Inondations en Italie : 11 morts et des dégâts considérables

Onze morts, des communes sinistrées, des cultures dévastées: l'Emilie-Romagne, riche région considérée comme "le verger de l'Italie", déplore ce 18 mai des dégâts considérables provoquées par des inondations d'une rare intensité, signes selon les autorités de la "tropicalisation" du climat méditerranéen.
 

Image
Des victimes des inondations secourues à Faenza, 18 mai 2023

Des victimes des inondations secourues à Faenza, 18 mai 2023.

© AP Photo/Luca Bruno
Partager3 minutes de lecture

Une vingtaine de cours d'eau ont quitté leur lit dans les plaines de cette région de 4,5 millions d'habitants, prisée des touristes pour ses cités historiques comme Parme et Ravenne, ses paysages verdoyants, sa gastronomie et son littoral adriatique.

Onze personnes ont trouvé la mort dans les intempéries, selon un nouveau bilan communiqué ce 18 mai dans l'après-midi par les autorités, après la découverte d'un couple d'agriculteurs âgés de plus de 70 ans, retrouvés morts dans son appartement envahi par l'eau. Le précédent bilan faisait état de neuf morts. Plus de 10.000 habitants ont dû quitter leur domicile.

Déluge

L'Italie connaît un mois de mai particulièrement pluvieux et frais mais c'est un véritable déluge qui s'est abattu sur l'Emilie-Romagne au cours des derniers jours: d'immenses superficies agricoles ont été noyées sous les eaux, ravageant champs de céréales, maraîchages, fourrage pour le bétail, des villages entiers ont été lavés par les crues boueuses, des ponts se sont effondrés et 400 routes se sont affaissées, des glissements de terrain ont creusé le relief.

Des milliards d'euros de dégâts

Localement, il est tombé en quelques heures l'équivalent de six mois de précipitations. Les dégâts se compteraient en milliards d'euros, auxquels s'ajoutent deux milliards estimés après les inondations ayant déjà frappé la région au début du mois. 

Queues de camions et de voitures sur une autoroute endommagée par les pluies torrentielles près de Forlí, 18 mai 2023.

Queues de camions et de voitures sur une autoroute endommagée par les pluies torrentielles près de Forlí, 18 mai 2023.

© AP Photo/Luca Bruno

"Cinq mille exploitations agricoles ont fini sous l'eau: des serres, des pépinières, des étables dont les bêtes sont noyées, des dizaines de milliers d'hectares inondés de vigne, de kiwis, de poires, de pommes, de légumes et de céréales", détaille le principal syndicat des agriculteurs, Coldiretti 
La seule filière fruitière pèse 1,2 milliard d'euros dans l'économie du pays, selon l'organisation.

Mur d'eau

Parmi les personnes ayant perdu la vie dans ces intempéries figure un couple emporté par un mur d'eau alors qu'il inspectait ses prairies. Le corps de la femme sexagénaire a été retrouvé à 20 kilomètres de là, sur une plage, selon des médias.

Un homme se repose dans un gymnase, évacué de chez lui à cause des inondations

Un homme se repose dans un gymnase, évacué de chez lui à cause des inondations, à Castel Bolognese 18 mai 2023.

© AP Photo/Luca Bruno

La pluie s'est arrêtée en milieu d'après-midi hier et les météorologues ne prévoient pas de précipitations significatives ce 18 mai.

Le maire de Ravenne, Michele De Pascale, dit que si les habitants de certaines localités évacuées pouvaient retourner chez eux, d'autres devaient partir, des digues et berges de certains cours d'eau menaçant de rompre.

Stefano Bonaccini, président de la région d'Émilie-Romagne, a comparé ce 18 mai l'amplitude et les conséquences de la catastrophe au séisme qui a frappé la région le 20 mai 2012 et qui avait fait plus de 10 milliards d'euros de dégâts matériels.

"Tropicalisation"

Là où les eaux refluaient, les habitants s'employaient à nettoyer maisons et rues recouvertes de boue et jonchées de débris.
À Lugo, Andrea Ancherani montre des traces de boue dans son appartement, envahi par la crue. "Personne ici ne se souvient d'avoir vécu ça. Hier soir ça a été très difficile mais aujourd'hui nous sommes là, nous travaillons, en attendant que quelqu'un vienne dégager les rues", a-t-il témoigné auprès de l'AFP.

