Direct terminé le 10 décembre 2023 à 21h30
Direct démarré le 10 décembre 2023 à 5H50

DIRECT : violents combats dans le sud de la bande de Gaza

L'armée israélienne et le mouvement islamiste palestinien Hamas se livrent dimanche à de violents combats dans le sud de la bande de Gaza, où des centaines de milliers de personnes tentent désespérément de se protéger. Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
gaza

Des soldats israéliens patrouillent alors que de la fumée s’élève de la bande de Gaza après les frappes israéliennes du 9 décembre 2023. @AP Photo/Leo Correa.

14
nouvelle(s) publication(s)
20h56
Conflit armé

À Gaza, restaurer d'antiques réchauds en laiton pour la cuisine

Dans un atelier gazaoui, Ibrahim Shouman redonne vie à d'antiques réchauds en laiton, et de l'espoir aux déplacés privés de gaz ou de bois pour la cuisine. Un coup de pince, une mèche neuve, une recharge de carburant maison et une gerbe de feu crépite, comme un miracle.

"Les gens sont revenus aux temps anciens et apportent leurs réchauds de camping en laiton pour les faire réparer parce qu'il n'y a pas de gaz ou de carburant disponible", explique-t-il à Rafah, à la pointe sud de la bande de Gaza. Des centaines de milliers de civils piégés par la guerre déclarée par Israël au Hamas après l'attaque sanglante du mouvement islamiste sur le sol israélien le 7 octobre ont tout laissé derrière eux lorsque les bombardements ont commencé au nord.

18h33
Déclaration

Netanyahu appelle le Hamas à se rendre

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu appelle les combattants du Hamas à déposer les armes sans délai, affirmant enregister de nombreuses redditions ces derniers jours qui annoncent "le début de la fin" du mouvement islamiste palestinien.

"Ils déposent les armes et se rendent à nos soldats héroïques. Cela prendra du temps. La guerre se poursuit mais c'est le début de la fin du Hamas", déclare Benjamin Netanyahu, cité dans un communiqué. "Je dis aux terroristes du Hamas: c'est la fin. Ne mourez pas pour [le chef du mouvement à Gaza, Yahya] Sinouar. Rendez-vous - maintenant !", ajoute-t-il.

16h37
Conflit armé

17 997 morts à Gaza

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan de 17 997 morts depuis l'offensive du 7 octobre.

16h41
Tribune

Israël accusée de vouloir expulser les Palestiniens de Gaza vers l'Egypte

Dans une tribune publiée par le Los Angeles Times, le chef de l'Unrwa, Philippe Lazzarini, déplore la concentration de civils déplacés dans une zone de plus en plus réduite, également cible de frappes, du sud de Gaza. "Les Nations unies et plusieurs Etats membres, y compris les Etats-Unis, ont fermement rejeté [l'hypothèse d'un] déplacement forcé des Gazaouis hors de la bande de Gaza", écrit Philippz Lazzarini dans le quotidien américain.

Mais les événements auxquels nous assistons témoignent de tentatives de déplacer les Palestiniens vers l'Egypte, qu'ils y restent ou qu'ils soient réinstallés ailleurs.

Philippe Lazzarini, chef de l'Unrwa

16h22
Humanitaire

L'OMS adopte une résolution pour réclamer une aide immédiate pour Gaza

Le Conseil exécutif de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) adopte par consensus une résolution réclamant une aide humanitaire immédiate pour Gaza.  Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a échoué à exiger un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, du fait du veto des États-Unis, les 34 pays membres du Conseil exécutif de l'OMS appellent tous au "passage immédiat, durable et sans entrave de l'aide humanitaire" dans la bande de Gaza.

16h07
Conflit armé

Aucun otage ne sortira "vivant" de Gaza sans "négociation" affirme le Hamas

Le Hamas prévient qu'aucun des otages enlevés lors de l'attaque du 7 octobre et encore retenus dans la bande de Gaza n'en sortirait "vivant" sans négociation et sans "répondre aux exigences" du mouvement palestinien.

