Droits de l'homme, droits humains, militants de la liberté

Ils s'engagent, souvent au risque de perdre la vie, dans de multiples combats pour que soient respectées les libertés.
Ces hommes et femmes, simples militants ou activistes d'ONG,  sont la bête noire des dictatures et des gouvernements autoritaires.

8 : 02
"La Russie ce n'est pas seulement Poutine !", rappelle Anastasia Garina, directrice exécutive de l'ONG "Memorial", co-lauréate du prix Nobel de la...
1 : 46
Londres convoque le chargé d'affaires chinois au lendemain du passage à tabac d'un manifestant hongkongais devant le consulat de Chine à Manchester....
Le Mali travaille à un nouveau code pénal dans lequel les "actes contre-nature" pourraient être poursuivis. De lourdes peines sont envisagées. Un...
Manifestation pour le climat dans le centre de New York, à Manhattan, le 23 septembre 2022. Sur les pancartes "non au projet EACOP", le pipeline géant de Ttal en Afrique de l'Est.
Six ONG ont sommé le groupe énergétique français TotalEnergies au tribunal le 12 octobre prochain. En cause, son mégaprojet...
<p>"Participer ne signifie pas fermer les yeux et cautionner", a réagi samedi la Fédération française de football (FFF), critiquée par des ONG pour son attentisme supposé sur la question des travailleurs migrants au Qatar, pays hôte de la prochaine Coupe du monde.<br />
AP Photo/Michel Euler</p>
"Participer ne signifie pas fermer les yeux et cautionner", a réagi le 24 septembre la Fédération française de football (FFF)....
2 : 58
En Iran, depuis la mort de Mahsa Amini à 22 ans entre les mains de la police des mœurs, les manifestations se multiplient dans tout le pays. La...
Salma Al-Chehab, 34 ans, est une étudiante doctorante saoudienne inscrite à l’université de Leeds au Royaume-Uni. Engagée pour les droits des femmes, elle a été arrêtée à Riyad avant d’être condamnée à 34 ans de prison par un tribunal saoudien qui l’accuse de “trouble à l’ordre public”. <br />
 
Doctorante à l'université britannique de Leeds, la Saoudienne Salma Al-Chehab a été arrêtée pendant des vacances dans son pays d’origine. Un tribunal saoudien vient de la condamner à 34 ans de prison pour avoir "fourni de l'aide", via ses tweets, à des opposants politiques qui cherchent à "troubler l'ordre public". La communauté internationale demande sa libération.
Un Coran calligraphié sur parchemin du 9ème siècle, dans la bibliothèque Quaraouiyine de Fez. La tradition raconte que cette bibliothèque a été fondée par la fille d'un riche marchand tunisien établi à Fez, Fatima Al Fihrya, au 9ème siècle. La Quaraouiyine est considérée comme une des plus anciennes universités au monde encore en exercice par l'UNESCO.
Une blogueuse marocaine a été condamnée le 15 août à deux ans de prison ferme pour "atteinte à la religion musulmane". Elle...
3 : 01
Les cliniques qui pratiquent des avortements en Floride font face à un afflux de femmes venues des États voisins du sud-est des États-Unis. Bien que...
3 : 06
Soixante-six ans après la promulgation du Code du statut personnel en Tunisie, des femmes célèbrent la Journée des femmes. Pour ce jour férié, des...
1 : 34
Les femmes ne peuvent plus se déplacer librement en Afghanistan depuis que les talibans ont pris le pouvoir, "elles sont obligées d'être accompagnées...
Hadi Matar, 24 ans, au centre, écoute son avocat, Nathaniel Barone, à gauche, le 13 août 2022.
L'homme qui a poignardé Salman Rushdie au cou et à l'abdomen le vendredi 12 août lors d'une conférence a été présenté à un juge...
Salman Rushdie au Mississippi Book Festival, en août 2018.
L'écrivain britannique Salman Rushdie a été poignardé au cou vendredi 12 août. Il est désormais placé sous respirateur. Selon son...

Pages