05h23

DIRECT - Volodymyr Zelensky présent sur les lignes de défense dans le nord-est

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'est rendu ce mardi 09 avril sur des lignes de défenses fraîchement creusées dans la région de Kharkiv, dans le nord-est, où les attaques et bombardements russes se multiplient, a annoncé la présidence. Les horaires sont donnés en temps universel.

Partager
Image
Zelensky

Sur cette photo fournie par le Bureau de presse présidentiel ukrainien, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy inspecte les lignes de fortification dans la région de Kharkiv, en Ukraine, le mardi 9 avril 2024. 

© Bureau de presse présidentiel ukrainien via AP
8
nouvelle(s) publication(s)
20H08
Débats sur la centrale nucléaire de Zaporijjia

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) convoque un conseil extraordinaire ce jeudi 11 avril

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé une réunion dans deux jours du Conseil des gouverneurs, à la demande de Moscou et de Kiev, qui s'accusent d'attaques de drones sur la centrale nucléaire de Zaporijjia.

La rencontre, prévue jeudi à 15H00 (13H00 GMT) au siège de Vienne, intervient "après la réception de deux lettres distinctes, de la Russie puis de l'Ukraine", a précisé l'instance onusienne dans un communiqué.

L'actuel président du Conseil, l'ambassadeur argentin Holger Martinsen, explique avoir pris cette décision "au vu de la nature urgente des requêtes", selon une note confidentielle consultée par l'AFP.

18H00
PEINE DE PRISON EN RUSSIE

En Russie, une alliée de Navalny écope d'un rallongement de sa peine

Un tribunal russe alourdit de sept à neuf ans et demi la peine de prison prononcée contre une alliée d'Alexeï Navalny, mort en détention en février, ont rapporté l'équipe de l'opposant russe et des médias.

Lilia Tchanycheva, experte comptable et ancienne coordinatrice de l'équipe d'Alexeï Navalny à Oufa dans l'Oural, a été reconnue coupable en juin 2023 d'avoir créé une "organisation extrémiste" et été condamnée à sept ans et demi d'emprisonnement.

La Cour suprême du Bachkortostan, république russe dont Oufa est le chef-lieu, a alourdi cette sentence à neuf ans et demi après une audience à huis clos, a rapporté le média indépendant SOTAVisio. La plupart des alliés d'Alexeï Navalny ont quitté la Russie après que la justice a déclaré ses organisations "extrémistes". D'autres ont écopé de lourdes peines de prison. Depuis le début de l'invasion en Ukraine, des dizaines de milliers de Russes ont été arrêtés pour avoir manifesté leur désaccord avec l'offensive en Ukraine et de nombreux ont été lourdement condamnés.

17H03
VISITE DE ZELENSKY

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'est rendu sur des lignes de défenses fraîchement creusées dans la région de Kharkiv, dans le nord-est

En visite sur des positions en train d'être établies dans la région de Kharkiv, frontalière de la Russie, Volodymyr Zelensky a souligné que la zone était "très importante".

"Nous devons être préparés. Et les Russes doivent voir qu'on est prêt à se défendre. Je veux que notre peuple sache que l'Ukraine est préparée si l'ennemi attaque", a-t-il dit selon le compte Telegram de la présidence, qui ne précise pas quand sa visite a eu lieu. Dans son allocution du soir, Zelensky a répété qu'il était "très important de renforcer cette direction" afin que les Russes "voient que Kharkiv se renforce".

Les troupes ukrainiennes font face depuis des mois à des assauts dans le district de Koupiansk de la région de Kharkiv, tandis que la capitale régionale du même nom, deuxième ville du pays, est sans cesse bombardée, notamment ses infrastructures énergétiques, ce qui entraîne des coupures d'électricité d'ampleur.

12h21
Attaque ukrainienne

Deux morts dans la région russe de Briansk

Une femme et un enfant ont été tués mardi dans un bombardement ukrainien ayant visé le village de Klimovo dans la région russe de Briansk, frontalière de l'Ukraine, a annoncé le gouverneur régional.

