Direct terminé le 9 octobre à 22H30
Direct démarré le 9 octobre à 14H00

DIRECT-Ukraine : Zelensky exprime sa solidarité à Israël

L'attaque du Hamas contre Israël rejaillit sur la situation en Ukraine. Volodomyr Zelensky a appelé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour lui exprimer sa "solidarité". Deux Ukrainiennes ont été tuées en Israël. Pendant ce temps les frappes russes continuent. Huit régions en ont été la cible, faisant deux morts et 22 blessés.

(Les horaires sont exprimés en heure universelle, soit heure de Paris -2 heures)

Partager
Image
Volodomyr Zelensky adressant un message à la nation par video ce 9 octobre, compare l'attaque terroriste du Hamas à l'agression russe contre l'Ukraine.

Volodomyr Zelensky adressant un message à la nation par video ce 9 octobre, compare l'attaque terroriste du Hamas à l'agression russe contre l'Ukraine.

© capture d'écran vidéo AP
12
nouvelle(s) publication(s)
16H54
DEUIL

Groza enterre ses morts après la frappe d'un missile russe

Des familles ont enterré leurs proches tués lors du bombardement jeudi du village de Groza, qui a fait 52 morts, dans l'est de l'Ukraine, a constaté l'AFP.

Dans le cimetière situé à l'entrée du petit village de quelque 330 habitants - environ 500 avant la guerre - une trentaine de tombes ont été creusées par des employés municipaux. Quatre victimes ont été enterrées là, après trois autres ce weekend.

Irina, 57 ans, et son frère Oleksandre, 59 ans, ont notamment été inhumés en fin d'après-midi, lors d'une cérémonie religieuse avec chants et prières, en présence d'un prêtre orthodoxe. Avant d'être placés dans les tombes, les deux cercueils étaient côte à côte pendant la cérémonie, mais seul celui du défunt est resté ouvert, avec son visage visible, conformément au rite orthodoxe.

Après l'attaque meurtrière, les secouristes avaient récupéré plusieurs corps démembrés où décapités, témoignage du carnage causé par l'explosion du missile.

Selon une source policière à Kharkiv, la grande ville plus au nord où les dépouilles avaient été transportées pour l'enquête, trois corps n'avaient pas encore été identifiés ce lundi.

Deux autres femmes ont été inhumées à Groza lors de courtes cérémonies séparées, avec quelques proches. D'autres victimes ont été enterrées dans des villages proches, alors que les dépouilles sont rendues progressivement aux familles depuis ce weekend.

La frappe du missile russe Iskander, selon les autorités ukrainiennes, avait réduit en ruines un magasin et un café d'un même bâtiment, où une soixantaine de personnes étaient réunies pour les funérailles d'un soldat, en pleine journée.

A Groza, le 8 octobre 2023.

A Groza, le 8 octobre 2023.

© AP Photo/Alex Babenko

Après le drame, les services de police de la région de Kharkiv avaient indiqué que l'enquête portait notamment sur "l'identification des personnes susceptibles d'être impliquées" dans le bombardement.

Des habitants de Groza ont estimé possible qu'une personne ait pu donner aux Russes l'information sur le lieu et l'heure du rassemblement pour les funérailles du soldat.

Situé à 35 km à l'ouest de la ligne de front, le village a été occupé aux premiers jours de l'invasion russe en février 2022, jusqu'au début septembre de la même année.

14H45
Opinion

Tôt ou tard, le soutien occidental à Kiev va décliner déclare le porte-parole du Kremlin

Lors d'un point-presse, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov répondant à une question concernant le sentiment d'usure que peuvent ressentir les Occidentaux face au conflit ukrainien, a affirmé qu'effecivement, les contribuables commencent à se poser des questions sur comment est dépensé l'argent de leurs impôts.