Pour les autorités et les experts, ces calamités exceptionnelles vont devenir la norme. "Rien ne sera plus comme avant car ce processus de tropicalisation qui monte de l'Afrique touche aussi l'Italie", a averti le 17 mai le ministre de la Protection civile, Nello Musumeci.

Des torrents d'eau boueuse s'engouffrent dans le centre de Castel Bolognese, le 17 mai 2023.

Des torrents d'eau boueuse s'engouffrent dans une rue de Castel Bolognese, le 17 mai 2023.

© AP Photo/Luca Bruno

Paradoxalement, ces trombes d'eau frappent un pays chroniquement touché par la sécheresse. Pour autant, elles ne permettront pas de résorber le déficit hydrique lié à la raréfaction de la neige en montagne et des précipitations moyennes, préviennent les spécialistes.

Annulation du Grand Prix de F1

Ces inondations ont entraîné l'annulation du Grand Prix de Formule 1 d'Émilie-Romagne prévu dimanche à Imola, en raison de la montée inquiétante du niveau d'un cours d'eau proche du paddock.

"L'annulation du Grand Prix est un coup dur mais la chose la plus importante est que nous puissions aider tous ceux qui ont été évacués, tous ceux qui souffrent de ce climat extrême", a réagi dans une vidéo sur Twitter l'Espagnol Carlos Sainz, pilote de l'écurie de F1 Ferrari dont le berceau se trouve en Emilie-Romagne.

Tweet URL

Aux abords du circuit, Frans Wijnen, venu des Pays-Bas pour voir courir le double champion du monde Max Verstappen, est tout autant désolé.
"Je respecte la décision de l'organisation et des autorités locales. Des gens ont perdu la vie près d'ici et le nombre de victimes continue de monter", déplore auprès de l'AFP ce Néerlandais coiffé d'une casquette orange portant des écussons aux couleurs de son pays et de l'Italie.

 

Le monde du sport se mobilise pour les victimes des inondations en Emilie-Romagne.                                                                                                        Minutes de silence lors du tournoi de tennis de Rome, sur le Tour d'Italie cycliste et sur les terrains de football, don de Ferrari: le sport italien a rendu hommage aux victimes des inondations en Emilie-Romagne.
Sur le Giro, une minute de silence a été observée par le peloton avant le départ de la 12e étape à Bra, dans le Piémont, après ces inondations qui ont provoqué la mort d'au moins neuf personnes.
À Rome, la journée a également débuté par un moment de recueillement aux Internationaux d'Italie de tennis, avant le premier match prévu sur le court central du Foro Italico, le stade de la capitale.
Ce sera aussi le cas sur tous les terrains de football à partir de demain avant chaque match prévu en Italie, en Serie A mais aussi dans toutes les divisions inférieures, a annoncé la Fédération italienne.
"Dans un moment aussi difficile, le football italien se rassemble autour des populations touchées et se joint à la peine des familles qui ont perdu un être cher", a souligné son président Gabriele Gravina dans un communiqué.
Le Comité olympique italien (Coni) a indiqué dans un communiqué avoir "invité" toutes les fédérations à en faire autant lors de "toutes les manifestations sportives" prévues ce week-end.
Ces inondations ont entraîné l'annulation du Grand Prix de Formule 1 d'Émilie-Romagne prévu dimanche à Imola, en raison de la montée inquiétante du niveau d'un cours d'eau proche du paddock.
Ferrari, constructeur basé dans cette région, à Maranello, a annoncé avoir "fait don d'un million d'euros à l'Agence de la sécurité territoriale et de la protection civile" régionale dans le cadre d'une "collecte de fonds" locale.
"Les fonds seront utilisés, avec la coordination des autorités locales, en faveur des populations locales touchées par les inondations de ces derniers jours, avec une attention particulière aux projets de restauration environnementale et à la gestion de l'instabilité hydrogéologique", a expliqué Ferrari dans un communiqué.
Le club de foot de Bologne, chef-lieu de la région touchée, a également annoncé sa participation à cette collecte de fonds. Il a indiqué qu'il reverserait "la moitié de la recette réalisée lors du match contre Naples la semaine prochaine", comptant pour la 37e journée de Serie A.
"Lors de ce match seront également mis en place aux différentes entrées du stade des points de collecte pour permettre aux supporters de faire un don", a ajouté le club, en précisant que "la somme obtenue sera(it) personnellement doublée par le président Joey Saputo".