Direct démarré le 17 mars 2024 à 5h30 (TU)

DIRECT - Présidentielle en Russie : Vladimir Poutine recueille plus de 87% des suffrages (sondage)

Le président russe Vladimir Poutine a recueilli 87,97% des voix à l'élection présidentielle qui s'est achevée dimanche en Russie, selon le sondage de l'institut officiel Vtsiom annoncé à la télévision d'État. Malgré le score, des actions de contestation ont eu lieu partout dans le monde. 

Les heures sont données en temps universel.

Partager
Image
Le président russe Vladimir Poutine est largement réélu, ce dimanche 17 mars, selon un premier sondage.

Le président russe Vladimir Poutine est largement réélu, ce dimanche 17 mars, selon un premier sondage. 

© Gavriil Grigorov, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP
14
nouvelle(s) publication(s)
21H00
RÉACTION DE VLADIMIR POUTINE

Poutine remercie les Russes d'avoir voté à la présidentielle et les soldats se battant en Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine a remercié dimanche les Russes d'avoir voté à la présidentielle qu'il a largement remportée selon des résultats préliminaires.

"Je tiens tout d'abord à remercier les citoyens, nous sommes tous une seule et même équipe, tous les citoyens de Russie qui se sont rendus dans les bureaux de vote et qui ont voté", a déclaré Vladimir Poutine devant son équipe de campagne lors d'une intervention retransmise à la télévision d'Etat.

19H00
RÉACTIONS DES ÉQUIPES DE NAVALNY

Les équipes de Navalny estiment que ces résultats n'ont "pas de lien avec la réalité"

L'équipe de l'opposant russe Alexeï Navalny, mort en prison, a dénoncé le score de plus de 87% à la présidentielle de Vladimir Poutine, après un dépouillement partiel, comme n'ayant "pas de lien avec la réalité".

"Les pourcentages inventés pour Poutine n'ont évidemment pas de lien avec la réalité. Cela ne vaut pas la peine d'en parler", a réagi sur Twitter Léonid Volkov, ex-bras droit en exil du défunt Alexeï Navalny, quelques minutes après l'annonce du dépouillement des suffrages d'un quart des bureaux de vote.

Un peu avant le résultat, la femme de Navalny et principale opposante de Poutine, Ioulia Navalnaïa, avait dit avoir écrit "Navalny" sur son bulletin de vote. 'Il n'est pas possible (...) qu'un mois avant les élections, le principal opposant à Poutine, déjà emprisonné, soit tué", a-t-elle déclaré à la presse après avoir voté à l'ambassade russe à Berlin.

Tweet URL
18H20
RÉACTION DE VOLODYMYR ZELENSKY

Volodymyr Zelensky réagit à l'élection de Vladimir Poutine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé dimanche que Vladimir Poutine, en passe de remporter une présidentielle sans opposition en Russie, était un homme "ivre de pouvoir" qui veut "régner éternellement".

Tweet URL

"Il est clair pour tout le monde que ce personnage, comme cela s'est produit si souvent dans l'histoire, est tout simplement ivre de pouvoir et fait tout ce qu'il peut pour régner éternellement", a déclaré Zelensky dans un message sur les réseaux sociaux, estimant que la présidentielle russe n'a "aucune légitimité".

18H00
RÉÉLECTION DE VLADIMIR POUTINE

Le président Vladimir Poutine est réélu à une large majorité

Le président russe Vladimir Poutine a recueilli 87% des voix à l'élection présidentielle qui s'est achevée dimanche en Russie, selon le sondage de l'institut officiel Vtsiom annoncé à la télévision d'Etat.

Selon la Commission électorale russe, le maître du Kremlin a obtenu 87,97% des voix après le dépouillement des bulletins de 24% des bureaux de vote. 

La participation, record, s’élève à plus de 73%, selon les autorités russes.

14H40
RASSEMBLEMENT DEVANT L'AMBASSADE RUSSE À PARIS

À Paris, des milliers d'électeurs devant l'ambassade russe

Des milliers de personnes ont fait la queue devant l'ambassade de Russie à Paris dimanche à midi, heure à laquelle l'opposition appelait à aller honorer la mémoire du défunt opposant Alexeï Navalny et dénoncer une présidentielle sur mesure pour Vladimir Poutine.

Sous la pluie, beaucoup portant imperméable et/ou parapluie, ces électeurs faisaient patiemment la queue sur plus de 600 mètres, a constaté à 12H30 l'AFP.

"Je vais utiliser mon bulletin de vote comme un tract", a confié Tatiana Léontieva, 43 ans. "Je pense que je vais écrire Navalny dessus, je vais dire que Poutine est illégitime, je soutiens les valeurs démocratiques", a-t-elle déclaré à l'AFP.

14H15
ARRESTATIONS D'OPPOSANTS

Au moins 74 personnes ont été arrêtées en Russie pour des actions de protestation en lien avec la présidentielle

Au moins 74 personnes ont été arrêtées en Russie pour avoir mené diverses actions de protestation lors de la présidentielle devant reconduire Vladimir Poutine à la tête du pays, a indiqué dimanche une ONG.

