Direct démarré le 26 juin 2024 à 5H40

DIRECT - Washington presse Israël d'éviter une escalade au Liban

C'est le scénario cauchemar que les États-Unis et d'autres cherchent à tout prix à éviter : que la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza ne déborde au Liban avec le risque d'une conflagration régionale. Les horaires sont affichés en temps universel.

Partager
Image
liban

De la fumée s'élève entre les maisons de la ville frontalière de Metula, au nord d'Israël, touchée par les bombardements du Hezbollah. Marjayoun, au Liban, le samedi 22 juin 2024. 

@Photo AP/Hussein Malla
7
nouvelle(s) publication(s)
18h58
couloir maritime

Seules 1000 tonnes d'aide envoyées à Gaza depuis Chypre distribuées, selon des responsables américains

Seulement 1000 tonnes d'aide sur les 7000 envoyées par mer depuis Chypre dans la bande de Gaza ont été distribuées dans le territoire palestinien ravagé par la guerre, ont indiqué des responsables humanitaires américains sur l'île méditerranéenne. 

Les 6000 autres tonnes, en lieu sûr, n'ont pas encore été distribuées en raison des violences et des risques de pillage, ont précisé ces responsables à la presse. 

Un couloir maritime reliant Chypre à la bande de Gaza a été ouvert en mars dans l'espoir d'accroître l'aide à la population du territoire, où une guerre oppose Israël au mouvement islamiste palestinien Hamas depuis octobre dernier. 

La situation humanitaire y est catastrophique et l'aide arrivée par voie terrestre ou aérienne est loin de suffire aux énormes besoins des 2,4 millions d'habitants de Gaza. 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h34
"potentiellement apocalyptique"

La propagation au Liban de la guerre au Moyen-Orient "potentiellement apocalyptique" selon le chef des Affaires humanitaires de l'ONU

Le chef des Affaires humanitaires de l'ONU, Martin Griffiths, a prévenu  qu'une extension au Liban de la guerre livrée par Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza serait "potentiellement apocalyptique".

"Je vois cela comme l'étincelle qui mettra le feu aux poudres... C'est potentiellement apocalyptique", a mis en garde à Genève devant des journalistes Martin Griffiths, dont le mandat se termine à la fin du mois. Les conséquences éventuelles sont "imprévisibles", a-t-il ajouté.

Un conflit impliquant le Liban "gagnera la Syrie... gagnera les autres" territoires de la région, a-t-il dit. "Il aura évidemment des conséquences à Gaza, et évidemment il aura un impact sur la Cisjordanie", a-t-il dit. "C'est très alarmant".

Depuis que la guerre a éclaté à Gaza il y a neuf mois "elle nous a montré un degré nouveau de tragédie et de cruauté", a dit Martin Griffiths. "Mais nous craignions tous que cela puisse n'être que le début".

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
11H02
37.718 morts (Hamas)

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un nouveau bilan

Le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas, mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza, a annoncé mercredi un nouveau bilan de 37.718 morts dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre avec Israël, il y a plus de huit mois.
 

Au moins 60 personnes ont été tuées ces dernières 24 heures, a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que 86.377 personnes avaient été blessées dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.
 

gaza

Des personnes en deuil portent le corps de leur proche tué lors du bombardement israélien de la bande de Gaza, lors de ses funérailles à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le lundi 24 juin 2024. 

@AP Photo/Jehad Alshrafi
9H41
Combats à Rafah

Raids meurtriers et combats à Gaza

L'armée israélienne a mené de nouveaux bombardements meurtriers dans la bande de Gaza et livré des combats au Hamas à Rafah, à l'heure où les Etats-Unis ont averti Israël qu'une guerre contre le Hezbollah libanais pourrait provoquer un conflit régional.
 

Dans le nord du territoire palestinien dévasté par près de neuf mois de guerre, la défense civile locale a déclaré que trois enfants et une femme avaient été tués tôt le matin dans une frappe israélienne ciblant une habitation à Beit Lahia. Des tirs de chars ont été signalés dans la ville de Gaza.
 

