Choose France: Amazon investira 1,2 milliard d'euros dans l'IA et ses entrepôts, annonce l'Elysée

Image
Le géant américain du e-commerce Amazon va investir "plus de 1,2 milliard d'euros en France" dans ses infrastructures logistique et web, avec la création de "plus de 3.000 emplois"

Le géant américain du e-commerce Amazon va investir "plus de 1,2 milliard d'euros en France" dans ses infrastructures logistique et web, avec la création de "plus de 3.000 emplois"

AFP/Archives
Partager2 minutes de lecture

Le géant américain du e-commerce Amazon va investir "plus de 1,2 milliard d'euros en France" dans ses infrastructures logistique et web, avec la création de "plus de 3.000 emplois", a annoncé dimanche l'Elysée.

Ces nouveaux investissements portent sur le développement de l'infrastructure cloud d'Amazon Web Services (AWS), surtout pour le domaine de l'intelligence artificielle (IA) générative ainsi que sur l'infrastructure logistique de distribution de colis.

Cela devrait entraîner la création de plus de 3.000 nouveaux emplois directs en CDI, a assuré l'Elysée à la veille du sommet Choose France à Versailles qui vise à promouvoir les investissements étrangers.

Amazon n'a pas répondu dimanche aux sollicitations de l'AFP, après avoir indiqué récemment ne pas avoir de commentaire "en amont de toute éventuelle annonce qui serait effectuée" lors de cette manifestation.

Le géant américain avait précédemment annoncé 2.000 créations de postes en 2024, pour atteindre 24.000 salariés en CDI dans le pays d'ici la fin de l'année, notamment dans ses centres logistiques.

Filiale clé du groupe, AWS a réalisé 25 milliards de dollars de chiffre d'affaires au premier trimestre dans le monde et capitalise sur l'appétit des entreprises pour les services d'informatique à distance et d'intelligence artificielle.

Dans le même secteur, le groupe américain IBM doit annoncer 45 millions d'euros d'investissements dans l'informatique quantique (informatique super-puissante) et une cinquantaine d'embauches d'ici 2025 sur son site de Paris-Saclay, selon une source proche du dossier.

Ces annonces s'ajoutent à d'autres faites ce week-end, dont celles de Pfizer, de PME ou de sociétés industrielles dans divers domaines (engrais, aviation, nickel, robots ménagers...).

Toutes