Direct débuté à 4h30

Guerre en Ukraine : la Russie cible les infrastructures céréalières

Des responsables américains et des experts ont relevé une percée ukrainienne dans l'oblast de Zaporijjia ainsi que le renfort de brigades jusqu'alors en réserve. De nouvelles frappes nocturnes sur la ville d'Odessa ont causé la mort d'une personne et endommagé des infratsructures portuaires, rapportent les autorités locales. De son côté, le président russe, Vladimir Poutine, reçoit les représentants africains lors d'un deuxième sommet Russie-Afrique, à Saint-Pétersbourg. 

 

Les horaires sont affichés en temps universel (TU). 

Partager
Image
guerre en Ukraine céréales blé russie

Olha, une citoyenne ukrainienne, se dresse parmi les débris d'un bâtiment de stockage agricole. Il a été détruit lors d'une attaque russe dans la région d'Odessa, en Ukraine, le 21 juillet 2023.

AP/Libkos
28
nouvelle(s) publication(s)
19h40
cathédrale d'odessa

L'autel de la cathédrale de la Transfiguration à Odessa "complètement détruit".

Plus grande cathédrale orthodoxe d'Odessa, dont le centre historique a été inscrit en début d'année par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité, l'édifice a été endommagé dimanche pendant une vague de bombardements des forces russes. Selon la présidence, "l'autel a été complètement détruit et la structure de soutien du bâtiment a été endommagée".

Fondée il y a plus de 200 ans et détruite par les Soviétiques en 1936, la cathédrale de la Transfiguration a été reconstruite au début des années 2000 grâce à des dons. Elle avait été consacrée en 2010 par le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe, Kirill. L'édifice relève de l'Eglise orthodoxe ukrainienne rattachée au patriarcat de Moscou. Cette branche a rompu ses liens avec la Russie après l'invasion de février 2022.

Le Kremlin a démenti avoir pris pour cible cet édifice, assurant que les destructions ont été provoquées par des missiles antiaériens ukrainiens, tirés pour intercepter les roquettes russes qui s'abattaient sur la ville.

19h28
zelensky à odessa

Zelensky a visité à Odessa la cathédrale touchée lors d'un bombardement russe.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est rendu à Odessa, grand port de la mer Noire visé à plusieurs reprises par la Russie. Il en a profité pour visiter la cathédrale de la Transfiguration, endommagée lors d'un récent bombardement russe.

"Volodymyr Zelenskyy a inspecté les destructions dans la cathédrale de la Transfiguration causées par les récents bombardements massifs russes sur les infrastructures civiles et le centre historique d'Odessa", a indiqué la présidence ukrainienne dans un communiqué.

19h19
poignée de main refusée

Disqualifiée pour avoir refusé de serrer la main d'une escrimeuse russe, l'Ukrainienne Olga Kharlan se défend.

"Nous ne leur serrerons jamais la main", a insisté l'escrimeuse ukrainienne Olga Kharlan. L'athlète a été disqualifiée jeudi 27 juillet des Mondiaux d'escrime qui se déroulent à Milan en Italie. Elle a été sanctionnée pour ne pas avoir échangé de poignée de main avec son adversaire russe Anna Smirnova, qu'elle avait battue. 

Il y a quelque chose de plus important que les médailles : mon pays, ma famille. Je ne pouvais tout simplement pas lui serrer la main. Je ne souhaite à personne de se trouver dans ma situation ni celle de mon pays. J'espère qu'un jour les gens comprendront.
Olga Kharlan, escrimeuse ukrainienne

19h15
progression

L'armée ukrainienne a repris un village aux forces russes sur le front Sud.

L'armée ukrainienne a repris aux forces russes le village de Staromaïorské, sur le front Sud, où les forces de Kiev ont accentué leur contre-offensive ces derniers jours, a annoncé la vice-ministre de la Défense Ganna Maliar.

