Direct terminé à 20h30 TU.
Direct débuté à 04h30 TU.

DIRECT - Des intenses bombardements dans le nord de la bande de Gaza

L'armée israélienne a annoncé avoir pénétré dans le secteur central de la bande de Gaza pour y mener "un raid ciblé". Des intenses bombardements sont en cours dans le nord de la bande de Gaza, selon l'AFP.

 

Les horaires sont affichés en temps universel (TU).

Partager
Image
De la fumée noire s'élève sur l'est de Gaza après des tirs israéliens ce 26 octobre 2023.

De la fumée noire s'élève sur l'est de Gaza après des tirs israéliens ce 26 octobre 2023.

© AP Photo/Abed Khaled
17
nouvelle(s) publication(s)
21h03
ONU

L'Assemblée générale de l'ONU demande une "trêve humanitaire immédiate"

L'Assemblée générale de l'ONU réclame à une large majorité une "trêve humanitaire immédiate", au 21e jour de la guerre entre Israël et le Hamas, au moment où l'armée israélienne a annoncé "étendre" ses opérations terrestres dans la bande de Gaza.

La résolution non contraignante, fustigée par Israël et les États-Unis qui ont dénoncé l'absence de mention du Hamas, a recueilli sous les applaudissements 120 votes pour, 14 contre, et 45 abstentions, sur les 193 membres de l'ONU.

Dans le ciel au dessus du centre d'Israël, le système de défense anti-érienne israélien Iron Dome intercepte des roquettes tirées depuis la bande de Gaza ce 26 octobre 2023.

Dans le ciel au dessus du centre d'Israël, le système de défense anti-érienne israélien Iron Dome intercepte des roquettes tirées depuis la bande de Gaza ce 26 octobre 2023.

© AP Photo/Oded Balilty
19h32
Réaction

Le Hamas appelle le monde à "agir immédiatement" pour faire cesser les frappes d'Israël

Le Hamas palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza appelle le monde à "agir immédiatement" pour faire cesser les bombardements israéliens qui se sont considérablement intensifiés ce soir contre le territoire palestinien.

"Nous demandons aux pays arabes et musulmans et à la communauté internationale d'assumer leurs responsabilités et d'agir immédiatement pour faire cesser les crimes et les massacres contre notre peuple", a affirmé le mouvement islamiste palestinien dans un communiqué.

Voir aussi : Israël-Hamas : l'Europe exige une "pause" humanitaire 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
19h07
opération terrestre

L'armée israélienne va "étendre ses opérations terrestres ce soir" à Gaza

L'armée israélienne va "étendre ses opérations terrestres" ce soir dans la bande de Gaza, a déclaré son porte-parole Daniel Hagari, au moment où le territoire palestinien est soumis à d'intenses bombardements israéliens. 

C'est la suite de "la série de frappes des derniers jours", a-t-il dit.

gaza bombardement

Des Palestiniens font état des dégâts après une frappe israélienne à Gaza, le 27 octobre 2023.

AP Photo/Abed Khaled
18h30
Riposte

Le Hamas annonce avoir tiré des salves de roquettes sur Israël

La branche militaire du Hamas palestinien a annoncé avoir tiré "des salves de roquettes" en direction d'Israël, en riposte à d'intenses bombardements israéliens dans le nord de la bande de Gaza.

"Salves de roquettes en direction des terres occupées (Israël, NDLR) en réponse aux massacres contre les civils" palestiniens, ont indiqué les Brigades Ezzedine al-Qassam sur la messagerie Telegram.

Roquette Gaza

(Illustration)

AP Photo/Ariel Schalit
18h11
Bombardements

Intenses bombardements israéliens à Gaza, communications et internet coupés, selon le Hamas

L'armée israélienne mène actuellement d'intenses bombardements, "sans précédent" depuis le début de la guerre, sur le nord de la bande de Gaza, notamment à Gaza-ville, selon des images de l'AFP et le mouvement islamiste palestinien Hamas.