Selon OVD-Info, organisation spécialisée dans le suivi de la répression, les arrestations ont eu lieu principalement à Kazan, dans le centre de la Russie, et à Moscou, la capitale. Elle précise que ce chiffre peut être revu à la hausse, à mesure que lui parviennent de nouveaux noms.

13h25
Présidentielle en Russie

Moldavie : un homme arrêté pour avoir lancé deux engins incendiaires sur l'ambassade russe

La police moldave a annoncé avoir arrêté un homme soupçonné d'avoir lancé dimanche deux engins incendiaires contre l'ambassade de Russie à Chisinau, où se déroulait le vote pour l'élection présidentielle russe. 

"Un homme a jeté deux conteneurs de substances inflammables par-dessus la clôture de l'ambassade de Russie à Chisinau", a déclaré la police dans un communiqué. Aucun blessé n'est à déplorer. 

Les médias de Moldavie, un pays frontalier de l'Ukraine, ont affirmé que l'ambassade avait été visée par des cocktails Molotov. 

Un ressortissant moldave de 54 ans, qui a déclaré avoir également la nationalité russe, a été "immédiatement arrêté" et détenu pour être interrogé, a ajouté la police. 

"Il a justifié son acte par un certain mécontentement à l'égard des actions des autorités russes", a-t-elle précisé, assurant que l'enquête se poursuivait. 

12h50
Présidentielle en Russie

Ioulia Navalnaïa présente à l'ambassade de Russie à Berlin pour voter

Ioulia Navalnaïa, la veuve d'Alexeï Navalny, s'est présentée dimanche devant l'ambassade de Russie à Berlin pour voter dans le cadre de l'élection présidentielle dans son pays, a constaté l'AFP.

Elle a appelé avant le scrutin ses partisans à aller aux urnes au même moment, à midi dimanche (09h00 TU), et donner leur voix à n'importe quel candidat autre que Vladimir Poutine.

11h00
Présidentielle en Russie

À midi en Russie, des électeurs rendent hommage à Navalny

Des queues se sont formées devant certains bureaux de vote de Moscou, à midi ce dimanche, heure locale. C'est l'horaire à laquelle l'opposition appelait à venir honorer la mémoire du défunt opposant Alexeï Navalny. Cela doit également dénoncer une présidentielle sur mesure pour Vladimir Poutine.

Au bureau de vote de l'école 2025 de Moscou, quelques dizaines de personnes sont arrivées à midi (09H00 TU). Le rendez-vous était fixé par Ioulia Navalnaïa aux partisans de son mari pour cet hommage.

C'est ici qu'Alexeï Navalny avait fait son meilleur score lors de l'élection municipale à laquelle il s'était présenté en 2013.

Solidarité avec Navalny

"Il n'y a pas tant de monde que ça, mais ça reste un bon résultat", juge Léonid Pakhine, un étudiant de 18 ans venu pour l'occasion. Elle ajoute : "je n'avais pas d'attente particulière, je suis juste content que des gens soient venus".

Denis, un jeune de 21 ans qui travaille dans la publicité, est là pour exprimer son soutien à l'opposition sans risquer de se faire arrêter. "Je suis venu exprimer ma solidarité avec une personne très importante (...) cette élection est un moyen d'honorer la mémoire de Navalny", dit-il.

Electeurs faisant la queue

Des électeurs font la queue dans un bureau de vote à midi heure locale à Moscou, Russie, le dimanche 17 mars 2024.

AP Photo/Alexander Zemlianichenko

Olga Mironenko, une employée du secteur des technologies de 33 ans, dit de son côté être venue au nom de la liberté, et parce qu'à midi elle serait parmi "ceux qui sont du côté de la lumière et de la vérité". Pour l'avenir, elle souhaite "au minimum la liberté". "Le pétrole, le gaz, le bois, ce n'est pas assez (...) je veux au moins (que mes deux fils, ndlr) puissent exprimer librement leurs opinions et ça, juste, ça n'existe pas".

"Pas seule"

Dans un autre quartier de Moscou, Marino, devant le bureau où Alexeï Navalny votait, un petit nombre d'électeurs a répondu à l'appel de sa femme.

"Je suis venu lui dire au revoir, c'était mon héros", confie Natalia, une retraitée de 65 ans. Son amie Elena, une ingénieure de 38 ans, l'a accompagnée. Elle aussi est venue "pour la mémoire d'Alexeï. C'est notre seule occasion d'exprimer une opinion".

Electeurs faisant la queue

Des électeurs font la queue dans un bureau de vote à midi heure locale à Moscou, Russie, le dimanche 17 mars 2024.

AP Photo/Dmitri Lovetsky

Olga, 52 ans, se disait satisfaite de cette forme d'action de protestation car elle a pu rencontrer des gens qui, comme elle, ne veulent plus du régime en place, celui de Vladimir Poutine.