"Staromaïorské dans la région de Donetsk a été libérée. Nos défenseurs mènent actuellement des opérations de nettoyage" des troupes russes, a-t-elle déclaré sur Telegram. Il s'agit de l'un des premiers résultats tangibles de l'offensive ukrainienne dans ce secteur du front depuis juin. Les troupes de Kiev y avaient déjà repris plusieurs villages sur le saillant de Vremivka, une zone difficile à défendre pour l'armée russe et qui se trouve encore à plusieurs kilomètres des principales lignes de défense des forces de Moscou.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a diffusé une vidéo sur Telegram montrant des soldats avec un drapeau ukrainien près d'un mur criblé d'éclats. "Notre Sud, nos gars, gloire a l'Ukraine !", a-t-il écrit. Sur cette vidéo, les soldats disent avoir "libéré le village de Staromaïorské".
 

Où en est la contre-offensive ukrainienne ?

L'armée ukrainienne a déclenché début juin une contre-offensive d'ampleur destinée à repousser les forces russes des territoires sous leur contrôle dans le sud et l'est.

Cette contre-offensive n'a jusqu'à présent donné que des gains modestes pour Kiev, avec la conquête de plusieurs villages et de hauteurs près de la ville dévastée de Bakhmout, l'épicentre des combats dans l'est de l'Ukraine.

Mercredi, l'armée russe a de son côté assuré avoir repoussé une attaque ukrainienne d'ampleur, impliquant plusieurs centaines de soldats, près d'Orikhiv, sur un autre secteur du front Sud.

Les troupes de Moscou sont quant à elles à l'offensive dans le nord-est, revendiquant ces derniers jours des gains territoriaux en direction de Lyman, où elles ont annoncé mardi la prise du village de Serguiïvka.
18h29
sanctions occidentales

Le soutien de la Chine limite l'effet des sanctions visant la Russie selon le renseignement américain.

Le soutien économique de Pékin à la Russie a limité l'impact des sanctions occidentales contre Moscou décrétées après l'invasion de l'Ukraine, affirme un rapport des services de renseignement américains diffusé jeudi.

La Chine "est devenue un partenaire économique encore plus crucial pour la Russie depuis l'invasion de l'Ukraine en février 2022", lit-on dans ce document diffusé par des élus démocrates. Pour sa part, Pékin assure être neutre face au conflit et n'a jamais ouvertement condamné l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Pékin "a mis en place différents mécanismes de soutien économique qui limitent l'impact des sanctions et le contrôle sur les exportations", poursuit-on de même source. La Chine a notamment augmenté ses importations énergétiques en provenance de la Russie et a fourni des conteneurs et des polices d'assurance pour assurer le transport de pétrole brut, selon ce texte.

Enfin, selon ce rapport, Pékin a probablement fourni à Moscou de l'équipement dont l'usage peut être aussi bien civil que militaire qui a servi en Ukraine, même s'il est "difficile d'établir l'étendue du soutien" offert par la Chine pour permettre à la Russie de contourner les sanctions et contrôles des exportations. Par ailleurs les échanges commerciaux payables en yuan, la devise chinoise, ont augmenté, une des méthodes permettant de contourner le système financier international.

Quelles sont les sanctions européennes contre la Russie ?

La Russie et la Chine entretiennent des relations étroites qui se sont renforcées depuis le déclenchement de l'offensive du Kremlin en Ukraine et la pluie de sanctions occidentales qui a frappé l'économie russe.

Ces sanctions occidentales, imposées après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, impliquent notamment le gel d'avoirs, ou encore d'actifs de la banque centrale de Russie.

Des sanctions économiques supposent aussi des restrictions à l'importation et à l'exportation à l'encontre de la Russie. Par exemple, l'Union européenne (UE) a interdit les importations de pétrole brut russe.
18h04
Cadeau

Poutine promet des céréales gratuites à six pays au sommet Russie-Afrique.

Vladimir Poutine a promis, au premier jour d'un sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg, de livrer gratuitement des céréales à six pays africains. Cette déclaration a lieu sur fond d'inquiétudes après la fin de l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes. Sont concernés : le Zimbabwe, la Somalie et l'Erythrée et trois pays s'étant rapprochés de Moscou ces dernières années : le Mali, la Centrafrique et le Burkina Faso.