Parallèlement, les communications et l'internet ont été coupés dans la bande de Gaza, selon le gouvernement du Hamas. Les bombardements "par air, mer et terre" sont "les plus violents depuis le début de la guerre" le 7 octobre, a indiqué le service de presse du gouvernement du Hamas au pouvoir à Gaza, accusant Israël de "préparer des massacres".

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h50
ONU

Gaza: "beaucoup plus vont mourir" à cause du siège imposé par Israël, estime l'ONU

"Beaucoup plus (de personnes) vont bientôt mourir" à cause du siège total imposé à la bande de Gaza par Israël, a prévenu vendredi le patron de l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), lançant un appel à des aides "significatives et continues".

Le ministère de la Santé du mouvement palestinien Hamas qui contrôle Gaza a annoncé vendredi que plus de 7300 personnes, dont plus de 3000 enfants, avaient été tués depuis le début de la campagne de bombardements, déclenchée par Israël après l'attaque inédite du Hamas sur son sol, le 7 octobre.

"Au moment où nous parlons, des gens à Gaza meurent, ils ne meurent pas seulement à cause des bombes et des frappes, beaucoup plus vont bientôt mourir des conséquences du siège imposé" au petit territoire palestinien depuis le 9 octobre, a déclaré le chef de l'UNRWA, Philippe Lazzarini, lors d'un point de presse à Jérusalem.

"Les services de base s'effondrent, les réserves de médicaments, de nourriture et d'eau s'épuisent, les égouts commencent à déborder dans les rues de Gaza", a dit ce responsable, pour qui les convois d'aide entrés à Gaza depuis le 21 octobre sont largement insuffisants.

De la fumée noire s'élève sur l'est de Gaza après des tirs israéliens ce 26 octobre 2023.

De la fumée noire s'élève sur l'est de Gaza après des tirs israéliens ce 26 octobre 2023.

© AP Photo/Abed Khaled
14h40
Gaza

Première équipe médicale de la Croix-Rouge à Gaza depuis le début de la guerre

Une équipe médicale de la Croix-Rouge est entrée dans la bande de Gaza pour la première fois depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, a annoncé  une porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Accompagnant un convoi humanitaire de plusieurs camions d'aide, cette équipe comprend plusieurs médecins spécialisés dans les blessures de guerre, selon le CICR.

Ils sont munis de matériel permettant de "soigner 1.000 à 5.000 personnes selon la gravité des blessures". 

Il s'agit "d'un petit soulagement, mais ce n'est pas suffisant", a prévenu le directeur régional du CICR, Fabrizio Carboni. Cela va "aider à alléger la pression extrême qui repose" sur le personnel médical de Gaza. Mais "un accès sécurisé et soutenu pour l'aide humanitaire est urgent", a-t-il dit.

croix rouge Liban

Des ambulances de la Croix-rouge libanaise transportent des soldats du Hezbollah morts après un affrontement avec l'armée israélienne à Alma al-Shaabn au sud-Liban , le 18 octobre 2023.

AP Photo/Hussein Malla
14h04
trêve

Gaza: Emmanuel Macron demande une "trêve humanitaire"

Le président français Emmanuel Macron a appelé à une "trêve humanitaire" dans la guerre entre Israël et le Hamas pour "organiser la protection" des populations civiles dans la bande de Gaza, à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles.

"Nous reconnaissons totalement le droit et la volonté légitime de lutter contre le terrorisme. Nous sommes prêts à y apporter notre aide. Mais nous considérons que le blocus complet, le bombardement indifférencié et plus encore la perspective d'une opération massive terrestre ne sont pas de nature à protéger comme il se doit les populations civiles (...) Une trêve humanitaire est aujourd'hui utile pour pouvoir protéger ceux qui sont sur le terrain, qui ont subi des bombardements", a déclaré le chef de l’État lors d'une conférence de presse.