"Ni l'ennemi fasciste et sa direction arrogante, ni ses soutiens, ne pourront récupérer leurs prisonniers vivants sans un échange et une négociation, et sans répondre aux exigences de la résistance", déclare le porte-parole de la branche armée du mouvement, Abou Obeida, dans une vidéo.

14h42
Conflit armé

Des soldats israéliens blessés après une attaque de drones du Hezbollah

Plusieurs soldats israéliens ont été blessés après une attaque de drones du Hezbollah lancée depuis le sud Liban, annonce l'armée israélienne, qui a échangé des tirs avec le mouvement libanais pro-iranien et allié du Hamas palestinien. "Deux soldats de l'armée israélienne ont été blessés, et un certain nombre d'autres soldats ont été légèrement blessés par des éclats d'obus et par l'inhalation de fumée", indique l'armée dans un communiqué, ajoutant que les soldats avaient été transportés à l'hôpital.

Le bouclier antimissile israélien a également abattu deux "cibles aériennes suspectes venant du Liban", selon ce communiqué.  L'armée israélienne ne précise pas si les soldats ont été blessés par des débris ou par une frappe de drone. 

13h24
Communiqué d'Israël

Netanyahu exprime son "mécontentement" à Poutine sur le vote russe à l'ONU

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait part dimanche au président russe Vladimir Poutine de son "mécontentement" après le vote de la Russie au Conseil de sécurité de l'ONU en faveur d'un cessez-le-feu entre le Hamas palestinien et Israël à Gaza.

"Le Premier ministre a exprimé son mécontentement au sujet des positions contre Israël adoptées par les délégués russes à l'ONU et dans d'autres forums", affirme un communiqué du bureau de Benjamin Netanyahu, à l'issue d'un entretien téléphonique entre les deux dirigeants. 

netanyahu

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu assiste à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le dimanche 10 décembre 2023. @Ronen Zvulun/ via AP.

12H53
Israël se justifie

L'armée israélienne justifie le déshabillage de Palestiniens détenus

L'armée israélienne a invoqué des raisons de sécurité pour justifier que soient déshabillés des Palestiniens détenus à Gaza, présentés comme des combattants du Hamas, ce que dément le mouvement palestinien dénonçant des "mensonges".

Des images diffusées ces derniers jours par les télévisions israéliennes et devenues virales sur les réseaux sociaux, montrent des hommes vêtus de leurs seuls sous-vêtements, agenouillés dans une rue ou un remblai de sable, sous la garde de militaires israéliens.

Sur les réseaux sociaux, certains ont dénoncé des "atteintes à la dignité" de prisonniers, contraires au droit international, d'autres ont affirmé reconnaître des amis ou collègues, non membres du Hamas, sur les images.

L'armée israélienne "arrête et interroge" des suspects dans la bande de Gaza, a indiqué dimanche à la presse son porte-parole Daniel Hagari. "Ceux qui s'avèrent ne pas prendre part à des activités terroristes sont libérés" et "les détenus sont traités conformément au droit international".

"Il est souvent nécessaire que les suspects de terrorisme retirent leurs vêtements afin que ceux-ci soient fouillés et pour être sûr qu'ils ne dissimulent pas une ceinture d'explosifs ou d'autres armes", a-t-il expliqué.

 

9H47

La guerre à Gaza a un impact "catastrophique" sur la santé, selon le patron de l'OMS

La guerre à Gaza entre Israël et le Hamas a un impact "catastrophique" sur la santé, a affirmé dimanche Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il s'exprimait à l'ouverture d'une réunion spéciale de l'OMS sur les conditions sanitaires dans les terrritoires palestiniens.

OMS

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), assiste à une réunion des ministres de la Santé du G20 à Gandhinagar, en Inde, le vendredi 18 août 2023. @AP Photo/Ajit Solanki.

