Direct débuté dimanche 19 mai à 10h00 TU

RDC : ce que l'on sait de la tentative de coup d'État déjouée à Kinshasa

Dimanche 19 mai, l'armée congolaise a annoncé avoir déjoué une tentative de coup d'État à Kinshasa, selon une déclaration lue par le porte-parole des FARDC à la télévision nationale. La situation est sous contrôle, selon les autorités congolaises.

 

Les horaires sont affichées en temps universel (TU).

Partager
Image
ekenge kinshasa

Capture écran d'une vidéo du général Sylvain Ekenge, porte-parole des FARDC, lors de son message diffusé à la télévision nationale conngolaise , le 19 mai 2024.

RTNC
9
nouvelle(s) publication(s)
10h00
analyse

Une tentative de coup d'État mal préparée et mal organisée : réactions

Premières analyses de deux spécialistes de la RDC dans le Journal Afrique de TV5MONDE du dimanche 19 mai : Christophe Rigaud, journaliste et fondateur du média Afrikarabia.com et Christian Moleka, politologue congolais depuis Kinshasa.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
04h30
Communiqué

L'UA condamne "fermement" la tentative de putsch

Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a condamné "fermement" la "tentative de coup d'État" en République démocratique du Congo (RDC) que l'armée a dit la veille avoir déjouée.

"Il se réjouit que l'ensemble des responsables des institutions républicaines soient sains et saufs" et condamne "tout recours à la force pour changer l'ordre constitutionnel dans tout État africain quel qu'il soit", selon un communiqué de l'UA.

Tweet URL
20H59
PROFIL DES AUTEURS

Plusieurs Américains et un Britannique seraient parmi les auteurs, selon le porte-parole de l'armée

Le porte-parole de l'armée de République démocratique du Congo a affirmé que plusieurs Américains, dont "deux Blancs", et un Congolais "naturalisé britannique", figuraient parmi les auteurs de la tentative de putsch déjouée dimanche matin à Kinshasa.

Une quarantaine d'assaillants ont été arrêtés tandis que quatre autres, dont leur chef, "un certain Christian Malanga, un Congolais naturalisé américain", ont été "neutralisés définitivement" (tués) par les forces de sécurité, a précisé dans la soirée à la télévision nationale le général Sylvain Ekenge, porte-parole des Forces armées de RDC (FARDC).

16h00
profil

Qui est Christian Malanga, le meneur de la tentative de coup d'État déjouée ?

Plusieurs heures après l'annonce de la tentative du coup d'État déjouée tôt le matin ce dimanche, l'identité du meneur n'avait toujours pas été révélée par les autorités congolaises. Pourtant son visage et son nom circulent déjà sur les réseaux sociaux et les sites d'informations congolais. 

Il s'agit de Christian Malanga, un Congolais de la diaspora. C'est sur son compte Facebook que la vidéo de l'attaque du Palais de la Nation à Kinshasa a été diffusée. On le voit en treillis militaire, avec une arme automatique, coiffé d'un béret rouge, s'exprimer plusieurs fois en français, en anglais et surtout en lingala à la tête de dizaines d'hommes et arborant le drapeau du Zaïre, l'ancien nom de la RDC, de fond vert avec un cercle jaune au centre et à l'intérieur un bras qui tient un flambeau rouge.

Âgé de 41 ans, Christian Malanga est un membre de la diaspora congolaise, entrepreneur et homme politique. Il est le fondateur du Parti congolais uni (UCP), un petit parti qui vise à mettre en réseau la diaspora congolaise à travers le monde. Il est président du mouvement "Nouveau Zaïre". 

Il est né le 2 janvier 1983 à Kinshasa. Durant son enfance, sa famille quitte le pays pour se réfugier en Afrique du Sud d'abord puis aux Etats-Unis en 1998 où il va grandir. Il y fait des études secondaires et lance plusieurs petites entreprises. Par ailleurs, il est engagé dans des organisations à but non lucratif.

En 2006, il rentre en RDC et fait son service militaire. Officier de l'armée congolaise, il occupe diverses fonctions. Ensuite, il crée une entreprise et se lance dans politique en candidat indépendant aux législatives de 2011 mais est arrêté et détenu plusieurs semaines. 

Après cette expérience, il va créer son parti UCP tourné vers la diaspora et repart aux États-Unis. Christian Malanga avait renforcé son organisation en vue de participer aux élections en RDC.

Dans la vidéo de l'attaque du Palais de la Nation, le dimanche 19 mai 2024, il se présente à la tête de soldats de la diaspora venus avec leurs enfants. Il prétend en avoir marre et vouloir mettre fin aux souffrances endurées dans le pays. Il dénonce Félix Tshisekedi, le président congolais et Vital Kamerhe, le vice-Premier ministre et ministre de l'Économie, pour leur gestion.

Selon le porte-parole de l'armée congolaise, le meneur des assaillants a été neutralisé. 