Dmitri Peskov
Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avant la conférence de presse annuelle du président russe Vladimir Poutine à Moscou, en Russie, le jeudi 23 décembre 2021.
AP Photo/Alexander Zemlianichenko

"Cela se produira inévitablement parce que les capacités techniques ont leurs limites. L'argent a tendance à s'épuiser. Et de nouvelles questions sur la destination de cet argent se posent. La fatigue émotionnelle et les questions sur la façon dont l'argent des contribuables étrangers est dépensé sont de plus en plus nombreuses à l'ordre du jour."

13H30
Enfants

La Commissaire pour les Droits humains s'inquiète pour les enfants ukrainiens toujours en Russie

Le Haut-Commissariat pour les droits humains a exprimé ses craintes face au fait qu'aucun système n'a été mis en place pour le retour des enfants ukrainiens qui ont été emmenés en Russie.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

La Commissaire Nada Al-Nashif a dit au Conseil des droits de l'Homme à Genève que "parmi les enfants qui ont retrouvé leur famille après que des proches se sont rendus en Fédération de Russie pour les récupérer, certains ont décrit avoir subi ou été témoins de violences psychologiques ou physiques de la part du personnel éducatif de ce pays."

L’urgence et la gravité de la situation en Ukraine sont indéniables. "Chaque jour qui passe - souligne la Commissaire, "le nombre de vies humaines et de droits humains s’alourdit, dressant le sombre tableau d’un conflit qui continue d’éroder les fondements de la dignité et de l’humanité".

La Commissaire a rappelé qu'il "est impératif que la communauté internationale tienne compte de ces conclusions et recommandations et agisse de manière décisive pour mettre un terme aux violations des droits et protéger ceux qui sont pris entre deux feux du conflit."

 

 

12H00
Accord sur les céréales

Il n'y aura pas d'interruption dans les livraisons de céréales aux États arabes rassure Lavrov

Sergueï Lavrov a affirmé au secrétaire de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, qu'il n'y aurait pas d'interruption dans les livraisons de céréales aux États arabes. Tout est mis en œuvre pour qu'elles puissent avoir lieu.

"Il n’y a aucune interruption dans l’approvisionnement en céréales des États arabes. Tout est mise en œuvre pour que cela soit achevé à temps, malgré les obstacles illégaux créés par les sanctions occidentales, notamment à l'égard de la Fédération de Russie, en ce qui concerne l'entrée des navires dans les ports et d'autres procédures." Il a souligné que les "pays africains, les pays les plus pauvres, ne reçoivent pratiquement rien de la part des Ukrainiens. Car l'accord ukrainien sur les céréales est purement un projet commercial, dans l'intérêt des céréaliers américaines qui ont acheté plus d'un tiers des terres fertiles de l'Ukraine. Ce sont eux qui sont les principaux bénéficiaires de ce qu'on appelle l'accord de la mer Noire."

11H50
ARMES

Lavrov craint que les armes fournies à l'Ukraine "se répandent dans le monde" par des trafics illicites

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov recevait à Moscou ce lundi le secrétaire générale de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit.

Serguei Lavrov et Ahmed Aboul Gheit, Moscou, le 9 octobre 2023.

Serguei Lavrov et Ahmed Aboul Gheit, Moscou, le 9 octobre 2023.

© Sergei Ilnitsky/Pool Photo via AP

Lors d'un point presse il a exprimé ses craintes que les armes fournies à l'Ukraine se "répandant à travers le monde via des trafiquants et d'autres marchands peu scrupuleux". Il a ajouté qu'il a averti le Conseil de sécurité de l'ONU plusieurs fois à ce sujet "et si  les stratèges occidentaux ont l’intention d’en finir avec leur ligne en utilisant l’Ukraine et les corps des Ukrainiens comme instrument d’agression contre la Russie, eh bien, qui peut y faire quoi que ce soit ?"

11H30
Terrorisme

A l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, Zelensky compare l'offensive russe à l'attaque du Hamas en Israël

Le président ukrainien était invité à s'exprimer à l'Assemblée parlementaire de l'Otan qui terminait ses travaux commencés le 6, aujourd'hui. Soulignant les récentes atrocités perpétrées en Israël et en Ukraine, Zelensky a appelé au respect du droit international et à l’application de sanctions mondiales contre les soutiens du terrorisme.