Isolé sur la scène internationale depuis le lancement de son offensive militaire en Ukraine en 2022, le Kremlin peut toujours compter sur le soutien, ou la neutralité, de nombreux pays africains et ce sommet est vu comme un test diplomatique et politique pour Moscou.

"Notre pays peut remplacer les céréales ukrainiennes sur le plan commercial mais aussi sur celui (des livraisons humanitaires) à titre gracieux", a-t-il déclaré, affirmant que la Russie était un producteur "solide et responsable".

16h39
médecine de guerre

Les soldats blessés au cours des affrontements sont soignés près de la ligne de front.

Alors que l'armée ukrainienne continue de progresser sur le front est et sud-est, des soldats ont été blessés au cours d'affrontements avec les troupes russes. Des médecins de guerre sont mobilisés pour soigner les militaires ukrainiens blessés, notamment dans un point de stabilisation médicale de première ligne situé dans la région de Zaporijjia.

guerre en ukraine soldat blessé zaporijjia

Blessé au cours des affrontements avec les troupes russes, ce soldat ukrainien est en train de se faire soigner par des médecins de guerre. Zaporijjia, Ukraine -  jeudi 27 juillet 2023. (AP Photo/Kateryna Klochko)

AP/Kateryna Klochko

 

16h08
progressions

Les forces ukrainiennes déployées dans le sud-est.

Selon le ministère britannique de la Défense, les troupes russes continuent de progresser en Ukraine. L'offensive russe se concentre désormais au sud est du pays. Ce jeudi 27 juillet, les forces ukrainiennes étaient déployées près de Orikhiv, Vuhledar et Bakhmout. 

Tweet URL
15h52
protestations

La fédération ukrainienne d'escrime a "protesté" contre la disqualification de Kharlan et espère sa réintégration

La fédération d'escrime ukrainienne assure avoir "protesté" contre la disqualification de la sabreuse Olga Kharlan. L'athlète a été écarté de la compétition après avoi  refusé de serrer la main de son adversaire russe aux Championnats du monde à Milan après l'avoir battue, et espère sa réintégration.

"Nous avons soumis notre protestation au bureau de la Fédération internationale d'escrime. Nous attendons la prise en compte immédiate de cette protestation, afin que cette disqualification soit annulée", a déclaré aux journalistes le président de la fédération ukrainienne Mykhaïlo Illiachev.

15h12
défendre

L'Ukraine demande à ses alliés de renforcer ses défenses aériennes.

Les troupes ukrainiennes disent avoir besoin d'avions de combat américains F-16, capables de cibler les système d'armement et les navires russes utilisés pour viser le sud de l'Ukraine.

"Nous avons besoin d'une défense antimissile et aérienne. Renforcée, puissante, moderne et capable de contrer les types de missiles que l'ennemi utilise contre nous", a déclaré lors d'un entretien Natalia Goumeniouk, porte-parole du commandement "Sud" des forces ukrainiennes.

Si l'Ukraine dispose déjà de systèmes de défense occidentaux, dont le très sophistiqué Patriot américain, la Russie "améliore ses tactiques à chaque fois et ne s'arrête pas", a expliqué Mme Goumeniouk. Selon elle, Moscou tire simultanément des missiles de croisière, des missiles hypersoniques et antinavires quand "les moyens de défense sont dispersés" et que tous "ne sont pas capables de contrer cette menace".

Kiev compte par conséquent sur "la bonne volonté" de ses alliés occidentaux pour livrer des systèmes antiaériens "à temps".

14h34
blé ukrainien

L'Ukraine manque de défenses pour contrer les frappes russes sur ses infrastructures céréalières.

L'Ukraine manque de défenses antiaériennes pour protéger ses infrastructures d'exportation de céréales des frappes russes, au moment où Moscou a placé sous blocus "quasiment tous les ports" du pays, a affirmé une porte-parole de l'armée à l'AFP.

"Nous avons besoin d'une défense antimissile et aérienne. Renforcée, puissante, moderne et capable de contrer les types de missiles que l'ennemi utilise contre nous", a déclaré lors d'un entretien Natalia Goumeniouk, porte-parole du commandement "Sud" des forces ukrainiennes.