14h
Lucy Tamlin

L'ambassadrice des États-Unis se dit "très préoccupée" par l'implication présumée de citoyens américains

Selon des rumeurs et images qui circulent sur les réseaux sociaux, des Américains se trouvaient parmi les assaillants du Palais de la Nation. Sur des vidéos montrant des assaillants faits prisonniers par les FARDC, on voit un homme blanc. Le porte-parole de l'armée congolaise a parlé d'étrangers impliqués dans la tentative de coup d'État sans préciser la nationalité.  

L'ambassadrice des États-Unis à Kinshasa, Lucy Tamlin, a réagi sur son compte X. Elle se dit "très préoccupée par les rapports faisant état de citoyens américains prétendument impliqués".

Et d'ajouter : "Soyez assurés que nous coopérerons avec les autorités de la RDC dans toute la mesure du possible" dans les enquêtes.

Tweet URL

 

13h30
Brazzaville

"Un obus provenant de Kinshasa s'est malencontreusement abattu sur Brazzaville"

La tentative de coup d'État déjouée à Kinshasa dimanche 19 mai a impacté "malencontreusement" la capitale congolaise voisine de Brazzaville. 

Selon un communiqué officiel diffusé ce jour, "le gouvernement de la République du Congo informe l'opinion nationale et internationale du fait que suite aux évènements survenus tôt ce matin en République démocratique du Congo (RDC), un obus en provenance de Kinshasa s'est malencontreusement abattu à Brazzaville, dans l'arrondissement des 2 Bacongo, précisément dans le quartier M'Pissa, dans la zone dite des Trois Francs."

Le projectile et les éclats ont touchés 14 parcelles en tout, des personnes ont été blessées légèrement, l'une a été prise en charge à l'hopital.

Les autorités de Brazzaville tiennent à rassurer la population qu'il s'agit "d'un incident isolé".

 

13h15
kinshasa

Ce que montre la vidéo de l'attaque du Palais de la Nation diffusée par les assaillants

Une vidéo de l'attaque du Palais de la Nation de Kinshasa lors de la tentative de coup d'État déjouée annoncée par l'armée congolaise avait été diffusée en direct sur Facebook. 

Alors qu'il fait encore nuit, on voit dans la cour du Palais de la Nation des hommes armés en tenue militaire pénétrer dans ce bâtiment officiel et dégrader les lieux.

Le drapeau du Zaïre, ancien nom de la République démocratique du Congo, qui fut adopté de 1971 à 1997, est arboré par les assaillants. 

On les entend dire en français et en anglais "Félix dégage", en référence au président Tshisekedi et parlent d'un "New Zaïre". Selon des sites d'informations congolais, ces hommes affirment être de la diaspora et conspuent la gestion du pays par Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi.

A leur tête, se trouve un homme en béret rouge qui prend souvent la parole en lingala. Il s'agit de Christian Malanga, congolais de la diaspora installé aux États-Unis. C'est sur un compte Facebook à son nom que la vidéo a été diffusée en direct. 

Selon l'armée congolaise, le meneur a été neutralisé.

11h
kinshasa

Des morts dans l'attaque du domicile du ministre de l'Économie Vital Kamerhe

En tout début de matinée, des informations avaient commencé à circuler sur les réseaux sociaux, évoquant une attaque contre le domicile du Vice Premier ministre et ministre de l'Économie Vital Kamerhe, dans la commune de la Gombe, par des hommes armés, dont certains se seraient ensuite rendus au palais de la Nation à proximité qui abrite les bureaux du président Félix Tshisekedi.

Il y a eu "une attaque armée" ce dimanche matin chez le ministre de l'Économie, a notamment écrit sur X l'ambassadeur du Japon à Kinshasa, Hidetoshi Ogawa. M. Kamerhe "n'a pas été touché (...) Deux policiers et un assaillant sont morts d'après des sources informées", avait-il ajouté. 

Tweet URL

L'ambassade de France avait de son côté évoqué sur son site Internet des "tirs d'armes automatiques" dans le quartier, en demandant à ses ressortissants d'éviter le secteur.

ambassade france kinshasa

Message à la communauté française en RDC sur le site web de l'Ambassade de France, 19 mai 2024.


 

10H
KINSHASA

Les autorités congolaises annoncent avoir déjoué une tentative de coup d'État

Le porte-parole des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), le général Sylvain Ekenge, a annoncé ce dimanche 19 mai dans un message diffusé à la télévision nationale congolaise (RTNC) qu'une tentative de coup d'État avait été déjouée à Kinshasa.

"La République Démocratique du Congo porte à la connaissance de l'opinion nationale et internationale qu'une tentative de coup d'État a été étouffée dans l'oeuf par les forces de défense et de sécurité, déclare le général Ekenge. 

Cette tentative a impliqué des étrangers et des Congolais. Ces étrangers et Congolais ont été mis hors d'état de nuire, leur chef y compris. Les FARDC demandent à la population de vaquer librement et tranquillement à ses occupations. Les forces de défense et de sécurité ont la parfaite maîtrise de la situation. Nous y reviendrons avec force détail et images à l'appui."

Le porte-parole du gouvernement congolais et ministre de la communication Patrick Muyaya a partagé sur son compte X la vidéo de la déclaration du général Sylvain Ekenge.

Tweet URL

 

Qui anime ce direct ?