L'impact du conflit sur la santé est catastrophique et  les agents de santé font de leur mieux dans des conditions inimaginables.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, patron de l'OMS

 

9H47
Drones abattus

Une frégate française abat en mer Rouge deux drones venant du Yémen

Une frégate française patrouillant en mer Rouge a abattu dans la nuit deux drones provenant du nord du Yémen, territoire sous contrôles des rebelles Houthis qui menacent de perturber le trafic sur cette voie maritime stratégique dans le cadre du conflit entre Israël et le Hamas.

L'état-major des armées a indiqué dans un communiqué que la frégate multi-missions Languedoc, qui opère en mer Rouge, avait abattu ces drones qui se dirigeaient vers elle. 

"L'interception et la destruction de ces deux menaces caractérisées" ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, à 110 kilomètres des côtes yéménites, à la hauteur de Hodeida, port du nord du Yémen sous contrôle des rebelles Houthis.

Ces derniers ont menacé samedi d'attaquer tout navire dans la mer Rouge se dirigeant vers Israël si la population de la bande de Gaza ne recevait pas une aide d'urgence. 

 

8H26
Déclaration du Qatar

Les efforts "se poursuivent" en vue d'une trêve

Les efforts de médiation pour obtenir un cessez-le-feu dans la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza se poursuivent en dépit des bombardements israéliens incessants qui "réduisent les possibilités" d'un résultat positif, a affirmé dimanche le Premier ministre du Qatar.

"Nos efforts, déployés par l'Etat du Qatar conjointement avec nos partenaires, se poursuivent. Nous n'abandonnerons pas", a assuré Mohammed ben Abdelrahmane Al-Thani lors du Forum de Doha. Il a cependant reconnu que "la poursuite des bombardements réduit ces possibilités".

8H06
"Divisions géostratégiques"

Antonio Guterres déplore la "paralysie" de l'ONU

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déploré dimanche la "paralysie" des Nations unies face à la guerre entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, disant regretter que le Conseil de sécurité n'ait pas voté en faveur d'un cessez-le-feu. 

guterres

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, s'exprime lors du Sommet des Nations Unies sur le climat COP28, le vendredi 1er décembre 2023, à Dubaï, aux Émirats arabes unis. @Photo AP/Joshua A. Bickel.

S'exprimant devant le Forum de Doha au Qatar, Antonio Guterres a estimé que le Conseil de sécurité était "paralysé par des divisions géostratégiques", compromettant ainsi sa capacité à trouver des solutions à la guerre. 

"L'autorité et la crédibilité du Conseil de sécurité ont été gravement compromises" par sa réponse tardive au conflit, une atteinte à sa réputation aggravée par le veto opposé vendredi par les États-Unis à une résolution appelant à un cessez-le-feu à Gaza, a-t-il encore dit.

5H09
Raids aériens

Crainte pour les civils

Dans le sud de la bande de Gaza, des centaines de milliers de personnes tentent désespérément de se protéger.

Gaza

Des Palestiniens regardent les maisons détruites lors du bombardement israélien de la bande de Gaza à Rafah, le 9 décembre 2023. @AP Photo/Fatima Shbair.

Tôt dimanche, l'aviation israélienne a mené des "raids aériens très violents" près de Khan Younès, et sur la route entre cette ville et celle de Rafah, près de la frontière avec l'Egypte, a indiqué l'administration du Hamas. Un journaliste de l'AFP a pu constater les frappes dans le sud de Gaza.

Quelques heures plus tard, une source proche des branches militaires du Hamas et du Jihad islamique a indiqué à l'AFP que les deux mouvements étaient impliqués dans "de violents affrontements" autour de Khan Younès.  

gaza

Un avion de combat israélien lance des fusées éclairantes alors qu'il survole la bande de Gaza, le 9 décembre 2023. @AP Photo/Leo Correa.

L'armée israélienne a dit avoir "intensifié" ses opérations dans ces secteurs du sud de la bande de Gaza. "Nous devons accentuer la pression", a lancé son chef d'état-major de l'armée Herzi Halevi, faisant état d'un nombre croissant de combattants du Hamas "tués".

Qui anime ce direct ?

AFP