Emmanuel Macron ce 18 juillet à Bruxelles

Emmanuel Macron ce 18 juillet à Bruxelles lors du sommet EU-CELAC.

© AP Photo/François Walschaerts
11h14
Plus de 7.000 morts

Le ministère de la Santé du Hamas rehausse le bilan des morts à Gaza.

Le ministère de la Santé du Hamas a fait état de 7.326 personnes, dont plus de 3.000 enfants, tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre avec Israël. 

Selon ce bilan publié quotidiennement par les autorités de Gaza, près de 19.000 personnes ont été blessées depuis le déclenchement des frappes israéliennes le 7 octobre.

Un enfant palestinien blessé lors d'un bombardement israélien est soigné dans un hôpital de Deir al Balah, au sud de la bande de Gaza, le vendredi 27 octobre 2023.

Un enfant palestinien blessé lors d'un bombardement israélien est soigné dans un hôpital de Deir al Balah, au sud de la bande de Gaza, le 27 octobre 2023.

Hatem Moussa (AP)
10h10
Bilan humain

L'ONU rappelle que les chiffres publiés par le Hamas n'ont "jamais été contestés" auparavant.

Hier, le ministère de la Santé du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a annoncé un nouveau bilan de 7.000 personnes tuées dans le territoire palestinien en trois semaines de guerre, dont une immense majorité de civils parmi lesquels plus de 2.900 enfants. Washington a mis en doute leur crédibilité.

Ce faisant, le patron de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), Philippe Lazzarini, a souligné que les bilans des morts publiés par les autorités de la bande de Gaza n'avaient "jamais été contestés" lors des conflits précédents. "Dans le passé, les cinq, six cycles de conflit dans la bande de Gaza, ces chiffres étaient considérés comme crédibles. Personne n'a jamais vraiment contesté ces chiffres", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse à Jérusalem. En corrélant le bilan global dans la population et celui des employés de l'UNRWA, "nous retrouvons plus ou moins le même pourcentage", a-t-il ajouté.

Le responsable onusien était interrogé sur les bilans fournis par le ministère de la Santé du Hamas à Gaza. "Je suis sûr que des innocents ont été tués, et c'est le prix à payer pour faire la guerre. Mais je n'ai aucune confiance dans les chiffres utilisés par les Palestiniens", a déclaré le président américain, Joe Biden, mardi.

  • (Re)voir : À Gaza, Israël intensifie ses bombardements
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
10h04
Assaut terrestre à Gaza

La moitié des Israéliens ne souhaitent pas une intervention militaire immédiate à Gaza.

Près de la moitié des Israéliens seraient opposés à une opération terrestre militaire "immédiate" dans la bande de Gaza, selon une enquête publiée par le quotidien Maariv.

À la question "Est ce que l'armée doit mener une opération terrestre dans Gaza immédiatement ou faut-il mieux attendre ?", 49% des personnes interrogées ont répondu qu'il fallait attendre contre 29% de personnes qui estiment qu'il faut lancer cette opération immédiatement.

Cette enquête a été réalisée les 25 et 26 octobre par l'institut Panel4All auprès de 522 personnes constituant un échantillon représentatif de la population adulte d'Israël (10 millions d'habitants environ), avec une marge d'erreur de 4,3%, selon le journal.

La semaine dernière, 65% des personnes interrogées par le même institut ont affirmé soutenir une invasion militaire de la bande de Gaza, selon Maariv. Ce précédent sondage ne portait pas sur le caractère immédiat ou non de cette offensive. 

  • (Re)lire : L'incursion israélienne dans la bande de Gaza
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
09h56
"Punition collective"

L'ONU préoccupée par "les crimes de guerre" commis durant le conflit.

