mesure de continuer à se faire approvisionner par des alliés, qu'il s'agisse de la Corée du Nord, de la Chine ou d’États du Sud global", a-t-il souligné.

06H54
PREMIER BILAN

Au moins un mort et 15 blessés, selon Kiev

Les frappes russes lancées sur plusieurs villes d'Ukraine ont fait au moins un mort et 15 blessés à Kiev et Kharkiv (Nord-Est), un décompte qui menace de s'aggraver, selon des responsables ukrainiens.

06H43
BOMBARDEMENTS

Les frappes russes montrent que l'Ukraine a besoin de "plus d'aide", selon un conseiller présidentiel

"Nous faisons tout notre possible pour renforcer notre bouclier aérien. Mais le monde doit voir que nous avons besoin de plus d'aide et de moyens pour arrêter cette terreur", a écrit Andriy Yermak, le chef de cabinet du président ukrainien, sur le réseau social Telegram.

05H34
FRAPPES

Plusieurs villes ukrainiennes ciblées par des frappes russes

Plusieurs villes ukrainiennes, dont Kharkiv (nord-est), Lviv (ouest) et Odessa (sud) ont fait vendredi matin l'objet de frappes russes, selon les autorités.

Trois personnes ont été blessées dans un frappe sur Konotop, dans la région de Soumy, où un immeuble d'habitation a notamment été touché, selon l'administration militaire locale.

La ville de Kharkiv a essuyé au moins dix frappes en deux vagues qui jusqu'à nouvel ordre n'ont pas fait de victimes, selon le chef de l'administration militaire locale, Oleg Synegubov.

À Odessa, un immeuble a été endommagé à la suite d'une frappe survenue dans la nuit mais l'incendie qui en a résulté a été rapidement maîtrisé, selon le maire, Gennady Trukhanov. 

À Lviv, une ville plus rarement visée, son homologue Andriy Sadovyi a évoqué "deux frappes" dans une attaque menée au total par "dix (drones iraniens) Shaheds" au niveau de la région.

Le responsable a évoqué "un incendie dans une installation cruciale", sans livrer davantage de détails.

Les autorités ont également rapporté des explosions dans la région de Dnipro.

05H45
BOMBARDEMENTS

Explosions à Kiev, alerte aérienne sur tout l'Ukraine

Des explosions ont été entendues vendredi matin à Kiev, selon le maire Vitali Klitschko, après que des frappes ont visé plusieurs villes à travers l'ensemble de l'Ukraine, entraînant le déclenchement d'une alerte aérienne nationale.

L'alerte aérienne généralisée à l'ensemble du pays a été activée vers 05h00 GMT, l'armée de l'air évoquant en particulier un risque pour la région de Kiev.

Qui anime ce direct ?

AFP