14h25
blocus

Moscou impose un bloc à "quasiment tous les ports" de l'Ukraine, déplore l'armée de Kiev.

La Russie a imposé un blocus à "quasiment tous les ports" ukrainiens, a annoncé l'armée ukrainienne à l'AFP jeudi 25 juillet.
 

13h52
JO 2024

"La Russie ne sera pas aux Jeux de Paris l'année prochaine

"Il n'y a pas de place aux Jeux olympiques pour ceux qui ont commencé cette guerre et qui ont déclenché un génocide sanglant". C'est en ces termes que le ministère ukrainien de la Défense s'est exprimé sur les réseaux sociaux jeudi 27 juillet.

Dans un an, la France va accueillir les Jeux olympiques et paralympiques dans sa capitale, Paris. Une édition à laquelle la Russie a prévu de participer. Le CIO avait "recommandé" fin février 2022 l'exclusion des Russes et Bélarusses des compétitions internationales en raison de l'invasion de l'Ukraine, a amorcé un tournant début décembre. Le comité a en effet affiché sa volonté "d'explorer des moyens" de les ramener dans le giron du sport mondial.

"Des dizaines de pays, des millions d'athlètes et de fans ont rejoint la campagne de protestation", indique le ministère, qui appelle au boycott de la Russie lors des JO de Paris. "Nous avons accompli cela ensemble. C'est la première victoire des Jeux olympiques de 2024".

Tweet URL
13h17
Wagner et l'Afrique

Evguéni Prigogine, le chef de la milice Wagner, aperçu au sommet Russie-Afrique de Saint-Pétersbourg.

Le président de la Russie Vladimir Poutine reçoit à Saint-Pétersbourg plusieurs chefs d'État africains à l'occasion d'un sommet entre la Russie et l'Afrique. Parmi les personnes et dirigeants du continent qui paricipent à cet événement, le chef de la milice paramilitaire Wagner Evguéni Prigojine. 

Comme l'a indiqué le journaliste du Financial Times Max Seddon, il a été photogrpahié en train de serrer la main à Freddy Mapouka, le chef du ptrocole de la République Centrafricaine. Ce dernier est présent en Russie car il accompagne le dirigeant centrafricain Faustin-Archange Touadéra, qui participe au sommet. 

Il y a un mois, Evguéni Prigojine a initié une la brève marche sur Moscou avec ses hommes. Une fois sa rébellion avortée, il devait s'exiler en Biélorussie, pays allié de Moscou, après avoir passé un accord avec le président russe Vladimir Poutine. 

Tweet URL
13h12
inflation

La sortie de la Russie de l'accord sur les céréales ukrainiennes constitue un "risque inflationniste" en zone euro indique la BCE.

La sortie de Moscou de l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes risque d'accroître les "risques inflationnistes" en zone euro, en occasionnant de nouvelles "pressions sur les coûts de l'énergie et de l'alimentation", selon la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde.

"Les risques inflationnistes incluent potentiellement de nouvelles pressions à la hausse sur les coûts de l'énergie et de l'alimentation liées à la sortie unilatérale de la Russie de l'accord céréalier", a-t-elle indiqué.

Jeudi 27 juillet, la présidente de la BCE a présenté la feuille de route de l'institution au cours d'une conférence de presse. 

Tweet URL

Qui anime ce direct ?

Avec AFP
Les faits

Moscou a multiplié les frappes sur le grand port d'Odessa et d'autres villes du sud de l'Ukraine depuis son abandon de l'accord permettant l'exportation des céréales ukrainiennes via la mer Noire. L'accord avait permis la sortie de 33 millions de tonnes de grains en un an.

Jeudi 27 juillet, Kiev a idiqué manquer de défense pour conrer les rappes de Moscou sur les infrastructures céréalières. 

La BCE, de son côté, alerte sur une situation qui pourrait accroître les "risques inflationnistes" en zone euro, en occasionnant de nouvelles "pressions sur les coûts de l'énergie et de l'alimentation".