L'ONU se dit préoccupée que des "crimes de guerre" ont été commis et le soient encore

"Nous sommes préoccupés par le fait que des crimes de guerre soient commis. Nous sommes préoccupés par la punition collective infligée aux Gazaouis en réponse aux attaques atroces du Hamas, qui constituent elles aussi des crimes de guerre", a déclaré Ravina Shamdasani, la porte-parole du Haut-Commissariat des droits de l'homme, lors du briefing régulier des Nations unies à Genève.

08h40
Cisjordanie

Quatre Palestiniens tués après des incursions israéliennes.

Quatre Palestiniens ont étés tué à l'aube lors d'incursions de l'armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon l'agence officielle palestinienne Wafa.

Elle a affirmé que trois Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors d'une incursion effectuée par "une importante force" de l'armée israélienne à Jénine. "De violents affrontements", ont eu lieu entre soldats israéliens et des activistes palestiniens. Douze autres ont en outre été blessés. Le mouvement islamiste palestinien Hamas a annoncé, dans un communiqué, la mort de l'un de ses combattants lors du raid israélien.

Un quatrième Palestinien a été tué dans une autre incursion de l'armée israélienne dans la ville de Qalqilya, au sud de Jénine. Le Hamas a affirmé qu'il était lui aussi l'un de ses activistes. Par ailleurs, un Palestinien blessé le 20 octobre par des tirs israéliens à Jénine a succombé aujourd'hui, selon Wafa.

Ces morts portent à 107 le nombre des Palestiniens tués en Cisjordanie lors d'opérations de l'armée israélienne depuis le déclenchement de la guerre à Gaza le 7 octobre.

  • (Re)voir : Cisjordanie : le déplacement des Bédouins palestiniens se poursuit
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
08h38
Catastrophe humanitaire

Beaucoup de gens vont "bientôt mourir" à Gaza, alerte l'ONU.

La bande de Gaza a un besoin urgent d'aide "significative et continue", a prévenu, lors d'un point presse, Philippe Lazzarini, le patron de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA). 

Des femmes palestiniennes font du pain devant une école gérée par l'ONU à Rafah, dans la bande de Gaza, le jeudi 27 octobre 2023.

Des Palestiniennes font du pain devant une école gérée par les Nations unies, à Rafah, dans la bande de Gaza, le 27 octobre 2023.

Hatem Ali (AP)

Il a averti que "beaucoup (de gens) allaient bientôt mourir" dans la bande de Gaza en raison du siège imposé par Israël. "Au moment où nous parlons, des gens à Gaza meurent, ils ne meurent pas seulement des bombes et des frappes, beaucoup d'autres vont bientôt mourir des conséquences du siège imposé sur la bande de Gaza. Les services de base s'effondrent, les médicaments s'épuisent, la nourriture et l'eau s'épuisent."

Philippe Lazzarini a par ailleurs indiqué que son organisation a confirmé la mort de 57 de ses employés dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas.

  • (Re)voir : Gaza bientôt à court de carburant
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
06h03
"Raid ciblé"

Incursion de l'armée israélienne dans le secteur central de la bande de Gaza.

Tsahal a annoncé que son infanterie a mené un "raid ciblé dans le secteur central de la bande de Gaza". Elle a été épaulée par "des chasseurs et des drones", visant des objectifs du Hamas. 

Les soldats ont ensuite quitté le territoire palestinien sans déplorer de blessé, a affirmé l'armée israélienne dans un communiqué. Outre cette incursion, elle a indiqué avoir bombardé des sites du Hamas "dans toute la bande de Gaza".     

En parallèle à cette opération au sol, des objectifs "appartenant à l'organisation terroriste du Hamas" ont été bombardés dans le centre du territoire "et partout dans la bande de Gaza."

Ont été détruites des rampes de lancement de roquettes, des centres de commandement du Hamas, et ont été neutralisés des hommes du mouvement islamiste palestinien, selon le communiqué. 

Tweet URL

Qui anime ce direct ?

Avec AFP