Pays-Bas: le fabricant de Fortnite à l'amende pour avoir poussé des enfants à l'achat

Image
L'ACM a infligé une amende de 1,1 millions d'euros

L'ACM a infligé une amende de 1,1 millions d'euros

AFP
Partager2 minutes de lecture

Les autorités néerlandaises ont infligé mardi une amende de 1,1 million d'euros à Epic Games, fabricant du populaire jeu en ligne Fortnite, estimant qu'il exploitait des enfants vulnérables et les poussait à effectuer des achats dans le jeu.

L'Autorité néerlandaise des consommateurs et des marchés (ACM) a infligé à la société deux amendes distinctes totalisant 1,1 million d'euros, après avoir constaté que les joueurs mineurs "pourraient subir des pressions de plusieurs manières pour effectuer des achats".

L'ACM a imposé la première amende pour des expressions utilisées par le jeu telles que "Obtenez-le maintenant" ou "Achetez maintenant". Les publicités incitant directement les enfants à faire des achats constituent "une pratique commerciale illégale et agressive en toutes circonstances", selon l'autorité.

La deuxième amende a été infligée pour des comptes à rebours "trompeurs" qui faisaient pression sur les enfants pour qu'ils effectuent des achats rapidement, leur faisant croire que l'article disparaîtrait à la fin du décompte – parfois à tort.

"Les vulnérabilités des enfants ont été exploitées et ils ont donc été poussés à faire des achats", a déclaré Cateautje Hijmans van den Bergh, membre du conseil d'administration de l'ACM.

"Avec cette décision, nous envoyons un signal clair : les enfants doivent pouvoir jouer à des jeux en ligne sans subir de pression indue", a-t-elle déclaré.

L’autorité a enjoint à Epic Games de se conformer à l'ordonnance d'ici le 10 juin 2024.

"Les résultats (...) contiennent des erreurs factuelles importantes sur le fonctionnement de Fortnite et de la boutique d'objets", a déclaré la société dans un communiqué, qui conteste la décision.

Epic Games a déjà mis en œuvre plusieurs changements, notamment la suppression des comptes à rebours de la boutique d'objets dans le monde entier, a indiqué l'ACM.

Pour les Pays-Bas, l'entreprise proposera aux mineurs uniquement des achats dans la boutique d'objets disponibles pendant 48 heures ou plus.

L'"ACM est d'avis qu'Epic se conformera aux instructions contraignantes ci-dessus", indique le communiqué, et le vérifiera après le 10 juin.

Epic Games a pour sa part affirmé que les changements entraîneraient une "mauvaise expérience pour les joueurs".