Il a remercié les pays qui soutiennent les efforts de défense de l'Ukraine et a exhorté tous les pays à défendre activement la vie et le droit international.

Volodomyr Zelensky adressant un message à la nation par video ce 9 octobre, compare l'attaque terroriste du Hamas à l'agression russe contre l'Ukraine.

Volodomyr Zelensky adressant un message à la nation par video ce 9 octobre, compare l'attaque terroriste du Hamas à l'agression russe contre l'Ukraine.

© capture d'écran vidéo AP

"La seule chose qui puisse garantir la paix et la sérénité à toutes les nations est le droit international." a souligné Zelensky. "Nous voyons qui dans le monde tente de remplacer la puissance du droit international par l’horreur du sang et des catastrophes" a-t-il dit en faisant ensuite référence à la situation à ses frontières et sur le continent africain." Nous voyons quels investissements délibérés dans la terreur détruisent la vie de différents peuples dans une vaste région allant de la Biélorussie au Mali. Et nous le voyons et nous devons agir de manière unie."

Allant encore plus loin dans sa condamnation de l'attaque du Hamas contre Israël, il a fait une comparaison avec l'attaque russe contre son pays "[Les terroristes] ont essayé d'humilier les morts en profanant leurs corps. Et nous avons tous vu ça en Israël, et les Israéliens aussi, les journalistes israéliens qui sont venus en Ukraine, qui ont été à Boutcha, disent qu'ils voient les mêmes atrocités que celles que les Russes ont faites, les mêmes. La seule différence est qu'une organisation terroriste a attaqué Israël et qu'ici, il s'agit d'un État-terroriste qui a attaqué l'Ukraine."

Les résultats sont les mêmes a dit le président ukrainien, "le sang dans les rues est le même", mettant en garde contre le danger représenté par les Russes dont la "propagande soutenue par le gouvernement" a salué cette attaque du Hamas.

Faisant référence aux otages pris par l'organisation terroriste, Volodomyr Zelensky a rappelé que "des milliers d'enfants ukrainiens ont été capturés et enlevés par la Russie lors de son agression contre l'Ukraine."

Il a terminé son allocution rappelant à l'Europe, aux États-Unis, à la Chine et à l'Inde de "rester actifs".

10H53
Frappes du Hamas

Deux Ukrainiennes tuées et un enfant blessé en Iraël

En plus des deux Ukrainiennes, résidentes en Israël "depuis longtemps", le ministère des Affaires étrangères annonce qu'un enfant ukrainien blessé durant l'offensive du Hamas contre Israël a été évacué à Sderot. 

Toujours selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, cité par le quotidien indépendant ukrainien, The Kyiv Independent, le ministère est en train de vérifier l'information selon laquelle deux Ukrainiennes seraient mortes en Israël et un autre dans la bande de Gaza.

Le ministère a reçu plus de 200 appels d'Ukrainiens affectés par la situation en Israël et "cherche des solutions pour aider ces personnes à quitter le pays."

La communauté ukrainienne en Israël est estimée à au moins un demi million de personnes, la plus-part ayant quitté l'Ukraine peu de temps après l'effondrement du régime soviétique. Les services consulaires ont enregistré 14.000 citoyens ukrainiens.

10H44
La position russe

Le Kremlin craint l'entrée de "forces tierces" dans le conflit entre Israël et le Hamas

"Le risque d'implication de forces tierces dans ce conflit est élevé", a expliqué le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, appelant à entamer un "processus de négociations dès que possible", selon les agences russes Ria Novosti et Tass.

Moscou considère que la création d'un État palestinien est la solution "la plus crédible" au conflit qui oppose Israël et le Hamas, affirme le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

"Nous ne pouvons pas être d'accord avec ceux qui disent que la sécurité ne peut être assurée que par le combat contre le terrorisme", ajoutant que la création d'un État palestinien était "la solution la plus crédible".
 