Gaza

Une femme tient le corps de sa fille, tuée dans un bombardement israélien sur un immeuble résidentiel du camp de réfugiés de Maghazi, devant la morgue de l'hôpital des martyrs d'al-Aqsa à Deir al Balah, dans le centre de la bande de Gaza, le mardi 25 juin 2024. 

@Photo AP/Abdel Kareem Hana

Selon des témoins, des combats ont opposé des soldats israéliens au Hamas palestinien dans l'ouest de Rafah.
 

Mais le porte-parole de la Défense civile, Mahmoud Bassal, a affirmé que les bombardements israéliens étaient moins intenses mercredi. "Seules quelques zones ont été ciblées et le reste des secteurs du territoire sont calmes" pour le moment.
 

9H25
Déclaration au Parlement

Erdogan accuse les pays occidentaux de "soutenir" une offensive israélienne au Liban

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé mercredi les pays occidentaux de "soutenir " une offensive israélienne au Liban contre le Hezbollah, soutien du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Recep Tayyip Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprime lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis à Ankara, en Turquie, le lundi 13 mai 2024. 

@AP Photo/Burhan Ozbilici


 

Il semble qu'Israël, qui a dévasté Gaza, jette désormais son dévolu sur le Liban. Nous voyons que les puissances occidentales soutiennent Israël en coulisse.

Recep Tayyip Erdogan, président turc
 

6H04
Bulldozers

Un grand fonds norvégien exclut Caterpillar de ses investissements

Le principal fonds de pension de Norvège, distinct du fonds souverain, a annoncé mercredi s'être désengagé du groupe américain Caterpillar en raison du risque d'utilisation de son matériel par l'armée israélienne à Gaza.
 

Depuis longtemps, Caterpillar fournit des bulldozers et d'autres équipements qui ont été utilisés pour démolir des maisons et des infrastructures palestiniennes afin de faire place à des colonies israéliennes.

Kiran Aziz, responsable des investissements responsables au sein de KLP

"Il a également été allégué que l'équipement de l'entreprise était utilisé par les forces de défense israéliennes dans le cadre de leur campagne militaire à Gaza à la suite de l'attaque du Hamas le 7 octobre de l'année dernière", a ajouté la dirigeante.
 

Pour ces deux raisons, Caterpillar "pourrait contribuer aux violations des droits de l'homme et du droit international en Cisjordanie et à Gaza", estime le fonds de pension.
 

5H53
"Solution diplomatique"

Visite à Washington du ministre israélien de la Défense

C'est le scénario cauchemar que les États-Unis et d'autres cherchent à tout prix à éviter : que la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza ne déborde au Liban avec le risque d'une conflagration régionale.
La visite à Washington cette semaine du ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a été l'occasion pour les plus hauts responsables américains de le rappeler, et de prôner à nouveau une solution diplomatique.

yoav gallant

Le secrétaire à la Défense Lloyd Austin, à droite, et le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant, deuxième à partir de la gauche, s'assoient pour une réunion au Pentagone à Washington, le mardi 25 juin 2024.

@Photo AP/Susan Walsh


"Une autre guerre entre Israël et le Hezbollah pourrait facilement devenir une guerre régionale, avec des conséquences désastreuses pour le Moyen-Orient", a averti mardi le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, en recevant son homologue israélien au Pentagone.
"La diplomatie est de loin le meilleur moyen d'éviter une nouvelle escalade", a-t-il ajouté.
Yoav Gallant a, pour sa part, relevé que "nous travaillons en étroite collaboration pour parvenir à un accord, mais nous devons également se préparer à tous les scénarios possibles".

Re(voir) aussi : PO : la crainte d'une extension de la guerre à la frontière israélo-libanaise

Proche-orient : le Hezbollah prêt pour la guerre


La veille déjà, le secrétaire d'État américain Antony Blinken avait insisté auprès du ministre israélien sur "l'importance d'éviter une nouvelle escalade du conflit et de parvenir à une solution diplomatique qui permette aux familles israéliennes et libanaises de rentrer chez elles", selon un communiqué.
L'émissaire du président américain Joe Biden, Amos Hochstein, avait jugé "urgente" la semaine dernière une désescalade entre Israël et le Hezbollah, parlant de "situation grave".

 

Qui anime ce direct ?

AFP