"La frappe a touché le centre même du village. Malheureusement, il y a des morts: une femme et un enfant", a indiqué sur Telegram Alexandre Bogomaz, rapportant que trois personnes ont été blessées.

12h03
Recyclage

Washington a envoyé en Ukraine des armes et munitions iraniennes saisies

L'armée américaine a annoncé avoir transféré le 4 avril à l'Ukraine des armes et munitions de petit calibre initialement envoyées par l'Iran aux rebelles Houthis du Yémen mais saisies par Washington et ses alliés.

(Re)voir → Ukraine : les munitions se font rares

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Cet envoi à Kiev, qui manque de munitions dans sa guerre face à la Russie, inclut plus de 5 000 fusils d'assaut AK-47, des mitraillettes, des fusils de précisions, des lance-grenades et plus de 500.000 cartouches de fusil, a précisé le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom), dans un communiqué sur X (ex-Twitter).

11h24
VISER LES INFRASTRUCTURES

Attaque contre un centre d'aéronautique

Selon nos confrères du journal Le Monde, deux drones ont frappé le Centre de formation aéronautique de Borissoglebsk, dans l’oblast de Voronej, à l'est de la Russie, dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 avril. Cette usine assure la peoduction et la réparation de plusieurs types de missiles air-air, c'est-à-dire des projectiles tirés depuis un aéronef dans le but de détruire une cible aérienne.

Selon Alexandre Goussev, le gouverneur de la région, les défenses antiaériennes russes ont détruit « un drone de type avion ». 

Cependant, des vidéos diffusées sur Telegram semblent indiquer que deux drones ont frappé le Centre de formation aéronautique, et non pas un. Selon le média indépendant Astra, « le principal atelier de production de l’usine aéronautique" aurait été touché. 

Selon le site de l’Ukrainska Pravda et Radio Svoboda, cités par Le Monde, cette attaque aurait été menée par le service de renseignement militaire ukrainien (GUR).   

06h02
Renforcement des liens

La Chine veut "renforcer la coopération stratégique" avec la Russie

Pékin souhaite "renforcer la coopération stratégique" avec Moscou a assuré le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi à la faveur d'une rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe est arrivé lundi en Chine pour une visite officielle de deux jours. Pékin et Moscou ont intensifié leur coopération économique et leurs contacts diplomatiques ces dernières années et leur partenariat stratégique n'a fait que se renforcer depuis l'invasion de l'Ukraine. 

(Re)voir → Ukraine : quel est le rôle de la Chine dans le conflit russo-ukrainien ?

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Le sujet de la guerre aurait été abordé par les deux hommes : la Chine, qui se présente comme une partie neutre dans le conflit, prône un règlement politique pour mettre fin aux combats. Elle appelle au respect de l'intégrité territoriale de tous les États, Ukraine comprise, mais n'a jamais publiquement condamné la Russie pour son opération militaire, le représentant de Pékin profitant de sa visite pour réitérer le soutient de Pékin à Moscou. 

"La Chine soutiendra le développement stable de la Russie sous la direction de Poutine", a promis Wang Yi, selon l'agence de presse russe RIA Novosti. "Pékin et Moscou continueront à renforcer la coopération stratégique sur la scène mondiale et à s'apporter mutuellement un soutien de poids", a ajouté le ministre chinois.

05h37
Bouc émissaire de l'ONU ?

Sergueï Lavrov critique les "sanctions illégales" occidentales

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a critiqué les "sanctions illégales" occidentales contre la Russie et d'autres pays, lors d'une rencontre avec son homologue chinois Wang Yi à Pékin. 

L'Occident "impose des sanctions illégales contre un certain nombre d'États, la Russie en fait partie bien sûr", a affirmé M. Lavrov en conférence de presse, ajoutant que "cette politique est en train d'être appliquée activement également contre (la Chine)". 

(Re)lire → Russie : qui est Sergueï Lavrov, le négociateur de Poutine ?

 

Qui anime ce direct ?

Benjamin Beraud