10h01
Passeports

L'ONU dénonce la politique des passeports russes

Les résidents des régions ukrainiennes sous contrôle de Moscou sont quasiment obligées d'adopter la nationalité russe, a dénoncé l'ONU, soulignant que ceux qui s'y opposent risquent la détention.

"Dans le territoire de l'Ukraine occupé par la Fédération de Russie, nous avons observé avec une profonde inquiétude une politique d'attribution massive de la citoyenneté russe aux résidents", a déclaré la Haute-Commissaire adjointe aux droits de l'homme , Nada Al-Nashif, devant le Conseil des droits de l'homme à Genève.

Elle a indiqué que les personnes qui choisissent de ne pas accepter le passeport russe "se retrouvent prises au piège", se voyant refuser l'accès aux services publics essentiels tels que les soins de santé.

Cette situation, a-t-elle expliqué, "accroît également le risque de détention arbitraire pour ceux qui résistent".

08H30
Frappes russes

Des frappes russes font 2 morts et 22 blessés

Les frappes russes ont continué dans les régions de Soumy, Louhansk, Mykolaïv, Tchernihiv, Zaporizhzhia, Kharkiv, Donetsk et Kherson.

Le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Syniehoubov des tirs d'artillerie et de mortier contre 15 villages.

A Vovtchansk, les frappes ont tué une femme de 65 ans et détruit cinq habitations.

Un missile russe a frappé la ville de Kostiantynivka, dans la région de Donetsk, détruisant 19 maisons, dix tours d'immeuble et des infrastructures énergétiques selon le gouverneur Moroz sur Facebook.

Dans la région de Zaporijjia, 16 villages ont été touchés par des raids aériens ou des tirs de roquette mais il n'y a eu aucun blessé.

 

09H42
Diplomatie russe

Moscou et la Ligue arabe travailleront à "arrêter l'effusion de sang" en Israël et à Gaza

La Russie et la Ligue arabe travailleront à "arrêter l'effusion de sang" en Israël et à Gaza, assure le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, qui reçoit à Moscou le secrétaire général de cette organisation d'États arabes.

Ce dernier, Ahmed Aboul Gheit, a lui assuré que la Ligue arabe rejetait la violence "des deux côtés", appelant à trouver "une résolution juste au conflit israélo-palestinien".

08H23
Attaque du Hamas

Pour Antony Blinken, l'attaque du Hamas sur Israël ne vise pas à détourner l'attention de l'Occident de la guerre en Ukraine

Le secrétaire d'État américain ne croit pas que l'attaque du Hamas contre Israël soit une tentative de détourner l'attention des Occidentaux du conflit en Ukraine. Il a rajouté que les motivations de l'organisation terroriste ne sont pas claires.

Le président Joe Biden arrive avec le secrétaire d'État Antony Blinken pour une conférence de presse à la Maison Blanche après l'attaque du Hamas en Israël, le 7 octobre 2023. 

Le président Joe Biden arrive avec le secrétaire d'État Antony Blinken pour une conférence de presse à la Maison Blanche après l'attaque du Hamas en Israël, le 7 octobre 2023. 

© AP Photo/Manuel Balce Ceneta

"Nous avons travaillé activement pour essayer d'aider Israël et l'Arabie Saoudite à normaliser leurs relations, ainsi qu'Israël à élargir ses relations avec de nombreux autres pays de la région et au-delà... cela changerait vraiment les perspectives de l'ensemble de la région dans le futur." a-t-il dit dans un entretien pour la chaîne américaine CBS le 8 octobre. "Qui est opposé à tout ça ? Le Hamas, le Hezbollah, l'Iran. Ca veut tout dire."

L'"Institute for the Study of War" américain a suggéré que la Russie chercherait à exploiter l'attaque du Hamas pour détourner l'aide occidentale de l'Ukraine.

Qui anime ce direct ?

avec agences