"J'ai pu rencontrer quelques personnes, leur parler, et j'ai senti qu'ils pensaient la même chose que moi. Je ne suis pas seule", a-t-elle dit, avant de partir avec son fils pour se recueillir sur la tombe de l'opposant, inhumé dans le quartier.

10h10
Renforcement militaire

La Russie veut renforcer sa défense en mer Noire face aux drones ukrainiens

Le ministre russe de la Défense a ordonné à ses forces navales en mer Noire d'augmenter leur puissance de feu et d'intensifier leurs entraînements pour mieux contrer les drones ukrainiens. Ces derniers sont parvenus à mettre en échec la puissante flotte de Moscou.

Sergueï Choïgou, qui rendait visite à ses troupes dans un lieu qui n'a pas été précisé, a demandé "la mise en place de puissance de feu additionnelle, de mitrailleuses de gros calibre pour vaincre les drones ennemis", selon un communiqué du ministère de la Défense diffusé dimanche.

"Le personnel doit être formé tous les jours" et s'entraîner notamment à "repousser les attaques aériennes et celles des bateaux sans équipage", a-t-il ajouté.

7h15
Attaque de drones

Russie : nouvelle attaque contre une raffinerie, un mort

Une nouvelle attaque de drones, imputée à l'Ukraine, a provoqué l'incendie d'une raffinerie dans le sud de la Russie. C'est ce qu'ont indiqué dimanche matin les autorités régionales de Krasnodar, faisant état d'un mort après une crise cardiaque présumée.

L'incendie sur le territoire de la raffinerie de pétrole de Slaviansk est maintenant complètement éteint.
Le quartier général opérationnel de la région de Krasnodar sur Telegram.

7h10
Bilan humain

Russie : une adolescente tuée dans une frappe sur la ville de Belgorod, près de l'Ukraine

Une adolescente de 16 ans a été tuée dimanche dans une frappe sur la ville russe de Belgorod, a indiqué le gouverneur régional. L'Ukraine a multiplié les attaques contre cette zone frontalière en réplique aux bombardements russes sur son territoire.

"A notre grande tristesse, une adolescente âgée de 16 ans a été tuée", a écrit sur Telegram Viatcheslav Gladkov, expliquant que la maison dans laquelle elle se trouvait avait pris feu à cause de l'attaque. Son père a également été blessé, a-t-il ajouté.

5h45
Bombardements

Russie : l'armée dit avoir abattu 35 drones ukrainiens

L'armée russe a affirmé dimanche avoir abattu dans la nuit 35 drones ukrainiens volant au-dessus de plusieurs régions de la Russie, dont celle de Moscou. au dernier jour de l'élection présidentielle vouée à réélire triomphalement Vladimir Poutine.

"Les systèmes de défense aérienne ont intercepté et détruit 35 drones au-dessus des territoires" des régions de Moscou, Belgorod, Kalouga, Oriol, Rostov, Iaroslavl, Koursk et Krasnodar, a déclaré le ministère de la Défense. Les attaques ukrainiennes se sont multipliées ces derniers jours.

5h30
Jour de vote

Présidentielle sur mesure pour Poutine, avec l'Ukraine en toile de fond

Les Russes votent ce dimanche pour le troisième et dernier jour d'un scrutin sur mesure destiné à réélire triomphalement Vladimir Poutine. L'opposition a été éradiquée et le Kremlin présente l'union nationale comme un devoir patriotique, en plein assaut contre l'Ukraine.

Les détracteurs du président russe, aux commandes du pays depuis 24 ans, vont néanmoins tenter de se faire entendre. Les mises en garde des autorités n'y font rien, l'opposition appelle leurs partisans à venir voter en masse à midi. 

De premières estimations et les résultats d'un sondage d'un institut étatique, Vtsiom, devraient être connus peu après la fermeture des derniers bureaux de vote à 19h00 TU dans l'enclave de Kaliningrad.

L'issue du scrutin, dans lequel Vladimir Poutine, 71 ans, fait face à trois candidats triés sur le volet et sans envergure, ne fait aucun doute. L'opposition a été décimée par des années d'une répression qui s'est encore accélérée avec le conflit en Ukraine, toile de fond de ces élections. 

En fond : la guerre en Ukraine

Toute la semaine a été marquée par des frappes meurtrières et des tentatives d'incursion armées depuis l'Ukraine sur le territoire russe.

Dimanche, une nouvelle attaque de drones imputée à l'Ukraine a provoqué l'incendie d'une raffinerie dans le sud de la Russie. Les autorités régionales font état d'un mort après une crise cardiaque.

Vladimir Poutine a juré vengeance vendredi, alors que ces attaques interviennent en réplique aux bombardements quotidiens de l'Ukraine par la Russie depuis le 24 février 2022.

Le maître du Kremlin, qui peut compter sur une popularité bien réelle, voit l'élection comme une démonstration d'unité des Russes derrière lui.  

"Il nous faut confirmer notre unité et détermination à aller de l'avant", a-t-il martelé jeudi, jugeant "critique de ne pas se détourner du chemin". Le pays est, dans son esprit, la cible d'une guerre ourdie par l'Occident.